Exporter (0) Imprimer
Développer tout

DiskPart

Mis à jour: janvier 2005

S'applique à: Windows Server 2003, Windows Server 2003 R2, Windows Server 2003 with SP1, Windows Server 2003 with SP2

DiskPart

DiskPart.exe est un interpréteur de commandes en mode texte qui vous permet de gérer les objets (disques, partitions ou volumes) à l'aide de scripts ou de commandes directes à partir d'une invite de commandes. Avant de pouvoir utiliser les commandes DiskPart.exe, vous devez d'abord répertorier et sélectionner l'objet voulu pour lui donner le focus. Lorsqu'un objet a le focus, toutes les commandes DiskPart.exe que vous tapez s'appliquent à cet objet.

Vous pouvez répertorier les objets disponibles et déterminer le numéro ou la lettre de lecteur d'un objet à l'aide des commandes list disk, list volume et list partition. Les commandes list disk et list volume affichent tous les disques et les volumes présents dans l'ordinateur. Toutefois, la commande list partition n'affiche que les partitions du disque qui a le focus. Lorsque vous utilisez les commandes list, un astérisque (*) apparaît près de l'objet qui a le focus. Vous sélectionnez un objet à l'aide de son numéro ou de sa lettre de lecteur, comme disque 0, partition 1, volume 3 ou volume C.

Lorsque vous sélectionnez un objet, le focus reste sur cet objet jusqu'à ce que vous en sélectionniez un autre. Par exemple, si le disque 0 a le focus et que vous sélectionnez le volume 8 sur le disque 2, le focus passe du disque 0 au volume 8 du disque 2. Certaines commandes changent automatiquement le focus. Par exemple, lorsque vous créez une nouvelle partition, le focus passe automatiquement à la nouvelle partition.

Vous pouvez uniquement donner le focus à une partition du disque sélectionné. Lorsqu'une partition a le focus, le volume associé a également le focus. Lorsqu'un volume a le focus, le disque et la partition associés ont également le focus si le volume mappe vers une partition spécifique unique. Dans le cas contraire, le disque et la partition perdent le focus.

Commandes DiskPart

Cliquez sur une commande pour en afficher la syntaxe :

active

Sur les disques de base, marque la partition dotée du focus comme active. Cela informe le système d'entrée/sortie de base (BIOS) ou l'interface EFI (Extensible Firmware Interface) que la partition ou le volume est une partition système ou un volume système valide.

Seules les partitions peuvent être marquées comme actives.

Important

  • DiskPart vérifie uniquement que la partition est capable de contenir les fichiers de démarrage du système d'exploitation. DiskPart ne contrôle pas le contenu de la partition. Si vous marquez une partition comme active par erreur et qu'elle ne contient pas les fichiers de démarrage du système d'exploitation, votre ordinateur peut ne pas démarrer.

Syntaxe

active

add disk

Met en miroir le volume simple qui a le focus, sur le disque spécifié.

Syntaxe

add disk= N [noerr]

Paramètres
N
Spécifie un disque, différent de celui qui contient le volume simple existant, qui contiendra le miroir. Vous pouvez mettre en miroir des volumes simples uniquement. Le disque spécifié doit disposer d'un espace non alloué au moins égal à la taille du volume simple que vous voulez mettre en miroir.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

assign

Affecte une lettre de lecteur ou un point de montage au volume qui a le focus. Si aucune lettre de lecteur ou aucun point de montage n'est spécifié, la première lettre de lecteur disponible est affectée. Si la lettre de lecteur ou le point de montage est déjà utilisé, une erreur est générée.

À l'aide de la commande assign, vous pouvez changer la lettre de lecteur associée à un lecteur amovible.

Vous ne pouvez pas affecter de lettres de lecteur aux volumes système, aux volumes de démarrage ou aux volumes qui contiennent le fichier d'échange. De plus, vous ne pouvez pas affecter de lettre de lecteur à une partition OEM (Original Equipment Manufacturer) ou à une partition GPT (GUID Partition Table) autre qu'une partition de données de base.

Syntaxe

assign [{letter=D | mount=Chemin}] [noerr]

Paramètres
letter= D
Lettre de lecteur que vous voulez affecter au volume.

mount= Chemin
Chemin de points de montage que vous voulez affecter au volume.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

attributs

Affiche, définit ou supprime les attributs de volume sur le volume sélectionné.

Syntaxe

attributesvolume [{set | clear}] [{hidden | readonly | nodefaultdriveletter | shadowcopy}] [noerr]

Paramètres
attributes volume
Affiche les attributs du volume sélectionné.

set
Définit l'attribut spécifié (masqué, lecture seule, aucune lettre de lecteur par défaut ou volume de cliché instantané) sur le volume sélectionné.

clear
Supprime l'attribut spécifié (masqué, lecture seule, aucune lettre de lecteur par défaut ou volume de cliché instantané) du volume sélectionné.

hidden
Indique que le volume est masqué.

readonly
Indique que le volume est en lecture seule.

nodefaultdriveletter
Indique qu'aucune lettre de lecteur n'est attribuée par défaut au volume.

shadowcopy
Indique que le volume est un volume de cliché instantané.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

automount

Lorsque cette commande est activée (par défaut), Windows monte automatiquement le système de fichiers pour un nouveau volume de base lorsqu'il est ajouté au système puis affecte une lettre de lecteur au volume. Dans des configurations de réseau SAN (System Area Network), la désactivation de la commande automount empêche Windows de monter ou d'affecter automatiquement des lettres de lecteur aux nouveaux volumes de base ajoutés au système.

Syntaxe

automount [enable] [disable] [scrub] [noerr]

Paramètres
enable
Permet à Windows de monter automatiquement les nouveaux volumes de base ajoutés au système et de leur affecter des lettres de lecteur.

disable
Empêche Windows de monter automatiquement les nouveaux volumes de base ajoutés au système.

scrub
Supprime les répertoires des points de montage de volumes et les paramètres de Registre pour les volumes qui n'existent plus sur le système. Cela empêche le montage automatique des volumes qui se trouvaient précédemment dans le système et l'affectation de leurs anciens points de montage lorsqu'ils sont rajoutés au système.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

break disk

S'applique aux disques dynamiques uniquement. Scinde le volume en miroir qui a le focus en deux volumes simples. Un volume simple conserve la lettre de lecteur et tous les points de montage du volume en miroir. L'autre volume simple reçoit le focus afin que vous puissiez lui affecter une lettre de lecteur.

Le contenu des deux moitiés du miroir sont conservées par défaut. Chaque moitié devient un volume simple. Avec le paramètre nokeep, vous ne conservez qu'une moitié du miroir en tant que volume simple ; l'autre moitié est supprimée et convertie en espace disque disponible. Aucun volume ne reçoit le focus.

Syntaxe

break disk= N [nokeep] [noerr]

Paramètres
O
Spécifie le disque qui contient le volume en miroir. Le disque reçoit le focus et ne conserve pas la lettre de lecteur ni les points de montage. Si le disque spécifié est le disque système ou de démarrage courant, la commande échoue.

nokeep
Spécifie qu'un seul des volumes en miroir est conservé ; le volume simple, N, est supprimé et converti en espace disque disponible. Ni le volume ni l'espace disque ne reçoit le focus.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

clean

Supprime tout formatage de partition ou de volume sur le disque qui a le focus. Sur les disques MBR (Master Boot Record), seules les informations de partitionnement MBR et les informations de secteurs cachés sont effacées. Sur les disques GPT (GUID Partition Table), les informations de partitionnement GPT, MBR protectif compris, sont effacées. Il n'y a pas d'informations de secteurs cachés.

Syntaxe

clean [all]

Paramètres
all
Spécifie que tous les secteurs du disque sont effacés, ce qui signifie la suppression complète et définitive de toutes les données du disque.

convert basic

Convertit un disque dynamique vide en disque de base.

Important

  • Le disque doit être vide pour être converti en disque dynamique. Sauvegardez vos données, puis supprimez l'ensemble des partitions ou volumes avant de convertir le disque.

Syntaxe

convert basic [noerr]

Paramètres
noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

convert dynamic

Convertit un disque de base en disque dynamique. Toutes les partitions existantes sur le disque deviennent des volumes simples.

Syntaxe

convert dynamic [noerr]

Paramètres
noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

convert gpt

Convertit un disque de base vide avec un style de partition MBR (Master Boot Record) en disque de base avec le style de partition GPT (GUID Partition Table).

Important

  • Le disque doit être vide pour être converti en disque GPT. Sauvegardez vos données, puis supprimez l'ensemble des partitions ou volumes avant de convertir le disque.

Syntaxe

convert gpt [noerr]

Paramètres
noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

convert mbr

Convertit un disque de base vide avec un style de partition GPT (GUID Partition Table) en disque de base avec le style de partition MBR (Master Boot Record).

Important

  • Le disque doit être vide pour être converti en disque MBR. Sauvegardez vos données, puis supprimez l'ensemble des partitions ou volumes avant de convertir le disque.

Syntaxe

convert mbr [noerr]

Paramètres
noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

create partition efi

Sur les ordinateurs Itanium, crée une partition système EFI (Extensible Firmware Interface) sur un disque GPT (GUID Partition Table). Après avoir créé la partition, le focus est donné à la nouvelle partition.

Syntaxe

create partition efi [size=N] [offset=N] [noerr]

Paramètres
size= N
Taille de la partition en méga-octets (Mo). Si aucune taille n'est donnée, la partition se poursuit jusqu'à ce que l'espace libre de la région en cours soit épuisé.

offset=N
Décalage d'octet par rapport auquel la partition est créée. Si aucun décalage n'est fourni, la partition se situe sur la première extension de disque suffisamment volumineuse pour l'accueillir.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

create partition extended

Crée une partition étendue sur le lecteur en cours. Après avoir créé la partition, le focus se déplace automatiquement sur la nouvelle partition. Une seule partition étendue peut être créée par disque. Cette commande échoue si vous essayez de créer une partition étendue au sein d'une autre partition étendue. Vous devez créer une partition étendue avant de pouvoir créer des lecteurs logiques.

Syntaxe

create partition extended [size=N] [offset=N] [noerr]

Paramètres
size= N
Taille de la partition étendue en méga-octets (Mo). Si aucune taille n'est donnée, la partition se poursuit jusqu'à ce que l'espace libre de la région soit épuisé. La taille est ajustée aux cylindres. La taille est arrondie à la limite de cylindre la plus proche. Si, par exemple, vous spécifiez une taille de 500 Mo, la partition est arrondie à 504 Mo.

offset= N
S'applique uniquement aux disques d'enregistrement de démarrage principal (MBR, Master Boot Record). Décalage d'octet par rapport auquel la partition étendue est créée. Si aucun décalage n'est fourni, la partition démarre au début du premier espace libre sur le disque. Le décalage est ajusté aux cylindres. Le décalage est arrondi à la limite de cylindre la plus proche. Par exemple, si vous spécifiez un décalage de 27 Mo alors que la taille du cylindre équivaut à 8 Mo, le décalage est arrondi à la limite de 24 Mo.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

create partition logical

Crée un lecteur logique dans la partition étendue. Après avoir créé la partition, le focus se déplace automatiquement sur le nouveau lecteur logique.

Syntaxe

create partition logical [size=N] [offset=N] [noerr]

Paramètres
size= N
Taille du lecteur logique en méga-octets (Mo). Si aucune taille n'est donnée, la partition se poursuit jusqu'à ce que l'espace libre de la région en cours soit épuisé. La taille est ajustée aux cylindres. La taille est arrondie à la limite de cylindre la plus proche. Si, par exemple, vous spécifiez une taille de 500 Mo, la partition est arrondie à 504 Mo.

offset= N
S'applique uniquement aux disques d'enregistrement de démarrage principal (MBR, Master Boot Record). Décalage d'octet par rapport auquel le lecteur logique est créé. Le décalage est ajusté aux cylindres (c'est-à-dire que le décalage est arrondi de manière à remplir entièrement la taille de cylindre utilisée). Si aucun décalage n'est fourni, la partition se situe sur la première extension de disque suffisamment volumineuse pour l'accueillir. La partition est au moins aussi longue en octets que le nombre spécifié par size=N. Si vous spécifiez une taille pour le lecteur logique, elle doit être plus petite que la partition étendue.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

create partition msr

Crée une partition MSR (Microsoft Reserved) sur un disque GPT (GUID Partition Table).

Attention

  • Utilisez la commande create partition msr avec précaution. Étant donné que les disques GPT nécessitent un format de partition spécifique, la création de partitions MSR (Microsoft Reserved) peut rendre le disque illisible. Sur les disques GPT qui sont utilisés pour démarrer Windows XP Édition 64 bits (Itanium), la partition Système EFI est la première partition du disque, suivie de la partition MSR (Microsoft Reserved). Les disques GPT utilisés uniquement à des fins de stockage des données ne possèdent pas de partition Système EFI, et la partition MSR est la première partition.

    Windows XP Édition 64 bits (Itanium) ne monte pas les partitions MSR (Microsoft Reserved). Vous ne pouvez pas stocker de données sur les partitions MSR et vous ne pouvez pas les supprimer.

Syntaxe

create partition msr [size=N] [offset=N] [noerr]

Paramètres
size= N
Taille de la partition en méga-octets (Mo). La partition est au moins aussi longue en octets que le nombre spécifié par size=N. Si aucune taille n'est donnée, la partition se poursuit jusqu'à ce que l'espace libre de la région en cours soit épuisé.

offset= N
Le décalage d'octet par rapport auquel créer la partition. La partition démarre au décalage d'octet spécifié par offset=N. Elle est ajustée aux secteurs, c'est-à-dire que le décalage est arrondi de manière à remplir entièrement la taille de secteur utilisée). Si aucun décalage n'est fourni, la partition se situe sur la première extension de disque suffisamment volumineuse pour l'accueillir.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

create partition primary

Crée une partition principale sur le disque de base actuel. Après avoir créé la partition, le focus se déplace automatiquement sur la nouvelle partition. La partition ne reçoit pas de lettre de lecteur. Vous devez utiliser la commande assign pour affecter une lettre de lecteur à la partition.

Syntaxe

create partition primary [size=N] [offset=N] [ID={Byte | GUID}] [align=N] [noerr]

Paramètres
size= N
Taille de la partition en méga-octets (Mo). Si aucune taille n'est donnée, la partition se poursuit jusqu'à ce que l'espace non alloué de la région en cours soit épuisé. La taille est ajustée aux cylindres. La taille est arrondie à la limite de cylindre la plus proche. Si, par exemple, vous spécifiez une taille de 500 Mo, la partition est arrondie à 504 Mo.

offset= N
Le décalage d'octet par rapport auquel créer la partition. Si aucun décalage n'est fourni, la partition démarre au début du premier espace libre sur le disque. Pour les disques MBR, le décalage est ajusté aux cylindres. Le décalage est arrondi à la limite de cylindre la plus proche. Par exemple, si vous spécifiez un décalage de 27 Mo alors que la taille du cylindre équivaut à 8 Mo, le décalage est arrondi à la limite de 24 Mo.

ID={Octet | GUID}
Réservé aux fabricants OEM (Original Equipment Manufacturer).

Attention

  • La création de partitions avec ce paramètre peut entraîner une panne de votre ordinateur ou l'empêcher de démarrer. À moins d'être vous-même un fabricant OEM ou un informaticien professionnel expérimenté en disques GPT, ne créez pas de partitions sur des disques GPT à l'aide du paramètre ID={Octet | GUID}. À la place, utilisez toujours la commande create partition efi pour créer des partitions système EFI, la commande create partition msr pour créer des partitions réservées Microsoft, et la commande create partition primary (sans le paramètre ID={Octet | GUID}) pour créer des partitions principales sur des disques GPT.

Pour les disques MBR, vous pouvez spécifier un octet de type de partition, sous forme hexadécimale, pour la partition. Si aucun octet de type de partition n'est spécifié sur un disque MBR, la commande create partition primary crée une partition de type 0x6. N'importe quel octet de type de partition peut être spécifié avec le paramètre ID={Octet | GUID}. DiskPart ne vérifie pas la validité de l'octet de type de partition, pas plus qu'il n'effectue de contrôle du paramètre ID.

Pour les disques GPT, vous pouvez spécifier un GUID de type de partition pour la partition que vous voulez créer :

  • Partition système EFI : c12a7328-f81f-11d2-ba4b-00a0c93ec93b

  • Partition réservée Microsoft : e3c9e316-0b5c-4db8-817d-f92df00215ae

  • Partition de données de base : ebd0a0a2-b9e5-4433-87c0-68b6b72699c7

  • Partition LDM Metadata sur un disque dynamique : 5808c8aa-7e8f-42e0-85d2-e1e90434cfb3

  • Partition LDM Data sur un disque dynamique : af9b60a0-1431-4f62-bc68-3311714a69ad

Si aucun GUID de type de partition n'est spécifié, la commande create partition primary crée une partition de données de base. N'importe quel type de partition peut être spécifié avec le paramètre ID={Octet | GUID}. DiskPart ne vérifie pas la validité du GUID de partition, pas plus qu'il n'effectue de contrôle du paramètre ID.

align= N
Paramètre utilisé habituellement avec des groupes LUN (Logical Unit Number) RAID pour améliorer les performances du matériel lorsque les unités logiques ne sont pas alignées aux cylindres. Aligne au début du disque une partition principale qui n'est pas alignée avec les cylindres et arrondit le décalage à la limite d'alignement la plus proche, sachant que N représente le nombre de kilo-octets (Ko) contenus entre le début du disque et la limite d'alignement la plus proche. La commande align=N échoue si la partition principale ne se trouve pas au début du disque. Si elle est utilisée avec la commande offset=N, le décalage se retrouve dans le premier cylindre utilisable sur le disque.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

create volume raid

Crée un volume RAID-5 en utilisant trois disques dynamiques spécifiés ou plus. Après avoir créé le volume, le focus se déplace automatiquement sur le nouveau volume.

Syntaxe

create volume raid [size=N] disk=N,N,N[,N,...] [noerr]

Paramètres
size= N
Espace disque, spécifié en méga-octets (Mo), que le volume occupera sur chaque disque. Si vous ne spécifiez aucune taille, la commande crée le volume RAID-5 le plus vaste possible. Le disque contenant la plus petite quantité d'espace disque disponible contigu détermine la taille du volume RAID-5 et la même quantité d'espace disque est allouée à partir de chaque disque. La quantité effective d'espace disque utilisable dans le volume RAID-5 est inférieure à la quantité combinée d'espace disque car une partie de cet espace est utilisée pour la parité.

disk= N , N , N[ ,N,...]
Disques dynamiques sur lesquels il convient de créer le volume RAID-5. Vous devez disposer au minimum de trois disques dynamiques pour créer un volume RAID-5. Un espace égal à size=N est alloué sur chaque disque.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

create volume simple

Crée un volume simple. Après avoir créé le volume, le focus se déplace automatiquement sur le nouveau volume.

Syntaxe

create volume simple [size=N] [disk=N] [noerr]

Paramètres
size= N
Taille du volume en méga-octets (Mo). Si aucune taille n'est spécifiée, le nouveau volume occupe la totalité de l'espace disque disponible sur le disque.

disk= N
Disque dynamique sur lequel le volume est créé. Si aucun disque n'est spécifié, le disque courant est utilisé.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

create volume stripe

Crée un volume agrégé par bandes en utilisant deux disques dynamiques spécifiés ou plus. Après avoir créé le volume, le focus se déplace automatiquement sur le nouveau volume.

Syntaxe

create volume stripe [size=N] disk=N,N[,N,...] [noerr]

Paramètres
size= N
Espace disque, spécifié en méga-octets (Mo), que le volume occupera sur chaque disque. Si aucune taille n'est spécifiée, le nouveau volume occupe le reste de l'espace disque disponible sur le plus petit disque et une quantité d'espace égale sur les disques suivants.

disk= N , N[ ,N,...]
Disques dynamiques sur lesquels le volume agrégé est créé. Vous devez disposer au minimum de deux disques dynamiques pour créer un volume agrégé par bande. Un espace égal à size=N est alloué sur chaque disque.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

delete disk

Supprime un disque dynamique manquant dans la liste des disques.

Syntaxe

delete disk [noerr] [override]

Paramètres
noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

override
Permet à DiskPart de supprimer tous les volumes simples sur le disque. Si le disque contient la moitié d'un volume en miroir, celle-ci est supprimée. La commande delete disk override échoue si le disque appartient à un volume RAID-5.

delete partition

Sur un disque de base, supprime la partition qui a le focus. Vous ne pouvez pas supprimer la partition système, la partition de démarrage ou n'importe quelle partition contenant le fichier d'échange actif ou le fichier de vidage sur incident (vidage de la mémoire).

Attention

  • Le fait de supprimer une partition sur un disque dynamique peut entraîner la suppression de tous les volumes dynamiques sur le disque, supprimant ainsi toutes les données et laissant le disque dans un état endommagé. Pour supprimer un volume dynamique, utilisez toujours la commande delete volume à la place.

Les partitions peuvent être supprimées sur les disques dynamiques, mais elles ne doivent pas être créées. Par exemple, il est possible de supprimer une partition GPT (GUID Partition Table) non reconnue sur un disque GPT dynamique. La suppression d'une partition de ce type ne transforme pas l'espace disque libre qui en résulte en espace disponible. Cette commande vise à permettre de récupérer l'espace représenté par un disque dynamique hors connexion et corrompu dans une situation d'urgence où la commande clean ne peut pas être utilisée.

Syntaxe

delete partition [noerr] [override]

Paramètres
noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

override
Permet à DiskPart de supprimer n'importe quelle partition, quel qu'en soit le type. En règle générale, DiskPart vous permet uniquement de supprimer des partitions de données connues.

delete volume

Supprime le volume sélectionné. Vous ne pouvez pas supprimer le volume système, le volume de démarrage ou n'importe quel volume contenant le fichier d'échange actif ou le fichier de vidage sur incident (vidage de la mémoire).

Syntaxe

delete volume [noerr]

Paramètres
noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

detail disk

Affiche les propriétés du disque sélectionné et les volumes présents sur ce disque.

Syntaxe

detail disk

detail partition

Affiche les propriétés de la partition sélectionnée.

Syntaxe

detail partition

detail volume

Affiche les disques sur lesquels le volume courant réside.

Syntaxe

detail volume

exit

Permet de quitter l'interpréteur de commande DiskPart.

Syntaxe

exit

extend

Étend le volume qui a le focus à l'espace non alloué et contigu du même disque. Pour les volumes de base, l'espace non alloué doit se trouver sur le même disque que la partition qui a le focus. Il doit aussi suivre (être d'un décalage de secteur supérieur à) la partition qui a le focus. Un volume dynamique simple ou fractionné peut être étendu à n'importe quel espace vide sur n'importe quel disque dynamique. Cette commande vous permet d'étendre un volume existant à un espace nouvellement créé.

Si la partition était précédemment formatée à l'aide du système de fichiers NTFS, le système de fichiers est automatiquement étendu à la totalité de la nouvelle partition, plus vaste. Il ne se produit aucune perte de données. Si la partition était précédemment formatée avec un système de fichiers différent de NTFS, la commande échoue et aucune modification n'est apportée à la partition.

Vous ne pouvez pas étendre les partitions système ou de démarrage actuelles.

Syntaxe

extend [size=N] [disk=N] [noerr]

extend filesystem [noerr]

Paramètres
size= N
Quantité d'espace, en méga-octets (Mo), à ajouter à la partition actuelle. Si aucune taille n'est précisée, le disque est étendu à l'ensemble de l'espace non alloué contigu.

disk= N
Disque dynamique sur lequel le volume est étendu. Une quantité d'espace égale à size=N est allouée sur le disque. Si vous ne spécifiez aucun disque, le volume est étendu sur le disque courant.

filesystem
À utiliser uniquement sur des disques où le système de fichiers n'a pas été étendu avec le volume. Étend le système de fichiers du volume ayant le focus de façon à ce qu'il occupe tout le volume.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

gpt attributes

Sur les disques GPT de base, affecte le ou les attributs GPT à la partition qui a le focus. Les attibuts de partitions GPT donnent des informations supplémentaires sur l'utilisation de la partition. Certains attributs sont propres au GUID du type de partition.

Important

  • Le fait de modifier les attributs GPT peut se traduire par l'impossibilité de monter les volumes de données de base ou de leur affecter des lettres de lecteur. À moins d'être vous-même un fabricant OEM (Original Equipment Manufacturer) ou un informaticien professionnel expérimenté en disques GPT, ne modifiez pas les attributs GPT.

Syntaxe

gpt attributes= N

Paramètres
N
Valeur hexadécimale se rapportant à l'attribut que vous souhaitez appliquer à la partition qui a le focus. Le champ de l'attribut GPT est un champ de 64 bits qui contient deux sous-champs. Le champ supérieur n'est interprété que dans le contexte de l'ID de partition, tandis que le champ inférieur est commun à tous les ID de partition.

Toutes les partitions possèdent l'attribut suivant :

0x0000000000000001 marque la partition comme étant obligatoire. Il indique à tous les utilitaires de gestion de disques que la partition ne doit pas être supprimée. La partition système EFI ne contient que les binaires nécessaires au démarrage du système d'exploitation. Cela facilite le placement des binaires propres aux OEM ou aux systèmes d'exploitation dans d'autres partitions.

Pour les partitions de données de base, l'attribut suivant est défini :

0x8000000000000000 empêche l'affectation automatique d'une lettre de lecteur à la partition. Par défaut, une nouvelle lettre de lecteur est assignée à chaque partition. En définissant cet attribut, une nouvelle lettre de lecteur n'est pas automatiquement générée lorsqu'un disque est déplacé vers un nouvel ordinateur. L'utilisateur peut ainsi affecter manuellement des lettres de lecteur.

Remarque

  • D'autres attributs peuvent être ajoutés à tout moment.

help

Affiche la liste des commandes disponibles.

Syntaxe

help

import

Importe un groupe de disques étrangers dans le groupe de disques de l'ordinateur local. La commande import importe chaque disque qui est dans le même groupe que le disque qui a le focus.

Syntaxe

import [noerr]

Paramètres
noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

inactive

Marque, sur les disques MBR (Master Boot Record) de base, la partition système ou la partition de démarrage avec le focus comme inactif. Au redémarrage, l'ordinateur démarre à partir de la prochaine option spécifiée dans le BIOS telle que le lecteur de CD-ROM ou un environnement de démarrage basé sur PXE (Pre-Boot eXecution Environment), par exemple les Services d'installation à distance.

Attention

  • Il est possible que votre ordinateur ne démarre pas sans une partition active. À moins que vous ne soyez un utilisateur expérimenté avec une connaissance approfondie des systèmes d'exploitation Windows Server 2003, ne marquez pas un système ou une partition de démarrage comme inactif.

    Si vous vous trouvez dans l'incapacité de démarrer votre ordinateur après avoir marqué un système ou une partition de démarrage comme inactif, insérez le CD d'installation dans le lecteur de CD-ROM, redémarrez l'ordinateur, puis réparez la partition à l'aide des commandes Fixmbr et Fixboot dans la Console de récupération. Pour plus d'informations sur la Console de récupération, voir Vue d'ensemble de la console de récupération et Commandes de la console de récupération.

Syntaxe

inactive

list disk

Affiche la liste des disques et des informations sur ces disques, telles que leur taille, leur quantité d'espace disque disponible, leur nature (de base ou dynamique) et si le disque utilise le style de partition MBR (Master Boot Record) ou GPT (GUID Partition Table). Le disque marqué d'un astérisque (*) a le focus.

Syntaxe

list disk

list partition

Affiche les partitions répertoriées dans la table de partition du disque courant. Sur les disques dynamiques, ces partitions peuvent ne pas correspondre aux volumes dynamiques du disque. Cette incohérence s'explique par le fait que les disques dynamiques contiennent des entrées dans la table de partition pour le volume système ou le volume de démarrage (le cas échéant). Ils contiennent aussi une partition qui occupe le reste du disque pour réserver l'espace à l'usage des volumes dynamiques.

Syntaxe

list partition

list volume

Affiche la liste des volumes de base et dynamiques sur tous les disques.

Syntaxe

list volume

online

Met en ligne un disque ou un volume hors connexion qui a le focus. Resynchronise le volume en miroir ou RAID-5 qui a le focus.

Syntaxe

online [noerr]

Paramètres
noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

rem

Permet à l'utilisateur d'insérer un commentaire dans un script.

Syntaxe

rem

Exemples

Dans cet exemple de script, rem permet de décrire l'action du script.

rem Ces commandes définissent 3 lecteurs.

create partition primary size=2048

assign d:

create partition extend

create partition logical size=2048

assign e:

create partition logical

assign f:

remove

Supprime une lettre de lecteur ou un point de montage dans le volume qui a le focus. Si aucune lettre de lecteur ou point de montage n'est spécifié, DiskPart supprime la première lettre de lecteur ou le premier point de montage qu'il rencontre. Si le paramètre all est utilisé, toutes les lettres de lecteur et tous les points de montage courants sont supprimés. Si le paramètre dismount est utilisé, DiskPart ferme tous les descripteurs ouverts du volume puis démonte ce dernier.

La commande remove peut être utilisée pour changer la lettre de lecteur associée à un lecteur amovible. Vous ne pouvez pas supprimer les lettres de lecteur sur les volumes système, de démarrage ou d'échange. De plus, vous ne pouvez pas supprimer la lettre de lecteur d'une partition OEM, d'une partition GPT dont le GUID n'est pas reconnu, de toute partition GPT non données spéciale telle que la partition système EFI.

Syntaxe

remove [{letter=D | mount=Chemin | all}] [dismount] [noerr]

Paramètres
letter= D
La lettre de lecteur à supprimer.

mount= Chemin
Le point de montage à supprimer.

all
Supprime toutes les lettres de lecteur et tous les points de montage courants.

dismount
Démonte le volume de base, quand toutes les lettres de lecteur et tous les points de montage ont été supprimés du volume, puis déconnecte le volume de base, le rendant non montable. Si d'autres processus utilisent le volume, DiskPart ferme les éventuels handles ouverts avant de démonter le volume. Pour rendre le volume montable, vous pouvez lui affecter une lettre de lecteur ou créer un chemin de point de montage au volume. La commande dismount échoue si elle est utilisée sur un volume qui dispose encore de lettres de lecteur ou de points de montage. Pour les scripts, il est recommandé d'utiliser remove all dismount.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

repair disk

Répare le volume RAID-5 qui a le focus en remplaçant le membre RAID-5 défectueux par le disque dynamique spécifié. L'espace disque disponible du disque dynamique spécifié doit être supérieur ou égal à la taille totale du membre RAID-5 défectueux.

Syntaxe

repair disk= N [noerr]

Paramètres
N
Spécifie le disque dynamique qui doit remplacer le membre RAID-5 défectueux. L'espace disque disponible du disque spécifié doit être supérieur ou égal à la taille totale du membre RAID-5 défectueux.

noerr
Pour script uniquement. En cas d'erreur, DiskPart continue à traiter les commandes comme si l'erreur ne s'était pas produite. Sans le paramètre noerr, la détection d'une erreur entraîne la fermeture de DiskPart et l'affichage d'un code d'erreur.

rescan

Repère les nouveaux disques qui peuvent avoir été ajoutés dans l'ordinateur.

Syntaxe

rescan

retain

Prépare un volume simple dynamique existant à être utilisé en tant que volume système ou de démarrage.

Crée une entrée de partition dans l'enregistrement MBR (Master Boot Record) du volume simple dynamique qui a le focus. Pour créer une partition MBR, le volume simple dynamique doit démarrer à un décalage ajusté aux cylindres et avoir une taille égale à un nombre entier de cylindres.

Crée une entrée de partition dans la table de partition GUID (GPT) du volume simple dynamique qui a le focus.

Syntaxe

retain

select disk

Sélectionne le disque spécifié en lui donnant le focus.

Syntaxe

select disk=[N]

Paramètres
N
Numéro du disque qui recevra le focus. Si aucun numéro de disque n'est spécifié, la commande select répertorie le disque qui possède actuellement le focus. Vous pouvez afficher les numéros de tous les disques de l'ordinateur à l'aide de la commande list disk.

select partition

Sélectionne la partition spécifiée et lui donne le focus. Si aucune partition n'est spécifiée, la commande select répertorie la partition qui possède actuellement le focus. Vous pouvez spécifier la partition par son numéro. Vous pouvez afficher les numéros de toutes les partitions du disque courant à l'aide de la commande list partition. Vous devez tout d'abord sélectionner un disque à l'aide de la commande DiskPart select disk avant de sélectionner une partition.

Syntaxe

select partition=[N]

Paramètres
N
Numéro de la partition qui recevra le focus.

select volume

Sélectionne le volume spécifié et lui donne le focus. Si aucun volume n'est spécifié, la commande select répertorie le volume qui possède actuellement le focus. Vous pouvez spécifier le volume par numéro, par lettre de lecteur ou par chemin de points de montage. Sur un disque de base, sélectionner un volume donne également le focus à la partition correspondante. Vous pouvez afficher les numéros de tous les volumes de l'ordinateur à l'aide de la commande list volume.

Syntaxe

select volume=[{N | D}]

Paramètres
N
Numéro du volume qui recevra le focus.

J
La lettre de lecteur ou le chemin de points de montage du volume qui recevra le focus.

Scripts DiskPart

DiskPart vous permet de créer des scripts pour automatiser des tâches, comme la création de volumes ou la conversion de disques de base en disques dynamiques. La mise en script de ces tâches est utile si vous déployez Windows à l'aide du programme d'installation sans assistance ou de Sysprep, qui ne prennent pas en charge la création de volumes autres que le volume de démarrage. De plus, vous pouvez diriger le résultat obtenu en sortie du script vers un fichier texte. Cette sortie de script, constituée de messages d'informations sur le bon déroulement des tâches effectuées par DiskPart, peut se révéler utile lorsque vous essayez de déboguer un script.

Important

  • Lors de l'utilisation de la commande DiskPart dans un script, il est recommandé d'effectuer toutes les opérations DiskPart ensemble dans un unique script DiskPart. Vous pouvez exécuter des scripts DiskPart consécutifs, mais vous devez prévoir un délai de 15 secondes entre chaque script pour permettre un arrêt total de l'exécution précédente avant d'exécuter de nouveau la commande DiskPart dans les scripts suivants. Dans le cas contraire, les scripts successifs peuvent échouer. Vous pouvez ajouter une pause entre des scripts DiskPart en ajoutant la commande timeout /t 15 à votre fichier batch avec vos scripts DiskPart.

Création et exécution d'un script

Utilisez le Bloc-notes pour créer un fichier de script DiskPart ; il vous suffit de spécifier les commandes DiskPart à raison d'une commande par ligne. Un fichier de script DiskPart est un fichier texte enregistré avec l'extension .txt. Vous pouvez, par exemple, créer un petit script de deux lignes que vous appellerez volume_simple.txt. Il servira à créer un volume simple sur un disque dynamique et à lui attribuer une lettre de lecteur :

Grâce à ce script, DiskPart crée un volume simple de 3 Go sur le disque 2 (un disque dynamique existant) auquel il attribue la lettre G comme lettre de lecteur.

Pour exécuter un script DiskPart, dans l'invite de commandes, changez de répertoire pour celui qui contient le fichier de script, puis tapez :

diskpart /s NomScript.txt

Sachant que NomScript.txt est le nom du fichier texte qui contient votre script, par exemple volume_simple.txt.

Pour rediriger une sortie du script DiskPart dans un fichier texte, tapez :

diskpart /s NomScript.txt > FichierJournal.txt

FichierJournal.txt est le nom du fichier texte où DiskPart écrit la sortie.

Lorsque DiskPart démarre, la version de DiskPart et le nom de l'ordinateur figurent dans l'invite de commandes. Par défaut, si DiskPart rencontre une erreur en essayant d'effectuer une tâche du script, il arrête le traitement du script et affiche un message d'erreur (sauf si vous spécifiez le paramètre noerr). Sachez toutefois que DiskPart renvoie toujours les erreurs de syntaxe qu'il rencontre, que vous spécifiiez le paramètre noerr ou non. Le paramètre noerr vous permet d'effectuer des tâches utiles. Vous pouvez, par exemple, utiliser un seul script pour supprimer toutes les partitions de tous les disques, quel qu'en soit le nombre.

Le tableau suivant répertorie les codes d'erreur de DiskPart.

 

Erreur Description

0

Aucune erreur ne s'est produite. La totalité du script s'est exécutée sans erreur.

1

Une exception fatale s'est produite. Il peut y avoir un problème sérieux.

2

Les paramètres spécifiés pour une commande DiskPart étaient incorrects.

3

DiskPart n'a pas réussi à ouvrir le script ou le fichier de sortie spécifié.

4

Un des services utilisés par DiskPart a renvoyé une erreur.

5

Une erreur de syntaxe de commande s'est produite. Le script a échoué car un objet a été sélectionné par erreur ou ne pouvait pas être utilisé avec cette commande.

Légende de mise en forme

 

Mise en forme Signification

Italique

Informations que l'utilisateur doit fournir

Gras

Éléments que l'utilisateur doit taper tels qu'ils sont indiqués

Points de suspension (...)

Paramètre pouvant être répété plusieurs fois dans une ligne de commande

Entre crochets ([])

Éléments facultatifs

Entre accolades ({}), avec séparation des options par une barre verticale (|). Exemple : {pair|impair}

Ensemble d'options parmi lesquelles l'utilisateur doit en choisir une seule

Police Courier

Code ou données de programme

Voir aussi

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

Afficher:
© 2014 Microsoft