Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Nouveautés d’Hyper-V pour Windows Server 2012 R2

Publication: juin 2013

Mis à jour: juin 2013

S'applique à: Windows Server 2012 R2



Cette rubrique décrit les fonctionnalités nouvelles et modifiées du rôle Hyper-V dans Windows Server 2012 R2.

Le rôle Hyper-V vous permet de créer et de gérer un environnement informatique virtualisé à l’aide de la technologie de virtualisation intégrée à Windows Server 2012 R2. Hyper-V virtualise le matériel pour fournir un environnement dans lequel vous pouvez exécuter plusieurs systèmes d’exploitation en même temps sur un seul ordinateur physique. Pour cela, chaque système d’exploitation est exécuté sur son propre ordinateur virtuel. Pour plus d’informations sur Hyper-V, voir Vue d’ensemble d’Hyper-V.

Le tableau suivant répertorie les nouveautés de cette version d’Hyper-V et les modifications qui ont été apportées.

 

Fonctionnalité ou fonction Nouveauté ou mise à jour

Disque dur virtuel partagé

Nouveauté

Redimensionnement du disque dur virtuel

Mise à jour

Qualité de service de stockage

Nouveauté

Migrations dynamiques

Mise à jour

Génération d’ordinateurs virtuels

Nouveauté

Services d’intégration

Mise à jour

Exportation

Mise à jour

Clustering de basculement et Hyper-V

Mise à jour

Mode de session amélioré

Nouveauté

Réplica Hyper-V

Mise à jour

Prise en charge de Linux

Mise à jour

Gestion

Mise à jour

Activation automatique d’ordinateur virtuel

Nouveauté

Mise en réseau Hyper-V

Mise à jour

Hyper-V dans Windows Server 2012 R2 permet le clustering d’ordinateurs virtuels à l’aide de fichiers de disque dur virtuel partagé (Virtual Hard Disk, VHDX).

Quels sont les avantages ?

Cette fonctionnalité est utilisée pour créer une infrastructure de haute disponibilité et est très importante pour les déploiements de cloud privé et les environnements basés sur le cloud qui gèrent des charges de travail de grande taille. Les disques durs virtuels partagés permettent à plusieurs ordinateurs virtuels d’accéder au même fichier VHDX, ce qui permet un stockage partagé pouvant être utilisé par le clustering de basculement Windows. Les fichiers de disque dur virtuel partagé peuvent être hébergés sur des volumes partagés de cluster (CSV) ou des partages de fichiers Serveur de fichiers avec montée en puissance parallèle SBM (Server Message Block).

Qu’est-ce que ça change ?

Cette fonctionnalité est une nouveauté de Windows Server 2012 R2. Il n’était pas possible de mettre en cluster des ordinateurs virtuels en utilisant un disque dur virtuel partagé dans les versions précédentes de Windows Server.

Pour plus d’informations, voir Virtual Hard Disk Sharing Overview.

Le stockage Hyper-V a été mis à jour pour prendre en charge le redimensionnement de disques durs virtuels pendant l’exécution de l’ordinateur virtuel.

Quels sont les avantages ?

Le redimensionnement de disques durs virtuels pendant l’exécution de l’ordinateur virtuel permet à un administrateur d’effectuer des opérations de configuration et de maintenance sur les disques durs virtuels pendant que l’ordinateur virtuel associé est en ligne ou que le disque de données du disque dur virtuel est utilisé.

Qu’est-ce que ça change ?

Le redimensionnement de disque dur virtuel en ligne n’est disponible que pour les fichiers VHDX qui sont attachés à un contrôleur SCSI. La taille du disque dur virtuel peut être augmenté ou réduite via l’interface utilisateur pendant l’utilisation du disque dur virtuel.

Pour plus d’informations, voir Online Virtual Hard Disk Resizing Overview.

Hyper-V dans Windows Server 2012 R2 propose la qualité de service (QoS) de stockage. La qualité de service de stockage vous permet de gérer le débit de stockage pour les disques virtuels accessibles par vos ordinateurs virtuels.

Quels sont les avantages ?

La qualité de service de stockage vous permet d’indiquer les charges d’E/S maximum et minimum pour les opérations d’E/S en termes d’opérations d’E/S par seconde (IOPS) pour chaque disque virtuel de vos ordinateurs virtuels. La qualité de service de stockage garantit que le débit de stockage d’un disque dur virtuel n’a pas d’impact sur les performances d’un autre disque dur virtuel du même hôte.

