Exporter (0) Imprimer
Développer tout

SC

Mis à jour: janvier 2005

S'applique à: Windows Server 2003, Windows Server 2003 R2, Windows Server 2003 with SP1, Windows Server 2003 with SP2

SC

Cette commande permet de communiquer avec le contrôleur de services et les services installés. SC.exe extrait et définit les informations de contrôle relatives aux services. Vous pouvez l'utiliser pour tester et déboguer des programmes de service. Les propriétés de service stockées dans le Registre peuvent être paramétrées pour contrôler la façon dont les applications de service sont lancées au démarrage et exécutées en tant que processus d'arrière-plan. Les paramètres de SC.exe peuvent permettre de configurer un service spécifique, extraire le statut courant d'un service et arrêter et lancer un service. Vous pouvez créer des fichiers de commandes qui appellent différentes commandes de SC.exe pour automatiser le démarrage ou la fermeture d'une séquence de services. SC.exe fournit des fonctionnalités similaires à celles de la fonction Services accessible à partir des Outils d'administration du Panneau de configuration.

Pour connaître la syntaxe de commande, cliquez sur l'une des commandes sc :

sc boot

Indique si le dernier démarrage doit être enregistré en tant que dernière bonne configuration connue ou non.

Syntaxe

Sc [NomServeur] boot [{bad | OK}]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit être au format UNC (Universal Naming Convention) ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

[{bad|OK}]
Indique si le dernier démarrage n'était pas correct ou s'il doit être enregistré en tant que dernière bonne configuration connue ou non.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc boot :

sc boot ok

sc boot bad

sc config

Permet de modifier la valeur des entrées d'un service dans le Registre et dans la base de données du gestionnaire de contrôle de services.

Syntaxe

Sc [NomServeur] config [NomService] [type= {own | share | kernel | filesys | rec | adapt | interacttype= {own | share}}] [start= {boot | system | auto | demand | disabled}] [error= {normal | severe | critical | ignore}] [binpath= NomCheminBinaire] [group= NomGroupeService] [tag= {yes | no}] [depend= dépendances] [obj= {NomCompte | NomObjet}] [displayname= NomAffiché] [password= MotDePasse]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit être au format UNC (Universal Naming Convention) ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

type= {own | share | kernel | filesys | rec | adapt | interacttype= {own | share}}
Spécifie le type de service.

 

Valeur Description

own

Le service s'exécute dans son propre processus. Il ne partage pas de fichier exécutable avec d'autres services. Il s'agit de l'option par défaut.

share

Le service s'exécute comme un processus partagé. Il partage un fichier exécutable avec d'autres services.

kernel

Driver.

filesys

Pilote de système de fichiers.

rec

Permet d'enregistrer le pilote reconnu par le système (identifie les systèmes de fichiers utilisés sur l'ordinateur).

adapt

Pilote de carte (permet d'identifier le matériel tel que les claviers, les souris et les lecteurs de disque).

interact

Le service peut interagir avec le bureau recevant des données des utilisateurs. Les services interactifs doivent être exécutés sous le compte LocalSystem. Ce type doit être utilisé conjointement avec type= own ou type= shared (par exemple type= interact type= own). Utiliser type= interact proprement dit génère une erreur liée à un paramètre non valide.

start= {boot|system|auto|demand|disabled}
Spécifie le type de démarrage du service.

 

Valeur Description

boot

Pilote de périphérique chargé par le chargeur de démarrage.

system

Pilote de périphérique démarré au cours de l'initialisation du noyau.

auto

Service lancé à chaque redémarrage de l'ordinateur, qui s'exécute même si aucun utilisateur ne se connecte à l'ordinateur.

demand

Service devant être démarré manuellement. Il s'agit de la valeur par défaut si start= n'est pas spécifié.

disabled

Service ne pouvant pas être démarré. Pour démarrer un service désactivé, changez le type de démarrage.

error= {normal|severe|critical|ignore}
Spécifie le niveau de gravité de l'erreur si le service ne parvient pas à démarrer lors de l'amorçage.

 

Valeur Description

normal

L'erreur est consignée et une zone de message s'affiche, informant l'utilisateur qu'un service n'est pas parvenu à démarrer. Le démarrage se poursuit. Il s'agit du paramètre par défaut.

severe

L'erreur est consignée dans un journal (si possible). L'ordinateur essaie de redémarrer avec la dernière bonne configuration connue. Il est possible que l'ordinateur puisse redémarrer, mais que le service ne parvienne toujours pas à s'exécuter.

critical

L'erreur est consignée dans un journal (si possible). L'ordinateur essaie de redémarrer avec la dernière bonne configuration connue. Si la dernière bonne configuration connue échoue, le démarrage échoue également et le processus d'amorçage est interrompu par une erreur d'arrêt.

ignore

L'erreur est consignée et le processus de démarrage se poursuit. Aucun avertissement n'est transmis à l'utilisateur. Seule l'erreur est enregistrée dans le journal des événements.

binpath= NomCheminBinaire
Spécifie un chemin d'accès vers le fichier binaire de service.

group= NomGroupeService
Spécifie le nom du groupe auquel appartient ce service. La liste des groupes est stockée dans la sous-clé HKLM\System\CurrentControlSet\Control\ServiceGroupOrder du Registre. La valeur par défaut est Null.

tag= {yes|no}
Spécifie si la propriété TagID doit être obtenue ou non par l'appel de CreateService. Les étiquettes sont utilisées uniquement pour les pilotes de démarrage système ou d'amorçage.

depend= dépendances
Spécifie les noms des services ou des groupes qui doivent démarrer avant ce service. Les noms sont séparés par des barres obliques (/).

obj= {NomCompte|NomObjet}
Spécifie le nom d'un compte dans lequel un service s'exécute ou le nom d'un objet Pilote Windows dans lequel le pilote s'exécute. Le paramètre par défaut est LocalSystem.

displayname= NomAffiché
Spécifie un nom explicite et convivial qui peut être utilisé dans les programmes possédant une interface utilisateur pour identifier le service auprès des utilisateurs. Prenons l'exemple d'une sous-clé de service qui a pour nom : wuauserv. Ce nom n'est pas parlant pour les utilisateurs mais le nom qui est affiché est : Mises à jour automatiques.

password= MotDePasse
Spécifie un mot de passe. L'indication d'un mot de passe est obligatoire si un compte autre que le compte LocalSystem est utilisé.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Sans espace entre un paramètre et sa valeur (par exemple, type= own et non type=own), l'opération échoue.

Exemples

L'exemple suivant illustre la façon d'utiliser la commande sc config :

sc config NewService binpath= "ntsd -d c:\windows\system32\NewServ.exe"

sc continue

Cette commande permet d'envoyer la requête de contrôle CONTINUE à un service pour reprendre l'exécution d'un service qui a été interrompue.

Syntaxe

Sc [NomServeur] continue [NomService]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Utilisez la commande continue pour reprendre l'exécution d'un service qui a été interrompue.

Exemples

L'exemple suivant illustre la façon d'utiliser la commande sc continue :

sc continue tapisrv

sc control

Cette commande permet d'envoyer la commande CONTROL B à un service.

Syntaxe

sc [NomServeur] control [NomService] [{paramchange | netbindadd | netbindremove | netbindenable | netbinddisable | CommandeContrôleIBDéfinieParUtilisateur}]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

{paramchange|netbindadd|netbindremove|netbindenable|netbinddisable|CommandeControlBDéfinieParUtilisateur}
Spécifie une commande à envoyer à un service.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

sc create

Permet de créer une sous-clé et des entrées pour un service dans le Registre et dans la base de données du gestionnaire de contrôle de services.

Syntaxe

Sc [NomServeur] create [NomService] [type= {own | share | kernel | filesys | rec | adapt | interacttype= {own | share}}] [start= {boot | system | auto | demand | disabled}] [error= {normal | severe | critical | ignore}] [binpath= NomCheminBinaire] [group= NomGroupeService] [tag= {yes | no}] [depend= dependencies] [obj= {NomCompte | NomObjet}] [displayname= NomAffiché] [password= MotDePasse]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

type= {own | share | kernel | filesys | rec | adapt | interacttype= {own | share}}
Spécifie le type de service. Le paramètre par défaut est type= own.

 

Valeur Description

own

Le service s'exécute dans son propre processus. Il ne partage pas de fichier exécutable avec d'autres services. Il s'agit de l'option par défaut.

share

Le service s'exécute comme un processus partagé. Il partage un fichier exécutable avec d'autres services.

kernel

Driver.

filesys

Pilote de système de fichiers.

rec

Permet d'enregistrer le pilote reconnu par le système (identifie les systèmes de fichiers utilisés sur l'ordinateur).

interact

Le service peut interagir avec le bureau recevant des données des utilisateurs. Les services interactifs doivent être exécutés sous le compte LocalSystem. Ce type doit être utilisé conjointement avec type= own ou type= shared (c'est-à-dire type= interact type= own). Utiliser type= interact proprement dit génère une erreur liée à un paramètre non valide.

start= {boot|system|auto|demand|disabled}
Spécifie le type de démarrage du service. Le paramètre par défaut est start= demand.

 

boot

Pilote de périphérique chargé par le chargeur de démarrage.

system

Pilote de périphérique démarré au cours de l'initialisation du noyau.

auto

Service lancé à chaque redémarrage de l'ordinateur, qui s'exécute même si aucun utilisateur ne se connecte à l'ordinateur.

demand

Service devant être démarré manuellement. Il s'agit de la valeur par défaut si start= n'est pas spécifié.

disabled

Service ne pouvant pas être démarré. Pour démarrer un service désactivé, changez le type de démarrage.

error= {normal|severe|critical|ignore}
Spécifie le niveau de gravité de l'erreur si le service ne parvient pas à démarrer lors de l'amorçage. Le paramètre par défaut est error= normal.

 

normal

L'erreur est consignée et une zone de message s'affiche, informant l'utilisateur qu'un service n'est pas parvenu à démarrer. Le démarrage se poursuit. Il s'agit du paramètre par défaut.

severe

L'erreur est consignée dans un journal (si possible). L'ordinateur essaie de redémarrer avec la dernière bonne configuration connue. Il est possible que l'ordinateur puisse redémarrer, mais que le service ne parvienne toujours pas à s'exécuter.

critical

L'erreur est consignée dans un journal (si possible). L'ordinateur essaie de redémarrer avec la dernière bonne configuration connue. Si la dernière bonne configuration connue échoue, le démarrage échoue également et le processus d'amorçage est interrompu par une erreur d'arrêt.

ignore

L'erreur est consignée et le processus de démarrage se poursuit. Aucun avertissement n'est transmis à l'utilisateur. Seule l'erreur est enregistrée dans le journal des événements.

binpath= NomCheminBinaire
Spécifie un chemin d'accès vers le fichier binaire de service. Aucune valeur par défaut n'existe pour le paramètre binpath= et cette chaîne doit obligatoirement être indiquée.

group= NomGroupeService
Spécifie le nom du groupe auquel appartient ce service. La liste des groupes est stockée dans la sous-clé HKLM\System\CurrentControlSet\Control\ServiceGroupOrder du Registre. La valeur par défaut est Null.

tag= {yes|no}
Spécifie si la propriété TagID doit être obtenue ou non par l'appel de CreateService. Les étiquettes sont utilisées uniquement pour les pilotes de démarrage système ou d'amorçage.

depend= dépendances
Spécifie les noms des services ou des groupes qui doivent démarrer avant ce service. Les noms sont séparés par des barres obliques (/).

obj= {NomCompte|NomObjet}
Spécifie le nom d'un compte dans lequel un service s'exécute ou le nom d'un objet Pilote Windows dans lequel le pilote s'exécute.

displayname= NomAffiché
Spécifie un nom convivial qui peut être utilisé dans les programmes possédant une interface utilisateur pour identifier le service.

password= MotDePasse
Spécifie un mot de passe. L'indication d'un mot de passe est obligatoire si un compte autre que le compte LocalSystem est utilisé.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Sans espace entre un paramètre et sa valeur (c'est-à-dire, type= own et non type=own), l'opération échoue.

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc create :

sc \\myserver create NewService binpath= c:\windows\system32\NewServ.exe

sc create NewService binpath= c:\windows\system32\NewServ.exe type= share start= auto depend= "+TDI Netbios"

sc delete

Permet de supprimer la sous-clé d'un service du Registre. Si le service est en cours d'exécution ou bien, si un autre processus a un handle ouvert pour ce service, ce service est marqué pour être supprimé.

Syntaxe

Sc [NomServeur] delete [NomService]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Utilisez la fonctionnalité Ajout/Suppression de programmes pour supprimer les services DHCP, DNS ou tout autre service intégré au système d'exploitation. Cette fonctionnalité entraîne non seulement la suppression de la sous-clé du service dans le Registre mais entraîne également la désinstallation du service et la suppression de tous les raccourcis pointant vers lui.

Exemples

L'exemple suivant illustre la façon d'utiliser la commande sc delete :

sc delete newserv

sc description

Permet de définir la chaîne de description d'un service.

Syntaxe

Sc [NomServeur] description [NomService] [Description]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

Description
Spécifie une description pour le service spécifié. Si aucune chaîne n'est spécifiée, la description du service n'est pas modifiée. La description du service peut contenir un nombre illimité de caractères.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Exemples

L'exemple suivant illustre la façon d'utiliser la commande sc description :

sc description newserv "Exécute le contrôle de la qualité du service."

sc enumdepend

Affiche la liste des services qui ne peuvent pas être lancés si le service spécifié n'est pas en cours d'exécution.

Syntaxe

Sc [NomServeur] enumdepend [NomService] [TailleTampon]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

TailleTampon
Indique la taille en octets de la mémoire tampon d'énumération. La valeur par défaut est de 1024 octets.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Si la mémoire tampon est insuffisante, la commande enumdepend énumère les dépendances en partie seulement et signale la taille de mémoire supplémentaire requise pour énumérer toutes les dépendances. Si l'énumération est tronquée, renouvelez l'opération et spécifiez une taille de mémoire tampon plus importante.

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc enumdepend :

sc enumdepend rpcss 5690

sc enumdepend tapisrv

sc failure

Spécifie l'action à entreprendre après la panne d'un service.

Syntaxe

Sc [NomServeur] failure [NomService] [reset= PériodeSansErreur] [reboot= MessageADiffuser] [command= LigneCommande] [actions= ActionsAprèsPanneEtDélaiExécution]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

reset= PériodeSansErreur
Spécifie la durée de la période (en secondes) durant laquelle aucune panne ne se produit et après laquelle le compteur doit être remis à zéro. Ce paramètre doit être utilisé en combinaison avec le paramètre Actions=.

reboot= MessageADiffuser
Spécifie le message à diffuser après la panne d'un service.

command= LigneCommande
Spécifie la ligne de commande à exécuter après la panne d'un service. Pour plus d'informations sur la façon de lancer une commande ou un fichier VBS après une panne, consultez la section Notes.

actions= ActionsAprèsPanneEtDélaiExécution
Spécifie les actions à entreprendre après une panne et leur délai d'exécution (en millisecondes). Ces deux informations doivent être séparées par une barre oblique (/) Les actions autorisées sont les suivantes : run, restart et reboot. Ce paramètre doit être utilisé en combinaison avec le paramètre reset=. Pour qu'aucune action ne soit entreprise après une panne, utilisez la commande actions= "".

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Tous les services n'autorisent pas la modification des options relatives aux actions à entreprendre après des pannes. En effet, certaines options font partie d'un ensemble de services.

  • Pour lancer un fichier de commandes après une panne, spécifiez cmd.exeLecteur:\NomFichier.bat pour le paramètre command=, où Lecteur:\NomFichier.bat correspond au nom de fichier complet du fichier de commandes.

  • Pour lancer un fichier VBS après une panne, spécifiez le lecteur cscript:\monscript.vbs pour le paramètre command=, où Lecteur:\monscript.vbs correspond au nom complet du fichier de script.

  • Vous avez la possibilité de spécifier trois actions différentes pour le paramètre actions=, qui seront utilisées à la première, à la deuxième, puis à la troisième panne du service.

  • Sans espace entre un paramètre et sa valeur (c'est-à-dire, type= own et non type=own), l'opération échoue.

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc failure :

sc failure msftpsvc reset= 30 actions= restart/5000

sc failure dfs reset= 60 command= c:\windows\services\restart_dfs.exe actions= run/5000

sc failure dfs reset= 60 actions= reboot/30000

sc failure dfs reset= 60 reboot= "Le service Système de fichiers distribués a échoué. L'ordinateur va donc être redémarré dans 30 secondes." actions= reboot/30000

sc failure myservice reset= 3600 reboot= "Panne MonService -- réinitialisation machine" command= "%windir%\MonServiceRecovery.exe" actions= restart/5000/run/10000/reboot/60000

sc getdisplayname

Cette commande permet d'associer le nom d'affichage à un service en particulier.

Syntaxe

Sc [NomServeur] getdisplayname [NomService] [TailleTampon]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

TailleTampon
Spécifie la taille en octets de la mémoire tampon. La valeur par défaut est de 1 024 octets.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc getdisplayname :

sc getdisplayname clipsrv

sc getdisplayname tapisrv

sc getdisplayname sharedaccess

sc getkeyname

Cette commande permet d'associer le nom de la clé à un service en particulier, en utilisant le nom d'affichage comme entrée.

Syntaxe

sc [NomServeur] getkeyname [NomAffichageService] [TailleTampon]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomAffichageService
Spécifie le nom d'affichage du service.

TailleTampon
Spécifie la taille en octets de la mémoire tampon. La valeur par défaut est de 1 024 octets.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Si le paramètre NomAffichageService contient des espaces, encadrez-le de guillemets (par exemple, "Nom Affichage Service").

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc getkeyname :

sc getkeyname "appel procédure distante (rpc)"

sc getkeyname "partage de connexion internet"

sc getkeyname clipbook

sc interrogate

Cette commande permet d'envoyer une requête de contrôle INTERROGATE à un service.

Syntaxe

Sc [NomServeur] interrogate [NomService]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Lorsqu'une requête INTERROGATE est envoyée à un service, celui-ci met à jour son statut avec le Gestionnaire de contrôle de services.

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc interrogate :

sc interrogate sharedaccess

sc interrogate rpcss

sc lock

Cette commande permet de verrouiller la base de données du Gestionnaire de contrôle de services.

Syntaxe

sc [NomServeur] lock

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Le verrouillage de la base de données du Gestionnaire de contrôle de services empêche le lancement des services. Utilisez cette commande si vous voulez être certain qu'un service ne sera pas relancé après avoir été arrêté. Cela vous permettra d'effectuer certaines actions (par exemple, de supprimer un service) sans engendrer de conflits.

  • La commande lock permet de verrouiller la base de données du Gestionnaire de contrôle de services et, associée à l'option u, de la déverrouiller. Vous pouvez également interrompre le processus qui vous a permis de verrouiller la base de données.

Exemples

L'exemple suivant illustre la façon d'utiliser la commande sc lock :

sc lock

sc pause

Cette commande permet d'envoyer une requête de contrôle PAUSE à un service.

Syntaxe

Sc [NomServeur] pause [NomService]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Utilisez la commande pause pour suspendre l'exécution d'un service avant de le fermer.

  • Certains services ne peuvent pas être suspendus.

  • Tous les services ne se comportent pas de la même façon une fois suspendus. Certains continuent à répondre aux clients existants mais refusent d'accepter de nouveaux clients. D'autres cessent de répondre aux clients existants et refusent également d'en accepter de nouveaux.

Exemples

L'exemple suivant illustre la façon d'utiliser la commande sc pause :

sc pause tapisrv

sc qc

Permet de rechercher les informations de configuration d'un service.

Syntaxe

Sc [NomServeur] qc [NomService] [TailleTampon]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

TailleTampon
Spécifie la taille en octets de la mémoire tampon. La valeur par défaut est de 1 024 octets.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • La commande qc permet d'afficher les informations suivantes sur un service : Le nom du service (nom de la sous-clé de Registre du service), le type, le contrôle d'erreur, le nom de chemin binaire, le nom de groupe du service, l'indicateur, le nom d'affichage, les dépendances et le nom de démarrage du service.

  • La commande SC permet aux administrateurs de déterminer le nom binaire des services et de savoir si les services partagent un processus avec d'autres services. Pour cela, ils doivent taper ce qui suit :

    sc qcNomService

    Grâce à la commande SC, il est possible d'établir une correspondance entre le noeud Services de la console MMC (Microsoft Management Console) et les processus du Moniteur système. Si le nom binaire est Services.exe, alors le service partage le processus Contrôleur de services.

    L'exécutable Services.exe permet de lancer tous les services. Afin de conserver les ressources systèmes, plusieurs services Win32 développés pour Windows sont écrits pour partager le processus Services.exe. Ces services ne sont pas mentionnés comme processus distincts dans le Moniteur système ou le Gestionnaire de tâches. Il en est de même de l'exécutable Svchost.exe, qui est un processus hôte de service que plusieurs services de systèmes d'exploitation partagent.

    Il n'existe pas de processus pour tous les services Win32 car certains services Win32 de tierces-parties peuvent également être configurés pour partager des processus. La commande SC permet également de récupérer les informations relatives à la configuration de ces services. Si un service ne partage pas son processus avec d'autres services, un processus sera toutefois créé pour lui dans le Moniteur système au moment de son exécution.

  • La commande SC peut s'avérer utile pour les développeurs de services car elle permet d'obtenir des informations plus détaillées et plus précises sur les services que ne le permet l'exécutable Services.exe, qui est fourni avec Windows. Cet exécutable peut aider à déterminer si un service fonctionne, s'il est arrêté ou s'il est suspendu. Bien que ces outils soient appropriés au débogage des applications, les informations qu'ils fournissent sur un service en cours de développement peuvent être déroutantes. Par exemple, un service dont le lancement est en cours est signalé comme étant lancé, que l'opération aboutisse ou non au fonctionnement de ce service.

    La commande SC permet de mettre en oeuvre des appels à toutes les fonctions API des applications de contrôle des services Windows. Paramétrez ces fonctions en définissant leurs paramètres dans la ligne de commande.

    En utilisant la commande SC, vous pouvez rechercher le statut d'un service et extraire les valeurs stockées dans les champs de structure des statuts. L'exécutable Services.exe ne permet pas d'obtenir le statut complet d'un service mais la commande SC indique elle, l'état exact du service ainsi que le dernier numéro du point de vérification et l'indication d'attente. Vous pouvez utiliser le point de contrôle comme outil de débogage car il indique jusqu'à quel point l'initialisation a pu être effectuée avant que le programme ne réponde plus. La commande SC permet également de spécifier le nom de l'ordinateur distant de façon à ce qu'il soit possible d'appeler les fonctions API des services ou de visualiser les structures des statuts des services sur un ordinateur distant.

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc qc :

sc qc \\myserver newsrvice

sc qc rpcss 248

sc qdescription

Permet d'afficher la chaîne de description d'un service.

Syntaxe

Sc [NomServeur] qdescription [NomService] [TailleTampon]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

TailleTampon
Spécifie la taille en octets de la mémoire tampon. La valeur par défaut est de 1 024 octets.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc qdescription :

sc qdescription rpcss

sc qdescription rpcss 138

sc qfailure

Permet d'afficher les actions qui doivent être effectuées si le service spécifié échoue.

Syntaxe

Sc [NomServeur] qfailure [NomService] [TailleTampon]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

TailleTampon
Spécifie la taille en octets de la mémoire tampon. La valeur par défaut est de 1 024 octets.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • La commande qfailure permet d'afficher les informations suivantes sur un service : NOM_SERVICE (nom de la sous-clé de Registre du service), PERIODE_REINITIALISATION, MESSAGE_REINITIALISATION, LIGNE_COMMANDE et ACTIONS_APRES_PANNES.

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc qfailure :

sc qfailure rpcss

sc qfailure rpcss 20

sc query

Cette commande permet d'obtenir et d'afficher des informations sur un service, un pilote, le type d'un service ou le type d'un pilote.

Syntaxe

Sc [NomServeur] query [NomService] [type= {driver | service | all}] [type= {own | share | interact | kernel | filesys | rec | adapt}] [state= {active | inactive | all}] [bufsize= TailleTampon] [ri= ReprendreIndex] [group= NomGroupe]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname. Ce paramètre n'est pas utilisé en combinaison avec d'autres paramètres de la commande query (autres paramètres que le paramètre NomServeur).

type= {driver | service | all}
Spécifie les éléments à énumérer. Le type par défaut est service.

 

Valeur Description

driver

Spécifie que seuls les pilotes sont énumérés.

service

Spécifie que seuls les services sont énumérés.

all

Spécifie que les pilotes et les services sont énumérés.

type= {own | share | interact | kernel | filesys | rec | adapt}
Spécifie le type de service ou de pilote à énumérer.

 

Valeur Description

own

Le service s'exécute dans son propre processus. Il ne partage pas de fichier exécutable avec d'autres services. Ce paramètre est défini par défaut.

share

Le service s'exécute comme un processus partagé. Il partage un fichier exécutable avec d'autres services.

interact

Le service peut interagir avec le bureau recevant des données des utilisateurs. Les services interactifs doivent être exécutés sous le compte LocalSystem.

kernel

Pilote.

filesys

Pilote de système de fichiers.

state= {active | inactive | all}
Spécifie l'état de départ du service pour lequel des éléments sont à énumérer. L'état par défaut est active.

 

Valeur Description

active

Spécifie l'ensemble des services actifs.

inactive

Spécifie l'ensemble des services interrompus ou arrêtés.

all

Spécifie l'ensemble des services.

bufsize= TailleTampon
Indique la taille en octets de la mémoire tampon d'énumération. La taille par défaut équivaut à 1 024 octets. Augmentez la taille de la mémoire tampon nécessaire à l'énumération lorsque le résultat d'une requête est supérieur à 1024 octets.

ri= ReprendreIndex
Spécifie le numéro d'index auquel il convient de commencer ou de reprendre l'énumération. La valeur par défaut est 0. Utilisez ce paramètre en combinaison avec le paramètre bufsize= lorsque la taille des informations que renvoient le résultat d'une requête est supérieure à la taille de la mémoire tampon par défaut permettant de les afficher.

group= NomGroupe
Spécifie le groupe de services à énumérer. Par défaut, il s'agit de tous les groupes.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Sans espace entre un paramètre et sa valeur (c'est-à-dire, type= own et non type=own), l'opération échoue.

  • La commande query permet d'afficher les informations suivantes sur un service : Le nom du service (nom de la sous-clé de Registre du service), le type, l'état (ainsi que tous les états qui ne sont pas disponibles), WIN32_EXIT_B, SERVICE_EXIT_B, le point de contrôle et l'indication d'attente.

  • Le paramètre type= peut parfois être utilisé deux fois. La première occurrence du paramètre type= spécifie s'il convient d'interroger des services et/ou des pilotes. La seconde occurrence du paramètre type= spécifie un type d'opération create pour limiter la portée d'une requête.

  • Lorsque la taille du résultat de la commande query est supérieure à la taille de la mémoire tampon réservée pour l'énumération, un message similaire au suivant s'affiche :

    Enum: données supplémentaires, 1822 octets requis pour démarrer, reprise au numéro d'index 79

    Pour pouvoir afficher le reste des informations résultant de la commande query, relancez cette commande en prenant soin d'indiquer pour le paramètre bufsize= le nombre d'octets requis et pour le paramètre ri= l'index concerné. Pour afficher ces informations, vous pouvez par exemple saisir les données suivantes :

    sc query bufsize= 1822 ri= 79

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc query :

sc query

sc query messenger

sc query type= driver

sc query type= service

sc query state= all

sc query bufsize= 50

sc query ri= 14

sc query type= service type= interact

sc query type= driver group= ndis

sc queryex

Cette commande permet d'obtenir et d'afficher des informations étendues sur un service, un pilote, le type d'un service ou le type d'un pilote.

Syntaxe

Sc [NomServeur] queryex [type= {driver | service | all}] [type= {own | share | interact | kernel | filesys | rec | adapt}] [state= {active | inactive | all}] [bufsize= TailleTampon] [ri= ReprendreIndex][group= NomGroupe]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname. Le paramètre queryex n'est utilisé avec aucun autre paramètre de la commande queryex à l'exception du paramètre NomServeur.

type= {driver | service | all}
Spécifie les éléments à énumérer. Le type par défaut est service.

 

Valeur Description

driver

Spécifie que seuls les pilotes sont énumérés.

service

Spécifie que seuls les services sont énumérés.

all

Spécifie que les pilotes et les services sont énumérés.

type= {own | share | interact | kernel | filesys | rec | adapt}
Spécifie le type de service ou de pilote à énumérer.

 

Valeur Description

own

Le service s'exécute dans son propre processus. Il ne partage pas de fichier exécutable avec d'autres services. Ce paramètre est défini par défaut.

share

Le service s'exécute comme un processus partagé. Il partage un fichier exécutable avec d'autres services.

interact

Le service peut interagir avec le bureau recevant des données des utilisateurs. Les services interactifs doivent être exécutés sous le compte LocalSystem.

kernel

Pilote.

filesys

Pilote de système de fichiers.

state= {active | inactive | all}
Spécifie l'état de départ du service pour lequel des éléments sont à énumérer. L'état par défaut est active.

 

Valeur Description

active

Spécifie l'ensemble des services actifs.

inactive

Spécifie l'ensemble des services interrompus ou arrêtés.

all

Spécifie l'ensemble des services.

bufsize= TailleTampon
Indique la taille en octets de la mémoire tampon d'énumération. La taille par défaut équivaut à 1 024 octets.

ri= ReprendreIndex
Spécifie le numéro d'index auquel il convient de commencer ou de reprendre l'énumération. La valeur par défaut est 0.

group= NomGroupe
Spécifie le groupe de services à énumérer. Par défaut, il s'agit de tous les groupes.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Sans espace entre un paramètre et sa valeur (c'est-à-dire, type= own et non type=own), l'opération échoue.

  • La commande queryex permet d'afficher les informations suivantes sur un service : Le nom du service (nom de la sous-clé de Registre du service), le type, l'état (ainsi que tous les états qui ne sont pas disponibles), WIN32_EXIT_B, SERVICE_EXIT_B, le point de vérification, les indications d'attente, le PID et les indicateurs.

  • Le paramètre type= peut parfois être utilisé deux fois. La première occurrence du paramètre type= spécifie s'il convient d'interroger des services et/ou des pilotes. La seconde occurrence du paramètre type= spécifie un type d'opération create pour limiter la portée d'une requête.

  • Lorsque la taille du résultat de la commande queryex est supérieure à la taille de la mémoire tampon réservée pour l'énumération, un message similaire au suivant s'affiche :

    Enum: données supplémentaires, 2130 octets requis pour démarrer, reprise au numéro d'index 75

    Pour pouvoir afficher le reste des informations résultant de la commande queryex, relancez cette commande en prenant soin d'indiquer pour le paramètre bufsize= le nombre d'octets requis et pour le paramètre ri= l'index concerné. Pour afficher ces informations, vous pouvez par exemple saisir les données suivantes :

    sc queryex bufsize= 2130 ri= 75

Exemples

Les exemples suivants illustrent la façon d'utiliser la commande sc queryex :

sc queryex messenger

sc queryex group= ""

sc querylock

Cette commande permet de rechercher et d'afficher le statut du verrouillage de la base de données du Gestionnaire de contrôle de services.

Syntaxe

Sc [NomServeur] querylock

Paramètre

NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

sc sdset

Permet de définir le descripteur de sécurité d'un service en utilisant le langage SDDL (Service Descriptor Definition Language).

Syntaxe

Sc [NomServeur] sdset NomService DescripteurSécuritéService

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

DescripteurSécuritéService
Spécifie le descripteur de sécurité du service dans le langage SDDL.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Pour plus d'informations sur le langage SDDL, consultez la rubrique s'y rapportant sur le site Web de Microsoft.

sc sdshow

Cette commande permet d'afficher le descripteur de sécurité d'un service en utilisant le langage SDDL.

Syntaxe

Sc [NomServeur] sdshow NomService

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Notes
  • Pour plus d'informations sur le langage SDDL, consultez la rubrique s'y rapportant sur le site Web de Microsoft.

Exemples

sc sdshow rpcss

sc start

Permet de lancer un service qui est déjà en cours de fonctionnement.

Syntaxe

Sc [NomServeur] start NomService [ArgumentsService]

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

ArgumentsService
Spécifie les arguments du service à transmettre au service qui doit être démarré.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Exemples

L'exemple suivant illustre la façon d'utiliser la commande sc start :

sc start tapisrv

sc stop

Cette commande permet d'envoyer une requête de contrôle STOP à un service.

Syntaxe

Sc [NomServeur] stop NomService

Paramètres
NomServeur
Spécifie le nom du serveur distant sur lequel se trouve le service. Le nom doit utiliser le format UNC ("\\myserver"). Pour exécuter SC.exe localement, ignorez ce paramètre.

NomService
Spécifie le nom du service renvoyé par l'opération getkeyname.

/?
Affiche l'aide à partir de l'invite de commandes.

Attention

  • Une modification incorrecte du Registre peut endommager gravement votre système. Avant d'apporter des modifications au Registre, sauvegardez toutes les données de valeur présentes sur l'ordinateur.

Notes
  • Certains services ne peuvent pas être arrêtés.

Exemples

L'exemple suivant illustre la façon d'utiliser la commande sc stop :

sc stop tapisrv

Légende de mise en forme

 

Mise en forme Signification

Italique

Informations que l'utilisateur doit fournir

Gras

Éléments que l'utilisateur doit taper tels qu'ils sont indiqués

Points de suspension (...)

Paramètre pouvant être répété plusieurs fois dans une ligne de commande

Entre crochets ([])

Éléments facultatifs

Entre accolades ({}), avec séparation des options par une barre verticale (|). Exemple : {pair|impair}

Ensemble d'options parmi lesquelles l'utilisateur doit en choisir une seule

Police Courier

Code ou données de programme

Voir aussi

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

Afficher:
© 2014 Microsoft