Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Ce sujet n'a pas encore été évalué - Évaluez ce sujet

Offre décisionnelle pour site SQL

Paru le 29 septembre 2006

D’après une récente étude IDC, Microsoft est, en 2005, l’éditeur enregistrant la croissance en revenus la plus importante sur le marché du décisionnel, loin devant les acteurs spécialisés.
Depuis 2002, l’Olap report classe d’ailleurs désormais Microsoft comme leader dans le domaine des applications OLAP.
A cette actualité marché s’ajoute celle autour des produits : tout d’abord le rachat de la société ProClarity en 2005 (elle aussi dans le top 5 en terme de croissance sur le marché de la BI) et la sortie prochaine d’Office 2007, avec une emphase importante de la suite bureautique sur le décisionnel.
L’impact de la présence de Microsoft sur ce domaine de la Business Intelligence est donc considérable et va très certainement encore développer ce marché en pleine ébullition.

* * *

Aussi, à la lumière de ces actualités récentes, passons en revue la plate-forme BI Microsoft.

Une chaîne décisionnelle complète se doit de couvrir les besoins suivants :

Coté serveur :

  • Extraction, transformation, chargement des données (ETL) dans le but de construire des entrepôts de données sur lesquels s’appuieront les solutions multidimensionnelles et les applications de reporting.

  • Gestion des entrepôts de données via un moteur relationnel, celui-ci doit être capable à la fois d’assurer la disponibilité des données et de supporter une montée en charge, autant en terme de volume de la base qu’en terme d’augmentation des transactions.

  • Support des technologies multidimensionnelles OLAP et Data Mining, de la création des cubes à leur stockage, en optimisant l’espace utilisé, au support des différents algorithmes de Data Mining et des visualiseurs associés, qui permettront de mesurer l’efficacité relative des modèles de mining choisis.

Coté client :

  • Outils d’analyse, via le tableur, de façon à permettre aux collaborateurs de l’entreprise de parcourir les données multidimensionnelles via un outil dont ils connaissent parfaitement l’ergonomie.

  • Capacité à présenter des vues agrégées et des tableaux de bord sur les données en utilisant des indicateurs clés, avec la possibilité de regrouper et de hiérarchiser ces indicateurs clés dans des Scorecards.

  • Reporting, avec ses deux déclinaisons que sont le reporting ad hoc, pour personnaliser le contenu des rapports à éditer et le reporting de masse, avec la diffusion de rapports prédéfinis, de différents formats et via des media de diffusion qui peuvent être tantôt le portail, tantôt la messagerie…

  • Capacité à utiliser le portail comme vecteur de diffusion des données issues des sources multidimensionnelles, et ce pour la diversité des usages possibles des outils de restitution, analyses avancées, analyses via le tableur, reporting….

L’offre Microsoft

Les différents services coté serveur sont assurés par SQL Server 2005. Ils profitent pleinement des nouveautés de cette version, par exemple :

  • La chaîne ETL a été complètement réécrite, elle est plus évolutive, extensible, et intégrée à Visual Studio pour la création de package. Sa richesse fonctionnelle la positionne désormais sans ambiguïté dans les outils permettant de mener à bien un projet ETL complet.

  • Le moteur relationnel profite des avancées en termes :

    • D’architectures hautement disponibles à base de serveurs standards avec le mirroring de bases de données.

    • De nouveautés permettant de traiter au mieux les bases de données de gros volumes (partitionnement, opération sur les index en gardant la base en ligne…).

  • Le moteur multidimensionnel propose aussi des nouveautés sur la gestion des indicateurs clés, du data mining, la définition des cubes OLAP (plus de souplesse dans la définition des dimensions, plusieurs tables des faits possibles…). Il propose aussi un nouveau concept de cache proactif, permettant d’établir un lien dynamique entre les bases relationnelles et le cube OLAP.

  • Le support natif de XML et l’utilisation de Visual Studio pour créer des projets autour de la base de données accroissent considérablement la productivité des développeurs et industrialisent le processus de développement. L’intégration de framework .Net au sein du moteur de la base de données concoure aussi à faire de SQL Server 2005 un vraie plate-forme de développement.

Mais nombre d’évolutions arrivent aussi coté client !

  • La sortie prochaine d’Office system 2007, et notamment d’Excel 2007, va encore renforcer l’utilisation d’Excel comme outil d’analyse :

    • En effet, de nouvelles possibilités de « color coding » permettent de mieux utiliser la couleur pour mettre en évidence des disparités dans des tableaux de chiffres.

    • L’interface repensée des tableaux croisés dynamiques en facilitent l’usage par des collaborateurs non spécialistes.

    • C’est cette version d’Excel qui va permettre de tirer profit des avancées d’Analysis Services 2005, notamment l’affichage au travers du tableur des indicateurs clés définis dans SQL Server 2005.

  • Les Excel Services, nouveauté de SharePoint Portal Server, vont permettre en quelque sorte de poster sur le portail les feuilles Excel, et donc d’en donner l’accès à tous les collaborateurs de l’entreprise, et ce au travers d’Internet Explorer. C’est donc une réelle nouveauté qui laisse entrevoir des scénarios d’usage innovants dans lesquels Excel trouvera une place centrale.

  • Les technologies ProClarity font désormais partie de la panoplie Microsoft et proposent des outils d’analyse avancée accessibles, soit au travers d’Excel, soit via un portail. L’utilisation de représentation graphique illustrant la navigation dans les cubes (arbre de décomposition), ou les diverses possibilités de gestion fine des indicateurs clés permettent de fournir à des analystes de données exigeants une gamme complète d’outils spécialisés.

A cela s’ajoutent :

  • Business Scorecard Manager 2005 pour gérer les performances de l’entreprise au travers d’indicateurs clés (KPI), gérés dans un framework incluant les outils de définitions des KPI, d’affichage, d’alerte, ainsi qu’une dimension collaborative intégrée aux technologies SharePoint.

  • Une infrastructure complète de reporting à laquelle SQL Server 2005 est venu apporter, avec Report Builder, la dimension reporting ad hoc qui manquait à la version précédente.

La plateforme complète de gestion de la performance est disponible sous le nom de Office PerformancePoint Server 2007. Cette offre se compose aujourd’hui des outils provenant du rachat de ProClarity, de la solution Business Scorecard Manager 2005. Ces solutions sont destinées à toutes les populations fonctionnelles des organisations qui doivent analyser et piloter leur activité. Une solution de planification financière complétera cette offre mi 2007.

En conclusion

Si l’on ajoute à tout cela la dernière mouture de SharePoint Portal Server, et sa capacité à exploiter directement depuis le portail les indicateurs clés de SQL Server 2005, les rapports de Reporting Services, on arrive à une offre complète, intégrée et déployable à grande échelle et répondant à toutes les exigences des directions informatiques en termes de sécurité, de déploiement et de fiabilité.

Enfin, la compétitivité de cette solution permet de répondre à toutes les tailles d’organisations et offre enfin la possibilité d’un déploiement beaucoup plus large qu’avec les outils actuels du marché.


Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.
Afficher:
© 2014 Microsoft. Tous droits réservés.