Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Gestion des programmes de démarrage réseau

Mis à jour: mai 2008

S'applique à: Windows Server 2008

Cette rubrique s’applique uniquement à la version initiale de Windows Server 2008.

Un programme de démarrage réseau est le premier fichier téléchargé et exécuté dans le cadre du processus de démarrage réseau ; c’est lui qui contrôle le début du processus en déterminant, par exemple, si l’utilisateur doit appuyer sur la touche F12 pour lancer un démarrage réseau. Les programmes de démarrage réseau sont propres à l’architecture et au microprogramme du client.

noteRemarque
Pour plus d’informations sur la façon d’éviter une boucle de démarrage, voir Automatisation du démarrage réseau.

Vous pouvez spécifier le programme de démarrage réseau par défaut pour chaque architecture dans l’onglet Démarrage des propriétés du serveur (cliquez avec le bouton droit sur le serveur dans le composant logiciel enfichable MMC, puis cliquez sur Propriétés). Vous pouvez également remplacer le programme de démarrage réseau par défaut en fonction de chaque client en exécutant WDSUTIL /Set-Device /Device:<nom> /BootProgram:<chemin>. Exemple : vous pouvez configurer un programme de démarrage réseau pour que les clients prédéfinis (ou connus) reçoivent le programme de démarrage réseau par défaut (le plus souvent, un programme de démarrage réseau demandant aux utilisateurs d’appuyer sur la touche F12), et pour que les clients inconnus reçoivent un programme de démarrage réseau qui les obligera à effectuer automatiquement un démarrage réseau (sans passer par la touche F12). Cette configuration est particulièrement utile dans un environnement de test dans lequel vous voulez déployer des images sur les nouveaux ordinateurs mais ne voulez pas que les ordinateurs en place démarrent automatiquement sur le réseau.

Le tableau suivant répertorie les programmes de démarrage réseau disponibles.

 

Programme de démarrage réseau Description Architecture Microprogramme

PXEboot.com

(Par défaut) Demande que l’utilisateur appuie sur la touche F12 afin qu’un démarrage réseau se poursuive.

x86 et x64

BIOS

PXEboot.n12

Ne demande pas que l’utilisateur appuie sur la touche F12 et commence immédiatement un démarrage réseau.

x86 et x64

BIOS

AbortPXE.com

Démarre l’ordinateur en utilisant l’élément de démarrage suivant du BIOS sans attendre un délai d’expiration.

x86 et x64

BIOS

Hdlscom1.com et Hdlscom2.com

Contraint les ordinateurs ne prenant pas en charge la redirection de la console de microprogramme à afficher l’invite « Appuyez sur la touche Espace ou la touche F12 pour le démarrage réseau », en utilisant la redirection de la console vers le port série 1 ou 2. Les utilisateurs peuvent poursuivre le processus de démarrage en appuyant sur l’une de ces touches ou le quitter en n’appuyant sur aucune touche.

x86 et x64

BIOS

Hdlscom1.n12 et Hdlscom2.n12

Contraint les ordinateurs prenant en charge la redirection de la console de microprogramme à ne pas afficher l’invite « Appuyez sur la touche Espace ou la touche F12 pour le démarrage réseau » et à ne pas attendre une entrée de l’utilisateur.

x86 et x64

BIOS

Bootmgfw.efi

Équivalent de Bootmgr.exe pour les ordinateurs EFI. Dans EFI (Extensible Firmware Interface), le choix d’effectuer ou non un démarrage réseau est géré au sein du shell EFI et non par le programme de démarrage réseau.

x64 et Itanium

EFI

Wdsnbp.com

Programme de démarrage réseau, développé pour les Services de déploiement Windows, qui répond aux objectifs d’ordre général suivants :

1. Détection de l’architecture

2. Scénarios d’ordinateurs en attente. Lorsque la stratégie d’ajout automatique est activée, ce programme de démarrage réseau est envoyé aux ordinateurs en attente afin d’interrompre le démarrage réseau et de rendre compte de l’architecture de l’ordinateur client au serveur.

3. Scénarios de références de démarrage réseau (notamment l’utilisation des options DHCP 66 et 67)

x86 et x64

BIOS

Deux méthodes sont disponibles pour diriger un ordinateur client vers le programme de démarrage réseau approprié :

Vous pouvez mettre à jour les tables de routage de votre équipement réseau pour vous assurer que le trafic DHCP sera dirigé correctement. Par exemple, utilisez la commande ip helper-address si vous possédez un routeur Cisco. Lorsque la configuration est correcte, toutes les diffusions DHCP provenant de l’ordinateur client sont dirigées vers un serveur DHCP et un serveur des Services de déploiement Windows. (Notez que l’exigence n’est pas de rediffuser le paquet vers les autres segments de réseau, mais plutôt de transférer le paquet aux destinataires spécifiés uniquement.)

Si le client en cours de démarrage, le serveur DHCP et le serveur des Services de déploiement Windows sont tous situés sur le même segment de réseau, il n’est pas nécessaire de configurer votre routeur. Les diffusions DHCP du client parviendront à la fois au serveur DHCP et au serveur des Services de déploiement Windows. Cependant, si le serveur DHCP et le serveur des Services de déploiement Windows se trouvent sur un autre segment de réseau que celui du client (ou s’ils se trouvent sur le même segment de réseau mais que le réseau est contrôlé par un commutateur ou un routeur), Microsoft recommande la mise à jour du routeur. Une fois que l’ordinateur client a obtenu son adresse IP, il contacte le serveur des Services de déploiement Windows directement (de nouveau par le biais des paquets DHCP) afin d’obtenir le nom et le chemin du programme de démarrage réseau à télécharger. Voici les modifications spécifiques que vous devez effectuer :

  • Toutes les diffusions DHCP effectuées par les ordinateurs clients sur le port UDP 67 doivent être transférées directement au serveur DHCP et au serveur des Services de déploiement Windows.

  • Si le routeur possède un pare-feu intégré, vous devez autoriser le trafic par le biais du port UDP 4011 (et de tout port UDP utilisé pour TFTP et la multidiffusion, comme indiqué dans l’onglet Paramètres réseau des propriétés du serveur dans le composant logiciel enfichable MMC Services de déploiement Windows).

Bien que Microsoft ne recommande pas cette méthode, vous pouvez utiliser les options DHCP suivantes pour diriger les clients PXE vers un programme de démarrage réseau approprié à télécharger :

  • Option 60 = identificateur du client. Vous devez attribuer à cette option la chaîne PXEClient. Ceci s’applique uniquement si DHCP se trouve sur le même serveur que les Services de déploiement Windows.

  • Option 66 = nom d’hôte du serveur de démarrage

  • Option 67 = nom d’hôte du fichier de démarrage

Pour plus d’instructions sur la configuration de ces options, voir la section « DHCP » dans Comment gérer votre serveur (éventuellement en anglais). Notez que l’utilisation des options DHCP 66 et 67 est considérée comme une référence de démarrage réseau. Par conséquent, si vous choisissez cette méthode, vérifiez que votre implémentation répond aux exigences définies dans la section Implémentation des références de démarrage réseau ci-dessous.

Si vous configurez ces options, les ordinateurs clients reçoivent une allocation d’adresse IP, des informations sur le serveur de démarrage et sur le programme de démarrage réseau, directement à partir du serveur DHCP. Les clients ne contacteront pas les Services de déploiement Windows à l’aide de DHCP, mais ils téléchargeront le programme de démarrage réseau par le biais de TFTP (Trivial File Transfer Protocol) sur le port UDP 4011. Microsoft ne recommande cette méthode pour les raisons suivantes :

  • L’utilisation des options DHCP n’est pas aussi fiable que la configuration d’un routeur. Lors des tests, les clients ont mal analysé les options DHCP renvoyées du serveur DHCP et, par conséquent, le client a reçu un message d’erreur « Échec TFTP ». En règle générale, ce problème survient lorsque le PXE ROM ignore le nom d’hôte du serveur de démarrage et tente de télécharger le programme de démarrage réseau directement à partir du serveur DHCP.

  • Si plusieurs serveurs des Services de déploiement Windows sont disponibles pour traiter les demandes des clients, la spécification d’un serveur spécifique peut empêcher l’équilibrage de la charge. En revanche, si vous utilisez les tables de transfert du routeur, vous pouvez transférer la demande à plusieurs serveurs.

  • Il est possible que les clients soient dirigés vers un serveur des Services de déploiement Windows non disponible. Puisque le client n’a pas à contacter directement le serveur des Services de déploiement Windows pour déterminer le programme de démarrage réseau à télécharger, il se peut que le serveur DHCP amène les clients à télécharger un programme de démarrage réseau qui n’existe pas, ou dirige ceux-ci vers un serveur actuellement non disponible.

  • Il est possible que les clients ignorent les paramètres de réponse du serveur des Services de déploiement Windows.

Une référence de démarrage réseau se produit lorsqu’un client est dirigé pour télécharger un programme de démarrage réseau à partir d’un serveur différent de celui avec lequel il était en communication via DHCP. Cette référence peut être initiée par un serveur des Services de déploiement Windows ou un serveur DHCP. Cette section contient les rubriques suivantes :

Les références de démarrage réseau sont à prendre en considération dans les scénarios suivants :

  • Diriger un client pour télécharger un programme de démarrage réseau situé sur un autre ordinateur ou emplacement réseau. Ceci peut être particulièrement utile lors de l’utilisation des options DHCP 66 et 67 car en général, le client reçoit directement une réponse du serveur DHCP et il est redirigé vers le serveur des Services de déploiement Windows.

  • Limiter le trafic à un serveur.

  • Prendre en charge des topologies AD DS et réseau complexes. Il arrive parfois que la topologie des services AD DS et du réseau ne soit pas synchronisée. La raison peut être que les demandes de démarrage réseau entrantes reçoivent une réponse sur un réseau étendu (WAN) alors que vous souhaitez qu’un serveur local fournisse l’image de démarrage.

  • Vous permettre de ne conserver qu’une seule copie d’une image et, par là même, de réduire la surcharge liée à la conservation de plusieurs images synchronisées.

La configuration des références de démarrage réseau s’effectue en deux temps. Tout d’abord, vous devez configurer les serveurs frontaux et principaux. Le serveur frontal répond à la demande de démarrage réseau du client et dirige le client vers le serveur approprié. Le serveur principal est celui à partir duquel le client télécharge le programme de démarrage réseau. Ensuite, vous devez prédéfinir les clients et les diriger vers un serveur principal. La seconde étape n’est indispensable que si vous n’utilisez pas les options DHCP 66 et 67 pour rediriger les clients. Pour configurer ces paramètres, voir Comment gérer votre serveur.

  • Si vous n’utilisez pas les options DHCP 66 et 67, pour configurer une référence de démarrage réseau, vous devez prédéfinir le client et exécuter WDSUTIL /Set-Device /Device:<nom> /ReferralServer:<NomServeur> pour spécifier le serveur que le client doit utiliser.

  • Dans les environnements constitués à la fois de serveurs RIS (Remote Installation Services) et de serveurs des Services de déploiement Windows, seuls les serveurs des Services de déploiement Windows doivent agir en tant que serveurs de référence. Cette restriction permet au serveur des Services de déploiement Windows de contrôler le processus de référencement, de référencer correctement les clients et de maintenir une compatibilité descendante pour les serveurs RIS. Si un serveur RIS tente de référencer un ordinateur client vers un serveur des Services de déploiement Windows, l’ordinateur client reçoit un programme de démarrage réseau incorrect pouvant se traduire par l’échec du démarrage du client.

Les références sont classées en fonction du nombre de sauts que le client doit effectuer avant de télécharger et d’exécuter un programme de démarrage réseau. Le tableau suivant contient trois exemples de références. Chacun de ces exemples prend en charge la référence des clients BIOS x86 ou x64, mais pas celle des clients EFI Itanium et x64. En outre, dans chaque exemple, le programme de démarrage réseau sur le serveur des Services de déploiement Windows doit être Wdsnbp.com.

 

Exemple Détails

Première référence d’instructions à partir d’un serveur des Services de déploiement Windows

OrdinateurA envoie un paquet de diffusion DHCP et reçoit une allocation d’adresse IP d’un serveur DHCP et une réponse de ServeurWDS1. OrdinateurA contacte directement ServeurWDS1 sur le port 4011. ServeurWDS1 demande à OrdinateurA de télécharger \boot\wdsnbp.com depuis ServeurWDS2. OrdinateurA télécharge Wdsnbp.com à partir de Serveur2.

Première référence d’instructions à l’aide des options DHCP

OrdinateurA envoie un paquet de diffusion DHCP et reçoit une allocation d’adresse IP d’un serveur DHCP. L’allocation contient également des valeurs pour les options DHCP 66 et 67, demandant au client de télécharger le fichier \boot\ x86\wdsnbp.com de ServeurWDS1. L’ordinateur client télécharge Wdsnbp.com de ServeurWDS1.

Seconde référence d’instructions à l’aide des options DHCP et des Services de déploiement Windows

OrdinateurA envoie un paquet de diffusion DHCP et reçoit une allocation d’adresse IP d’un serveur DHCP. L’allocation contient également des valeurs pour les options DHCP 66 et 67, demandant à OrdinateurA de télécharger le fichier \boot\ x86\wdsnbp.com de ServeurWDS1. OrdinateurA télécharge Wdsnbp.com à partir de ServeurWDS1. Wdsnbp.com contacte ServeurWDS1 sur le port 4011. ServeurWDS1 demande à OrdinateurA de télécharger \boot\x86\wdsnbp.com à partir de ServeurWDS2. OrdinateurA télécharge Wdsnbp.com à partir de ServeurWDS2.

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft