Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Réplication DFS : Forum Aux Questions (FAQ)

Publication: octobre 2006

Mis à jour: octobre 2012

S'applique à: Windows Server 2003 R2, Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2, Windows Server 2012

Ce FAQ fournit des réponses aux questions sur la réplication DFS (Distributed File System) (également appelée DFS-R ou DFSR) pour les systèmes d'exploitation Windows Server® 2008 R2, Windows Server 2008 et Windows Server 2003 R2.

Pour plus d'informations sur les espaces de noms DFS, consultez Espaces de noms DFS : Forum Aux Questions.

Pour plus d'informations sur les nouveautés de la réplication DFS, consultez les rubriques suivantes :

Pour obtenir une liste des modifications récentes apportées à cette rubrique, consultez la section Historique des modifications de cette rubrique.

Interopérabilité

Limitations et exigences

Outils d'analyse et de gestion

Performances

Informations sur la compression différentielle à distance

Informations sur la réplication

Copie intermédiaire

Interopérabilité

La réplication DFS peut-elle communiquer avec le service de réplication de fichiers (FRS) ?

Non. La réplication DFS ne peut pas communiquer avec le service de réplication de fichiers (FRS). La réplication DFS et le service FRS peuvent s’exécuter simultanément sur le même serveur, mais ils ne doivent jamais être configurés pour répliquer les mêmes dossiers ou sous-dossiers, car cela entraînerait une perte des données.

La réplication DFS peut-elle remplacer le service FRS pour la réplication SYSVOL ?

Oui, la réplication DFS peut remplacer le service FRS pour la réplication SYSVOL sur les serveurs Windows Server 2008 R2 ou Windows Server 2008. Les serveurs Windows Server 2003 R2 ne prennent pas en charge l'utilisation de la réplication DFS pour répliquer le dossier SYSVOL.

Pour plus d'informations sur la réplication SYSVOL à l'aide de la réplication DFS, consultez le Guide de migration de la réplication SYSVOL : Réplication FRS vers DFS.

Est-il possible de mettre à niveau FRS vers la réplication DFS sans perte des paramètres de configuration ?

Oui. Pour migrer la réplication de FRS vers DFS, consultez les documents suivants :

Est-il possible d'utiliser la réplication DFS dans un environnement mixte Windows/UNIX ?

Oui. Même si la réplication DFS ne prend en charge que la réplication de contenu entre serveurs exécutant Windows Server, les clients UNIX peuvent accéder aux partages de fichiers des serveurs Windows. Pour cela, installez NFS (Network File System) sur le serveur de réplication DFS.

Vous pouvez aussi utiliser la fonctionnalité cliente SMB/CIFS de nombreux clients UNIX pour accéder directement aux partages de fichiers Windows, même si cette fonctionnalité est souvent limitée ou nécessite des modifications de l’environnement Windows (comme la désactivation de la signature SMB à l’aide de la stratégie de groupe).

La réplication DFS interagit avec NFS sur un serveur exécutant un système d'exploitation Windows Server, mais il n’est pas possible de répliquer un point de montage NFS.

Est-il possible d'utiliser le service VSS avec la réplication DFS ?

Oui. La réplication DFS est prise en charge sur les volumes VSS et les captures instantanées précédentes peuvent être restaurées avec succès à l’aide du client des versions précédentes.

Est-il possible d'utiliser Sauvegarde Windows (Ntbackup.exe) pour sauvegarder à distance un dossier répliqué ?

Non, l'utilisation de Sauvegarde Windows (Ntbackup.exe) sur un ordinateur exécutant Windows Server 2003 ou version antérieure pour sauvegarder le contenu d'un dossier répliqué sur un ordinateur exécutant Windows Server 2008 R2 ou Windows Server 2008 n'est pas prise en charge.

Pour sauvegarder des fichiers stockés dans un dossier répliqué, utilisez Windows Server Backup ou Microsoft® System Center Data Protection Manager. Pour plus d'informations sur la fonctionnalité de sauvegarde et de récupération dans Windows Server 2008 R2 et Windows Server 2008, consultez Sauvegarde et récupération. Pour plus d'informations, consultez System Center Data Protection Manager (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=182261).

Les stratégies de système de fichiers ont-elles un impact sur la réplication DFS ?

Oui. Ne configurez pas de stratégies de système de fichiers sur les dossiers répliqués. La stratégie de système de fichiers réapplique les autorisations NTFS sur chaque intervalle d’actualisation de la stratégie de groupe. Il peut en résulter des violations de partage parce qu’un fichier ouvert n’est pas répliqué tant que le fichier n’est pas fermé.

La réplication DFS réplique-t-elle les boîtes aux lettres hébergées sur Microsoft Exchange Server ?

Non. La réplication DFS ne peut pas être utilisée pour répliquer les boîtes aux lettres hébergées sur Microsoft Exchange Server.

La réplication DFS prend-elle en charge les filtres de fichiers créés par le Gestionnaire de ressources du serveur de fichiers ?

Oui. Cependant, les paramètres des filtres de fichiers du Gestionnaire de ressources du serveur de fichiers doivent correspondre sur les deux extrémités de la réplication. En outre, la réplication DFS possède son propre mécanisme de filtre pour les fichiers et les dossiers que vous pouvez utiliser pour exclure certains fichiers et types de fichiers de la réplication.

Les méthodes suivantes sont recommandées pour implémenter les quotas ou filtres de fichiers :

  • Le dossier masqué DfsrPrivate ne doit pas faire l’objet de quotas ou de filtres de fichiers.

  • Les fichiers filtrés ne doivent pas exister dans un dossier répliqué avant que le filtrage ne soit activé.

  • Aucun dossier ne peut dépasser le quota avant que celui-ci ne soit activé.

  • Vous devez utiliser les quotas réels avec précaution. Il se peut que les membres d’un groupe de réplication demeurent au sein d’un quota avant la réplication, mais qu’ils le dépassent une fois les fichiers répliqués. Par exemple, si un utilisateur copie un fichier de 10 Mo sur un serveur A (qui se trouve alors à la limite réelle) et qu’un autre utilisateur copie un fichier de 5 Mo sur un serveur B, lors de la prochaine réplication, les deux serveurs dépasseront le quota de 5 Mo. Il en résulte que la réplication DFS tente en permanence de répliquer les fichiers, ce qui entraîne des trous dans le vecteur de version et des problèmes éventuels de performances.

La réplication DFS prend-elle en compte les clusters ?

Oui. La réplication DFS dans Windows Server 2008 R2 permet d'ajouter un cluster de basculement en tant que membre d'un groupe de réplication. Pour plus d'informations, consultez Ajouter un cluster de basculement à un groupe de réplication (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=155085). Dans les versions de Windows antérieures à Windows Server 2008 R2, le service de réplication DFS n'est pas conçu pour coordonner un cluster de basculement, et le service ne bascule pas vers un autre nœud.

La réplication DFS est-elle compatible avec RIS et WDS ?

Oui. La réplication DFS réplique les volumes sur lesquels SIS (Single Instance Storage) est activé. SIS est utilisé par les services d’installation à distance (RIS), les services de déploiement Windows (WDS) et Windows Storage Server.

Est-il possible d'utiliser la réplication DFS avec des fichiers hors connexion ?

Utilisez conjointement, et ce en toute sécurité, la réplication DFS et les fichiers hors connexion dans les scénarios où un seul utilisateur à la fois écrit dans les fichiers. Cette solution est utile pour les utilisateurs qui se déplacent entre deux filiales et veulent pouvoir accéder à leurs fichiers depuis chacune d’elles ou hors connexion. Les fichiers hors connexion mettent en cache les fichiers localement pour une utilisation hors connexion et la réplication DFS réplique les données entre chaque filiale.

N’utilisez pas la réplication DFS avec les fichiers hors connexion dans un environnement multi-utilisateur, car la réplication DFS ne fournit pas de mécanisme de verrouillage distribué ou de capacité d’extraction de fichier. Si deux utilisateurs modifient simultanément le même fichier sur différents serveurs, la réplication DFS déplace le fichier le plus ancien vers le dossier DfsrPrivate\ConflictandDeleted (situé sous le chemin d’accès local du dossier répliqué) lors de la prochaine réplication.

Quelles sont les applications antivirus compatibles avec la réplication DFS ?

Les antivirus peuvent entraîner une réplication excessive si leurs analyses modifient les fichiers d’un dossier répliqué. Pour plus d'informations, consultez Test de l'interopérabilité des antivirus avec la réplication DFS (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=73990).

Quels avantages présente l'utilisation de la réplication DFS par rapport aux services Windows SharePoint ?

Les services Windows® SharePoint® fournissent une cohérence renforcée sous la forme de la fonction d’extraction de fichier, à l’inverse de la réplication DFS. Si vous êtes concerné par la modification du même fichier par plusieurs personnes, nous vous recommandons l’utilisation des services Windows SharePoint. Les services Windows SharePoint Services 2.0 avec le Service Pack 2 sont disponibles dans le cadre de Windows Server 2003 R2. Les services Windows SharePoint Services peuvent être téléchargés depuis le site Web Microsoft ; ils ne sont pas inclus dans Windows Server 2008 R2 ou Windows Server 2008. Cependant, si vous répliquez les données entre plusieurs sites et que les utilisateurs ne modifient pas simultanément le même fichier, la réplication DFS fournit une plus grande bande passante et une gestion plus simple.

Limitations et exigences

La réplication DFS permet-elle la réplication entre les filiales sans connexion VPN ?

Oui, sous réserve qu’il existe un lien de réseau étendu (WAN) privé (autre qu’Internet) qui connecte les filiales. Cependant, vous devez ouvrir les ports appropriés des pare-feu externes. La réplication DFS utilise le Mappeur de points de terminaison RPC (port 135) et un port éphémère supérieur à 1024 attribué de façon aléatoire. Utilisez l'outil en ligne de commande Dfsrdiag pour spécifier un port statique à la place du port éphémère. Pour plus d’informations sur la spécification du Mappeur de points de terminaison RPC, consultez l'article 154596 dans la Base de connaissances Microsoft (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=73991).

La réplication DFS permet-elle de répliquer les fichiers chiffrés à l'aide du système de fichiers EFS ?

Non. La réplication DFS ne réplique pas les fichiers ou les dossiers chiffrés à l’aide du système de fichiers EFS. Si un utilisateur chiffre un fichier qui a déjà été répliqué, la réplication DFS supprime le fichier de tous les autres membres du groupe de réplication. Cela permet de s’assurer que la seule copie disponible du fichier est la version chiffrée du serveur.

La réplication DFS peut-elle répliquer les fichiers .pst Outlook ou les fichiers de base de données Microsoft Access ?

La réplication DFS peut répliquer des fichiers de dossiers personnels Microsoft Outlook (.pst) et des fichiers Microsoft Access en toute sécurité uniquement s’ils sont stockés à des fins d’archivage et si leur accès ne s’effectue pas par un réseau en utilisant un client tel que Microsoft Outlook ou Access (copiez les fichiers .pst ou Access sur un dispositif de stockage local avant de les ouvrir). Et ceci, pour les raisons suivantes :

  • L'ouverture de fichiers .pst sur des connexions réseau peut entraîner la corruption des données de ces fichiers. Pour plus d'informations sur la raison pour laquelle les fichiers .pst ne sont pas accessibles par un réseau, consultez l'article 297019 dans la Base de connaissances Microsoft (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=125363).

  • Les fichiers .pst et Access ont tendance à rester ouverts pendant de longues périodes lors de leur accès par un client, tel que Outlook ou Office Access. Cela empêche la réplication DFS de répliquer ces fichiers tant qu'ils ne sont pas fermés.

Est-il possible d'utiliser la réplication DFS dans un groupe de travail ?

Non. La réplication DFS s’appuie sur les services de domaine Active Directory® pour la configuration. Elle ne fonctionnera que dans un domaine.

Est-il possible de répliquer plusieurs dossiers sur un seul serveur ?

Oui. La réplication DFS peut répliquer plusieurs dossiers entre serveurs. Assurez-vous que chacun des dossiers répliqués possède un chemin d’accès racine unique et qu’ils ne se chevauchent pas. Par exemple, D:\Sales et D:\Accounting peuvent être les chemins d’accès racine de deux dossiers répliqués, mais D:\Sales et D:\Sales\Reports ne peuvent pas être les chemins d’accès racine de deux dossiers répliqués.

La réplication DFS nécessite-telle des espaces de noms DFS ?

Non. La réplication DFS et les espaces de noms DFS peuvent être utilisés conjointement ou séparément. En outre, la réplication DFS peut être utilisée pour répliquer les espaces de noms DFS autonomes, ce qui n’était pas possible avec FRS.

La réplication DFS nécessite-t-elle la synchronisation de l'heure entre serveurs ?

Non. La réplication DFS ne requiert pas explicitement la synchronisation de l’heure entre serveurs. Cependant, la réplication DFS nécessite de fait que les horloges des serveurs correspondent étroitement. Les horloges des serveurs ne doivent pas être séparées de plus de cinq minutes (valeur par défaut) pour que l’authentification Kerberos fonctionne correctement. Par exemple, la réplication DFS utilise les horodatages pour déterminer quel fichier a priorité en cas de conflit. L’exactitude de l’heure est également importante pour le nettoyage de la mémoire, les planifications et autres fonctionnalités.

La réplication DFS prend-elle en charge la réplication d'un volume entier ?

Oui. Cependant, vous devez au préalable installer Windows Server 2003 Service Pack 2 ou le correctif. Pour plus d'informations, consultez l'article 920335 dans la Base de connaissances Microsoft (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=76776). En outre, la réplication d’un volume complet peut entraîner les problèmes suivants :

  • Si le volume comporte un fichier de pagination Windows, la réplication échoue et enregistre l’événement DFSR 4312 dans le journal des événements système.

  • La réplication DFS définit les attributs System et Hidden sur le dossier répliqué des serveurs de destination. Cette situation se produit parce que Windows applique les attributs System et Hidden sur le dossier racine du volume par défaut. Si le chemin d’accès local du dossier répliqué du ou des serveurs de destination est également un volume racine, aucune autre modification n’est apportée aux attributs du dossier.

  • Lors de la réplication d’un volume contenant le dossier système Windows, la réplication DFS identifie le dossier %WINDIR% et ne le réplique pas. Cependant, la réplication DFS réplique les dossiers utilisés par les applications autres que les applications Microsoft, ce qui peut entraîner un échec des applications sur le ou les serveurs de destination si les applications présentent des problèmes d’interopérabilité avec la réplication DFS.

La réplication DFS prend-elle en charge RPC sur HTTP ?

Non.

La réplication DFS fonctionne-t-elle sur les réseaux sans fil ?

Oui. La réplication DFS est indépendante du type de connexion.

La réplication DFS fonctionne-t-elle sur les volumes FAT ?

Non. La réplication DFS nécessite NTFS parce qu’elle utilise le journal des modifications NTFS et d'autres fonctionnalités du système de fichiers NTFS.

La réplication DFS fonctionne-t-elle avec les fichiers partiellement alloués ?

Oui. Vous pouvez répliquer les fichiers partiellement alloués. L'attribut Sparse est conservé sur le membre de réception.

Est-il nécessaire d'ouvrir une session en tant qu'administrateur pour répliquer les fichiers ?

Non. Comme la réplication DFS est un service qui s’exécute sous le compte système local, vous n’avez pas besoin de vous connecter en tant qu’administrateur pour effectuer la réplication. Cependant, vous devez être administrateur de domaine ou administrateur local des serveurs de fichiers concernés pour apporter des modifications à la configuration de la réplication DFS.

Pour plus d’informations, consultez la section « Délégation et configuration requise pour la sécurité de la réplication DFS » dans Déléguer la capacité à gérer la réplication DFS (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId= 182294).

Comment mettre à niveau ou remplacer un membre d'un groupe de réplication DFS ?

Pour mettre à niveau ou remplacer un membre d'un groupe de réplication DFS, consultez cette publication sur le blog de l'équipe des services Active Directory : Replacement du matériel ou du système d'exploitation d'un membre DFRS.

La réplication DFS convient-elle pour la réplication de profils itinérants ?

Oui. Certains scénarios sont pris en charge lors de la réplication des profils d'utilisateurs itinérants. Pour plus d'informations sur les scénarios pris en charge, consultez la déclaration de Microsoft relative à la prise en charge des données de profil utilisateur répliqué (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=201282).

Existe-t-il une limite de caractères de fichiers ou de profondeur de dossiers ?

Windows et la réplication DFS prennent en charge les chemins d'accès de dossiers de 32 000 caractères au plus. La réplication DFS n’est pas limitée aux chemins d'accès de dossiers de 260 caractères.

Les membres d'un groupe de réplication doivent-ils résider dans le même domaine ?

Non. Les groupes de réplication peuvent être répartis sur plusieurs domaines d’une même forêt (mais pas de forêts différentes).

Quelles sont les limites prises en charge de la réplication DFS ?

La liste suivante fournit des instructions d'évolutivité testées par Microsoft sur Windows Server 2008 R2 et Windows Server 2008 :

  • Taille de tous les fichiers répliqués sur un serveur : 10 téraoctets.

  • Nombre de fichiers répliqués sur un volume : 8 millions.

  • Taille de fichier maximale : 64 gigaoctets.

noteRemarque
Il n'existe plus de limite au nombre de groupes de réplication, dossiers répliqués, connexions ou membres de groupe de réplication.

Pour obtenir la liste des instructions d’évolutivité testées par Microsoft pour Windows Server 2003 R2, consultez Directives d'évolutivité de la réplication DFS (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=75043).

Quand la réplication DFS ne doit-elle pas être utilisée ?

N’utilisez pas la réplication DFS dans un environnement où plusieurs utilisateurs mettent à jour ou modifient simultanément les mêmes fichiers sur différents serveurs. Sinon, la réplication DFS risque de transférer les copies en conflit des fichiers vers le dossier masqué DfsrPrivate\ConflictandDeleted.

Quand plusieurs utilisateurs doivent modifier simultanément les mêmes fichiers sur différents serveurs, utilisez la fonctionnalité d’extraction de fichier des services Windows SharePoint pour vous assurer qu’un seul utilisateur travaille sur un fichier. Les services Windows SharePoint Services 2.0 avec le Service Pack 2 sont disponibles dans le cadre de Windows Server 2003 R2. Windows SharePoint Services peut être téléchargé à partir du site Web de Microsoft, il n’est pas inclus dans Windows Server 2008 R2 ou Windows Server 2008.

Pourquoi une mise à jour du schéma est-elle requise pour la réplication DFS ?

La réplication DFS utilise les nouveaux objets dans le contexte d’attribution de noms de domaine des services de domaine Active Directory pour stocker les informations de configuration. Ces objets sont créés lorsque vous mettez à jour le schéma des services de domaine Active Directory. Pour plus d'informations, consultez Passer en revue la configuration requise pour la réplication DFS (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=182264).

Outils d'analyse et de gestion

Est-il possible d'automatiser le rapport d'intégrité pour recevoir des avertissements ?

Oui. Il existe trois solutions pour automatiser les rapports d’intégrité :

  • Utilisez DfsrAdmin.exe en association avec les tâches planifiées pour générer régulièrement des rapports d’intégrité. Pour plus d'informations, consultez le blog relatif à l'automatisation des rapports d'intégrité de la réplication DFS (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=74010).

  • Utilisez le Pack de gestion des services de réplication DFS pour System Center Operations Manager 2007 afin de créer des alertes en fonction de conditions spécifiques.

  • Utilisez le fournisseur WMI de réplication DFS pour écrire le script des alertes.

Est-il possible d'utiliser Microsoft System Center Operations Manager pour analyser la réplication DFS ?

Oui. Pour plus d'informations, consultez l'article Pack de gestion de la réplication DFS pour System Center Operations Manager 2007 dans le Centre de développement Microsoft (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=182265).

La réplication DFS prend-elle en charge la gestion à distance ?

Oui. La réplication DFS prend en charge la gestion à distance à l’aide de la console Gestion DFS et de la commande Ajouter un groupe de réplication. Par exemple, sur le serveur A, vous pouvez vous connecter à un groupe de réplication défini dans la forêt avec les serveurs A et B comme membres.

Le composant Gestion DFS est fourni avec Windows Server 2008 R2, Windows Server 2008 et Windows Server 2003 R2. Pour gérer la réplication DFS à partir d’autres versions de Windows, utilisez le Bureau à distance ou les outils d'administration de serveur distant pour Windows 7.

ImportantImportant
Pour afficher ou gérer les groupes de réplication qui contiennent des dossiers répliqués en lecture seule ou des membres qui sont des clusters de basculement, vous devez utiliser la version de Gestion DFS qui est fournie avec Windows Server 2008 R2 ou les outils d'administration de serveur distant pour Windows 7.

Ultrasound et Sonar fonctionnent-ils avec la réplication DFS ?

Non. La réplication DFS possède son propre ensemble d’outils d’analyse et de diagnostic. Ultrasound et Sonar sont uniquement capables d’analyser FRS.

Comment les fichiers peuvent-ils être récupérés à partir des dossiers ConflictAndDeleted ou PreExisting ?

Pour récupérer les fichiers perdus, restaurez les fichiers à partir du dossier du système de fichiers ou du dossier partagé à l'aide de la commande Restaurer les versions précédentes de l'Explorateur Windows ou en restaurant les fichiers d'une sauvegarde. Pour récupérer les fichiers directement à partir du dossier ConflictAndDeleted ou PreExisting, utilisez l'exemple de script RestoreDFSR de la Galerie de code MSDN. Ce script n'est destiné qu'à la récupération d'urgence et est fourni tel quel, sans garantie.

Existe-t-il un moyen de connaître l’état de la réplication ?

Oui. Il existe différentes façons d’analyser la réplication :

  • La réplication DFS possède un pack de gestion pour System Center Operations Manager 2007 qui offre une analyse proactive.

  • La réplication DFS possède un rapport de diagnostic intégré pour la file d’attente de réplication, l’efficacité de la réplication et le nombre de fichiers et dossiers d’un groupe de réplication donné.

  • Dfsrdiag.exe est un outil en ligne de commande qui peut générer le nombre de files d’attente ou déclencher un test de propagation. Les deux affichent l’état de la réplication. La propagation vous montre si les fichiers sont en cours de réplication sur tous les nœuds. La file d’attente contient le nombre de fichiers qu’il reste à répliquer avant que deux ordinateurs ne soient synchronisés. Le nombre de files d’attente désigne le nombre de mises à jour qu’un membre de groupe de réplication n’a pas traitées. Sur les ordinateurs exécutant Windows Server 2008 R2, Dfsrdiag.exe peut aussi afficher les mises à jour actuellement répliquées par la réplication DFS.

  • Les scripts peuvent utiliser WMI pour recueillir les informations sur les files d’attente, manuellement ou à travers MOM.

Performances

La réplication DFS prend-elle en charge les connexions d'accès à distance ?

Même si la réplication DFS fonctionne aux vitesses des connexions d’accès à distance, elle peut se retrouver en file d’attente s’il existe un grand nombre de modifications à répliquer. Si de petites modifications sont apportées aux fichiers existants, la réplication DFS avec la compression différentielle à distance (RDC) offre de bien meilleures performances que la copie directe du fichier.

La réplication DFS effectue-t-elle une détection de la bande passante ?

Non. La réplication DFS n’effectue pas de détection de la bande passante. Vous pouvez configurer la réplication DFS de façon à n’utiliser qu’une quantité limitée de bande passante par connexion (limitation de la bande passante). Cependant, la réplication DFS ne réduit pas l’utilisation de la bande passante au-delà si l’interface réseau devient saturée, et la réplication DFS peut saturer la liaison pendant de courtes périodes. La limitation de la bande passante avec la réplication DFS n’est pas totalement précise parce que la réplication DFS accélère la bande passante en accélérant les appels RPC. En conséquence, différents tampons des niveaux inférieurs de la pile réseau (y compris RPC) peuvent interférer et provoquer des rafales du trafic réseau.

La réplication DFS limite-t-elle la bande passante par planification, par serveur ou par connexion ?

Si vous configurez la limitation de la bande passante lorsque vous spécifiez la planification, toutes les connexions de ce groupe de réplication utiliseront ce paramètre pour la limitation de la bande passante. La limitation de la bande passante peut aussi être définie comme paramètre de niveau connexion à l’aide du composant logiciel enfichable Gestion DFS.

La réplication DFS utilise-t-elle les services de domaine Active Directory pour calculer les coûts des liens de sites et des connexions ?

Non. La réplication DFS utilise la topologie définie par l’administrateur, laquelle est indépendante des coûts de site des services de domaine Active Directory.

Comment améliorer les performances de réplication ?

Pour en savoir plus sur les différentes méthodes d'activation des performances de réplication, consultez la rubrique relative à l'activation des performances de réplication dans DFSR sur le site Web du blog d'équipe des services Active Directory.

Comment la réplication DFS évite-t-elle la saturation d'une connexion ?

Dans la réplication DFS, vous définissez la bande passante maximale que vous voulez utiliser sur une connexion, et le service conserve ce niveau d’utilisation du réseau. Cela est différent du service de transfert intelligent en arrière-plan (BITS) et la réplication DFS ne sature pas la connexion si vous la définissez correctement.

Néanmoins, la limitation de la bande passante n’est pas fiable à 100 % et la réplication DFS peut saturer la liaison pendant de courtes périodes de temps. La raison en est que la réplication DFS limite la bande passante en limitant les appels RPC. Comme ce processus repose sur différents tampons des niveaux inférieurs de la pile réseau, RPC inclus, le trafic de réplication tend à s’effectuer par rafales, ce qui, à l’occasion, peut saturer les liaisons réseau.

La réplication DFS dans Windows Server 2008 présente plusieurs améliorations des performances, tel que le décrit la rubrique Système de fichiers distribués (DFS) dans Modifications des fonctionnalités entre Windows Server 2003 avec SP1 et Windows Server 2008.

En quoi les performances DFS sont-elles comparables au service FRS ?

La réplication DFS est plus rapide que le service FRS, notamment lorsque de petites modifications sont apportées à des fichiers volumineux et que la compression RDC est activée. Par exemple, avec la compression RDC, une légère modification apportée à une présentation PowerPoint® de 2 Mo peut se traduire par l’envoi de seulement 60 Ko sur le réseau, soit une économie de 97 % dans le nombre d’octets transférés.

La compression RDC n’est pas utilisée sur les fichiers inférieurs à 64 Ko et peut ne pas être bénéfique sur les réseaux locaux (LAN) à haut débit où la bande passante réseau n’est pas satisfaite. La compression RDC peut être désactivée par connexion à l’aide du composant logiciel enfichable Gestion DFS.

À quelle fréquence la réplication DFS réplique-t-elle les données ?

Les données sont répliquées selon la planification que vous définissez. Par exemple, vous pouvez définir une planification toutes les 15 minutes, 7 jours par semaine. Pendant ces intervalles, la réplication est activée. La réplication démarre aussitôt qu’une modification de fichier est détectée (généralement en quelques secondes).

La planification du groupe de réplication peut être définie selon l’heure UTC (Universal Time Coordinate), tandis que la planification de la connexion est définie sur l’heure locale du membre de réception. Prenez cet élément en compte quand le groupe de réplication recouvre plusieurs fuseaux horaires. L’heure locale correspond à l’heure du membre hébergeant la connexion entrante. La planification affichée de la connexion entrante et la connexion sortante correspondante intègrent les différences de fuseau horaire quand la planification est définie sur l’heure locale.

Quelle quantité des ressources système de mon serveur la réplication DFS consomme-t-elle ?

Les ressources disque, mémoire et UC utilisées par la réplication DFS dépendent d’un certain nombre de facteurs, y compris le nombre et la taille des fichiers, la fréquence des modifications, le nombre de membres du groupe de réplication et le nombre de dossiers répliqués. En outre, certaines ressources sont plus difficiles à estimer. Par exemple, la technologie ESE (Extensible Storage Engine) utilisée pour la base de données de la réplication DFS peut consommer un pourcentage élevé de la mémoire disponible, qu’elle libère sur demande. Des applications autres que la réplication DFS peuvent être hébergées sur le même serveur en fonction de la configuration du serveur. Cependant, lors de l’hébergement de plusieurs applications ou rôles serveur sur un même serveur, il est important que vous testiez cette configuration avant de l’implémenter dans un environnement de production.

Que se passe-t-il en cas d'échec d'une liaison réseau étendu (WAN) au cours de la réplication ?

Si la connexion s’interrompt, la réplication DFS s’efforce de poursuivre la réplication tant que la planification est ouverte. Il existera également des erreurs de connectivité signalées dans le journal des événements de la réplication DFS qui peuvent être recueillies à l’aide de MOM (de façon proactive à travers les alertes) et du rapport d’intégrité de la réplication DFS (de façon réactive, comme lorsqu’un administrateur l’exécute).

Informations sur la compression différentielle à distance

Les modifications sont-elles compressées avant d'être répliquées ?

Oui. Les parties modifiées des fichiers sont compressées avant d’être envoyées, et ce pour tous les types de fichiers à l’exception des types de fichiers suivants (qui sont déjà compressés) : .wma, .wmv, .zip, .jpg, .mpg, .mpeg, .m1v, .mp2, .mp3, .mpa, .cab, .wav, .snd, .au, .asf, .wm, .avi, .z, .gz, .tgz et .frx. Les paramètres de compression de ces types de fichiers ne sont pas configurables dans Windows Server 2003 R2.

Un administrateur peut-il désactiver la compression différentielle à distance ou modifier le seuil ?

Oui. Vous pouvez désactiver la compression RDC via la page de propriétés d’une connexion donnée. La désactivation de la compression RDC peut réduire l’utilisation de l’UC et la latence de réplication sur les liaisons de réseau local (LAN) rapides qui n’ont pas de contraintes de bande passante ou pour les groupes de réplication qui se composent principalement de fichiers inférieurs à 64 Ko. Si vous choisissez de désactiver la compression RDC sur une connexion, testez l’efficacité de la réplication avant et après la modification pour vérifier que vous avez amélioré les performances de réplication.

Vous pouvez modifier le seuil de la taille de la compression RDC à l’aide de la commande Dfsradmin Connection Set, du fournisseur WMI de la réplication DFS ou en modifiant manuellement le fichier XML de configuration.

La compression différentielle à distance fonctionne-t-elle sur tous les types de fichiers ?

Oui. La compression RDC calcule les différences au niveau des blocs quel que soit le type de fichier. Cependant, la compression RDC fonctionne plus efficacement sur certains types de fichiers comme les documents Word, les fichiers PST et les images VHD.

Comment fonctionne la compression différentielle à distance sur un fichier compressé ?

La réplication DFS utilise la compression RDC, qui calcule les blocs du fichier ayant été modifiés et n’envoie que ces seuls blocs sur le réseau. La réplication DFS n’a pas besoin de savoir quoi que ce soit sur le contenu du fichier, à l’exception des blocs qui ont été modifiés.

La compression différentielle à distance inter-fichier est-elle activée lors de la mise à niveau vers Windows Server Enterprise Edition ou Datacenter Edition ?

Les éditions standard de Windows Server ne prennent pas en charge la compression différentielle à distance inter-fichier. Cependant, celle-ci est automatiquement activée quand vous mettez à niveau vers une édition qui prend en charge la compression différentielle à distance inter-fichier, ou si un membre de la connexion de réplication exécute une édition prise en charge. Pour obtenir une liste des éditions qui prennent en charge la compression différentielle à distance inter-fichier, consultez Quelles éditions de système d'exploitation Windows prennent en charge la compression différentielle à distance inter-fichier ?

La compression différentielle à distance est-elle une authentique réplication au niveau des blocs ?

Non. RDC est un protocole à usage général pour la compression des transferts de fichiers. La réplication DFS utilise la compression RDC sur les blocs au niveau fichier, non au niveau bloc de disque. La compression RDC scinde un fichier en blocs. Pour chaque bloc d’un fichier, elle calcule une signature, à savoir un petit nombre d’octets pouvant représenter le bloc supérieur. L’ensemble des signatures est transféré du serveur au client. Le client compare les signatures du serveur à ses propres signatures. Le client demande alors au serveur de n’envoyer que les données des signatures qui ne se trouvent pas déjà sur le client.

Que se passe-t-il si je renomme un fichier ?

La réplication DFS renomme le fichier sur tous les autres membres du groupe de réplication lors de la prochaine réplication. Comme les fichiers sont suivis à l’aide d’un ID unique, le fait de renommer un fichier et de le déplacer au sein du réplica est sans effet sur la capacité de la réplication DFS à répliquer un fichier.

Qu'est-ce que la compression différentielle à distance inter-fichier ?

La compression RDC inter-fichier permet à la réplication DFS de l’utiliser quand un fichier ayant le même nom n’existe pas sur l’extrémité client. La compression RDC inter-fichier utilise une heuristique pour déterminer les fichiers qui sont similaires au fichier qui doit être répliqué, ainsi que les blocs des fichiers similaires identiques au fichier de réplication afin de réduire la quantité de données transférées sur le réseau étendu. La compression RDC inter-fichier peut utiliser dans ce processus des blocs de cinq fichiers similaires au plus.

Pour utiliser la compression RDC inter-fichier, un membre de la connexion de réplication doit exécuter une édition de Windows qui prend en charge la compression différentielle à distance inter-fichier. Pour obtenir une liste des éditions qui prennent en charge la compression différentielle à distance inter-fichier, consultez Quelles éditions de système d'exploitation Windows prennent en charge la compression différentielle à distance inter-fichier ?

Qu'est-ce que la réplication différentielle à distance ?

La compression différentielle à distance (RDC, Remote Differential Compression) est un protocole client/serveur qui peut être utilisé pour mettre à jour efficacement les fichiers sur un réseau à bande passante limitée. RDC détecte les insertions, les suppressions et les réorganisations des données des fichiers, permettant ainsi à DFS Replication de répliquer uniquement les deltas (modifications) lors de la mise à jour des fichiers. La compression RDC n’est utilisée par défaut que pour les fichiers de taille supérieure ou égale à 64 Ko. Elle peut utiliser une version plus ancienne d'un fichier portant le même nom dans le dossier répliqué ou dans le dossier DfsrPrivate\ConflictandDeleted (situé sous le chemin d’accès local du dossier répliqué).

Quand la compression RDC est-elle utilisée pour la réplication ?

Elle est utilisée quand le fichier dépasse le seuil de la taille minimale. Ce seuil est de 64 Ko par défaut. Après qu’un fichier dépassant ce seuil a été répliqué, les versions mises à jour du fichier utilisent toujours la compression RDC, à moins qu’une importante partie du fichier ne soit modifiée ou que la compression RDC n’ait été désactivée.

Quelles éditions de système d'exploitation Windows prennent en charge la compression différentielle à distance inter-fichier ?

Pour utiliser la compression RDC inter-fichier, un membre de la connexion de réplication doit exécuter une édition du système d'exploitation Windows qui prend en charge la compression différentielle à distance inter-fichier. Le tableau suivant indique les éditions du système d'exploitation Windows qui prennent en charge la compression différentielle à distance inter-fichier.

Disponibilité de la compression RDC dans les éditions du système d'exploitation Windows

Version du système d'exploitation Édition Standard Édition Entreprise Datacenter Edition

Windows Server 2008 R2

Non

Oui

Oui

Windows Server 2008

Non

Oui

Non

Windows Server 2003 R2

Non

Oui

Non

Informations sur la réplication

Est-il possible de modifier le chemin d'accès d'un dossier répliqué après la création ?

Non. Si vous devez modifier le chemin d’accès d’un dossier répliqué, vous devez le supprimer dans le composant Gestion DFS et le rajouter comme nouveau dossier répliqué. La réplication DFS utilise alors la compression RDC pour effectuer une synchronisation qui détermine si les données sont identiques sur les membres d’expédition et de réception. Elle ne réplique pas à nouveau toutes les données dans le dossier.

Est-il possible de configurer les attributs des fichiers qui sont répliqués ?

Non, vous ne pouvez pas configurer les attributs de fichiers répliqués par la réplication DFS.

Pour obtenir la liste des valeurs d'attributs et leurs descriptions, consultez Attributs de fichiers sur MSDN (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=182268).

Les valeurs d'attributs suivantes sont définies à l'aide de la fonction SetFileAttributes dwFileAttributes, et elles sont répliquées par la réplication DFS. Les modifications apportées à ces valeurs d'attributs déclenchent la réplication des attributs. Le contenu des fichiers n'est pas répliqué, sauf s'il est aussi modifié. Pour plus d'informations, consultez Fonction SetFileAttributes dans MSDN Library (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=182269).

  • FILE_ATTRIBUTE_HIDDEN

  • FILE_ATTRIBUTE_READONLY

  • FILE_ATTRIBUTE_SYSTEM

  • FILE_ATTRIBUTE_NOT_CONTENT_INDEXED

  • FILE_ATTRIBUTE_OFFLINE

Les valeurs d'attributs suivantes sont répliquées par la réplication DFS, mais elles ne déclenchent pas la réplication.

  • FILE_ATTRIBUTE_ARCHIVE

  • FILE_ATTRIBUTE_NORMAL

Les valeurs d'attributs de fichier suivantes déclenchent aussi la réplication, même si elles ne peuvent pas être définies à l'aide de la fonction SetFileAttributes (utilisez la fonction GetFileAttributes pour afficher les valeurs d'attributs).

  • FILE_ATTRIBUTE_REPARSE_POINT

    noteRemarque
    La réplication DFS ne réplique pas les valeurs d'attributs de point d'analyse, sauf si la balise d'analyse est IO_REPARSE_TAG_SYMLINK. Les fichiers ayant la balise IO_REPARSE_TAG_SIS ou IO_REPARSE_TAG_HSM sont répliqués en tant que fichiers normaux. Toutefois, la balise d'analyse et les tampons de données d'analyse ne sont pas répliqués sur les autres serveurs, car le point d'analyse ne fonctionne que sur le système local.

  • FILE_ATTRIBUTE_COMPRESSED

  • FILE_ATTRIBUTE_ENCRYPTED

    noteRemarque
    La réplication DFS ne réplique pas les fichiers chiffrés à l’aide du système de fichiers EFS. La réplication DFS réplique les fichiers chiffrés à l’aide de logiciels non fournis par Microsoft, mais uniquement si la valeur d'attribut FILE_ATTRIBUTE_ENCRYPTED n'est pas définie sur le fichier.

  • FILE_ATTRIBUTE_SPARSE_FILE

  • FILE_ATTRIBUTE_DIRECTORY

La réplication DFS ne réplique pas la valeur FILE_ATTRIBUTE_TEMPORARY.

Est-il possible de contrôler quel membre est répliqué ?

Oui. Vous pouvez choisir une topologie lorsque vous créez un groupe de réplication. Ou vous pouvez sélectionner Aucune topologie et configurer manuellement les connexions une fois que le groupe de réplication a été créé.

Est-il possible d'amorcer un membre de groupe de réplication avec des données antérieures à la réplication initiale ?

Oui. La réplication DFS prend en charge la copie de fichiers sur un membre de groupe de réplication avant la réplication initiale. Cette copie intermédiaire préalable peut réduire de façon spectaculaire la quantité de données répliquées pendant la réplication initiale.

La réplication initiale n'a pas besoin de répliquer le contenu si les fichiers ne diffèrent que par attributs ou horodatages réels. Un attribut réel est un attribut qui peut être défini par la fonction Win32 SetFileAttributes. Pour plus d'informations, consultez Fonction SetFileAttributes dans MSDN Library (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=182269). Si les deux fichiers diffèrent par d'autres attributs, tels que la compression, le contenu du fichier est répliqué.

Pour prédéfinir un membre de groupe de réplication, copiez les fichiers dans le dossier approprié sur le ou les serveurs de destination, créez le groupe de réplication, puis sélectionnez un membre principal. Choisissez le membre qui possède les fichiers les plus récents à répliquer, car le contenu du membre principal fait autorité. Cela signifie que lors de la réplication initiale, les fichiers du membre principal remplaceront toujours les autres versions des fichiers sur d'autres membres du groupe de réplication.

Pour plus d'informations sur la réplication initiale, consultez Créer un groupe de réplication.

La réplication DFS résout-elle les problèmes communs du service de réplication de fichiers (FRS) ?

Oui. La réplication DFS surmonte trois problèmes FRS courants :

  • Dépassements de taille du journal : la réplication DFS effectue la récupération des dépassements de taille du journal à la volée. Chaque fichier ou dossier existant est marqué comme journalWrap et vérifié par rapport au système de fichiers avant que la réplication ne soit à nouveau activée. Pendant la récupération, le volume n’est pas disponible pour la récupération dans l’une ou l’autre des directions.

  • Réplication excessive : pour empêcher la réplication excessive, la réplication DFS utilise un système de crédits.

  • Dossiers modifiés : pour empêcher les noms de dossiers modifiés, la réplication DFS stocke les données en conflit dans un dossier DfsrPrivate\ConflictandDeleted masqué (situé sous le chemin d’accès local du dossier répliqué). Par exemple, la création simultanée de plusieurs dossiers avec des noms identiques sur différents serveurs répliqués à l’aide du service FRS conduit ce dernier à renommer les dossiers plus anciens. La réplication DFS déplace plutôt les dossiers plus anciens vers le dossier local des fichiers en conflit et supprimés.

La réplication DFS réplique-t-elle les fichiers dans l'ordre chronologique ?

Non. Les fichiers peuvent être répliqués dans n'importe quel ordre.

La réplication DFS réplique-t-elle les fichiers utilisés par une autre application ?

Si une application ouvre un fichier et lui applique un verrou (empêchant son utilisation par d’autres applications tant qu’il est ouvert), la réplication DFS ne répliquera pas le fichier jusqu’à ce qu’il soit fermé. Si l’application ouvre le fichier avec un accès en lecture des objets partagés, le fichier peut toujours être répliqué.

La réplication DFS réplique-t-elle les autorisations de fichiers NTFS, les autres flux de données, les liens directs et les points d'analyse ?

La réplication DFS réplique les autorisations de fichiers NTFS et les autres flux de données, mais pas les liens réels NTFS ou les points d’analyse. Pour plus d'informations sur NTFS, consultez le Guide de référence technique sur NTFS (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=73996).

La réplication DFS réplique-t-elle les modifications d'horodatage si aucune autre modification n'est apportée au fichier ?

Non, la réplication DFS ne réplique pas les fichiers pour lesquels la seule modification est une modification d’horodatage. En outre, l’horodatage modifié n’est pas répliqué aux autres membres du groupe de réplication, sauf dans le cas où d’autres modifications ont été apportées au fichier.

La réplication DFS réplique-t-elle les autorisations mises à jour sur un fichier ou un dossier ?

Oui. La réplication DFS réplique les modifications d’autorisation pour les fichiers et les dossiers. Seule la partie du fichier associée à la liste de contrôle d’accès (ACL) est répliquée, même si la réplication DFS doit continuer à lire la totalité du fichier dans la zone de transit.

noteRemarque
La modification des listes ACL d’un grand nombre de fichiers peut avoir un impact sur les performances de réplication. Cependant, lorsque vous utilisez la compression RDC, la quantité de données transférée est proportionnelle à la taille des ACL, et non à celle de la totalité du fichier. La quantité de trafic disque demeure proportionnelle à la taille des fichiers, car les fichiers doivent être lus à partir du dossier intermédiaire.

La réplication DFS prend-elle en charge la fusion des fichiers texte en cas de conflit ?

La réplication DFS ne fusionne pas les fichiers en cas de conflit. Cependant, elle tente de conserver la version plus ancienne du fichier dans le dossier DfsrPrivate\ConflictandDeleted masqué de l’ordinateur où le conflit a été détecté.

La réplication DFS utilise-t-elle le chiffrement lors de la transmission de données ?

Oui. La réplication DFS utilise les connexions d’appel de procédure distante avec le chiffrement.

Est-il possible de désactiver l'utilisation de RPC chiffré ?

Non, Le service de réplication utilise le protocole Appel de procédure distante (RPC, Remote Call Procedure) pour répliquer les données. Afin de sécuriser les transferts de données sur Internet, le service de réplication DFS a été conçu pour toujours utiliser la constante authentification-niveau, RPC_C_AUTHN_LEVEL_PKT_PRIVACY, garantissant que la communication RPC est toujours chiffrée sur Internet. En conséquence, il n’est pas possible de désactiver l’utilisation du service RPC chiffré par le service de réplication DFS.

Pour plus d'informations, consultez les sites Web Microsoft suivants :

Comment sont gérées les réplications simultanées ?

Il n'existe qu'un seul gestionnaire de mises à jour par dossier répliqué. Les gestionnaires de mises à jour fonctionnent indépendamment les uns des autres.

Par défaut, un maximum de 16 téléchargements simultanés (4 dans Windows Server 2003 R2) sont partagés entre les connexions et les groupes de réplication. Les mises à jour des connexions et du groupes de réplication n'étant pas sérialisées, les mises à jour ne sont pas reçues dans un ordre spécifique. Si deux planifications sont ouvertes, les mises à jour sont généralement reçues et installées à partir des deux connexions en même temps.

Comment forcer la réplication ou l'interrogation ?

Dans Windows Server 2008 R2 ou Windows Server 2008, vous pouvez forcer la réplication immédiatement à l'aide de Gestion DFS, tel que décrit dans Modifier les planifications de réplication. Vous pouvez aussi forcer la réplication en utilisant la commande Dfsrdiag SyncNow. Vous pouvez forcer l'interrogation en utilisant la commande Dfsrdiag PollAD.

Est-il possible de configurer une durée entre les réplications de fichiers qui sont fréquemment modifiés ?

Non. Si la planification est ouverte, la réplication DFS réplique les modifications au fur et à mesure qu’elle en prend note. Il n’existe aucun moyen de configurer une durée pour les fichiers.

Est-il possible de configurer une réplication unidirectionnelle avec la réplication DFS ?

Oui. Si vous utilisez Windows Server 2008 R2, vous pouvez créer un dossier répliqué en lecture seule qui réplique le contenu par l'intermédiaire d'une connexion unidirectionnelle. Pour plus d'informations, consultez Mettre un dossier répliqué en lecture seule sur un membre spécifique (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=156740).

Nous ne prenons pas en charge la création d’une connexion de réplication unidirectionnelle avec la réplication DFS dans Windows Server 2008 ou Windows Server 2003 R2. Cette opération peut poser de nombreux problèmes, notamment des erreurs de topologie de vérification d’intégrité, des problèmes liés à des copies intermédiaires et des problèmes liés à la base de données de réplication DFS.

Si vous utilisez Windows Server 2008 ou Windows Server 2003 R2, simulez une connexion unidirectionnelle en effectuant les actions suivantes :

  • Formez les administrateurs à n’effectuer les modifications que sur les serveurs que vous souhaitez désigner comme serveurs principaux. Puis, laissez les modifications se répliquer sur les serveurs de destination.

  • Configurez les autorisations de partage sur les serveurs de destination de sorte que l’utilisateur final n’ait pas d’autorisations en écriture. Si aucune modification n’est autorisée sur les serveurs des filiales, il n’y a rien à répliquer en retour, ce qui simule ainsi une connexion unidirectionnelle et maintient à bas niveau l’utilisation du réseau WAN.

Existe-t-il un moyen pour forcer une réplication complète de tous les fichiers, y compris de ceux qui n'ont pas été modifiés ?

Non. Si la réplication DFS considère que des fichiers sont identiques, elle ne les répliquera pas. Si les fichiers modifiés n’ont pas été répliqués, la réplication DFS les réplique automatiquement si elle est configurée pour procéder ainsi. Pour remplacer la planification configurée, utilisez la méthode WMI ForceReplicate(). Cependant, il ne s’agit là que d’un remplacement de planification, qui n’impose pas la réplication des fichiers non modifiés ou identiques.

Que se passe-t-il si le membre principal subit une perte de base de données au cours de la réplication initiale ?

Pendant la réplication initiale, les fichiers du membre principal ont toujours priorité dans la résolution du conflit, qui intervient si les membres de réception possèdent différentes versions des fichiers sur le membre principal. La désignation du membre principal est stockée dans les services de domaine Active Directory, et elle est effacée après que le membre principal est prêt à effectuer la réplication, mais avant que tous les membres du groupe de réplication ne soient répliqués.

Si la réplication initiale échoue ou que le service de la réplication DFS redémarre pendant la réplication, le membre principal voit la désignation de membre principal dans la base de données locale de la réplication DFS et procède à une nouvelle tentative de la réplication initiale. Si la base de données de la réplication DFS du membre principal est perdue après que la désignation principale a été effacée dans les services de domaine Active Directory, mais avant que tous les membres du groupe de réplication ne terminent la réplication initiale, il s’ensuit un échec de tous les membres du groupe de réplication à répliquer le dossier, car aucun serveur n’est conçu comme membre principal. Si cela se produit, utilisez la commande Dfsradmin membership /set /isprimary:true sur le serveur du membre principal pour restaurer manuellement la désignation du membre principal.

Pour plus d'informations sur la réplication initiale, consultez Créer un groupe de réplication.

CautionAttention
La désignation de membre principal n’est utilisée que pendant le processus de réplication initiale. Si vous utilisez la commande Dfsradmin pour spécifier un membre principal d’un dossier répliqué une fois la réplication achevée, la réplication DFS ne désigne pas le serveur comme membre principal des services de domaine Active Directory. Cependant, si la base de données de la réplication DFS du serveur est l’objet par la suite d’une corruption ou d’une perte de données irréversible, le serveur tente d’effectuer une réplication initiale comme membre principal au lieu de récupérer ses données à partir d’un autre membre du groupe de réplication. Pour l’essentiel, le serveur devient un serveur principal non autorisé, ce qui peut entraîner des conflits. Pour cette raison, ne spécifiez manuellement le membre principal que si vous êtes certain que la réplication initiale a échoué de façon irréversible.

Que se passe-t-il si la planification de la réplication se ferme alors qu'un fichier est en cours de réplication ?

Si la compression différentielle à distance (RDC) est activée sur la connexion, la réplication entrante d’un fichier de taille supérieure à 64 Ko qui a commencé juste avant la fermeture de la planification (ou la modification en Aucune bande passante) se poursuit quand la planification s’ouvre (ou prend une autre valeur que Aucune bande passante). La réplication se poursuit à partir de l’état dans lequel elle se trouvait quand elle s’est arrêtée.

Si la compression RDC est désactivée, la réplication DFS redémarre intégralement le transfert de fichiers. Cela peut retarder le moment où le fichier est disponible sur le membre de réception.

Que se passe-t-il lorsque deux utilisateurs mettent simultanément à jour le même fichier sur des serveurs différents ?

Lorsque la réplication DFS détecte un conflit, elle utilise la dernière version enregistrée du fichier. Elle déplace l’autre fichier vers le dossier DfsrPrivate\ConflictandDeleted (sous le chemin d’accès local du dossier répliqué de l’ordinateur ayant résolu le conflit). Le fichier y demeure jusqu’à ce que le dossier des fichiers en conflit et supprimés soit nettoyé, ce qui se produit quand ce dossier dépasse la taille configurée ou que la réplication DFS rencontre une erreur d’espace disque insuffisant. Le dossier des fichiers en conflit et supprimés n’est pas répliqué, et cette méthode de résolution des conflits évite le problème des répertoires modifiés, qui pouvait se produire avec le service FRS.

Quand un conflit se présente, la réplication DFS enregistre un événement d’information dans le journal des événements de la réplication DFS. Cet événement ne nécessite pas d’intervention de l’utilisateur pour les raisons suivantes :

  • il n’est pas visible des utilisateurs (il ne l’est que des administrateurs du serveur).

  • La réplication DFS traite le dossier des éléments en conflit et supprimés comme un cache. Quand le seuil d’un quota est atteint, la réplication supprime certains de ces fichiers. Il n’existe aucune garantie que les fichiers en conflit seront enregistrés.

  • Le conflit pourrait résider sur un serveur différent de celui où le conflit a son origine.

Copie intermédiaire

La réplication DFS empêche-t-elle les autres applications d'accéder à un fichier pendant la copie intermédiaire ?

Non. La réplication DFS ouvre les fichiers d’une façon qui n’empêche pas les utilisateurs ou les applications d’ouvrir les fichiers du dossier de réplication. Cette méthode est connue sous le nom de « verrouillage opportuniste ».

Est-il possible de modifier l'emplacement du dossier intermédiaire à l'aide de l'outil Gestion DFS ?

Oui. L’emplacement du dossier intermédiaire est configuré sur l’onglet Avancé de la boîte de dialogue Propriétés de chaque membre d'un groupe de réplication.

Quand les fichiers font-ils l’objet d’une copie intermédiaire ?

Les fichiers font l’objet d’une copie intermédiaire sur le membre d’envoi quand le membre de réception demande le fichier (à moins que celui-ci ne soit de taille inférieure ou égale à 64 Ko) tel que l'indique le tableau suivant. Si la compression RDC est désactivée sur la connexion, les fichiers font l’objet d’une copie intermédiaire à moins que leur taille soit inférieure ou égale à 256 Ko. Les fichiers font aussi l'objet d'une copie intermédiaire sur le membre de réception au fur et à mesure qu'ils sont transférés si leur taille est inférieure à 64 Ko, même si vous configurez ce paramètre avec une valeur comprise entre 16 Ko et 1 Mo. Si la planification est fermée, les fichiers ne font pas l’objet d’une copie intermédiaire.

Taille de fichier minimale pour les fichiers intermédiaires

  Compression RDC activée Compression RDC désactivée

Membre d'envoi

64 Ko

256 Ko

Membre de réception

64 Ko par défaut

64 Ko par défaut

Que se passe-t-il si un fichier est modifié après avoir fait l’objet d’une copie intermédiaire, mais avant d’être intégralement transmis au site distant ?

Si une partie du fichier est déjà en cours de transmission, la réplication DFS poursuit la transmission. Si le fichier est modifié avant que la réplication DFS ne commence la transmission du fichier, c’est la version la plus récente du fichier qui est envoyée.

Historique des modifications

 

Date Description Raison

30 mars 2011

Modification de l'entrée La réplication DFS peut-elle répliquer les fichiers .pst Outlook ou les fichiers de base de données Microsoft Access ? pour corriger l'impact potentiel de l'utilisation de la réplication DFS avec les fichiers .pst et Access.

Ajout de Comment améliorer les performances de réplication ?

Questions des clients concernant l'entrée précédente, qui indiquait de façon erronée que la réplication de fichiers .pst ou Access pouvait endommager la base de données de réplication DFS.

26 janvier 2011

Ajout de Comment les fichiers peuvent-ils être récupérés à partir des dossiers ConflictAndDeleted ou PreExisting ?

Commentaires client

20 octobre 2010

Ajout de Comment mettre à niveau ou remplacer un membre d'un groupe de réplication DFS ?

Commentaires client

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft