Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Migration des serveurs AD DS et DNS : Annexe C - Migration autonome du rôle de serveur DNS

Mis à jour: avril 2009

S'applique à: Windows Server 2008 R2

Migration autonome de DNS

Cette annexe fournit des instructions relatives à la migration autonome du rôle de serveur DNS (Domain Name System) depuis un serveur x86 ou x64 exécutant Windows Server 2003, Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2 vers un nouveau serveur Windows Server 2008 R2.

Les étapes de base de la migration du serveur DNS sont les suivantes :

  1. Prendre en compte toutes les conditions requises indiquées dans le présent guide pour la migration combinée des rôles de serveur AD DS (Active Directory Domain Services) et DNS (Domain Name System). La plupart d’entre elles s’applique à une migration de DNS uniquement.

  2. Pour collecter les données de migration, utilisez la feuille de travail de collecte des données de migration disponible à la section Migration des serveurs AD DS et DNS : Annexe A - Feuille de travail de collecte des données de migration. Ignorer les étapes de collecte de données spécifiques à AD DS.

  3. Ignorer les étapes de préparation manifestement propres à AD DS.

  4. Suivre les étapes de migration autonome de DNS décrites dans la procédure ci-dessous.

  5. Utilisez la feuille de travail de vérification disponible à la section Migration des serveurs AD DS et DNS : Annexe B - Feuille de travail de vérification de la migration. Ignorer les étapes spécifiques à AD DS.

Pour effectuer la migration d’un rôle de serveur DNS

  1. Lors de la migration de serveurs autonomes DNS, il est essentiel de faire migrer les serveurs principal et secondaires dans l’ordre suivant :

    1. Identifiez le serveur hébergeant la copie principale de la zone (ci-après désigné le « serveur principal ») et tous les serveurs hébergeant des copies secondaires de la zone (ci-après désignés les « serveurs secondaires »).

    2. Procédez à la migration de tous les serveurs secondaires.

    3. Procédez à la migration du serveur principal.

  2. En commençant par les serveurs secondaires avant de passer au serveur principal, capturez les paramètres DNS sur le serveur source, en fonction des informations de votre feuille de travail.

    1. Définissez un emplacement de stockage de fichier neutre accessible sur le réseau pour la migration. Il doit être accessible depuis le serveur source sous forme d’espace de stockage temporaire pour les fichiers de serveur source exportés et depuis le serveur de destination sous forme d’espace de récupération et d’importation de ces fichiers. Sélectionnez un emplacement dont la capacité suffit pour contenir toutes les informations relatives aux rôles de serveur AD DS et DNS exportées à partir du serveur source. Par exemple, cet emplacement peut être semblable au suivant : \\serveur_fichiers\utilisateurs\nom_utilisateur\. Il peut s’agir d’un dossier sur le serveur de destination ou d’un emplacement situé sur un autre ordinateur du réseau.

    2. Arrêtez le service Serveur DNS sur le serveur source en exécutant la commande suivante :

      net stop "DNS Server"
      
    3. Exécutez la commande reg pour exporter les clés de Registre suivantes :

      • HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\DNS\Parameters

        
        reg export HKEY_LOCAL_MACHINE\System\CurrentControlSet\Services\DNS\Parameters %Windir%\System32\DNS\Dns-Service.REG 
        
        
      • HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\DNS Server

        reg export "HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\DNS Server" %Windir%\System32\DNS\Dns-Software.REG
        
        
    4. Sur le serveur source, copiez tous les fichiers et sous-dossiers de %windir%\System32\DNS (à l’exception du dossier Samples) vers un emplacement réseau ou une clé USB (Universal Serial Bus) sous le dossier DNS_migrate_system32DNS. Un exemple de commande de copie est fourni ci-dessous :

      xcopy %windir%\system32\dns\ <DNS_migrate_system32DNS> /s
      
      noteRemarque
      Le dossier Samples ne doit pas être copié car son contenu n’est pas requis. Si vous essayez de le copier, vous pouvez ignorer les erreurs résultantes en toute sécurité.

    5. Si nécessaire, copiez tous les fichiers de chaque répertoire de base de données personnalisée en consultant le Registre au niveau du chemin suivant :

      HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\DNS\Parameters\DatabaseDirectory
      
    6. Lancez le service Serveur DNS à l’aide de la commande suivante :

      net start "DNS Server"
      

    À ce stade, le serveur source peut toujours desservir les clients et les autres serveurs DNS car son adresse IP est différente de celle du serveur de destination.

  3. À ce stade, sur le serveur de destination, importez les paramètres DNS du serveur DNS source :

    1. Arrêtez le service Serveur DNS sur le serveur de destination à l’aide de la commande suivante :

      net stop "DNS Server"
      
    2. Copiez les fichiers Dns-Service.REG et Dns-Software.REG vers le serveur de destination, puis exécutez-les.

    3. Copiez tous les fichiers de DNS_migrate_system32DNS vers %windir%\System32\DNS.

    4. Lancez le service Serveur DNS à l’aide de la commande suivante :

      net start "DNS Server"
      
  4. Cette étape ne s’applique que si le serveur objet de la migration est un serveur secondaire. Sur le serveur principal, identifiez les paramètres de transfert de zone :

    1. Si l’option « Autoriser les transferts de zone » est définie sur « Vers n’importe quel serveur » pour le serveur principal, passez à l’étape 5.

    2. Si l’option « Autoriser les transferts de zone » est définie sur « Uniquement vers les serveurs listés dans l’onglet Serveurs de noms » pour le serveur principal :

      Créez un nouvel enregistrement de ressource Serveur de noms pour le serveur de destination à l’aide de la commande suivante :

      1. dnscmd /recordadd <FQDN of the zone> @ NS <FQDN of the destination server>
        
      2. dnscmd /recordadd <FQDN of the zone> <FQDN of the server>. A <Temp IP address of destination server>
        
    3. Si l’option « Autoriser les transferts de zone » est définie sur « Uniquement vers les serveurs suivants » pour le serveur principal :

      1. Ajoutez l’adresse IP du serveur secondaire de destination à la liste.

      2. Sur le serveur de destination, ouvrez une invite de commandes, puis tapez la commande suivante pour lancer un transfert de zone à partir du serveur principal vers le serveur de destination secondaire :

        dnscmd /zonerefresh <zone name>
        
      3. Vérifiez que le transfert de zone a réussi en examinant les enregistrements de ressources de la zone du serveur de destination afin de vous assurer qu’ils correspondent à ceux présents sur le serveur principal.

  5. Procédez alors à la migration de l’adresse IP du serveur source vers le serveur de destination :

    • Remplacez l’adresse IP du serveur source par une autre adresse IP statique.

    • Remplacez l’adresse IP du serveur de destination par l’adresse IP d’origine du serveur source.

    Vous pouvez effectuer cette migration manuellement ou suivre les étapes décrites dans le guide Migration des configurations IP (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=128513) pour procéder à la migration de l’adresse IP.

    CautionAttention
    Si le serveur source héberge plusieurs rôles, vous rencontrerez des difficultés si vous le renommez ou si vous modifiez son adresse IP.

  6. À ce stade du processus de migration, renommez le serveur source et procédez à la migration de son identité précédente vers le serveur de destination. Pour effectuer la migration du nom du serveur source, suivez les étapes ci-dessous :

    1. Attribuez un nom différent au serveur source à l’aide de la commande suivante :

      netdom renamecomputer %computername% /NewName:<new computer name>
      
    2. Redémarrez le serveur source de façon à ce que le changement de nom soit pris en compte.

    3. Attribuez au serveur de destination le nom d’origine du serveur source, en exécutant la commande de l’étape a sur le serveur de destination.

    4. Redémarrez le serveur de destination de façon à ce que le changement de nom soit pris en compte.

  7. Cette étape ne s’applique que si le serveur objet de la migration est un serveur secondaire. Sur le serveur principal, revenez aux paramètres de transfert de zone.

    1. Si l’option « Autoriser les transferts de zone » est définie sur « Vers n’importe quel serveur » pour le serveur principal, passez à l’étape 8.

    2. Si l’option « Autoriser les transferts de zone » est définie sur « Uniquement vers les serveurs listés dans l’onglet Serveurs de noms » pour le serveur principal :

      Supprimez les enregistrements de ressource de nom de serveur (NS) et d’hôte (A) créés dans l’étape 4(b) en exécutant la commande suivante :

      1. dnscmd /recorddelete <FQDN of the zone> @ NS <FQDN of the destination server>
        
      2. dnscmd /recorddelete <FQDN of the zone> <FQDN of the server>. A <Temp IP address of destination server>
        
        noteRemarque
        Les paramètres de ces commandes sont identiques à ceux entrés à l’étape 4(b).

    3. Si l’option « Autoriser les transferts de zone » est définie sur « Uniquement vers les serveurs suivants » pour le serveur principal :

      1. Supprimez l’adresse IP du serveur secondaire de destination de la liste.

        noteRemarque
        Il s’agit de l’adresse IP ajoutée à l’étape 4.c.i, qui était associée au serveur de destination à l’origine et désormais associée au serveur source suite à la migration des adresses IP.

      2. Sur le serveur de destination, ouvrez une invite de commandes. Tapez la commande suivante pour lancer un transfert de zone à partir du serveur principal vers le serveur de destination secondaire, puis appuyez sur Entrée :

        dnscmd /zonerefresh <zone name>
        
      3. Vérifiez que le transfert de zone a réussi en examinant les enregistrements de ressources de la zone du serveur de destination afin de vous assurer qu’ils correspondent à ceux du serveur principal.

  8. À ce stade du processus de migration, assurez-vous que le serveur de destination fonctionne comme nouveau serveur DNS en exécutant les étapes de vérification sur ce serveur. Vérifiez la migration effective des paramètres à l’aide de la feuille de travail de vérification disponible à la section Migration des serveurs AD DS et DNS : Annexe B - Feuille de travail de vérification de la migration.

La migration est terminée. Le serveur de destination doit désormais fournir sur le réseau tous les services anciennement fournis par le serveur source. À ce stade, le serveur de destination fonctionne comme un serveur DNS.

Voir aussi

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft