Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Takeown

Mis à jour: janvier 2005

S'applique à: Windows Server 2003, Windows Server 2003 R2, Windows Server 2003 with SP1, Windows Server 2003 with SP2

Takeown

Permet à un administrateur de rétablir l'accès à un fichier qui était précédemment refusé en faisant de l'administrateur le propriétaire du fichier.

Syntaxe

takeown [/s Ordinateur [/u [Domaine\Utilisateur [/p [MotDePasse]]]] /f NomFichier [/a] [/r] [/d {Y | N}]

Paramètres
/s Ordinateur
Spécifie le nom ou l'adresse IP d'un ordinateur distant (n'utilisez pas de barres obliques inverses). Il s'agit par défaut de l'ordinateur local. Ce paramètre s'applique à tous les fichiers et dossiers spécifiés dans la commande.

/u Domaine\Utilisateur
Permet d'exécuter le script avec les autorisations du compte d'utilisateur spécifié. Les autorisations système constituent la valeur par défaut.

/p [MotDePasse]
Spécifie le mot de passe du compte d'utilisateur spécifié par le paramètre /u.

/f NomFichier
Indique le modèle de nom de fichier ou de nom de répertoire. Vous pouvez utiliser le caractère générique « * » pour spécifier le modèle. Vous pouvez également utiliser NomPartage\NomFichier.

/a
Donne la propriété au groupe administrateurs au lieu de l'utilisateur actuel.

/r
Réalise une opération récursive sur tous les fichiers du répertoire et des sous-répertoires spécifiés.

/d {Y | N}
Invite par défaut utilisée lorsque l'utilisateur actuel n'est pas autorisé à visualiser les dossiers d'un répertoire. Utilisez Y pour procéder à une appropriation et N pour supprimer l'invite de confirmation.

Notes
  • Pour suivre cette procédure, vous devez être membre du groupe Administrateurs sur l’ordinateur local, ou les autorisations nécessaires doivent vous avoir été déléguées. Si l’ordinateur est joint à un domaine, les membres du groupe Administrateurs du domaine doivent pouvoir suivre cette procédure. Les meilleures pratiques en matière de sécurité préconisent d’utiliser l’option Exécuter en tant que pour suivre cette procédure.

  • Cette commande est généralement utilisée dans les fichiers de commandes.

  • Si vous utilisez les options de ligne de commande /s, /u et /p, sachez que les options /u et /p sont disponibles uniquement si vous utilisez /s. Vous devez utiliser /p avec /u pour fournir le mot de passe de l’utilisateur.

  • Si /a n'est pas spécifié, la propriété du fichier est donnée à l'utilisateur ayant actuellement une session ouverte sur l'ordinateur.

  • Les modèles mixtes, utilisant à la fois le point d'interrogation (?) et le caractère générique (*), ne sont pas pris en charge.

  • Si vous installez un système d'exploitation Windows Server 2003 sur un ordinateur sur lequel un autre système d'exploitation Windows Server 2003 est déjà installé, puis que vous essayez de le supprimer, vous ne pouvez pas supprimer l'intégralité du répertoire. L'un des répertoires cachés, nommé \Installer, contient des fichiers .msi et .ico qui sont verrouillés. Vous devez formater le lecteur pour pouvoir les supprimer. En effet, les systèmes d'exploitation Windows Server 2003 appliquent des attributs de sécurité au fichier de sorte que seul le compte Système de l'installation précédente puisse accéder aux fichiers. Même un administrateur de cet ordinateur ne peut pas réinitialiser ces autorisations. Vous devez exécuter takeown pour supprimer ces fichiers.

  • Après avoir supprimé le verrouillage avec takeown, vous devrez peut-être utiliser l'Explorateur Windows ou la commande cacls pour vous attribuer les autorisations maximales sur les fichiers et les répertoires avant de pouvoir les supprimer. Pour plus d'informations sur cacls, voir Rubriques connexes.

Exemples

Pour s'approprier un fichier utilisant le modèle de nom Lostfile, tapez :

takeown /f lostfile

Légende de mise en forme

 

Mise en forme Signification

Italique

Informations que l'utilisateur doit fournir

Gras

Éléments que l'utilisateur doit taper tels qu'ils sont indiqués

Points de suspension (...)

Paramètre pouvant être répété plusieurs fois dans une ligne de commande

Entre crochets ([])

Éléments facultatifs

Entre accolades ({}), avec séparation des options par une barre verticale (|). Exemple : {pair|impair}

Ensemble d'options parmi lesquelles l'utilisateur doit en choisir une seule

Police Courier

Code ou données de programme

Voir aussi

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

Afficher:
© 2014 Microsoft