Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Développer Réduire

Configuration d'ajout de mémoire à chaud

[Cette rubrique est destinée à résoudre un problème spécifique signalé par l'outil Exchange Server Analyzer Tool. Ne l'appliquez qu'à des systèmes sur lesquels l'outil Exchange Server Analyzer Tool a été exécuté et qui ont rencontré ce problème spécifique. L'outil Exchange Server Analyzer Tool, disponible sous forme de téléchargement gratuit, collecte à distance des données de configuration de chaque serveur de la topologie et les analyse automatiquement. Il génère un rapport qui détaille les problèmes de configuration importants, les problèmes potentiels et les paramètres du produit qui ne sont pas définis par défaut. En suivant ces recommandations, vous pouvez accroître les performances, l'évolutivité, la fiabilité et la disponibilité. Pour plus d'informations sur l'outil ou pour télécharger les versions les plus récentes, consultez la rubrique sur les analyseurs Microsoft Exchange à l'adresse http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=34707.]  

Dernière rubrique modifiée : 2006-02-22

L'outil Microsoft® Exchange Server Analyzer Tool interroge la classe WMI (Windows® Management Instrumentation) Microsoft Win32_Computer System pour déterminer si le serveur offre des possibilités d'ajout de mémoire à chaud. Exchange Server Analyzer interroge également la classe WMI Win32_OperatingSystem pour déterminer :

  • si l'option /3GB est activée dans le fichier Boot.ini ;
  • si le noyau des extensions d'adresse physique (PAE) est chargé ;
  • la version du système d'exploitation du serveur.

Enfin, Exchange Server Analyzer interroge l'entrée de Registre suivante pour déterminer si le paramètre de configuration DynamicMemory existe et est correctement défini :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Session Manager\Memory Management

Si Exchange Server Analyzer détermine que tous les critères suivants sont vrais, un message d'erreur s'affiche :

  • L'ordinateur prend en charge l'ajout de mémoire à chaud et, par défaut, la fonctionnalité est activée.
  • L'ordinateur utilise Microsoft Windows Server™ 2003 Édition Entreprise ou Windows Server 2003 Édition Datacenter.
  • Le noyau PAE est chargé.
  • L'option /3GB est activée dans Boot.ini.
  • Le paramètre de configuration du Registre DynamicMemory n'est pas défini, est défini sur une valeur de 0 ou supérieure à 3.
noteRemarque :
Si l'ordinateur prend en charge l'ajout de mémoire à chaud, mais que le fabricant de matériel désactive la fonctionnalité par défaut, Exchange Server Analyzer affiche un message d'avertissement plutôt qu'un message d'erreur.

La fonctionnalité d'ajout de mémoire à chaud a été introduite dans Windows Server 2003 Édition Entreprise et Windows Server 2003 Édition Datacenter pour permettre aux administrateurs système d'ajouter de la mémoire physique à un ordinateur sans le redémarrer. Cette fonctionnalité s'avère utile sur les serveurs qui prennent en charge des applications de base de données à forte intensité de mémoire, comme Microsoft SQL Server. Toutefois, Exchange Server ne pouvant pas utiliser plus de 4 Go de mémoire physique, cette fonctionnalité ne lui est d'aucune utilité.

Tous les ordinateurs ne prennent pas en charge l'ajout de mémoire à chaud. Dans le cas des ordinateurs offrant cette fonctionnalité, certains fabricants l'activent par défaut, tandis que d'autres offrent des contrôles au sein du BIOS (Basic Input Output System). Si, pendant le processus d'amorçage, l'ajout de mémoire à chaud est activé, le noyau du système d'exploitation doit pré-allouer de l'espace afin de tenir compte de la mémoire future susceptible d'être ajoutée à l'ordinateur. Les ressources du noyau sont donc allouées en fonction des capacités de l'ordinateur plutôt que du matériel effectivement installé. La mémoire du noyau est une ressource précieuse sur les ordinateurs qui exécutent Microsoft Exchange Server. Étant donné que le noyau peut allouer d'importantes quantités de ressources à de la mémoire qui peut ne jamais être installée et compte tenu de la nature de la mémoire physique utilisée par Exchange Server, il est possible de bénéficier de performances et d'une évolutivité accrues en désactivant la fonctionnalité d'ajout de mémoire à chaud. Laisser la fonctionnalité activée risque de limiter la taille maximale de la mémoire de réserve paginée à une valeur nettement inférieure à celle attendue. Cela peut entraîner une importante altération des performances, des blocages du système et, finalement, un arrêt du service.

Exemples de tailles maximales de mémoire de réserve paginée attendues (plus la taille est importante, mieux c'est) :

  • 240 Mo   Ordinateur qui dispose de 4 Go de mémoire physique sans prise en charge de l'ajout de mémoire à chaud ou avec cette fonctionnalité désactivée
  • 210 Mo   Ordinateur qui dispose de 4 Go de mémoire physique, mais peut prendre en charge jusqu'à 32 Go de mémoire ajoutée à chaud
  • 160 Mo   Ordinateur qui dispose de 4 Go de mémoire physique, mais peut prendre en charge jusqu'à 64 Go de mémoire ajoutée à chaud
importantImportant :
Cet article contient des informations sur la modification du Registre. Avant de modifier le Registre, assurez-vous de comprendre comment le restaurer en cas de problème. Pour plus d'informations sur la façon de procéder, voir la rubrique d'aide sur la restauration du Registre dans Regedit.exe ou Regedt32.exe.
Pour résoudre ce problème sur des ordinateurs qui exécutent Windows Server 2003 Service Pack 1 (SP1) ou version ultérieure
  1. Définissez le paramètre de Registre suivant pour désactiver la fonctionnalité d'ajout de mémoire à chaud :

     

    Chemin d'accès

    HKLM\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\Session Manager\Memory Management

    Valeur

    DynamicMemory

    Type

    REG_DWORD

    Données

    0x1

    noteRemarque :
    La valeur de ce paramètre de configuration est exprimée sous la forme du nombre de giga-octets de mémoire physique maximale disponible, notamment la mémoire à chaud, si la mémoire physique installée au moment du démarrage n'est pas supérieure. Si vous définissez la valeur sur 1, le noyau réserve de l'espace pour un total de 1 Go de mémoire système ou pour la quantité totale de mémoire physique installée au moment de l'amorçage, selon celle de ces deux valeurs qui est la plus élevée.
  2. Redémarrez l'ordinateur

Pour résoudre ce problème sur des ordinateurs qui exécutent Windows Server 2003 sans SP1 installé
  • Contactez le fournisseur de votre matériel pour déterminer s'il est possible de désactiver la fonctionnalité d'ajout de mémoire à chaud dans le BIOS.

  • Si l'ajout de mémoire à chaud ne peut pas être contrôlé par le biais du matériel, l'approche recommandée consiste à effectuer une mise à niveau vers Windows Server 2003 SP1 et à suivre les étapes de résolution présentées ici pour définir le paramètre DynamicMemory. Si vous ne pouvez pas effectuer de mise à niveau vers le SP1, l'autre solution consiste à définir l'option /NOPAE dans le fichier Boot.ini. L'activation de cette option forcera l'ordinateur à ne pas reconnaître la mémoire située au-delà de la limite de 4 Go. Optez pour cette solution sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server 2003 pré-SP1. Toutefois, il convient de ne pas l'utiliser sur les ordinateurs SP1 car elle est susceptible de désactiver involontairement de nouvelles fonctionnalités, telles que la prise en charge DEP (Data Execution Prevention).

Pour plus d'informations sur la prise en charge de l'ajout de mémoire à chaud dans Windows Server 2003, voir le document correspondant (http://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=57183).

 
Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.
Afficher:
© 2014 Microsoft