Qu’est-ce que ça change ?

Cette fonctionnalité est une nouveauté de Windows Server 2012 R2. Il n’était pas possible de configurer les paramètres de qualité de service de stockage pour vos disques durs virtuels dans les versions précédentes de Windows Server.

Pour plus d’informations, voir Storage Quality of Service for Hyper-V.

Les fonctionnalités suivantes de la migration dynamique Hyper-V ont été mises à jour.

La migration dynamique Hyper-V a été mise à jour pour permettre à l’administrateur de sélectionner les options de performance optimales lors du déplacement d’ordinateurs virtuels sur un autre serveur.

Quels sont les avantages ?

Dans des déploiements à grande échelle, par exemple des déploiements de cloud privé ou des fournisseurs d’hébergement cloud, cette mise à jour peut réduire la surcharge sur le réseau et l’UC et réduire également le temps nécessaire à la migration dynamique. Les administrateurs Hyper-V peuvent configurer les options de performance de la migration dynamique en fonction de leurs exigences et de leur environnement. Les options de migration dynamique suivantes sont désormais disponibles.

 

Option Description

TCP/IP

La mémoire de l’ordinateur virtuel est copiée sur le serveur de destination via une connexion TCP/IP. Il s’agit de la même méthode que celle utilisée dans Hyper-V dans Windows Server 2012.

Compression

Le contenu de la mémoire de l’ordinateur virtuel qui est migré est compressé, puis copié sur le serveur de destination via une connexion TCP/IP. Il s’agit de l’option par défaut dans Hyper-V dans Windows Server 2012 R2.

Protocole SMB 3.0

Le contenu de la mémoire de l’ordinateur virtuel est copié sur le serveur de destination via une connexion SMB 3.0.

  • SMB Direct est utilisé quand les cartes réseau sur les serveurs source et de destination disposent de fonctionnalités Accès direct à la mémoire à distance (RDMA).

  • SMB Multichannel détecte et utilise automatiquement plusieurs connexions quand une configuration SMB Multichannel correcte est identifiée.

Pour plus d’informations, voir Améliorer les performances d’un serveur de fichiers avec SMB Direct.

La migration dynamique Hyper-V a été mise à jour pour prendre en charge la migration d’ordinateurs virtuels Hyper-V dans Windows Server 2012 vers Hyper-V dans Windows Server 2012 R2.

Quels sont les avantages ?

La mise à niveau vers une nouvelle version de Windows Server ne nécessite plus l’arrêt des ordinateurs virtuels.

Les administrateurs Hyper-V peuvent déplacer des ordinateurs virtuels Hyper-V dans Windows Server 2012 vers Hyper-V dans Windows Server 2012 R2. Le déplacement d’un ordinateur virtuel vers un serveur de bas niveau qui exécute Hyper-V n’est pas pris en charge.

Qu’est-ce que ça change ?

Lors du déplacement d’un ordinateur virtuel, le serveur de destination spécifié peut être un ordinateur exécutant Windows Server 2012 R2. Cela s’applique à un déplacement à partir du gestionnaire Hyper-V ou avec l’applet de commande Windows PowerShell Move-VM.

La génération d’ordinateurs virtuels détermine le matériel virtuel et les fonctionnalités présentés à l’ordinateur virtuel.

Quels sont les avantages ?

Hyper-V dans Windows Server 2012 R2 prend en charge deux générations d’ordinateurs virtuels.

  • Génération 1   fournit le même matériel virtuel à l’ordinateur virtuel que dans les précédentes versions d’Hyper-V.

  • Génération 2   fournit les nouvelles fonctionnalités suivantes sur un ordinateur virtuel :

    • Démarrage sécurisé (activé par défaut)

    • Démarrage à partir d’un disque dur virtuel SCSI

    • Démarrage à partir d’un DVD virtuel SCSI

    • Démarrage PXE à l’aide d’une carte réseau standard

    • Prise en charge du microprogramme UEFI

noteRemarque
Suppression la prise en charge des lecteurs IDE et des cartes réseau virtuelles héritées.

Les systèmes d’exploitation invités suivants sont pris en charge en tant qu’ordinateur virtuel de génération 2.

