Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source
Ce sujet n'a pas encore été évalué - Évaluez ce sujet

Nouveautés (Analysis Services)

SQL Server 2012 ajoute de nouvelles fonctionnalités d'aide à la décision et d'analyse de données dans l'entreprise. Utilisez les informations de cette rubrique pour en savoir plus sur les nouvelles fonctionnalités d'Analysis Services ajoutées dans cette version.

Important Important

Si vous procédez à une mise à niveau à partir d'une version antérieure ou si vous souhaitez comparer cette version d'Analysis Services avec les versions précédentes, lisez la section qui traite de la compatibilité descendante pour en savoir plus sur les modifications avec rupture ou les changements de comportement introduits dans cette version. Pour plus d'informations, consultez Compatibilité descendante Analysis Services.

  • PowerPivot dans Excel :

    PowerPivot dans Microsoft Excel 2013 prend en charge un niveau d'intégration plus élevé avec Excel et les flux de travail d'exploration de données. Pour plus d'informations sur les nouveautés de PowerPivot, consultez Nouveautés de PowerPivot dans Excel 2013 (http://office.microsoft.com/en-us/excel-help/whats-new-in-powerpivot-in-excel-2013-HA102893837.aspx?CTT=1).

  • PowerPivot pour SharePoint :

    Une nouvelle architecture de SQL Server 2012 SP1 PowerPivot qui prend en charge un serveur PowerPivot en dehors d'une batterie de serveurs SharePoint 2013. La nouvelle architecture exploite Excel Services pour interroger, charger, actualiser et stocker les données. Le serveur PowerPivot peut encore être installé sur un serveur qui héberge également les serveurs SharePoint, mais il n'est pas nécessaire. La nouvelle architecture est disponible lorsque vous déployez un nouveau serveur PowerPivot avec la version intégrée du SP1. Elle n'est pas disponible lorsque vous déployez la version corrective du SP1 sur une installation PowerPivot existante. Pour plus d'informations, consultez les documents suivants :

  • spPowerpivot.msi :

    Un package Windows Installer (spPowerpivot.msi), qui améliore l'expérience PowerPivot pour SharePoint avec des fonctionnalités supplémentaires, telles que la Galerie PowerPivot, l'actualisation des données de planification et le tableau de bord de gestion. Le fichier .msi déploie les bibliothèques clientes Analysis Services, la configuration PowerPivot pour SharePoint 2013 et copie les fichiers d'installation PowerPivot pour SharePoint 2013 sur des serveurs SharePoint. Pour plus d'informations, consultez Installer ou désinstaller le complément PowerPivot pour SharePoint.

  • Compatibilité des versions pour les modèles tabulaires

    SQL Server 2012 SP1 intègre de nouvelles fonctionnalités d'Analysis Services s'exécutant en mode tabulaire, y compris le stockage optimisé des mesures et les indicateurs de performance clés, la catégorisation étendue des données, les caractères étendus, l'annotation de hiérarchie et une meilleure prise en charge lors de l'importation de flux de données Data Market. Dans certains cas, les projets de modèles tabulaires déployés peuvent ne pas être compatibles avec une instance de serveur de déploiement Analysis Services. Avec le SP1 appliqué, vous pouvez spécifier le niveau de compatibilité lors de la création de projets de modèles tabulaires, de la mise à niveau de projets de modèles tabulaires existants, de la mise à niveau de bases de données model tabulaires déployées ou lors de l'importation de classeurs PowerPivot. Pour plus d'informations, consultez Niveau de compatibilité (SSAS Tabulaire SP1).

  • Importer à partir de PowerPivot dans Excel 2013

    Vous pouvez maintenant importer des données PowerPivot de classeurs Excel 2013 dans de nouveaux projets de modèles tabulaires créés dans les outils de données SQL Server ou directement dans les outils de gestion SQL Server.

Remarque Remarque

Pour un résumé de l'installation de SQL Server 2012 SP1 et fonctionnalités de BI de SQL Server, consultez Mettre à niveau les fonctionnalités BI de SQL Server vers SQL Server 2012 SP1.

Fonctionnalité

Caractéristique

Instance de serveur et analyse de serveur

Modes de serveur pour les instances d'Analysis Services : multidimensionnel, tabulaire et SharePoint

Moteur d'analyse en mémoire xVelocity (VertiPaq) pour les bases de données model tabulaires

Ensembles de lignes de schéma pour Analysis Services en mode tabulaire

Infrastructure de traçage d'événements

Modélisation tabulaire

Projets tabulaires dans les outils de données SQL Server

Administration de bases de données tabulaires dans SQL Server Management Studio

Vue de diagramme du concepteur de modèles tabulaires

Partitions des modèles tabulaires

Rôles de sécurité dans les modèles tabulaires

Sécurité au niveau des lignes dans les modèles tabulaires

Indicateurs de performance clés dans les modèles tabulaires

Hiérarchies des modèles tabulaires

Grandes tables dans les modèles tabulaires

Images dans les modèles tabulaires

Mode DirectQuery dans les bases de données model tabulaires

Pagination de mémoire dans les modèles tabulaires

Fonctions DAX dans cette version

Modélisation multidimensionnelle

Suppression de la limite de 4 Go sur le stockage des chaînes pour le moteur MOLAP

Rapports d'utilisation des ressources pour les bases de données multidimensionnelles

Événements de trace pour l'utilisation et la contention du verrouillage dans les bases de données multidimensionnelles

Amélioration des performances DistinctCount dans le traitement ROLAP

PowerPivot pour Excel

PowerPivot pour Excel (SQL Server 2012)

Fonctions DAX dans cette version

PowerPivot pour SharePoint

Outil de configuration PowerPivot

PowerShell pour PowerPivot pour SharePoint

Fichiers de connexion de modèle sémantique BI dans SharePoint

Paramètres de configuration PowerPivot pour SharePoint et règles d'intégrité du serveur

Mise à niveau automatique du classeur PowerPivot pour activer l'actualisation des données

Programmabilité

Fonctions DAX dans cette version

PowerShell pour AMO

PowerShell pour PowerPivot pour SharePoint

Extensions AMO et XMLA pour la prise en charge de la modélisation tabulaire

Extensions CSDL pour la prise en charge de la modélisation tabulaire

Outils de conception

Intégration de SQL Server Data Tools (SSDT) à Visual Studio

Extensions AMO et XMLA pour la prise en charge de la modélisation tabulaire

Les modèles MDX et les modèles tabulaires sont basés sur un schéma de modélisation sémantique BI unifié (BISM), qui est un sur-ensemble du schéma fourni dans les versions précédentes en tant que modèle dimensionnel unifié (UDM). Par conséquent, vous pouvez utiliser les deux types de modèles à l'aide des API communes (AMO et XMLA), et vous connecter aux serveurs et aux instances s'exécutant en mode tabulaire ou multidimensionnel en utilisant ADOMD.NET et OLEDB.

En plus d'étendre AMO et XMLA pour la prise en charge des modèles tabulaires, cette version inclut de nouveaux objets, propriétés et méthodes pour prendre en charge les spécifications, y compris des propriétés pour la création de rapports améliorée et l'agrégation dans les rapports.

Pour plus d'informations, consultez Programmation de modèle tabulaire. Vous pouvez également télécharger les exemples AMO (Analysis Management Objects) pour la modélisation tabulaire sur le site de CodePlex.

Fichiers de connexion de modèle sémantique BI dans SharePoint

Vous pouvez accéder à un modèle tabulaire à partir de SharePoint à l'aide d'un nouveau type d'objet de connexion appelé connexion sémantique BI. Une connexion sémantique BI fournit un point de terminaison HTTP aux bases de données Analysis Services déployées sur un serveur autonome, ou à un classeur Excel contenant des données PowerPivot dans une batterie de serveurs SharePoint qui inclut PowerPivot pour SharePoint. Un fichier de connexion sémantique BI est un élément de contenu SharePoint qui spécifie l'emplacement du serveur d'une base de données de modèle ; il s'apparente aux fichiers Office Data Connection (.odc) qui stockent les informations de connexion aux données externes. Dans un environnement SharePoint, une connexion sémantique BI est une source de données prise en charge pour les rapports Power View que vous concevez et utilisez dans SharePoint. Vous pouvez également utiliser une connexion sémantique BI comme source de données pour les tableaux croisés dynamiques dans Excel. Pour plus d'informations, consultez Connexion de modèle sémantique BI PowerPivot (.bism).

Extensions au langage CSDL (Conceptual Schema Definition Language) pour la modélisation tabulaire

Le langage CSDL est utilisé pour représenter un modèle tabulaire en réponse à une requête d'un client qui peut consommer le schéma et utiliser cette représentation pour créer des visualisations, notamment Power View. Les extensions bi: en CSDL fournies dans cette version incluent des entités, des relations et des types de données pour les modèles tabulaires, ainsi que des propriétés d'optimisation de la visualisation et de la navigation vers le modèle dans les rapports. Pour plus d'informations sur le langage CSDL, consultez Introduction aux extensions CSDL pour les modèles tabulaires.

Fonctions DAX dans cette version

Cette version introduit de nouvelles fonctions statistiques, fonctions table, fonctions de recherche, fonctions de sécurité au niveau des lignes, etc. Plus de trente nouvelles fonctions ont été ajoutées au total.

DAX est utilisé dans les classeurs PowerPivot et les projets tabulaires que vous créez dans SQL Server Data Tools. Pour plus d'informations sur les nouvelles fonctions, consultez Nouveautés (PowerPivot pour Excel). Pour consulter la documentation de référence DAX dans la documentation en ligne, consultez Référence des fonctions DAX.

Mode DirectQuery dans les modèles tabulaires

Le mode DirectQuery est une option de déploiement pour les projets tabulaires qui permet aux utilisateurs et clients de rapports de récupérer des données directement à partir d'une source de données SQL Server. À l'aide du mode DirectQuery, vous évitez la surcharge de maintenance liée à l'utilisation des données mises en cache pour un modèle et bénéficiez du traitement des requêtes complexe du système de base de données sous-jacent. Cette fonctionnalité permet également de créer des modèles et des rapports à partir de jeux de données volumineux qui ne peuvent pas résider dans la mémoire. DirectQuery prend en charge un mode de déploiement hybride qui peut utiliser le cache ou la source relationnelle. Pour plus d'informations, consultez Mode DirectQuery (SSAS Tabulaire).

Amélioration des performances DistinctCount dans le traitement ROLAP

Les requêtes qui incluent DistinctCount dans un processus ROLAP peuvent être exécutées plus rapidement, sous réserve que certaines conditions soient remplies. Les performances sont améliorées car une plus grande partie de l'opération a été déchargée sur le moteur de base de données relationnelle, où COUNT (colonne DISTINCT) est utilisé pour retourner des valeurs non NULL, évitant de recourir à des opérations de tri plus coûteuses, qui dégradent les performances des requêtes.

Cette optimisation est désactivée par défaut parce que les résultats de la requête générés par les nouveaux algorithmes et par les algorithmes plus anciens ne sont pas toujours les mêmes. Le comptage de Transact-SQL peut varier pour les valeurs NULL et selon les classements. Si vous souhaitez utiliser l'optimisation, attribuez la valeur 1 à la propriété OLAP\ProcessPlan\EnableRolapDistinctCountOnDataSource.

Cette optimisation ne fonctionne que si les conditions suivantes sont remplies :

  1. Il existe une partition par groupe de mesures. Plusieurs partitions rendent impossible d'exécuter correctement la requête et de fusionner les résultats de différentes partitions.

  2. Il n'y a aucune forme arbitraire dans les requêtes, et aucune requête sous le niveau de granularité. Si Analysis Services ne peut pas formuler une requête SQL raisonnablement efficace, il réutilisera le modèle de requête par défaut.

  3. Le moteur de base de données relationnelle doit être SQL Server 2005 ou une version ultérieure, Parallel Data Warehouse ou Teradata.

Infrastructure de traçage d'événements

L'infrastructure de traçage d'événements est étendue pour prendre en charge la nouvelle infrastructure d'événements étendus SQL Server. Pour plus d'informations, consultez Utiliser des événements étendus SQL Server (XEvents) pour surveiller Analysis Services.

Hiérarchies des modèles tabulaires

Les hiérarchies sont des métadonnées qui définissent les relations entre deux colonnes ou plus d'une table. Les hiérarchies peuvent apparaître séparément des autres colonnes dans une liste de champs de clients de création de rapports, ce qui les rend faciles à parcourir par les utilisateurs du client et à inclure dans un rapport. Pour plus d'informations, consultez Hiérarchies (SSAS Tabulaire).

Images dans les modèles tabulaires

Les images et les types de données semblables, tous sous des types de données d'objets blob (BLOB), sont maintenant pris en charge dans les projets tabulaires. Lorsque vous créez un projet tabulaire qui inclut des images, la colonne source doit être de type de données binary ou large binary.

Indicateurs de performance clés dans les modèles tabulaires

Les indicateurs de performance clés permettent de mesurer les performances d'une valeur, définies par une mesure de base, par rapport à une valeur cible, également définie par une mesure ou par une valeur absolue. Pour plus d'informations, consultez Indicateurs de performance clés (SSAS Tabulaire).

Grandes tables dans les modèles tabulaires

Cette version supprime la limite de 2 milliards de lignes par table. Les tables peuvent contenir un nombre de lignes illimité. Notez que cette limite est supprimée pour les tables mais pas pour les colonnes. Chaque colonne est limitée à un maximum de 2 milliards de valeurs distinctes.

Pagination de mémoire dans les modèles tabulaires

La pagination de mémoire permet aux modèles d'être de taille supérieure à la mémoire physique du serveur. La pagination de mémoire est activée par la propriété de serveur VertiPaqPagingPolicy. Pour plus d'informations, consultez Propriétés de mémoire.

Partitions des modèles tabulaires

Les partitions divisent des tables en objets partition logiques. Chaque partition peut ensuite être traitée indépendamment d'autres partitions. Les partitions peuvent être définies pour un projet lors de la création du modèle dans Outils de données SQL Server (SSDT), ou pour les modèles déployés à l'aide de SQL Server Management Studio. Pour plus d'informations, consultez Partitions (SSAS Tabulaire).

Perspectives dans les modèles tabulaires

Les perspectives définissent des sous-ensembles visualisables d'un modèle et des points de vue du modèle focalisés sur un domaine d'activité ou sur une application. Pour plus d'informations, consultez Perspectives (SSAS Tabulaire).

Outil de configuration PowerPivot

Un nouvel outil est disponible pour configurer une installation de PowerPivot pour SharePoint. L'outil analyse le système pour déterminer si le logiciel SharePoint ou PowerPivot est déjà configuré, et fournit les actions préalables nécessaires utilisées pour déployer un serveur opérationnel. Cet outil remplace l'option d'installation Nouveau Serveur dans le programme d'installation de SQL Server qui a été précédemment utilisée pour installer et configurer les logiciels. Dans cette version, l'installation et la configuration sont découplées, avec toutes les étapes de configuration consécutives à l'installation effectuées à l'aide de l'outil de configuration PowerPivot, de PowerShell ou de l'Administration centrale. Pour plus d'informations, consultez Outils de configuration de PowerPivot.

PowerPivot pour Excel dans SQL Server 2012

Cette version introduit une version SQL Server 2012 de PowerPivot pour Excel. Vous pouvez utiliser cette version du complément pour créer et publier des classeurs PowerPivot depuis Excel 2010 sur SQL Server 2012 PowerPivot pour SharePoint.

Pour plus d'informations, consultez Installation de PowerPivot pour Excel et Nouveautés (PowerPivot pour Excel).

Paramètres de configuration PowerPivot pour SharePoint et règles d'intégrité du serveur

Cette version améliore l'administration et le paramétrage d'un déploiement PowerPivot pour SharePoint en ajoutant des paramètres de configuration et des règles d'intégrité qui vous aident à détecter et résoudre les problèmes avant qu'ils ne se produisent. Les nouvelles propriétés de configuration vous permettent de mieux contrôler la consommation de l'espace disque, la mise en cache et l'activité d'actualisation des données. Pour l'actualisation des données, vous pouvez spécifier s'il faut désactiver l'actualisation des données pour les classeurs que personne n'utilise ou dont l'actualisation échoue à plusieurs reprises.

Pour plus d'informations, consultez Configurer l'utilisation de l'espace disque (PowerPivot pour SharePoint), Actualisation des données PowerPivot avec SharePoint 2010 et SQL Server 2012 (Analysis Services) et Configurer des règles d'intégrité du serveur (PowerPivot pour SharePoint).

Mise à niveau automatique du classeur PowerPivot pour activer l'actualisation des données

Vous pouvez configurer une fonctionnalité de mise à niveau automatique sur une instance de PowerPivot pour SharePoint qui met à niveau des classeurs SQL Server 2008 R2 vers la version la plus récente, permettant ainsi l'actualisation des données pour ces classeurs sur un serveur PowerPivot pour SharePoint SQL Server 2012. Pour plus d'informations, consultez Mettre à niveau PowerPivot pour Excel.

PowerShell pour AMO

Cette version introduit des applets de commande PowerShell pour AMO. Cette fonctionnalité permet la connectivité de la ligne de commande, la navigation et la découverte de bases de données Analysis Services qui s'exécutent sur un serveur en mode multidimensionnel ou tabulaire. Pour plus d'informations, consultez PowerShell Analysis Services.

PowerShell pour PowerPivot pour SharePoint

Cette version introduit des applets de commande PowerShell pour la configuration de PowerPivot pour SharePoint. En utilisant une combinaison d'applets de commande SharePoint PowerShell et de nouvelles applets de commande PowerPivot, vous pouvez entièrement configurer une installation PowerPivot pour SharePoint via le script PowerShell. Pour plus d'informations, consultez Référence PowerPivot pour SharePoint PowerShell.

Suppression de la limite de 4 Go sur le stockage des chaînes pour le moteur MOLAP

Cette version comporte une nouvelle option qui élimine la contrainte physique de la taille de fichier du magasin de chaînes. Dans les versions précédentes, un fichier de stockage de chaînes pouvait atteindre 4 gigaoctets au maximum ; au-delà de cette taille, l'erreur suivante se produisait pour indiquer que la limite maximale du fichier était atteinte : « Erreur du système de fichiers : une erreur FileStore provenant de WriteFile s'est produite ». Cette version supprime la limite de taille de fichier et permet aux fichiers d'atteindre la taille nécessaire. Notez que les limites supérieures s'appliquent encore, mais elles reposent sur le nombre de chaînes et non sur la taille du fichier physique. Pour plus d'informations, consultez Configurer le stockage de chaînes pour des dimensions et des partitions.

Rapports d'utilisation des ressources pour les bases de données multidimensionnelles

Vous pouvez maintenant collecter des mesures concernant l'utilisation des ressources au niveau commande lors du traitement des requêtes. Resource Usage est une nouvelle classe d'événements qui peut également être utilisée en tant que colonne supplémentaire sur l'événement Command End ou l'événement Query End. Dans la colonne TextData pour cet événement, vous pouvez capturer le nombre des lectures ou écritures, les lectures ou écritures mesurées en kilo-octets, le temps processeur en millisecondes, les lignes analysées et les lignes retournées. Pour plus d'informations, consultez Colonnes de données des événements de traitement des requêtes.

Sécurité au niveau des lignes dans les modèles tabulaires

La sécurité au niveau des lignes restreint l'accès aux données par l'identité de l'utilisateur, en utilisant des filtres au niveau de la ligne. Les filtres sont implémentés par des rôles. Pour plus d'informations, consultez Rôles (SSAS Tabulaire).

Ensembles de lignes de schéma pour Analysis Services en mode tabulaire

De nouveaux ensembles de lignes de schéma et des interfaces de requête DMV ont été ajoutés dans cette version pour la prise en charge du moteur xVelocity et des modèles tabulaires. Vous pouvez utiliser les vues DMV pour découvrir les objets modèle tabulaire et leurs propriétés. Les vues DMV contiennent des informations que vous pouvez utiliser pour planifier et déduire les caractéristiques de performance des objets que vous avez créés. Par exemple, vous pouvez utiliser l'ensemble de lignes DISCOVER_CALC_DEPENDENCY pour tracer des dépendances dans les colonnes, les mesures et les formules et simplifier ainsi la résolution des formules complexes. D'autres ensembles de lignes vous aident à rechercher les colonnes utilisées dans les perspectives ou à déterminer des types de données et des caractéristiques de stockage. Pour plus d'informations sur les nouveaux ensembles de lignes qui prennent en charge le mode tabulaire, consultez Accès aux données de modèle tabulaire. Pour en savoir plus sur les interfaces de requête DMV, consultez Utiliser des vues de gestion dynamique (DMV) pour surveiller Analysis Services.

Rôles de sécurité dans les modèles tabulaires

Les rôles définissent des autorisations de membre pour un modèle. Chaque rôle contient des membres, par nom d'utilisateur Windows ou par groupe Windows, ainsi que des autorisations (lecture, traitement, administrateur). Les membres du rôle peuvent effectuer des actions sur le modèle, comme défini par l'autorisation du rôle. Les rôles définis avec des autorisations de lecture peuvent également fournir une sécurité supplémentaire au niveau de la ligne grâce à l'utilisation de filtres au niveau de la ligne. Pour plus d'informations, consultez Rôles (SSAS Tabulaire).

Modes de serveur pour les instances d'Analysis Services : multidimensionnel, tabulaire et SharePoint

Cette version ajoute un concept en mode serveur dans une installation d'Analysis Services. Une instance est toujours installée dans l'un des trois modes qui détermine la gestion de la mémoire et les convertisseurs de stockage utilisés pour interroger et traiter les données. Les modes serveur sont le mode multidimensionnel et d'exploration de données, le mode SharePoint et le mode tabulaire. Pour plus d'informations, consultez Déterminer le mode serveur d'une instance Analysis Services.

Intégration de SQL Server Data Tools (SSDT) à Visual Studio

Les projets tabulaires et les projets multidimensionnels sont créés dans Outils de données SQL Server. Cette version met à jour Outils de données SQL Server pour une exécution dans le shell Visual Studio. Le shell inclut plusieurs améliorations de l'IDE notamment une meilleure lisibilité et la prise en charge de plusieurs écrans.

Administration de bases de données tabulaires dans SQL Server Management Studio (SSMS)

Cette version ajoute la prise en charge de l'administration des bases de données model tabulaires que vous déployez sur un serveur Analysis Services autonome. Vous pouvez configurer la sécurité basée sur les rôles, utiliser les commandes de sauvegarde et de restauration, les commandes d'attachement et de détachement, créer des partitions et définir des propriétés de serveur. Pour plus d'informations, consultez Bases de données model tabulaires (SSAS Tabulaire).

Vue de diagramme du concepteur de modèles tabulaires

Cette version introduit la vue de diagramme du concepteur de modèles tabulaires. La vue de diagramme affiche les tables, avec les relations entre celles-ci, dans un format graphique. Les colonnes, les mesures, les hiérarchies et les indicateurs de performance clés peuvent être filtrés, et vous pouvez choisir d'afficher le modèle à l'aide d'une perspective définie. Pour plus d'informations, consultez Générateur de modèles tabulaires (SSAS Tabulaire).

Projets tabulaires dans les outils de données SQL Server (SSDT)

Le concepteur de modèles tabulaires est maintenant intégré à Outils de données SQL Server (SSDT). Pour plus d'informations sur la création de projets tabulaires à l'aide de Outils de données SQL Server (SSDT), consultez Solutions de modèles tabulaires (SSAS Tabulaire)

Le didacticiel de modélisation tabulaire Adventure Works est également inclus avec cette version. Ce didacticiel guide les professionnels des logiciels BI tout au long de la création d'un projet de modèle tabulaire dans Outils de données SQL Server (SSDT), de l'importation de données de l'exemple de base de données AdventureWorksDW2012, de l'ajout de relations, de calculs, de perspectives, de rôles et de hiérarchies, puis du déploiement du modèle. Pour plus d'informations, consultez Modélisation tabulaire (didacticiel Adventure Works).

Événements de trace pour l'utilisation et la contention du verrouillage dans les bases de données multidimensionnelles

Cette version inclut de nouveaux événements pour vous aider à résoudre une requête liée au verrouillage ou des problèmes de traitement. Locks Acquired , Locks Released et Locks Waiting sont de nouveaux événements de trace qui complètent des événements de verrou existants, Deadlock et LockTimeOut. Pour plus d'informations, consultez Colonnes de données des événements de verrou et le chapitre sur le verrouillage dans le manuel SQL Server 2008 R2 Analysis Services Operations Guide (en anglais).

Moteur d'analyse en mémoire xVelocity (VertiPaq) pour les bases de données model tabulaires

Le moteur d'analyse en mémoire xVelocity (VertiPaq) est un moteur Analysis Services qui sert les bases de données model tabulaires. Le moteur xVelocity utilise le stockage en mémoire et effectue des calculs qui agrègent et manipulent les données au moment demandé. Contrairement à la version précédente, où le moteur xVelocity n'était disponible (en tant que moteur VertiPaq) que via PowerPivot pour SharePoint, vous pouvez maintenant utiliser le moteur xVelocity sur une instance Analysis Services autonome sans dépendance sur SharePoint.

Pour utiliser le moteur xVelocity, vous installez Analysis Services dans un nouveau mode serveur tabulaire qui vous permet d'exécuter les bases de données model tabulaires sur cette instance. Pour plus d'informations, consultez Installer Analysis Services en mode tabulaire.

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2014 Microsoft. Tous droits réservés.