Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Guide pas à pas du cluster de basculement : Validation matérielle d’un cluster de basculement

Mis à jour: avril 2010

S'applique à: Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2

Dans Windows Server 2008, la manière dont les clusters sont validés a radicalement changé avec l’introduction de l’Assistant de validation des clusters. L’Assistant de validation des clusters est une nouvelle fonctionnalité intégrée à la fonction de clustering avec basculement de Windows Server 2008. Grâce à cet Assistant, vous pouvez effectuer un ensemble de tests précis sur un groupe de serveurs que vous souhaitez utiliser comme nœuds d’un cluster. Ce processus de validation du cluster permet de tester directement, et de manière individuelle, les logiciels et le matériel sous-jacents, afin d’évaluer avec précision les possibilités de prise en charge d’un clustering avec basculement dans une configuration donnée. D’ailleurs, les Services de support client Microsoft (CSS) demandent la production d’un rapport de validation du cluster comme condition de leur prise en charge d’une configuration donnée.

Contenu de ce guide

Comment définir une configuration de cluster de basculement prise en charge dans Windows Server 2008 ?

Pour qu’un cluster de basculement dans Windows Server 2008 puisse être considéré comme une solution officiellement prise en charge par les Services de support client Microsoft (CSS), cette solution doit répondre aux critères suivants.

  • Tous les composants logiciels et matériels doivent répondre aux exigences de qualification pour recevoir le logo « Certifié pour Windows Server 2008 ». Pour plus d’informations sur le programme « Windows Logo Program » de Windows Server 2008, voir le site Web Microsoft à l’adresse :

    http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=111561 (éventuellement en anglais).

  • La solution entièrement configurée (serveurs, réseau et périphérique de stockage) doit réussir tous les tests de l’Assistant de validation qui fait partie du composant logiciel enfichable Gestion du cluster de basculement.

La stratégie de prise en charge Microsoft est également expliquée dans l’article 943984 de la Base de connaissances Microsoft, « The Microsoft Support Policy for Windows Server 2008 Failover Clusters » (en anglais) sur le site Web Microsoft :

http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=111552

noteRemarque
Pour plus d’informations sur son application sur des clusters multisites ou dispersés géographiquement, voir Clusters multisites ou dispersés géographiquement, plus loin dans cette page.

Méthodes précédentes de qualification des clusters

Avant l’introduction de la validation de cluster dans Windows Server 2008, le processus d’évaluation de la prise en charge d’une solution de cluster par Microsoft était traité d’une manière toute différente. Auparavant, pour qu’une solution soit qualifiée, elle devait apparaître en totalité sur le site Web du catalogue Windows Server (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=111553). Avant que la solution proposée ne puisse apparaître sur ce site Web, le fournisseur devait exécuter un certain nombre de tests matériels (fournis par Microsoft) puis télécharger les résultats destinés à Microsoft. Après vérification de la solution par le fournisseur, celle-ci était normalement reprise sur le site Web du catalogue Windows Server. Cette méthode permettait aux clients de découvrir si une solution de cluster fonctionnait avec un système d’exploitation particulier.

Pour plus d’informations sur cette méthode de qualification des clusters, voir l’article 309395 de la Base de connaissances, « Stratégie Microsoft de prise en charge des clusters de serveurs, liste de comptabilité matérielle et catalogue WSC » sur le site Web Microsoft :

http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=112287

Cette méthode de qualification des clusters présentait de nombreux défis pour les partenaires fournisseurs de matériel. Comme la solution de bout en bout devait être qualifiée entièrement, y compris chaque composant jusqu’au niveau des pilotes et des microprogrammes, si un seul composant venait à changer après la certification, la solution devait être entièrement retestée et représentée car elle était alors considérée comme une nouvelle solution.

Il n’était pas rare de voir les clients consulter le site Web du catalogue Windows Server, acheter une solution répertoriée sur le site puis, après quelques mois, découvrir que le fabricant avait commercialisé un pilote d’adaptateur de bus hôte (HBA, Host Bus Adapter) recommandé pour l’installation. Le client se retrouvait généralement face à un dilemme, car s’il installait le pilote, la solution de cluster ne pouvait pas être techniquement prise en charge par Microsoft (car non répertoriée dans sa totalité sur le site Web du catalogue Windows Server). Toutefois, s’il n’installait pas la mise à jour du pilote, les problèmes corrigés par celle-ci n’étaient pas traités sur ce système, et d’autres problèmes pouvaient en découler.

Dans l’ensemble, cette solution n’était pas idéale. Il était nécessaire d’intervenir en simplifiant le processus pour toutes les personnes impliquées : Microsoft, nos clients et les fournisseurs de matériel. C’est la raison principale pour laquelle Microsoft a introduit la validation de cluster dans Windows Server 2008.

Qu’est-ce que la validation de cluster ?

Grâce à cet Assistant, vous pouvez effectuer un ensemble de tests précis sur un groupe de serveurs que vous utilisez comme nœuds de cluster. Le processus de validation du cluster permet de tester directement, et de manière individuelle, les logiciels et le matériel sous-jacents, afin d’évaluer avec précision les possibilités de prise en charge d’un clustering avec basculement dans une configuration donnée.

ImportantImportant
Avant de créer votre cluster avec basculement, nous vous recommandons fortement d’exécuter tous les tests dans l’assistant de validation des clusters.

Microsoft a constaté que près de la moitié des appels concernant les clusters adressés au support technique Microsoft étaient dus à des problèmes de configuration. Si vous éliminez les problèmes de configuration dès le début, vous constaterez une meilleure expérience à la fois sur le plan de l’installation et sur celui du fonctionnement.

La validation de cluster a pour objectif la recherche des problèmes matériels ou de configuration avant la mise en place du cluster en production. Elle permet de vérifier que la solution que la solution que vous allez déployer est tout à fait fiable. La validation de cluster peut également être utilisée sur des clusters de basculement configurés comme outil de diagnostic.

Considérations sur l’exécution d’une validation sur un cluster existant

Lorsque la validation de cluster est exécutée sur un cluster déjà configuré, si les tests par défaut sont sélectionnés, seules les ressources du disque qui affichent l’état Hors connexion, ou qui ne sont pas attribuées à un service ou une application en cluster, seront utilisées pour les tests de stockage. Cela permet d’intégrer un mécanisme de sécurité, et l’Assistant de validation des clusters vous avertit lorsque les tests de stockage ont été sélectionnés mais qu’ils ne peuvent pas être exécutés sur un stockage en mode Hors connexion, c’est-à-dire que le périphérique de stockage est utilisé par des services ou applications en cluster. Ceci a été conçu dans le but d’éviter les dérangements aux services ou applications à haut niveau de disponibilité qui dépendent de ces ressources de disque en ligne.

Les tests de configuration du système, les tests d’inventaire et les tests de réseau ajoutent peu de surcharge et peuvent être exécutés sans impact réel sur les serveurs du cluster.

Les Services de support client Microsoft peuvent aussi vous demander d’exécuter la validation sur un cluster de production dans le cadre d’une procédure normale de résolution des problèmes. Dans ce scénario, l’Assistant répertorie le matériel et les logiciels, exécute un test du réseau et valide la configuration du système. Certains scénarios nécessitent seulement un sous-ensemble des tests complets. Par exemple, si vous résolvez un problème de réseau sur un cluster de production, les Services de support client Microsoft pourront vous demander d’exécuter uniquement l’inventaire matériel et logiciel et les tests du réseau.

Il existe un autre scénario où les Services de support client Microsoft pourront vous demander d’exécuter une validation sur des clusters de production lorsqu’un échec de stockage de cluster a pu être provoqué par un échec ou une modification de la configuration de stockage sous-jacente. Par défaut, l’Assistant vous avertit si les tests de stockage ont été sélectionnés mais ne sont pas exécutés sur le stockage en ligne, c’est-à-dire le stockage utilisé par les services ou applications en cluster. Dans ce cas, vous pouvez effectuer un test valide en créant ou en choisissant un nouveau numéro d’unité logique (LUN) du même périphérique de stockage partagé et en le présentant à tous les nœuds. En testant ce numéro d’unité logique, vous pouvez éviter les interruptions des services et applications en cluster déjà en ligne dans le cluster, et tester néanmoins le sous-système de stockage sous-jacent.

Si un cluster de basculement a réussi tous les tests de validation et ne doit pas être mis à jour sur le plan logiciel ou matériel, sa configuration restera prise en charge. Toutefois, lorsque vous effectuez des mises à jour de routine vers des composants de type pilote ou microprogramme, vous devrez peut-être exécuter à nouveau l’Assistant de validation pour vous assurer que la configuration actuelle du cluster de basculement est prise en charge. Les instructions suivantes peuvent vous aider dans ce processus :

  • Tous les composants de la pile de stockage doivent être identiques sur tous les nœuds du cluster. Ces composants sont les adaptateurs de bus hôtes et les pilotes et microprogrammes de ces adaptateurs, les logiciels MPIO (Multipath I/O), et les composants du module spécifique de périphériques (DSM, Device Specific Module).

  • Pour réduire l’impact sur les services et applications à haut niveau de disponibilité, il est préférable de garder à disposition un petit numéro d’unité logique pour permettre à l’Assistant de validation d’exécuter les tests sur le stockage disponible, sans effets négatifs sur les services et applications en cluster. Ainsi, si les Services de support client Microsoft exigent l’exécution d’un ensemble complet de tests de validation de cluster, l’Assistant suivra le comportement par défaut et exécutera les tests sur le stockage disponible (le nouveau numéro d’unité logique).

Comment fournir un rapport de validation pour l’obtention d’une prise en charge Microsoft

Microsoft vous aidera à récupérer le rapport de validation via l’Outil de diagnostic du Support Microsoft (MSDT), qui se substitut à l’utilitaire de collecte des données MPSReports. Les Services de support client Microsoft vous enverront le MSDT par courrier électronique, accompagné d’instructions d’utilisation. Dans certains cas, les Services de support client Microsoft vous demanderont de compresser le contenu du dossier C:\Windows\Cluster\Reports, puis de leur envoyer pour analyse. Les deux méthodes permettent de récupérer le rapport de validation de cluster requis.

Comment exécuter l’Assistant de validation des clusters pour un cluster de basculement

Pour valider un cluster de basculement nouveau ou existant

  1. Identifiez le ou les serveurs à tester et vérifiez que la fonction Clustering avec basculement est installée :

    • Si le cluster n’existe pas encore, choisissez les serveurs à y inclure, puis vérifiez que vous avez installé la fonction Clustering avec basculement sur ces serveurs. Pour installer la fonctionnalité sur un serveur qui exécute Windows Server 2008, cliquez sur Démarrer, sur Outils d’administration, sur Gestionnaire de serveur, puis sous Résumé des fonctionnalités, cliquez sur Ajouter des fonctionnalités. Utilisez l’Assistant Ajout de fonctionnalités pour ajouter la fonctionnalité Clustering avec basculement.

      Notez que lorsque vous exécutez l’Assistant de validation des clusters sur des serveurs non configurés en cluster, vous devez entrer les noms de tous les serveurs à tester, plutôt qu’un seul nom de serveur.

    • Si le cluster existe déjà, assurez-vous de connaître le nom du cluster ou d’un nœud qui en fait partie.

  2. Vérifiez le matériel de réseau ou de stockage à valider, pour vous assurer qu’il est connecté aux serveurs. Pour plus d’informations, voir http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=76553.

  3. Déterminez si vous souhaitez exécuter la totalité ou uniquement une partie des tests de validation disponibles. Pour des informations plus détaillées sur les tests, voir les rubriques répertoriées sur http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=111554 (éventuellement en anglais).

    Les instructions suivantes peuvent vous aider à déterminer si vous devez exécuter tous les tests :

    • Pour un cluster planifié avec tout le matériel connecté : exécutez tous les tests.

    • Pour un cluster planifié avec une partie du matériel connecté : exécutez les tests de configuration du système, les tests d’inventaire et les tests qui s’appliquent au matériel connecté (c’est-à-dire les tests de réseau si le réseau est connecté ou les tests de stockage si le stockage est connecté).

    • Pour un cluster auquel vous envisagez d’ajouter un serveur : exécutez tous les tests. Vérifiez avant que vous avez connecté les réseaux et le stockage pour tous les serveurs que vous souhaitez intégrer au cluster.

    • Pour dépanner un cluster existant : si vous dépannez un cluster existant, vous pouvez exécuter tous les tests, bien que vous puissiez exécuter uniquement ceux qui se rapportent au problème apparent.

    ImportantImportant
    Si un service ou une application en cluster utilise un disque lorsque vous démarrez l’Assistant, vous devez indiquer si vous souhaitez mettre ce service ou cette application en cluster hors connexion pour les besoins des tests. Si vous choisissez de mettre un service ou une application en cluster hors connexion, il ou elle restera hors connexion jusqu’à la fin des tests.

  4. Dans le composant logiciel enfichable Gestion du cluster de basculement, dans l’arborescence de la console, vérifiez que l’élément Gestion du cluster de basculement est sélectionné, puis sous Administration, cliquez sur Valider une configuration.

    Assistant de validation d'une configuration
  5. Suivez les instructions de l’Assistant pour spécifier les deux serveurs et les tests, puis exécutez les tests.

    Notez que lorsque vous exécutez l’Assistant de validation des clusters sur des serveurs non configurés en cluster, vous devez entrer les noms de tous les serveurs à tester, plutôt qu’un seul nom de serveur.

    La page Résumé s’affiche à l’issue des tests.

  6. Pour consulter les rubriques d’aide qui pourront vous aider à interpréter les résultats, cliquez sur En savoir plus sur les tests de validation de cluster.

  7. Toujours dans la page Résumé, cliquez sur Afficher le rapport et examinez les résultats des tests.

    Pour afficher les résultats des tests après avoir fermé l’Assistant, voir SystemRoot\Cluster\Reports\Validation Report date et heure.htmlSystemRoot correspond au dossier où est installé le système d’exploitation (par exemple, C:\Windows).

  8. Pour afficher les rubriques d’aide sur la validation du cluster une fois l’Assistant fermé, dans Gestion du cluster de basculement, cliquez sur Aide, sur Rubriques d’aide, sous l’onglet Sommaire, développez le contenu de l’aide sur le cluster de basculement, puis cliquez sur Validation d’une configuration de cluster de basculement.

Résultats de validation

Une fois la validation terminée par l’Assistant, le rapport de synthèse affichera les résultats. Tous les tests doivent être réussis et marqués d’une coche de couleur verte, ou parfois d’un triangle jaune (avertissement). Le tableau suivant montre les symboles présents dans la synthèse avec leur signification :

 

Symbole Signification
Symbole du rapport de validation : test réussi

Le test de validation correspondant a réussi, ce qui indique que cet aspect du cluster peut être pris en charge.

Symbole du rapport de validation : avertissement

Le test de validation correspondant a produit un avertissement, ce qui indique que cet aspect du cluster peut être pris en charge, mais qu’il peut ne pas correspondre aux meilleures pratiques recommandées et doit être revu. Les Services de support client Microsoft pourront vous demander d’approfondir, voire de résoudre le problème, s’il est directement lié à la question que vous traitez.

Symbole du rapport de validation : test échoué

Le test de validation correspondant échoue. Cet aspect du cluster n’est pas pris en charge. Vous devez corriger le problème avant de créer un cluster de basculement qui sera pris en charge.

Symbole du rapport de validation : test non exécuté

Le test de validation correspondant a été annulé. Cela peut se produire lorsque le test dépend d’un autre test qui ne s’est pas terminé correctement.

Lorsque vous cherchez les zones qui posent problème (croix rouges et points d’interrogation jaunes), dans la partie du rapport qui synthétise les résultats du test, cliquez sur un test pour en voir les détails. Consultez également le rapport de synthèse pour savoir si le cluster correspond à une configuration prise en charge.

Après avoir résolu le problème, exécutez à nouveau l’Assistant pour confirmer que la configuration a réussi les tests.

Que faire si les tests de validation échouent ?

Dans la plupart des cas, si des tests de l’Assistant de validation des clusters échouent, Microsoft ne prend pas en charge la solution. Il existe toutefois des exceptions, par exemple dans le cas des clusters multisites (dispersés géographiquement) où il n’y a pas de stockage partagé. Dans ce scénario, c’est généralement l’échec des tests de stockage qui est attendu dans l’Assistant de validation. Mais la solution est quand même prise en charge si les tests restants se sont terminés correctement.

Le type de test qui échoue renseigne sur l’action à entreprendre. Par exemple, si le test de stockage « Répertorier tous les disques » échoue et que les tests suivants ne sont pas exécutés (car ils échoueraient également), contactez le fournisseur du périphérique de stockage pour résoudre le problème. De la même manière, si un test réseau lié aux adresses IP échoue, consultez l’équipe en charge de l’infrastructure réseau. Tous les avertissements ou erreurs n’indiquent pas la nécessité de contacter les Services de support client Microsoft. La plupart doivent mener à un travail avec les équipes internes ou avec un fournisseur de matériel spécifique.

Pour plus d’informations sur la résolution des échecs affichés dans le rapport de validation, voir la section précédente Résultats de validation.

Après résolution des problèmes, vous devrez exécuter à nouveau l’Assistant de validation des clusters. Pour que le cluster puisse correspondre à une configuration prise en charge, tous les tests doivent être exécutés et réussis sans échecs .

Clusters multisites ou dispersés géographiquement

Les solutions de clusters de basculement qui n’ont pas de disque partagé en commun, mais qui mettent en œuvre la réplication des données entre les nœuds, risquent de ne pas réussir les tests du stockage pour la validation de cluster. Il s’agit d’une configuration courante des solutions de cluster où les nœuds sont répartis sur différentes régions géographiques. Si une solution de cluster ne nécessite pas de stockage externe pour passer d’un nœud à un autre, elle ne doit pas nécessairement réussir les tests de stockage pour être prise en charge entièrement.

Pour plus d’informations sur les clusters dispersés géographiquement, voir le livre blanc (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=112125).

Programme Configuration de cluster de basculement

Microsoft a établit un partenariat avec des fournisseurs de matériel dans le but de créer le programme Configuration de cluster de basculement. Ce programme a été conçu afin de s’assurer que la solution complète a été testée et prendra en charge le clustering avec basculement dans Windows Server 2008. Ce programme offre aux entreprises qui envisagent d’acquérir de nouvelles solutions de bout en bout, un moyen simple d’identifier le matériel déjà testé pour sa compatibilité avec Windows Server 2008.

Avant qu’une solution puisse obtenir la qualification de Configuration de cluster de basculement, elle doit d’abord réussir un ensemble de tests rigoureux conçus pour vérifier que tous les composants de la solution obtiendront les tests de validation du cluster de basculement et pourront prendre en charge le clustering de basculement dans Windows Server 2008. Si les tests sont réussis, la solution est alors considérée comme « validée » et le fournisseur de matériel peut répertorier la solution comme Configuration de cluster de basculement qualifiée sur son site Web. Nous conseillons généralement aux clients de rechercher les solutions portant l’étiquette « Validé par le programme Configuration du cluster de basculement ».

Logo Windows Server 2008

Conçu pour les applications sectorielles et les applications vitales de l’entreprise, le logo Certifié pour Windows Server 2008 signifie que l’application ou le matériel a été testé de manière indépendante pour répondre aux critères les plus élevés en matière de stabilité, de sécurité, de fiabilité, de disponibilité, de principes de base du système d’exploitation Windows et de compatibilité de plateforme.

Les composants matériels pouvant être exécutés sous Windows Server 2008 sont éligibles pour recevoir ce logo. Ce logo couvre chacun des composants matériels individuels du serveur, par exemple l’adaptateur de bus hôte (HBA) ou la carte d’interface réseau (NIC), mais chaque révision de pilote ou de microprogramme associé est également éligible pour le logo Certifié pour Windows Server 2008. Les composants tels que les routeurs, les concentrateurs ou les commutateurs ne sont pas éligibles pour recevoir ce logo.

Scénarios de validation

Les listes suivantes décrivent les scénarios dans lesquels la validation est nécessaire ou utile.

  • Validation avant la configuration du cluster

    • Un ensemble de serveurs prêt à devenir un cluster de basculement : il s’agit du scénario de validation le plus simple. Les composants matériels (systèmes, réseaux et stockage) sont connectés, mais les systèmes ne fonctionnent pas en tant que cluster. L’exécution de tests dans ce cas n’a pas d’impact sur la disponibilité.

    • Des clones ou des images de systèmes : avec les systèmes pour lesquels vous avez créé un clone ou une image sur un autre matériel, vous devez exécuter l’Assistant de validation des clusters comme pour n’importe quel autre nouveau cluster. Avant que le cluster ne soit utilisé par les clients, nous recommandons d’exécuter l’Assistant juste après avoir connecté les composants matériels et installé la fonctionnalité de cluster de basculement.

    • Serveurs virtuels : avec des serveurs virtuels dans un cluster, exécutez l’Assistant de validation des clusters comme vous le feriez pour tout autre cluster. Le critère d’exécution de l’Assistant est le même, que vous ayez ou non un « cluster hôte » (où le basculement se produira entre deux ordinateurs physiques), un « cluster invité » (où le basculement se produira entre les systèmes d’exploitation invités tous situés sur le même ordinateur physique), ou toute autre configuration qui inclut un ou plusieurs serveurs virtuels.

  • Validation des clusters à un seul nœud : vous voudrez peut-être exécuter un nombre limité de tests de validation sur un seul serveur que vous avez l’intention d’utiliser dans un cluster. Certains tests ne sont pas possibles dans ce cas : les tests qui confirment que le logiciel et les mises à jour correspondent entre les serveurs, et les tests de stockage qui simulent le basculement entre les nœuds. Lorsque vous ajoutez un ou plusieurs serveurs à la configuration, vous devez exécuter à nouveau l’Assistant validation de cluster pour terminer tous les tests. En d’autres termes, vous devez avoir deux nœuds au moins dans un cluster avant de pouvoir terminer le processus de validation du cluster.

  • Validation après configuration et mise en service du cluster

    • Pour confirmation de la prise en charge du cluster, ou pour élimination des problèmes de configuration : si vous avez besoin d’une prise en charge, et qu’il est obligatoire d’éliminer tout problème de configuration au niveau du matériel, des pilotes et du système de base, les Services de support client Microsoft pourront vous demander de leur fournir un rapport issu de l’Assistant de validation des clusters. Si vous n’avez pas encore exécuté l’Assistant et enregistré le rapport, vous devrez peut-être déconnecter le cluster pour exécuter l’Assistant. Le rapport montre si votre configuration est prise en charge et peut vous aider à résoudre les problèmes au niveau du cluster.

    • Avant l’ajout d’un nœud : lorsque vous ajoutez un serveur à un cluster, nous vous recommandons fortement de commencer par connecter le serveur aux réseaux de clusters et à l’espace de stockage en cluster, puis d’exécuter l’Assistant de validation des clusters en spécifiant les nœuds des clusters existants et le nouveau nœud. Avec une bonne préparation, l’exécution de la validation avant l’ajout d’un serveur aura peu ou pas d’impact sur la disponibilité du cluster. Les tests du réseau et les tests de l’inventaire du système ont peu ou pas d’impact sur la disponibilité. Pour les tests de stockage, si vous rendez disponible un numéro d’unité logique (LUN) court et inutilisé (comme expliqué précédemment dans la section Qu’est-ce qu’une validation de cluster ? de ce document), l’impact sur la disponibilité du cluster est aussi limité.

    • Au rattachement d’un nouvel espace de stockage : lorsque vous rattachez un nouvel espace de stockage au cluster (différent de l’exposition d’un nouveau numéro d’unité logique dans un stockage existant), vous devez exécuter l’Assistant de validation des clusters pour confirmer que le nouveau stockage fonctionnera correctement. Pour minimiser l’impact sur la disponibilité du cluster, nous recommandons d’exécuter l’Assistant après rattachement de l’espace de stockage, mais avant toute utilisation des nouveaux LUN dans les services ou applications en cluster.

    • Lors de changements qui affectent les microprogrammes ou les pilotes : si vous souhaitez mettre à jour ou modifier le cluster en remplaçant des microprogrammes ou des pilotes, vous devez exécuter l’Assistant de validation des clusters pour confirmer que la nouvelle combinaison de matériel, de microprogrammes, de pilotes et de logiciels prend en charge la fonctionnalité de cluster de basculement. Si les changements affectent les microprogrammes ou les pilotes du stockage, nous recommandons de garder disponible un numéro d’unité logique court (inutilisé par les services et applications en cluster) afin d’exécuter les tests de validation du stockage sans déconnecter vos services et vos applications.

    • Après restauration d’un système à partir d’une copie de sauvegarde : après avoir restauré un système, exécutez l’Assistant de validation des clusters pour vérifier que le système peut fonctionner correctement comme faisant partie du cluster. Le système n’est pas considéré comme étant pris en charge tant que les tests de validation ne sont pas exécutés.

Présentation des tests de validation nécessaires pour votre scénario

Vous n’avez pas toujours besoin d’exécuter tous les tests dans l’Assistant de validation des clusters lorsque vous modifiez votre cluster. Cette section répertorie tous les types de modifications possibles du cluster et les tests à effectuer.

ImportantImportant
Pour commencer le processus d’ajout de matériel (par exemple un serveur supplémentaire) à un cluster de basculement, connectez le matériel au cluster de basculement. Puis, exécutez l’Assistant de validation des clusters, en spécifiant tous les serveurs à inclure dans le cluster. L’Assistant teste la connectivité et le basculement du cluster, pas uniquement des composants isolés (tels que des serveurs individuels par exemple).

Catégories de tests de validation

  • Complet. L’ensemble complet des tests. Cela nécessite un temps d’arrêt du cluster.

  • Numéro d’unité logique (LUN) unique. L’ensemble complet des tests, où vous exécutez les tests de stockage sur un seul LUN. Le LUN peut être un numéro court que vous conservez pour vos tests, ou le disque témoin (si votre cluster en utilise un). Cela valide le sous-système de stockage, mais pas spécifiquement chaque LUN individuel ou disque. Vous pouvez exécuter ces tests de validation sans interrompre vos services ou applications en cluster.

  • Sans tests de stockage. Les tests de la configuration système, de l’inventaire et du réseau, sans les tests de stockage. Vous pouvez exécuter ces tests de validation sans interrompre vos services ou applications en cluster.

  • Aucun. Aucun test de validation n’est nécessaire.

Changements liés au serveur

Changement Tests de validation requis

Remplacement physique ou modification du serveur utilisé dans le cluster

Complet

Ajout ou suppression des processeurs de l’unité centrale

Aucun

Ajout ou suppression de mémoire vive (RAM) sur un serveur

Aucun

Ajout, suppression ou remplacement d’une carte d’interface réseau (NIC)

Sans tests de stockage

Mise à jour de microprogrammes ou d’un pilote de réseau existant

Sans tests de stockage

Modification des paramètres du BIOS ou changement de version du microprogramme

Aucun

Ajout ou changement d’appareils périphériques autres que les composants réseau ou de stockage, tels que les lecteurs de CD-ROM / DVD, les lecteurs de cassettes, les cartes vidéo, les périphériques audio ou USB

Aucun

Changements liés aux systèmes d’exploitation

Changement Tests de validation requis

Remplacement de la version 32 bits d’un système d’exploitation par la version 64 bits sur un ordinateur pouvant exécuter les deux systèmes

Complet

Application d’un Service Pack pour système d’exploitation, de mises à jour logicielles ou de correctifs logiciels qui affectent la pile de stockage

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Application de mises à jour logicielles ou de correctifs logiciels qui n’affectent pas la pile de stockage

Sans tests de stockage

Installation d’une application sans mode noyau ou pilotes de filtres

Aucun

Changement ou ajout de pilotes de modes noyau

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Changements liés à la configuration

Changement Tests de validation requis

Ajout d’un nouveau nœud au cluster

Complet

Ajout d’un nouveau nœud qui utilise des matériels différents

Complet

Suppression d’un nœud du cluster

Aucun

Modification de la configuration de quorum

Aucun

Changements liés au stockage partagé

Changement Tests de validation requis

Modification ou ajout d’un groupe de stockage

Complet

Ajout d’une autre unité RAID de matériel SCSI du même type, tant que cette unité utilise un adaptateur de bus hôte déjà dans la configuration

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Révision mineure (0.x) au microprogramme de stockage

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Révision majeure (0.x) au microprogramme de stockage

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Présentation d’un nouveau disque ou LUN à un cluster

Complet, mais sur les nouveaux LUN uniquement

Changements liés au SAN (Commutateur / Concentrateur)

Changement Tests de validation requis

Ajout ou remplacement d’un commutateur ou d’un concentrateur Fibre Channel

Complet

Modification du nombre de ports dans un bloc switch

Aucun

Révision mineure (0.x) au microprogramme du commutateur Fibre Channel

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Révision majeure (0.x) au microprogramme du commutateur Fibre Channel

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Modification de la configuration ou de la segmentation d’un commutateur

Complet, mais sur les LUN modifiés uniquement

Changements liés aux adaptateurs de bus hôte (HBA)

Changement Tests de validation requis

Remplacement d’un HBA (de même type ou de type différent)

Complet

Ajout d’un nouveau HBA (de même type ou de type différent)

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Changement du microprogramme du HBA ou du BIOS

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Changement de la version de pilote du HBA

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Changements liés au logiciel à chemin d’accès multiple

Changement Tests de validation requis

Changement d’un chemin d’accès unique à un chemin d’accès multiple, et vice versa

Complet

Ajout d’un chemin

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Suppression d’un chemin

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Mise à jour de la version du module spécifique de périphérique Microsoft (DSM)

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Changement pour un DSM de type différent, par exemple, un DSM d’un autre fournisseur

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Changements liés aux clusters multisites

Changement Tests de validation requis

Modification des réseaux qui connectent les nœuds entre eux

Sans tests de stockage

Changement mineur de version (0.x) du logiciel de réplication des données

Numéro d’unité logique (LUN) unique

Changement majeur de version (X.0) du logiciel de réplication des données, ou changement vers un type différent de logiciel de réplication

Complet

Changements liés au réseau

Changement Tests de validation requis

Modification des microprogrammes, logiciels et/ou matériels du réseau

Sans tests de stockage

La validation de cluster future

L’Assistant de validation des clusters permet de savoir avec précision jusqu’où le clustering avec basculement peut être pris en charge sur une configuration donnée. Des mises à jour futures de l’Assistant de validation des clusters offrant des fonctionnalités supplémentaires ou corrigeant des problèmes pourront être publiées. Dans ce cas, vous devrez exécuter à nouveau l’Assistant de validation des clusters mis à jour et repasser tous les tests pour que votre solution continue d’être prise en charge. Des solutions qui ont auparavant réussi les tests risquent d’échouer à cette occasion. Les problèmes signalés dans les tests mis à jour devront être réglés de la même manière que les problèmes identifiés aujourd’hui avec la version actuelle de l’Assistant de validation des clusters. Pour plus d’informations, voir Résultats de validation et Que faire si les tests de validation échouent ?, plus haut dans ce document.

Forum Aux Questions

  • Q.  Si un cluster réussi tous les tests de l’Assistant de validation des clusters, sera-t-il pris en charge ?

    R.  Si tous les composants matériels et logiciels du cluster répondent aux exigences du logo « Certifié pour Windows Server 2008 » et que le cluster réussi les tests de validation, il sera considéré comme étant pris en charge par les Services de support client Microsoft pour le clustering avec basculement.

  • Q.  Les solutions de clusters de basculement seront-elles listées dans le catalogue Windows ?

    R.  Non, Microsoft ne maintiendra pas de liste de solutions de fournisseurs pour les clusters de basculement. Les partenaires du programme Configuration de cluster de basculement peuvent fournir des informations sur leurs sites Web à propos des solutions qu’ils ont testées et qui sont devenues compatibles avec le clustering de basculement dans Windows Server 2008.

  • Q.  Comment faire pour trouver des solutions de qualité ?

    A. Microsoft fournira sur son site Web des liens vers d’autres sites Web où les fournisseurs du programme Configuration de cluster de basculement référencent leurs solutions de bout en bout qualifiées.

  • Q. Cette nouvelle stratégie de prise en charge s’applique-t-elle également à Windows Server 2003 ?

    R. Non, elle s’applique uniquement à Windows Server 2008. Les stratégies actuelles de prise en charge des versions précédentes de Windows continueront d’être utilisées comme avant.

  • Q. Comment les Services de support client Microsoft vérifient-ils si la solution a été validée ?

    R. L’Assistant de validation des clusters génère un simple rapport HTML qui affiche clairement si la solution a réussi tous les tests ou non. Ce rapport sera recueilli dans le cadre de l’utilitaire de diagnostic standard MSDT (Outil de diagnostic du Support Microsoft).

  • Q. Que se passe-t-il si j’apporte une modification à la configuration du cluster, par exemple si j’ajoute un nœud ? Dois-je exécuter à nouveau l’Assistant de validation des clusters ?

    R. Oui, l’Assistant de validation des clusters doit être exécuté à chaque changement apporté à un cluster de basculement existant, comme défini dans le paragraphe Présentation des tests de validation nécessaires pour votre scénario, plus haut dans ce document.

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2014 Microsoft