  • Windows Server 2012

  • Windows Server 2012 R2

  • Versions 64 bits de Windows 8

  • Versions 64 bits de Windows 8.1

Qu’est-ce que ça change ?

Lors de la création d’un ordinateur virtuel dans le gestionnaire Hyper-V ou avec l’applet de commande Windows PowerShell New-VM, vous devez indiquer une génération d’ordinateur virtuel.

noteRemarque
Une fois l’ordinateur virtuel créé, vous ne pouvez pas changer sa génération.

Pour plus d’informations, voir Generation 2 Virtual Machine Overview.

Les services d’intégration Hyper-V ont été mis à jour avec un nouveau service qui permet aux administrateurs Hyper-V de copier des fichiers sur l’ordinateur virtuel pendant que l’ordinateur virtuel est utilisé, via une connexion réseau.

Quels sont les avantages ?

Dans les versions précédentes d’Hyper-V, un administrateur Hyper-V devait arrêter un ordinateur virtuel pour pouvoir copier des fichiers dessus. Un nouveau service d’intégration Hyper-V a été ajouté pour permettre à un administrateur Hyper-V de copier des fichiers sur un ordinateur virtuel en cours d’utilisation à l’aide d’une connexion réseau.

Qu’est-ce que ça change ?

Une applet de commande Windows PowerShell, Copy-VMFile, a également été ajoutée pour cette nouvelle fonctionnalité. Les services suivants doivent être activés pour que cette fonctionnalité puisse être utilisée.

  • L’option Services d’invité sur la page de propriétés Services d’intégration de l’ordinateur virtuel doit être sélectionnée. Par défaut, ce paramètre n’est pas sélectionné.

    Vous pouvez également activer les Services d’invité à l’aide de l’applet de commande Windows PowerShell Enable-VMIntegrationService.

  • Le service Interface de services d’invité Hyper-V dans le système d’exploitation invité doit être en cours d’exécution.

noteRemarque
Le service Interface de services d’invité Hyper-V passe à l’état en cours d’exécution quand le service Services d’invité dans la page de propriétés Services d’intégration de l’ordinateur virtuel, est sélectionné. Pour désactiver cette fonctionnalité dans le système d’exploitation invité, l’administrateur du système d’exploitation invité peut définir le type de démarrage du service Interface de services d’invité Hyper-V à Désactivé.

Hyper-V a été mis à jour pour prendre en charge l’exportation d’un ordinateur virtuel ou d’un point de terminaison d’un ordinateur virtuel quand l’ordinateur virtuel est en cours d’exécution. Vous n’avez plus à arrêter un ordinateur virtuel avant l’exportation.

Quels sont les avantages ?

L’exportation d’un ordinateur virtuel pendant qu’il fonctionne permet à l’administrateur d’exporter l’ordinateur virtuel sans temps mort.

Cale permet les scénarios suivants :

  • Duplication d’un environnement de production existant ou d’une partie d’un environnement vers un laboratoire de test.

  • Test d’un déplacement planifié vers un fournisseur d’hébergement cloud ou vers un cloud privé.

  • Dépannage d’un problème d’application.

Qu’est-ce que ça change ?

L’option Exporter est désormais disponible pour un ordinateur virtuel en cours d’exécution à partir du gestionnaire Hyper-V. Les applets de commande Windows PowerShell suivantes peuvent être utilisées sur un ordinateur virtuel en cours d’exécution, Export-VM et Export-VMSnapshot.

L’utilisation du clustering de basculement Windows avec Hyper-V permet la protection de la carte réseau virtuelle et la protection du stockage de l’ordinateur virtuel.

Quels sont les avantages ?

Hyper-V a été amélioré pour détecter les pannes de stockage physique sur les périphériques de stockage qui ne sont pas gérés par le clustering de basculement Windows (partages de fichiers SMB 3.0). La détection d’une panne de stockage peut détecter une panne d’un disque de démarrage d’ordinateur virtuel ou de n’importe quel disque de données supplémentaire associé à l’ordinateur virtuel. Si un tel événement se produit, le clustering de basculement Windows permet le déplacement et le redémarrage de l’ordinateur virtuel sur un autre nœud du cluster. Cela permet d’éliminer la non-détection des pannes de stockage non gérées et l’indisponibilité des ressources d’ordinateur virtuel.

Hyper-V et le clustering de basculement Windows ont été améliorés pour détecter les problèmes de connectivité réseau pour les ordinateurs virtuels. Si le réseau physique assigné à l’ordinateur virtuel subit une panne (par exemple un port de commutateur ou une carte réseau défectueux, ou un câble réseau déconnecté), le cluster de basculement Windows déplace l’ordinateur virtuel sur un autre nœud du cluster pour rétablir la connectivité réseau.

La connexion à un ordinateur virtuel dans Hyper-V permet désormais la redirection des ressources locales dans une session de connexion à un ordinateur virtuel.

Quels sont les avantages ?

La connexion à un ordinateur virtuel améliore l’expérience de session interactive fournie aux administrateurs Hyper-V qui souhaitent se connecter à leurs ordinateurs virtuels. Elle permet une fonctionnalité similaire à une connexion Bureau à distance lors de l’interaction avec un ordinateur virtuel.

Dans les versions précédentes d’Hyper-V, la connexion à un ordinateur virtuel fournissait uniquement la redirection de l’écran, du clavier et de la souris de l’ordinateur virtuel avec des fonctionnalités de copie limitées. Pour obtenir des fonctionnalités de redirection supplémentaires, une connexion Bureau à distance à l’ordinateur virtuel pouvait être créée, mais cela nécessitait un chemin réseau vers l’ordinateur virtuel.

Les ressources locales suivantes peuvent être redirigées lors de l’utilisation d’une connexion à un ordinateur virtuel.

  • Configuration de l’affichage

  • Audio

  • Imprimantes

  • Presse-papiers

  • Cartes à puce

  • Lecteurs

  • Périphériques USB

  • Périphériques Plug-and-Play pris en charge

Qu’est-ce que ça change ?

Cette fonctionnalité est activée par défaut dans Hyper-V client et est désactivée par défaut sur Hyper-V dans Windows Server.

Les systèmes d’exploitation invités suivants prennent en charge les connexions en mode de session étendu :

  • Windows Server 2012 R2

  • Windows 8.1

Pour plus d’informations, voir Virtual Machine Connection - Enhanced Session Mode Overview.

Le réplica Hyper-V ajoute les nouvelles fonctionnalités suivantes dans Windows Server 2012 R2 :

  • Vous pouvez configurer une réplication étendue. Dans une réplication étendue, votre serveur de réplication transfère les informations sur les modifications qui ont eu lieu sur les ordinateurs virtuels principaux vers un troisième serveur (le serveur réplica étendu). Après un basculement planifié ou non planifié à partir du serveur principal vers le serveur de réplication, le serveur réplica étendu protège la continuité des opérations d’entreprise. Avec la réplication ordinaire, vous configurez la réplication étendue avec le gestionnaire Hyper-V, Windows PowerShell ou WMI.

  • La fréquence de la réplication était une valeur fixe, qui est désormais configurable. Vous pouvez également accéder aux points de récupération pendant 24 heures. Les versions précédentes avaient accès aux points de récupération pendant 15 heures.

Dans le cadre de son engagement à faire d’Hyper-V la meilleure plateforme virtuelle pour les fournisseurs d’hébergement, Microsoft propose davantage de services d’intégration Linux intégrés pour les nouvelles distributions et davantage de fonctionnalités Hyper-V sont désormais prises en charge sur les ordinateurs virtuels Linux.

Quels sont les avantages ?

La prise en charge Linux pour Hyper-V dans Windows Server 2012 R2 a été améliorée, notamment :

  • Vidéo améliorée - un pilote vidéo spécifique à Hyper-V est désormais fourni pour les ordinateurs virtuels Linux pour permettre une expérience vidéo améliorée et une meilleure prise en charge de la souris.

  • Mémoire dynamique - la mémoire dynamique est prise en charge pour les ordinateurs virtuels Linux, notamment les fonctionnalités d’ajout et de suppression à chaud. Cela signifie que vous pouvez désormais exécuter des ordinateurs virtuels Windows et Linux côte à côte sur le même ordinateur hôte en utilisant la mémoire dynamique pour garantir une allocation des ressources mémoire équitable sur chaque ordinateur virtuel de l’hôte.

  • Redimensionnement VHDX en ligne - les disques durs virtuels attachés à des ordinateurs virtuels Linux peuvent être redimensionnés pendant l’exécution de l’ordinateur virtuel.

