Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source
Ce sujet n'a pas encore été évalué - Évaluez ce sujet

Architecture physique (Analysis Services - Exploration de données)

Microsoft Analysis Services utilise des composants serveur et des composants clients pour apporter des fonctionnalités d'exploration de données aux applications Business Intelligence :

  • Le composant serveur est implémenté comme un service Microsoft Windows. Vous pouvez avoir plusieurs instances sur le même ordinateur, chaque instance d'Analysis Services étant implémentée comme une instance séparée du service Windows.

  • Les clients communiquent avec Analysis Services à l'aide de la norme publique XMLA (XML for Analysis), un protocole SOAP qui permet d'émettre des commandes et de recevoir des réponses, exposée en tant que service Web. Des modèles objet clients sont aussi fournis via XMLA, et sont accessibles soit à l'aide d'un fournisseur managé, notamment ADOMD.NET ou un fournisseur OLE DB natif.

  • Les commandes de requête peuvent être émises à l'aide des extensions DMX (Data Mining Extensions), un langage de requête standard orienté vers l'exploration de données. ASSL (Analysis Services Scripting Language) peut également être utilisé pour gérer les objets de la base de données Analysis Services.

Une instance d'Analysis Services s'exécute comme un service autonome et la communication avec le service s'effectue via XML for Analysis (XMLA), à l'aide de HTTP ou de TCP.

AMO est une couche se trouvant entre l'application utilisateur et l'instance d'Analysis Services qui fournit l'accès aux objets d'administration d'Analysis Services. AMO est une bibliothèque de classes qui prend des commandes d'une application cliente et convertit ces commandes en messages XMLA pour l'instance d'Analysis Services. AMO présente les objets d'instance Analysis Services en tant que classes à l'application de l'utilisateur final, avec des membres de méthode qui exécutent des commandes et des membres de propriété qui contiennent les données des objets Analysis Services.

L'illustration suivante présente l'architecture des composants Analysis Services, y compris les services dans l'instance d'Analysis Services et tous les composants utilisateur qui interagissent avec l'instance.

L'illustration montre que la seule façon d'accéder à l'instance est d'utiliser le composant d'écoute XMLA (XML for Analysis), à l'aide de HTTP ou TCP.

Attention Attention

DSO est déconseillé. Vous ne devez pas utiliser DSO pour développer des solutions.

Schéma de l'architecture système Analysis Services

Une instance de serveur peut prendre en charge plusieurs bases de données Analysis Services, chacune avec sa propre instance du service Analysis Services qui répond aux demandes des clients et traite les objets.

Des instances distinctes doivent être installées si vous souhaitez utiliser les modèles tabulaires et l'exploration de données et/ou les modèles multidimensionnels. Analysis Services prend en charge l'installation côte à côte des instances s'exécutant en mode tabulaire (qui utilise le moteur d'analyse en mémoire xVelocity (VertiPaq)) et des instances s'exécutant dans l'une des configurations standard OLAP, MOLAP ou ROLAP. Pour plus d'informations, consultez Déterminer le mode serveur d'une instance Analysis Services.

Toutes les communications entre un client et le serveur Analysis Services utilisent la spécification XMLA, qui est un protocole indépendant de la plateforme et de la langue. Lorsqu'une demande est reçue d'un client, Analysis Services détermine si elle est liée à OLAP ou à l'exploration de données, avant de l'acheminer de manière appropriée. Pour plus d'informations, consultez Composants serveur du moteur OLAP.

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft. Tous droits réservés.