Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Ce sujet n'a pas encore été évalué - Évaluez ce sujet

Création de correctifs de compatibilité des applications

S'applique à: Windows Server 2008,Windows Vista

Cet article contient des informations destinées à vous apprendre à diagnostiquer les applications dans votre organisation qui ne s’exécutent pas correctement pour les utilisateurs standard sur Windows Vista®. Les administrateurs informatiques peuvent rencontrer des problèmes au sein de leur organisation lors de la mise à niveau vers Windows Vista si des applications installées dans leur organisation ne sont pas compatibles avec Windows Vista. Cet article a pour but d’offrir une solution simple vous permettant de dépanner des applications à des fins de compatibilité et de créer des correctifs de compatibilité pour les applications qui ne fonctionnent pas correctement pour les utilisateurs standard dans Windows Vista.

Pourquoi des utilisateurs standard dans Windows Vista ?

Limitation du niveau des privilèges des utilisateurs dans votre organisation :

  • Permet d’empêcher un accès ou suppression non autorisé intentionnel ou accidentel de dossiers et de fichiers système importants.

  • Réduit les conséquences liées à l’installation à l’insu de l’utilisateur de logiciels malveillants.

  • Abaisse le coût total de possession en réduisant les tâches de réparation administrative, telles que la restauration de fichiers système supprimés ou la désinstallation de logiciels malveillants.

Dans Windows Vista, un compte d’utilisateur standard est un compte non administratif avec des privilèges limités. Les utilisateurs standard ne peuvent pas installer d’applications (sauf s’il s’agit d’applications par utilisateur qui s’installent selon leurs profils) et ne peuvent pas apporter des modifications à l’échelle du système qui affectent l’ensemble de la sécurité. Les membres du groupe Utilisateurs Windows Vista sont des utilisateurs standard. Le type de compte utilisateur standard dans Windows Vista fournit le jeu restreint d’autorisations nécessaires pour la plupart des scénarios d’application non administratives.

Pourquoi certaines applications ne fonctionnent-elles pas pour les utilisateurs standard ?

Certaines applications effectuent une ou plusieurs actions identifiables qui entraînent des problèmes de compatibilité lorsqu’elles s’exécutent dans Windows Vista avec des autorisations d’utilisateur standard. Certains de ces problèmes sont traités dans Windows Vista par la virtualisation et d’autres solutions de contournement. Cependant, certaines de ces actions identifiables nécessitent l’implémentation de solutions de contournement spécifiques que le système n’accomplit pas automatiquement.

Le plus souvent, les applications qui ne fonctionnent pas correctement pour des utilisateurs standard :

  • Vérifient si l’utilisateur est un administrateur lorsqu’elles ont démarré et échouent si celui-ci n’est pas un administrateur. (Le plus souvent, l’application ne nécessite pas réellement que l’utilisateur soit un administrateur).

  • Écrivent dans les zones protégées du système, notamment Program Files, lors de leur exécution. Les applications doivent stocker des données par utilisateur, telles que les paramètres de configuration, dans le profil de l’utilisateur.

Certaines tâches d’application sont réellement des tâches administratives et doivent par conséquent être accomplies par un administrateur. Cependant, les fonctionnalités d’application qui n’exigent aucune autorisation administrative sont souvent implémentées de telle sorte qu’elles nécessitent des niveaux d’autorisation administrative. Par exemple, une application peut écrire certaines données de journal dans un fichier journal dans un dossier racine du lecteur système. Une fois cette opération effectuée, les administrateurs informatiques sont souvent forcés d’octroyer le statut d’administrateurs à leurs utilisateurs pour leur permettre d’exécuter l’application sur l’ordinateur.. Cette pratique remet en cause le principe des privilèges réduits et augmente le risque d’exécuter du code malveillant à partir d’un compte d’administration, ce qui peut gravement endommager le système et les données utilisateur.

Pour aider les administrateurs et les développeurs à limiter les utilisateurs aux comptes standard, Windows Vista inclut le contrôle de compte d’utilisateur (UAC). Une fonction du contrôle de compte d’utilisateur consiste à proposer des solutions pour des implémentations d’applications courantes qui empêchent les applications de s’exécuter en tant qu’utilisateurs standard. Cependant, certaines implémentations d’application nécessitent des solutions qui ne sont pas activées par défaut dans Windows Vista. L’objectif de cet article est de décrire les étapes permettant de diagnostiquer si une application de votre organisation ne s’exécute pas correctement pour des utilisateurs standard et, si possible, d’identifier un des nombreux logiciels disponibles (correctifs de compatibilité des applications) pour permettre à l’application de s’exécuter en tant qu’utilisateur standard.

noteRemarques
Le contrôle de compte d’utilisateur (UAC) notifie aussi les utilisateurs qui s’exécutent en tant qu’administrateurs lorsqu’une application prépare une action administrative. Le contrôle de compte d’utilisateur demande ensuite à l’utilisateur d’approuver l’action. Pour plus d’informations sur le contrôle de compte d’utilisateur (UAC), voir Fonctionnement et configuration du contrôle de compte d’utilisateur sur Windows Vista (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=91589) (éventuellement en anglais).

Dépannage de l’application pour des problèmes d’utilisateur standard

Les étapes suivantes vous permettent de dépanner votre application si celle-ci ne s’exécute pas pour des utilisateurs standard ou en cas de mauvaise exécution en tant qu’utilisateur standard.

  1. Vérifier que l’application n’est pas une application administrative

  2. Vérifier auprès du développeur ou du fournisseur

  3. Vérifier un problème de compatibilité d’utilisateur standard

  4. Installer les correctifs de compatibilité d’utilisateur standard dans l’application

  5. Modifier les autorisations du dossier d’installation de l’application

  6. Analyseur d’utilisateur standard

  7. Contacter le développeur

Étape 1 : Vérifier que l’application n’est pas une application administrative

Certains programmes sont conçus pour accomplir des actions administratives légitimes et nécessitent des autorisations administratives. Les types d’applications suivants nécessitent souvent des autorisations administratives.

  • Les applications qui installent ou gèrent des logiciels sur un ordinateur

  • Les outils qui gèrent des ressources système

    noteRemarques
    Étant donné que ces outils modifient l’ensemble du système, leur utilisation est réservée à des utilisateurs de confiance disposant d’un contrôle total de l’ordinateur.

Avant de poursuivre le dépannage de l’application, déterminez si l’application a été conçue à l’origine par le fournisseur ou le développeur pour être exécutée uniquement par des administrateurs. Si tel est le cas, il n’est pas nécessaire de créer un correctif de compatibilité d’application étant donné que celle-ci n’est pas destinée à des utilisateurs standard.

Étape 2 : Vérifier auprès du développeur ou du fournisseur

Si vous pensez que l’application peut fonctionner avec des utilisateurs standard, vérifiez auprès du fournisseur ou du développeur de l’application. Ces derniers sont généralement les mieux placés pour vous informer de problèmes ou de limitations liés à l’exécution de l’application en tant qu’utilisateur standard, ou si une mise à jour de l’application est disponible.

Étape 3 : Vérifier un problème de compatibilité d’utilisateur standard

Si le développeur ou le fournisseur de l’application ne dispose pas d’une mise à jour de l’application, vous devez vérifier que le problème de compatibilité de l’application est spécifique aux utilisateurs standard et n’est pas un problème de compatibilité Windows Vista général. Pour ce faire, essayez d’exécuter l’application en tant qu’administrateur.

Pour exécuter un programme en tant qu’administrateur
  1. Cliquez sur le bouton Démarrer, pointez sur Tous les programmes, puis cliquez sur le dossier du programme que vous souhaitez exécuter.

  2. Cliquez avec le bouton droit sur le programme, puis cliquez sur Exécuter en tant qu’administrateur.

  3. Si la boîte de dialogue Contrôle de compte d'utilisateur apparaît, confirmez que l'action affichée est celle que vous souhaitez, puis cliquez sur Continuer.

Si l’application affiche toujours les mêmes problèmes rencontrés lors de l’exécution en tant qu’utilisateur standard, le problème de compatibilité est sans doute un problème de compatibilité Windows Vista général plutôt que le résultat d’un problème de compatibilité d’utilisateur standard. Pour plus d’informations sur le dépannage et la résolution des problèmes de compatibilité Windows Vista générale, voir le guide de référence sur la compatibilité des applications (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=91592) (éventuellement en anglais).

Si l’application s’exécute correctement en tant qu’administrateur mais pas en tant qu’utilisateur standard, le problème est sans doute lié à l’exécution d’un compte d’utilisateur standard disposant de privilèges inférieurs. Contactez de nouveau le développeur ou le fournisseur du logiciel pour demander une mise à jour avant de passer à l’étape quatre. Informer le distributeur d’un problème de compatibilité d’application que vous avez rencontré fournit au distributeur des informations précieuses pour l’élaboration d’une mise à jour.

ImportantImportant
Certaines applications effectuent des tâches de configuration à la première exécution après installation. Ces tâches nécessitent souvent des privilèges administratifs. Nous vous recommandons d’exécuter l’application comme utilisateur standard après l’avoir exécuté en tant qu’administrateur pour s’assurer que le problème n’était pas un problème de configuration lié à une première exécution. Si l’application fonctionne correctement en tant qu’utilisateur standard après son exécution en tant qu’administrateur, vous pouvez continuer à l’exécuter en tant qu’utilisateur standard sans avoir à installer de correctif.

noteRemarques
Il arrive plus rarement que Windows vous notifie que l’application doit être exécutée en tant qu’administrateur. Cela tient à l’heuristique de Windows Vista utilisée pour déterminer si l’application installe un logiciel. Cette heuristique peut identifier à tort une application comme étant un programme d’installation, ce qui nécessite des privilèges administratifs. Par exemple, si l’application est nommée setup.exe, Windows Vista risque fortement d’identifier l’application comme une application chargée d’installer un logiciel et nécessitant, par conséquent, une exécution en tant qu’administrateur. Si vous pensez que l’heuristique de Windows Vista a identifié par erreur l’application comme un programme d’installation, vous pouvez l’identifier comme une application de non installation à l’aide du correctif de compatibilité d’application SpecificNonInstaller. Pour plus d’informations sur l’application de ce correctif, voir Application d’un correctif de compatibilité d’utilisateur standard.

Étape 4 : Installer les correctifs de compatibilité d’utilisateur standard dans l’application

Ces correctifs vous permettent de résoudre les problèmes de compatibilité d’utilisateur standard pour des applications sur Windows Vista.

Les correctifs de compatibilité suivants offrent des modifications du comportement de l’application qui résolvent les problèmes courants de compatibilité d’utilisateur standard.

Le nom attribué dans ce contexte à chaque correctif de compatibilité correspond au nom du correctif qui apparaît dans l’Administrateur de compatibilité à la page Correctifs de compatibilité de l’Assistant Create new Application Fix.

Correctifs de compatibilité d’application dans l’application

Correctif Description

ForceAdminAccess

Résout les problèmes rencontrés par une application utilisant divers appels d’API (Application Program Interface) pour vérifier si l’utilisateur en cours appartient au groupe Administrateurs.

ElevateCreateProcess

Résout l’erreur CreateProcess ERROR_ELEVATION_REQUIRED en exécutant l’application en tant qu’administrateur. Si vous appliquez ce correctif de compatibilité, Windows Vista affiche une boîte de dialogue Contrôle du compte utilisateur qui oblige l’utilisateur standard à fournir le nom d’utilisateur et le mot de passe d’un compte administrateur sur l’ordinateur local.

VirtualizeDeleteFile

Virtualise les appels DeleteFile effectués par l’application et associe d’autres API de fichier pour garantir la suppression de la virtualisation du fichier.

LocalMappedObject

Force tous les objets de mappage de fichiers nommés Global dans l’espace de noms Local.

VirtualizeHKCRLite

Virtualise les accès en écriture HKCR sur l’affichage par utilisateur sous la clé HKEY_CURRENT_USER\Software\Classes. Ce correctif de compatibilité offre un encombrement réduit et des performances supérieures à la commande VIRTUALIZEHKCR dans VirtualRegistry.

VirtualizeRegisterTypeLib

Convertit les tentatives d’inscrire une bibliothèque de type en équivalent API par utilisateur.

Si les correctifs de compatibilité ci-dessus ne fonctionnent pas indépendamment, essayez-les tous simultanément sur l’application.

ImportantImportant
Chaque correctif de compatibilité que vous installez modifie le comportement système de l’application concernée. Par conséquent, il est possible qu’un correctif de compatibilité introduise un problème de compatibilité séparé pour cette application. Par conséquent, vous ne devez installer que les correctifs de compatibilité nécessaires à l’exécution de l’application.

Vous pouvez déterminer quels correctifs de compatibilité sont nécessaires à votre application comme suit : à l’aide de l’Analyseur d’utilisateur standard ou en testant manuellement les correctifs.

Exécuter l’Analyseur d’utilisateur standard

L’Analyseur d’utilisateur standard vous permet de déterminer quels correctifs de compatibilité sont nécessaires. Pour plus d’informations sur l’utilisation de l’Analyseur d’utilisateur standard, voir Étape 6 : Utiliser l’Analyseur d’utilisateur standard.

Tester les correctifs manuellement

Vous pouvez aussi tester les correctifs de compatibilité manuellement en appliquant chaque correctif de compatibilité un par un dans un environnement de test jusqu’à ce que l’application fonctionne correctement en tant qu’utilisateur standard. L’application peut nécessiter plusieurs correctifs de compatibilité. Si l’application ne fonctionne pas correctement en tant qu’utilisateur standard après avoir essayé tous les correctifs individuellement, appliquez l’ensemble des correctifs simultanément. Pour installer chaque correctif de compatibilité, voir Application d’un correctif de compatibilité d’utilisateur standard.

Certaines applications peuvent vous donner des informations qui vous aident à identifier quel correctif de compatibilité installer. Par exemple, une application qui vérifie qu’elle s’exécute en tant qu’administrateur, mais qui n’est pas obligée de s’exécuter en tant que tel pour des raisons techniques ou commerciales, peut afficher un message d’erreur indiquant qu’elle doit s’exécuter en tant qu’administrateur. Vous pouvez aussi rechercher ces informations dans un fichier journal d’application. Vous pouvez corriger ce type d’application à l’aide de correctifs de compatibilité d’application ForceAdminAccess. Ces correctifs sont affichés dans le tableau ci-dessus.

Étape 5 : Modifier les autorisations du dossier d’installation de l’application

Il arrive souvent que des applications ne peuvent pas s’exécuter correctement pour des utilisateurs standard car elles écrivent des données dans des fichiers du dossier d’installation d’application dans Program Files. Étant donné que les utilisateurs standard ne possèdent pas d’autorisation d’écriture dans le dossier Program Files ou ses sous-dossiers, l’application ne peut pas écrire dans les dossiers et échoue lors de l’écriture dans un fichier dans ce dossier en mode d’utilisateur standard.

Vous pouvez vérifier si le problème de compatibilité est causé par la tentative d’écriture de l’application dans Program Files en modifiant de manière temporaire la liste de contrôle d’accès (ACL) sur le dossier d’installation de l’application sous Program Files.

Pour tester l’accès de l’application à Program Files
  1. Cliquez sur le bouton Démarrer, pointez sur Tous les programmes, cliquez sur Accessoires, puis sur Explorateur Windows.

  2. Dans l’Explorateur Windows, cliquez sur le dossier Program Files, puis localisez le dossier d’installation de l’application que vous testez.

  3. Cliquez avec le bouton droit sur le dossier de l’installation, puis cliquez sur Propriétés.

  4. Dans la boîte de dialogue Propriétés, cliquez sur l’onglet Sécurité, puis sur Modifier.

  5. Si la boîte de dialogue Contrôle de compte d'utilisateur apparaît, confirmez que l'action affichée est celle que vous souhaitez, puis cliquez sur Continuer.

  6. Dans la boîte de dialogue Sélectionner les utilisateurs, les ordinateurs ou les groupes, entrez le nom du compte d’utilisateur standard que vous utilisez pour tester l’application, cliquez sur Vérifier les noms pour vérifier que vous avez entré le nom de compte correctement, puis cliquez sur OK.

  7. Sous l’onglet Sécurité, vérifiez que le compte d’utilisateur standard est sélectionné, sélectionnez Contrôle complet, puis cliquez sur OK deux fois.

  8. Exécutez l’application en tant qu’utilisateur standard.

Si l’application s’exécute correctement, vous pourrez résoudre le problème de compatibilité d’utilisateur standard en modifiant au moins une des autorisations de fichier ou de dossier de l’application. Cependant, la modification des autorisations sur un fichier ou dossier peut fait courir un risque de sécurité aux données d’application ou au système.

Il est fortement recommandé de déterminer à quels fichiers ou dossiers de l’application les utilisateurs standard peuvent accéder afin de limiter le risque de sécurité qui consiste à octroyer trop d’autorisations aux utilisateurs standard. Une des méthodes permettant de surveiller efficacement l’activité de lecture et d’écriture de l’application consiste à utiliser l’Analyseur d’utilisateur standard. L’Analyseur d’utilisateur standard est intégré aux Outils d’analyse de compatibilité des applications 5.0 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=81696) (éventuellement en anglais).

Après avoir déterminé pour quels fichiers et dossiers vous devez modifier la liste de contrôle d’accès, vous devez décider s’il est acceptable d’octroyer ces autorisations aux utilisateurs standard. Généralement, lorsque les autorisations de fichier sont la cause d’un problème de compatibilité d’utilisateur standard, les autorisations en écriture sont nécessaires pour autoriser les utilisateurs à exécuter l’application. La décision d’accorder une autorisation en écriture à des utilisateurs standard sur un fichier ou un dossier est propre à chaque application et à chaque fichier ou dossier. Dans certains cas, par exemple lorsque des autorisations en écriture sur un fichier exécutable sont nécessaires, l’octroi aux utilisateurs standard de l’autorisation en écriture peut introduire un risque de sécurité inacceptable. Dans d’autres cas, par exemple lorsque des autorisations en écriture sont nécessaires sur un fichier journal de débogage, l’octroi aux utilisateurs standard de l’autorisation en écriture peut être acceptable.

ImportantImportant
Il est recommandé de contacter le développeur de l’application pour bien apprécier les risques de sécurité associés à l’octroi d’autorisation supplémentaire à des utilisateurs standard sur les fichiers d’une application.

Étape 6 : Utiliser l’Analyseur d’utilisateur standard

Vous pouvez peut-être résoudre le problème de compatibilité en appliquant un ou plusieurs autres correctifs de compatibilité, si vous avez déterminé l’ensemble des informations suivantes :

  • Le problème est causé par l’exécution dans un compte d’utilisateur standard dont les privilèges sont insuffisants.

  • Le problème n’est pas résolu en appliquant un ou plusieurs des correctifs de compatibilité à l’échelle de l’application indiqués à l’étape trois.

  • Le problème n’est pas résolu en octroyant aux utilisateurs standard l’accès aux fichiers de l’application, comme indiqué à l’étape trois.

Ces autres correctifs de compatibilité modifient des paramètres d’application plus spécifiquement pour leur permettre de s’exécuter en tant qu’utilisateur standard. Vous pouvez appliquer ces correctifs de compatibilité spécifiques à des ressources seulement si vous connaissez les ressources auxquelles les appliquer.

Analysez l’application en profondeur pour identifier les ressources d’application spécifiques à modifier par un correctif d’application. Ces ressources, telles que l’emplacement des fichiers ou les données du registre, ne sont peut-être pas facilement détectables. Par conséquent, vous devrez peut-être faire appel aux services d’une personne spécialisée dans le développement ou le débogage d’application pour identifier ces ressources. L’Analyseur d’utilisateur standard vous permet aussi d’analyser l’application pour des problèmes de compatibilité d’utilisateur standard. L’Analyseur d’utilisateur standard est intégré aux Outils d’analyse de compatibilité des applications 5.0 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=81696) (éventuellement en anglais).

Pour des informations sur l’utilisation de l’Analyseur d’utilisateur standard pour identifier les problèmes de compatibilité et les ressources d’application, voir la section sur l’utilisation des Outils d’analyse de compatibilité des applications 4.1 et de l’Analyseur d’utilisateur standard pour créer des correctifs d’applications dans Fonctionnement et configuration du contrôle de compte d’utilisateur dans Windows Vista (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=91589) (éventuellement en anglais).

Si aucune des étapes précédentes ne permet de résoudre votre problème, consultez l’étape 7.

Étape 7 : Contacter le développeur

Certaines applications effectuent des actions pour lesquelles aucun correctif de compatibilité n’existe ou ne peut être créé (sans compromettre la sécurité du système). Les applications qui n’effectuent pas d’actions administratives ne nécessitent pas normalement d’autorisations administratives. Si le problème de compatibilité d’utilisateur standard n’est pas corrigé après avoir appliqué les correctifs de compatibilité à l’échelle de l’application, celle-ci effectue peut-être une action pour laquelle il n’existe pas de correctif de compatibilité identifiable par les outils de ce document.

À ce stade, vous devez contacter le développeur de l’application. Le développeur saura peut-être si l’utilisation d’un des correctifs de compatibilité destinés aux ressources d’application spécifiques permet de réduire le problème. Si aucun correctif de compatibilité n’existe, ou s’il est impossible d’en créer un sans compromettre la sécurité du système, le développeur ou le fournisseur de l’application peut vous fournir une solution personnalisée ou vous informer de la disponibilité future d’une version mise à jour de l’application qui fonctionne avec des autorisations d’utilisateur standard.

Exemple : Dépanner un problème de compatibilité d’utilisateur standard

Cette section explique comment dépanner un problème de compatibilité d’utilisateur standard à l’aide d’une application dont les performances sont mauvaises lorsqu’elle est exécutée avec des autorisations d’utilisateur standard. Cette application spécifique (DemoApp.exe) vérifie par programme pour déterminer si l’utilisateur appelant est un administrateur et dans le cas contraire signale une erreur et se termine. (Il s’agit d’une bogue courante de compatibilité d’utilisateur standard). La Figure 1 affiche la sortie de l’application DemoApp lors de son exécution en tant qu’utilisateur standard.

04a242b0-89fb-46ac-9139-35b8fb8baf29

Pour tenter de résoudre ce problème, nous allons appliquer les correctifs de compatibilité d’utilisateur standard à l’échelle de l’application, comme cela est décrit à l’étape 4 : Installer les correctifs de compatibilité d’utilisateur standard à l’échelle de l’application.

Application d’un correctif de compatibilité d’utilisateur standard

Après avoir identifié les correctifs de compatibilité nécessaires pour résoudre le problème de compatibilité d’utilisateur standard, vous devez créer une base de données de correctifs de compatibilité. Une base de données de correctifs de compatibilité contient des informations relatives à l’application nécessaire à chaque correctif de compatibilité à appliquer. Vous pouvez aussi utiliser une base de données de correctif de compatibilité pour déployer des correctifs de compatibilité sur plusieurs ordinateurs. Pour créer une base de données de correctifs de compatibilité, vous pouvez utiliser l’application Administrateur de compatibilité. L’outil Administrateur de compatibilité est intégré aux Outils d’analyse de compatibilité des applications (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=81696) (éventuellement en anglais). La Figure 2 affiche l’Administrateur de compatibilité lorsque vous l’ouvrez pour la première fois.

920f9c32-e662-48ad-8058-df4ea5295b6d
noteRemarques
L’Administrateur de compatibilité vous permet de créer et de configurer une base de données de correctifs de compatibilité pour des problèmes de compatibilité d’application qui sont externes aux problèmes de compatibilité d’application d’utilisateur standard. Cet article n’explique pas comment résoudre les autres problèmes de compatibilité d’application, tels que les problèmes d’affichage. Pour plus d’informations sur la création de bases de données de correctifs de compatibilité pour d’autres problèmes de compatibilité, voir les outils d’analyse de compatibilité des applications (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=81696) (éventuellement en anglais).

Créer une base de données de correctifs de compatibilité

Avant de sélectionner des correctifs de compatibilité d’application spécifiques, vous devez créer une nouvelle base de données de correctifs de compatibilité.

Pour créer une base de données de correctifs de compatibilité
  1. Cliquez sur le bouton Démarrer, pointez sur Tous les programmes, cliquez sur Microsoft Application Compatibility Toolkit 5.0, cliquez avec le bouton droit sur Administrateur de compatibilité, puis cliquez sur Exécuter en tant qu’administrateur.

  2. Si la boîte de dialogue Contrôle de compte d'utilisateur apparaît, confirmez que l'action affichée est celle que vous souhaitez, puis cliquez sur Continuer.

  3. Dans l’Administrateur de compatibilité, cliquez avec le bouton droit sur Bases de données personnalisées, puis cliquez sur Nouveau.

    Vous créez ainsi une nouvelle base de données de compatibilité d’application à laquelle vous affectez un nom par défaut, par exemple Nouvelle Base de données(2) [sans_titre_2]. Pour modifier le nom, cliquez avec le bouton droit sur le nœud de la base de données, puis cliquez sur Renommer.

La Figure 3 affiche une nouvelle base de données de compatibilité d’application appelée Nouvelle Base de données(2) [sans_titre_2].

a84b91b0-9d97-49e6-a688-2d000e446341

Créer un correctif de compatibilité d’utilisateur standard

Après avoir créé une nouvelle base de données de correctifs de compatibilité, vous devez ajouter un correctif de compatibilité d’utilisateur standard à la base de données.

Pour créer un correctif de compatibilité d’utilisateur standard
  1. Dans l’Administrateur de compatibilité, cliquez avec le bouton droit sur la nouvelle base de données de correctifs de compatibilité, pointez sur Create New, puis cliquez sur Application Fix.

    L’Assistant Create new Application Fix s’ouvre.

  2. Dans la page Program Information, entrez le nom de l’application que vous corrigez, le fournisseur de l’application (s’il est connu) et l’emplacement du fichier exécutable du programme. Cliquez sur Suivant.

    La Figure 4 affiche la page Program Information avec les données de l’exemple

    7fd9efaf-c471-4426-aa06-b84802a3961a
  3. Dans la page Mode compatibilité, sélectionnez le mode du système d’exploitation et les modes de compatibilité spécifiques de l’application. Si votre application ne nécessite pas de mode de compatibilité, sélectionnez Aucun. Cliquez sur Suivant.

    ImportantImportant
    Si les modes de compatibilité ne servent généralement pas à corriger un problème de compatibilité d’utilisateur standard, une application particulière peut nécessiter un correctif de compatibilité en mode compatibilité en plus d’un correctif de compatibilité d’utilisateur standard. Voir Application d’un correctif de compatibilité d’utilisateur standard pour plus d’informations sur les modes de compatibilité.

    859b8560-ce0b-41b8-b15a-13db1f1bbbdb
  4. Dans la page Correctifs de compatibilité, sélectionnez chaque correctif de compatibilité que vous souhaitez appliquer pour tenter de limiter le problème de compatibilité d’utilisateur standard de l’application, puis cliquez sur Suivant.

    342746c1-3e1d-459d-9281-3ecbbf240add
  5. Dans la page Matching Information, sélectionnez les attributs de l’application que vous pouvez utiliser pour identifier l’application de manière unique, puis cliquez sur Terminer.

    Cette action énumère les attributs de l’application que va vérifier le système d’exploitation pour déterminer si un correctif de compatibilité doit être appliqué.

    noteRemarques
    Plus vous sélectionnez d’attributs, plus l’identification de l’application par le système d’exploitation est précise. Si vous spécifiez plusieurs attributs spécifiques pour l’application, il est moins probable que le correctif de compatibilité d’application puisse être utilisé pour une application à laquelle il ne s’applique pas. Veillez à utiliser des attributs de l’application qui ne changent pas au fil du temps.

    7841b533-8f83-4ab1-86e5-c7fdab359863
  6. Au terme de l’Assistant, le correctif est ajouté dans le volet gauche sous la nouvelle base de données que vous avez créée, comme illustré dans la Figure 8.

    4f310102-7af3-4bc7-b68b-1930e2407ff6
  7. Si plusieurs applications nécessitent l’application de correctifs de compatibilité, vous pouvez les ajouter à cette base de données en créant un nouveau correctif d’application dans cette base de données, ou vous pouvez créer une base de données pour l’autre application. Pour ajouter des correctifs de compatibilité à cette base de données, suivez les mêmes étapes que précédemment.

    Généralement, vous devez utiliser la même base de donnée de correctifs de compatibilité pour plusieurs applications, si vous pensez que les applications seront déployées simultanément. Si les applications sont déployées séparément, utilisez des bases de données de correctif de compatibilité séparées.

    noteRemarques
    Si vous pensez que vous avez fait une erreur au cours de la procédure dans l’Assistant Create new Application Fix, vous pouvez supprimer le correctif de l’application que vous avez créé et recommencer. Pour supprimer un correctif d’application, cliquez avec le bouton sur le nœud Applications ou le nœud du correctif d’application (appelé DemoApp dans Figure 8), puis cliquez sur Supprimer.

  8. Sélectionnez la base de données que vous avez créée, puis cliquez sur Enregistrer dans le menu Fichier.

    Cette base de données s’appelle Nouvelle Base de données (2) [sans_titre_2] dans la figure 8.

    Vous devez fournir un nom de fichier et un nom de base de données. Dans l’exemple DemoApp, nous avons enregistré la base de données et le fichier en tant que DemoAppFixDB.

    La base de données de correctifs de compatibilité sera enregistrée dans le dossier spécifié sous le nom de fichier donné et une extension .sdb. La Figure 9 affiche la base de données de correctifs de compatibilité renommée et enregistrée.

    28cf1699-53b7-42e7-9b52-a6b2b2506e23

Installer une base de données de correctifs de compatibilité

Après avoir créé une base de données de correctifs de compatibilité, vous devez l’installer pour Windows Vista.

Pour installer le correctif de compatibilité d’application
  1. Dans l’Administrateur de compatibilité, cliquez avec le bouton droit sur la base de données de compatibilité que vous avez créée, puis cliquez sur Installer.

  2. Le nom de cette base de données est DemoAppFixDB dans la Figure 9.

    noteRemarques
    Si vous ne l’avez enregistrée, l’Administrateur de compatibilité vous invite à enregistrer la base de données avant de l’installer.

  3. Dans la boîte de dialogue Administrateur de compatibilité, cliquez sur OK.

Le correctif de compatibilité est désormais installé et le correctif d’application est actif. Pour notre exemple d’application, DemoApp.exe, le correctif de compatibilité ForceAdminAccess notifie l’application de son exécution en tant qu’administrateur, même si cela n’est pas le cas. Ce correctif autorise l’application à s’exécuter correctement en tant qu’utilisateur standard. La Figure 10 représente DemoApp.exe en cours d’exécution avec le correctif de compatibilité installé.

75497eef-fbbc-4c39-b56c-5e685e3544ce

Déploiement des bases de données de correctifs de compatibilité avec SDBInst

Vous pouvez utiliser trois méthodes pour installer des bases de données de correctifs de compatibilité sur des ordinateurs de votre organisation :

  • Gestion des systèmes

  • Partage réseau

  • Script de stratégie de groupe

Gestion des systèmes

Vous pouvez installer une base de données de correctifs de compatibilité sur un ordinateur à la fois, ou vous pouvez faire appel à un logiciel de gestion système, tel que Microsoft Systems Management Server (SMS), pour déployer la base de données de correctifs de compatibilité une fois puis exécuter l’outil en ligne de commande Windows Vista SDBInst.exe pour installer la base de données.

noteRemarques
L’emplacement par défaut de SDBInst.exe est %SystemDrive%\Windows\System32\SDBInst.exe.

Partage réseau

Vous pouvez placer la base de données de correctifs de compatibilité sur un partage réseau et utiliser la stratégie de groupe pour appliquer un script de connexion à chaque ordinateur qui exécute SDBInst.exe en spécifiant le chemin d’accès UNC au fichier .sdb de la base de données de correctifs de compatibilité.

Vous pouvez utiliser les paramètres suivants à l’aide de l’outil SDBInst.exe pour installer les bases de données de correctifs de compatibilité à l’aide d’un script ou d’une ligne de commande :

SDBInst –p <Chemin d’accès au fichier .sdb>

Script de stratégie de groupe

Vous pouvez créer des scripts d’installation et les déployer sur les ordinateurs dans votre organisation à l’aide de la stratégie de groupe. Pour plus d’informations sur la création des scripts d’installation, voir la section sur le déploiement de correctifs de compatibilité d’application à l’aide de la stratégie de groupe dans Fonctionnement et configuration du contrôle de compte d’utilisateur dans Windows Vista (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=91589) (éventuellement en anglais).

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

Afficher:
© 2014 Microsoft. Tous droits réservés.