  • Sauvegarde en ligne - vous pouvez désormais sauvegarder des ordinateurs virtuels Linux en cours d’exécution sur Windows Azure grâce aux fonctionnalités Windows Azure Online Backup de l’utilitaire Sauvegarde Windows Server, de System Center Data Protection Manager ou d’une solution de sauvegarde tierce qui prend en charge la sauvegarde des ordinateurs virtuels Hyper-V.

Qu’est-ce que ça change ?

Les services d’intégration Linux sont intégrés dans de nombreuses distributions, afin que vous n’ayez plus à télécharger et installer LIS séparément. Pour plus d’informations, voir Linux Virtual Machines on Hyper-V.

Vous pouvez gérer Hyper-V dans Windows Server 2012 à partir d’un ordinateur exécutant Windows Server 2012 R2 ou Windows 8.1. Dans les versions précédentes, vous ne pouviez pas vous connecter et gérer une version de bas niveau d’Hyper-V. Une solution consistait à créer une session Bureau à distance vers un serveur de bas niveau exécutant Hyper-V et d’exécuter le système d’exploitation de gestion Hyper-V à partir de la session Bureau à distance. Cette solution nécessitait l’exécution et la configuration correcte des services Bureau à distance, et la solution n’était pas viable quand Hyper-V était installé dans le cadre d’une installation minimale.

Quels sont les avantages ?

Vous pouvez gérer Hyper-V dans Windows Server 2012 à partir du gestionnaire Hyper-V dans Windows Server 2012 R2 ou Windows 8.1. Cela vous permet de mettre à niveau votre station de travail de gestion vers la dernière version du système d’exploitation et de vous connecter et de gérer Hyper-V dans Windows Server 2012.

Vous pouvez déployer la dernière version d’Hyper-V sans avoir à mettre à niveau immédiatement la station de travail de gestion.

noteRemarque
Lors de la connexion à Hyper-V dans Windows Server 2012 R2 à partir d’un ordinateur qui exécute Windows Server 2012 ou Windows 8, vous ne pouvez effectuer que les actions qui sont prises en charge par Hyper-V dans Windows Server 2012.

L’activation automatique d’ordinateur virtuel (AVMA) vous permet d’installer des ordinateurs virtuels sur un ordinateur sur lequel Windows Server 2012 R2 est correctement activé, sans avoir à gérer de clés de produit pour chaque ordinateur virtuel, même dans des environnements déconnectés. AVMA lie l’activation de l’ordinateur virtuel au serveur de virtualisation sous licence et active l’ordinateur virtuel quand il démarre. AVMA fournit également des rapports en temps réel sur l’utilisation et des données d’historique sur l’état de licence de l’ordinateur virtuel. Les rapports et le suivi des données sont disponibles sur le serveur de virtualisation.

Quels sont les avantages ?

AVMA nécessite un serveur de virtualisation exécutant Windows Server 2012 R2 Datacenter. Le système d’exploitation sur l’ordinateur virtuel doit être Windows Server 2012 R2 Datacenter, Windows Server 2012 R2 Standard, ou Windows Server 2012 R2 Essentials.

Les responsables de centre de données peuvent utiliser AVMA pour :

  • Activer les ordinateurs virtuels dans des emplacements distants

  • Activer des ordinateurs virtuels avec ou sans connexion Internet

  • Suivre l’utilisation et les licences d’ordinateur virtuel à partir du serveur de virtualisation, sans droits d’accès aux ordinateurs virtuels

Qu’est-ce que ça change ?

Aucune gestion de clé de produit et pas de lecture de sticker sur les serveurs. L’ordinateur virtuel est activé et continue de fonctionner même lors de sa migration entre des serveurs de virtualisation.

Les partenaires SPLA (Service Provider License Agreement) et d’autres fournisseurs d’hébergement n’ont pas besoin de partager des clés de produit entre clients ou d’accéder à l’ordinateur virtuel du client pour l’activer. L’activation de l’ordinateur virtuel est transparente pour le client quand AVMA est utilisé. Les fournisseurs d’hébergement peuvent utiliser les journaux serveur pour vérifier la conformité des licences et suivre l’historique de l’utilisation des clients.

Pour plus d’informations, voir Automatic Virtual Machine Activation.

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft