Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Développer Réduire

Nouveautés dans les clusters de basculement

Mis à jour: février 2009

S'applique à: Windows Server 2008 R2

Quelles sont les principales modifications apportées ?

Dans Windows Server® 2008 R2 Enterprise et Windows Server® 2008 R2 Datacenter, les changements dans les clusters de basculement comprennent :

  • Améliorations du processus de validation pour un nouveau cluster ou un cluster existant.

  • Améliorations dans les fonctionnalités des ordinateurs virtuels en cluster (fonctionnant avec Hyper-V). Ces améliorations augmentent le temps de disponibilité et simplifient la gestion des ordinateurs virtuels en clusters.

  • Ajout d’une interface Windows PowerShell.

  • Options supplémentaires pour la migration des paramètres d’un cluster à un autre.

noteRemarque
La fonctionnalité de cluster de basculement n’est pas disponible dans Windows® Web Server 2008 R2, ni dans Windows Server® 2008 R2 Standard.

Les sections qui suivent fournissent plus d’informations sur ces changements.

Quel est le rôle d’un cluster de basculement ?

Un cluster de basculement est un groupe d’ordinateurs indépendants qui travaillent conjointement pour accroître la disponibilité des applications et des services. Les serveurs en cluster (appelés nœuds) sont connectés par des câbles physiques et par des logiciels. En cas de défaillance de l’un des nœuds, un autre prend sa place pour fournir le service (processus appelé « basculement »), garantissant ainsi des interruptions minimales de service pour les utilisateurs.

Qui le clustering avec basculement peut-il intéresser ?

Les clusters de basculement sont utilisés par les informaticiens qui doivent assurer une disponibilité élevée pour des services ou des applications.

Existe-t-il des considérations particulières ?

Microsoft prend uniquement en charge une solution de cluster de basculement si tous ses composants matériels portent la mention « Certifié pour Windows Server 2008 R2 ». En outre, l’ensemble de la configuration (serveurs, réseau et stockage) doit passer avec succès tous les tests prévus par l’Assistant Validation d’une configuration qui est inclus dans le composant logiciel enfichable Gestion du cluster de basculement.

Notez que cette stratégie est différente de celle de la prise en charge des clusters de serveurs dans Windows Server 2003, qui nécessitait que toute la solution de cluster de serveurs soit répertoriée dans le Catalogue Windows Server dans Solutions de cluster.

Quelle nouvelle fonctionnalité le clustering avec basculement offre-t-il ?

  • Applets de commande Windows PowerShell pour les clusters de basculement. Windows PowerShell est une nouvelle interface de ligne de commande et de technologie de script qui utilise une syntaxe et des modèles de noms constants pour tous les rôles et fonctionnalités dans Windows Server 2008 R2. Les nouvelles applets de commande pour les clusters de basculement permettent de facilement créer des scripts pour la configuration et les tâches de gestion des clusters. Les applets de commande Windows PowerShell sont destinées à remplacer à terme l’interface en ligne de commande de Cluster.exe

    Si vous utilisez l’option d’installation Server Core de Windows Server 2008 R2 pour votre cluster de basculement, les applets de commande Windows PowerShell simplifient la gestion locale du cluster.

  • Option d’autorisations en lecture seule. Vous pouvez affecter une autorisation de lecture seule à un utilisateur ou un groupe qui peut avoir besoin de voir le cluster, mais pas d’en modifier la configuration.

  • Volumes partagés de cluster. Avec Volumes partagés de cluster, la configuration des ordinateurs virtuels en cluster (pris en charge par Hyper-V) est beaucoup plus simple qu’auparavant. Avec Volumes partagés de cluster :

    • Vous pouvez réduire le nombre de numéros d’unités logiques (disques) pour vos ordinateurs virtuels au lieu d’avoir à gérer un numéro d’unité logique par ordinateur virtuel. (Auparavant, la configuration recommandée était d’affecter un numéro d’unité logique par ordinateur virtuel, car ce numéro était l’unité de basculement.) De nombreux ordinateurs virtuels peuvent utiliser un même numéro d’unité logique et peuvent basculer sans provoquer le basculement des autres ordinateurs virtuels sur le même numéro d’unité logique.

    • Vous pouvez utiliser l’espace disque plus efficacement, car il n’est pas nécessaire de placer chaque fichier de disque dur virtuel sur un disque distinct avec de l’espace libre supplémentaire mis de côté pour ce fichier de disque dur virtuel. Au lieu de cela, l’espace libre sur un Volume partagé de cluster peut être utilisé par tout fichier de disque dur virtuel sur ce numéro d’unité logique.

    • Il est plus facile d’effectuer le suivi des chemins d’accès aux fichiers de disque dur et autres fichiers utilisés par les ordinateurs virtuels. Vous pouvez spécifier les noms des chemins d’accès au lieu d’identifier les disques par des lettres de lecteurs (ce qui limite le nombre de disques au nombre de lettres dans l’alphabet) ou par des identificateurs GUID (qui sont difficiles à mémoriser et à utiliser). Avec les Volumes partagés de cluster, le chemin d’accès semble être sur le lecteur système du nœud, sous le dossier \ClusterStorage. Toutefois, ce chemin d’accès est identique lorsqu’il est affiché à partir de tout nœud du cluster.

    • Si vous utilisez quelques Volumes partagés de cluster pour créer une configuration qui prend en charge de nombreux ordinateurs virtuels en cluster, vous pouvez effectuer la validation plus rapidement qu’avec une configuration qui utilise de nombreux numéros d’unités logiques. Avec une quantité de numéros d’unités logiques inférieure, la validation s’exécute plus rapidement. (Vous effectuez la validation en exécutant l’Assistant Validation d’une configuration dans le composant logiciel enfichable pour les clusters de basculement.)

    • Il n’existe aucune configuration matérielle requise au-delà de ce qui est déjà requis pour le stockage dans un cluster de basculement (bien que les Volumes partagés de cluster requièrent le système de fichiers NTFS).

    • La résilience est accrue car le cluster peut répondre correctement même en cas d’interruption de la connectivité entre un nœud et le stockage SAN ou en cas de défaillance d’une partie d’un réseau. Le cluster réacheminera le trafic des Volumes partagés de cluster par le biais d’une partie intacte du stockage SAN ou du réseau.

Quelle fonctionnalité existante est modifiée ?

La liste suivante résume les améliorations qui ont été apportées aux clusters de basculement :

  • Tests supplémentaires de validation des clusters. Avec les tests supplémentaires intégrés à l’Assistant Validation de cluster dans le composant logiciel enfichable de cluster de basculement, vous pouvez affiner la configuration de votre cluster, la suivre et identifier tout problème potentiel avant qu’il ne génère des temps d’indisponibilité.

  • Prise en charge de services supplémentaires de clusters. En plus des services et applications que vous pouviez déjà configurer dans un cluster, vous pouvez maintenant mettre en cluster des serveurs membres d’une réplication de système de fichiers DFS et un Service Broker pour les connexions Bureau à distance (appelé auparavant Terminal Services Session Broker).

  • Options supplémentaires pour la migration des paramètres d’un cluster à un autre. L’Assistant Migration fourni avec le composant logiciel enfichable de cluster de basculement peut migrer les paramètres des clusters qui exécutent Windows Server 2003, Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2, et pas uniquement à partir des clusters qui exécutent Windows Server 2003 comme c’était le cas auparavant. L’Assistant peut aussi migrer les paramètres pour d’autres types de ressources et de groupes de ressources.

  • Pour déplacer un ordinateur virtuel d’un nœud à un autre sans interruption ou presque pour les clients, Windows Server 2008 R2 comprend la migration dynamique, une option permettant de déplacer un ordinateur virtuel sur un autre nœud qui laisse normalement les clients connectés à l’ordinateur virtuel. Il permet aussi la migration dynamique et le déplacement d’ordinateurs virtuels, options similaires à celles disponibles dans les clusters Windows Server 2008.

Tests supplémentaires de validation des clusters

L’Assistant Validation de cluster comprenait auparavant des tests pour aider au test d’un jeu de serveurs, de leurs réseaux et des périphériques de stockage connectés avant de les rassembler en un cluster. Les tests étaient aussi utiles pour retester un cluster après une modification, par exemple un changement dans la configuration du stockage. Ces tests sont toujours disponibles, ainsi que d’autres tests supplémentaires. Ces nouveaux tests sont les tests Configuration du cluster. Ils vous aident à vérifier les paramètres spécifiés dans le cluster, par exemple les paramètres affectant la manière dont le cluster communique sur les réseaux disponibles. Ces tests analysent votre configuration, jusqu’aux propriétés privées des ressources mises en cluster, pour déterminer si les meilleures pratiques sont appliquées. Vous pouvez également utiliser les tests Configuration du cluster pour consulter ou archiver les configurations de vos services et applications en cluster (y compris les paramètres internes de chaque service ou application).

Avec ces tests supplémentaires, vous pouvez affiner la configuration de votre cluster, la suivre et identifier tout problème potentiel avant qu’il ne génère des temps d’indisponibilité, ce qui vous permet d’optimiser la configuration et de la comparer aux meilleures pratiques définies pour votre organisation.

Prise en charge de services supplémentaires de clusters

En plus des services et applications que vous pouviez déjà configurer dans un cluster de basculement, vous pouvez désormais configurer les éléments suivants :

  • Session Broker pour les connexions Bureau à distance (anciennement Terminal Services Session Broker) : Session Broker pour les connexions Bureau à distance prend en charge l’équilibrage de la charge de session et la reconnexion de session dans une batterie de serveurs Bureau à distance à charge équilibrée. Le service Broker pour les connexions Bureau à distance permet également aux utilisateurs d’accéder à des bureaux virtuels et des programmes RemoteApp par le biais de RemoteApp et d’une connexion Bureau à distance.

  • Réplication DFS : la réplication DFS correspond à un moteur de réplication multimaître efficace qui vous permet de maintenir des dossiers synchronisés entre des serveurs par le biais de connexions réseau dont la bande passante est limitée. Vous pouvez mettre en cluster tout serveur membre du groupe de réplication.

Options supplémentaires pour la migration des paramètres d’un cluster à un autre

L’Assistant Migration fourni avec le composant logiciel enfichable de cluster de basculement peut migrer les paramètres des clusters qui exécutent Windows Server 2003, Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2, et pas uniquement à partir des clusters qui exécutent Windows Server 2003 comme c’était le cas auparavant. Comme avant, l’Assistant peut migrer les paramètres des groupes de ressources suivants :

  • Serveur de fichiers

  • Protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol)

  • Application générique

  • Script générique

  • Service générique

  • Serveur WINS

Dans Windows Server 2008 R2, l’Assistant Migration peut aussi migrer les paramètres des groupes de ressources suivants :

  • Espace de noms de système de fichiers DFS

  • Coordinateur de transactions distribuées (DTC)

  • Serveur iSNS (Internet Storage Name Service)

  • Message Queuing (MSMQ)

  • NFS (Network File System)

  • Autre serveur (point d’accès client et stockage uniquement)

  • Session Broker pour les connexions Bureau à distance

Notez que d’autres processus de migration existent pour d’autres serveurs mis en cluster, par exemple les serveurs d’impression en cluster.

Options pour déplacer un ordinateur virtuel vers un autre nœud sans interruption ou interruption minimale pour les clients

Les clusters de basculement dans Windows Server 2008 R2 offrent plusieurs moyens pour déplacer un ordinateur virtuel d’un nœud de cluster vers un autre :

  • Migration dynamique : lorsque vous initiez une migration dynamique, le cluster copie la mémoire utilisée par l’ordinateur virtuel du nœud actif vers un autre nœud, de sorte que lors de la transition vers l’autre nœud, les informations de mémoire et d’état sont déjà en place pour l’ordinateur virtuel. La transition est généralement suffisamment rapide pour qu’un client utilisant l’ordinateur virtuel ne perde pas la connexion réseau. Si vous utilisez les Volumes partagés de cluster, la migration dynamique est presque instantanée car aucun transfert de propriété de disque n’est nécessaire.

    Une migration dynamique peut être utilisée pour la maintenance planifiée, mais pas pour un basculement non planifié. Sur un serveur Hyper-V donné, une seule migration dynamique (vers ou depuis le serveur) peut être exécutée à la fois. Par exemple, dans un cluster à quatre nœuds, il est possible d’effectuer deux migrations dynamiques en même temps si ces migrations impliquent des nœuds différents.

  • Migration rapide : lorsque vous initiez une migration rapide, le cluster copie la mémoire utilisée par l’ordinateur virtuel sur un disque de stockage, de sorte que lors de la transition vers un autre nœud les informations de mémoire et d’état nécessaires à l’ordinateur virtuel puissent être lues rapidement à partir du disque par le nœud qui s’approprie l’ordinateur virtuel.

    Une migration rapide peut être utilisée pour la maintenance planifiée, mais pas pour un basculement non planifié. Vous pouvez utiliser la migration rapide pour déplacer simultanément plusieurs ordinateurs virtuels.

  • Déplacement : lorsque vous initiez un déplacement, le cluster se prépare à faire passer l’ordinateur virtuel en mode hors connexion en effectuant une action que vous avez spécifiée dans la configuration de cluster de la ressource d’ordinateur virtuel :

    • L’option Enregistrer (option par défaut) enregistre l’état de l’ordinateur virtuel afin de pouvoir restaurer cet état lors de la reconnexion de l’ordinateur virtuel.

    • L’option Arrêter effectue un arrêt propre du système d’exploitation (après l’arrêt de tous les processus) sur l’ordinateur virtuel avant de le déconnecter.

    • L’option Arrêt (forcé) arrête le système d’exploitation sur l’ordinateur virtuel sans attendre l’arrêt des processus lents, puis déconnecte l’ordinateur virtuel.

    • L’option Éteindre correspond à une coupure d’alimentation, et entraîne par conséquent à une perte de données éventuelle.

    Le paramètre que vous spécifiez pour l’action de mise hors connexion n’affecte ni la migration dynamique, ni la migration rapide, ni le basculement non planifié. Il affecte uniquement le déplacement (ou la déconnexion d’une ressource par le biais d’une action de Windows PowerShell ou d’une application).

Dois-je apporter des modifications au code ou aux scripts existants pour utiliser Windows Server 2008 R2 ?

Si une application ou un service est exécuté sur un cluster avec Windows Server 2008, vous n’avez pas besoin de modifier le code pour exécuter l’application ou le service sur un cluster avec Windows Server 2008 R2. Si vous avez des scripts basés sur Cluster.exe, vous pouvez continuer à les utiliser dans Windows Server 2008 R2, mais nous vous recommandons de les réécrire avec des applets de commande Windows PowerShell. Dans les versions à venir, Windows PowerShell sera la seule interface de ligne de commande disponible pour les clusters de basculement.

Comment préparer le déploiement de ce composant ?

Vérifiez attentivement que le matériel sur lequel vous avez l’intention de déployer un cluster de basculement est compatible avec Windows Server 2008 R2. Cette vérification est particulièrement nécessaire si vous utilisez actuellement ce matériel pour un cluster de serveurs exécutant Windows Server 2003. Le matériel qui prend en charge un cluster de serveurs exécutant Windows Server 2003 ne prendra pas obligatoirement en charge un cluster de basculement exécutant Windows Server 2008 R2. Pour plus d’informations, voir les Considérations supplémentaires, plus avant dans cette rubrique.

noteRemarque
Vous ne pouvez pas effectuer de mise à niveau propagée d’un cluster exécutant Windows Server 2003 ou Windows Server 2008 vers un cluster exécutant Windows Server 2008 R2. Cependant, après avoir créé un cluster de basculement exécutant Windows Server 2008 R2, vous pouvez utiliser un Assistant pour migrer certains paramètres de ressources depuis un cluster.

Si vous prévoyez d’utiliser les Volumes partagés de cluster, configurez le système d’exploitation de chaque serveur de votre cluster de telle sorte qu’il démarre depuis la même lettre de lecteur que tous les autres serveurs du cluster. Autrement dit, si un serveur démarre depuis la lettre de lecteur C, tous les serveurs du cluster doivent démarrer depuis la lettre de lecteur C.

Quelles sont les éditions qui comprennent la mise en cluster avec basculement ?

La fonction de clustering de basculement est disponible dans Windows Server 2008 R2 Enterprise et Windows Server 2008 R2 Datacenter. Elle n’est pas disponible dans Windows Web Server 2008 R2, ni dans Windows Server 2008 R2 Standard.

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2014 Microsoft