Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Développer Réduire

Autres modifications dans Windows Server 2008 R2

Publication: août 2009

S'applique à: Windows Server 2008 R2

Ce document décrit les nouvelles fonctionnalités et les modifications apportées dans Windows Server® 2008 R2. Ce document n’est pas une liste exhaustive de toutes les modifications apportées à Windows Server 2008 R2, mais il s’intéresse plus particulièrement aux améliorations apportées dans plusieurs domaines.

Sauf indication contraire, ces éléments s’appliquent à toutes les éditions et options d’installation de Windows Server 2008 R2.

noteRemarque
Pour un affichage complet des ressources, articles, démos et de l'aide de Windows 7, consultez la Série Springboard pour Windows 7 sur le TechCenter Windows Client (peut être en anglais).

Dans ce document

Services AD RMS (Active Directory Rights Management Services)

Les nouveaux applets de commande Windows® PowerShell™ permettent de déployer et de gérer les services ADRMS (Active Directory® Rights Management Services) à partir de la ligne de commande.

  • Déploiement PowerShell. Cette fonctionnalité s’applique à Windows Server 2008 R2 Standard, Windows Server 2008 R2 Enterprise, Windows Server 2008 R2 Datacenter et Windows Server 2008 R2 Foundation. Avant Windows Server 2008 R2, le rôle AD RMS pouvait être ajouté et déployé uniquement via le Gestionnaire de serveur. Dans Windows Server 2008 R2, vous pouvez créer des applets de commande Windows PowerShell pour ajouter et déployer le rôle AD RMS.

  • Administration PowerShell. Cette fonctionnalité s’applique à Windows Server 2008 R2 Standard, Windows Server 2008 R2 Enterprise, Windows Server 2008 R2 Datacenter, Windows Server 2008 R2 Foundation et Microsoft® Hyper-V™ Server 2008 R2. Avant Windows Server 2008 R2, la fonctionnalité d’administration AD RMS était disponible via le Gestionnaire de serveur ou des scripts. Dans Windows Server 2008 R2, toutes les fonctionnalités d’administration pour le rôle AD RMS sont également disponibles via les applets de commande Windows PowerShell.

Services noyau et principes de base

Stratégie de groupe

Dans Windows Server 2008 R2, la Stratégie de groupe est améliorée comme suit :

  • Nouveaux applets de commande Windows PowerShell. Cette fonctionnalité s’applique à Windows Server 2008 R2 Standard, Windows Server 2008 R2 Enterprise, Windows Server 2008 R2 Datacenter et Windows Server 2008 R2 Foundation. Avant Windows Server 2008 R2, les informaticiens géraient et automatisaient la Stratégie de groupe via la Console de gestion des stratégies de groupe (GPMC) ou avec des scripts écrits pour les interfaces COM GPMC. Windows Server 2008 R2 comprend un jeu puissant de 25 applets de commande, qui permet de gérer et automatiser la Stratégie de groupe via Windows PowerShell. Avec ces applets de commande, un administrateur informatique peut sauvegarder, restaurer et configurer (via les paramètres de Registre) des objets de stratégie de groupe, ainsi que de créer des rapports s’y rapportant. Cette fonctionnalité est ajoutée lorsque la console GPMC est installée.

  • Prise en charge ADMX pour Reg_QWORD & Reg_MultiSZ. Avant Windows Server 2008 R2, vous ne pouviez pas configurer une clé de Registre de type QWORD ou MultiSZ via les modèles d’administration de stratégie de groupe (ADMX). Le schéma ADMX a été mis à jour pour prendre en charge les types de Registre QWORD et MultiSZ.

  • Améliorations de l’éditeur ADMX. Cette fonctionnalité s’applique à Windows Server 2008 R2 Standard, Windows Server 2008 R2 Enterprise, Windows Server 2008 R2 Datacenter et Windows Server 2008 R2 Foundation. Avant Windows Server 2008 R2, l’éditeur ADMX s’affichait sous forme de boîte de dialogue à onglets, non redimensionnable. Le texte de l’interface était souvent rogné et le contenu de l’aide était difficile à trouver. Le nouvel éditeur ADMX s’affiche dans une fenêtre redimensionnable qui évite que le texte ne soit rogné. De plus, les informations relatives aux paramètres, notamment l’aide et les commentaires, sont plus faciles à trouver.

  • Améliorations apportées aux préférences des stratégies de groupe. Cette fonctionnalité s’applique à Windows Server 2008 R2 Standard, Windows Server 2008 R2 Enterprise, Windows Server 2008 R2 Datacenter et Windows Server 2008 R2 Foundation. Des nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées aux préférences des stratégies de groupe pour pouvoir configurer Internet Explorer® 8. Des nouvelles fonctionnalités sont également disponibles dans les tâches planifiées et les modes de gestion de l’alimentation pour Windows Server 2008 R2. Les informaticiens peuvent utiliser les préférences des stratégies de groupe pour configurer les paramètres d’Internet Explorer 8, des tâches planifiées et des modes de gestion de l’alimentation de façon centralisée. Cette fonctionnalité est ajoutée lorsque la console GPMC est installée. En outre, les extensions côté client des préférences des stratégies de groupe sont incluses dans Windows Server 2008 R2 ; vous n’avez donc pas besoin de les télécharger à partir de Windows Update ou du Centre de téléchargement de Microsoft.

  • Les objets de stratégie de groupe Starter sont inclus dans Windows Windows Server 2008 R2. Huit objets de stratégie de groupe Starter basés sur les instructions de sécurité de Microsoft sont inclus dans Windows Server 2008 R2. L’administrateur peut ainsi les sélectionner à partir de la console GPMC. Avant Windows Server 2008 R2, si un administrateur sélectionnait le nœud Objet de stratégie de groupe Starter dans la console GPMC, celui était vide sauf s’il avait créé ou téléchargé des objets de stratégie de groupe Starter à partir du Centre de téléchargement.

Pour plus d’informations, voir Nouveautés dans la stratégie de groupe.

Windows PowerShell 2.0.

Windows PowerShell 2.0 est compatible avec Windows PowerShell 1.0, mais contient quelques modifications. Vous devez mettre à jour vos scripts et applications pour correspondre aux modifications suivantes :

  • La valeur de l’entrée du Registre PowerShell dans HKLM\SOFTWARE\Microsoft\PowerShell\1\PowerShellEngine a été modifiée en 2.0.

  • Les nouveaux applets de commande et variables ont été ajoutés et peuvent être en conflit avec des variables et des fonctions des profils et des scripts.

  • L’opérateur -ieq effectue une comparaison des caractères prenant en compte les majuscules et les minuscules.

  • L’applet de commande Get-Command dispose de fonctions par défaut (en plus des applets de commande).

  • Les commandes natives qui génèrent l’interface utilisateur ne peuvent pas être envoyées à l’applet de commande Out-Host.

  • Les nouveaux mots clés de langage Begin, Process, End et Dynamic Param peuvent être en conflit avec des mots similaires actuellement utilisés dans des scripts et des fonctions. Des erreurs d’analyse peuvent se produire si ces mots sont interprétés comme des mots clés de langage.

  • La résolution des noms d’applets de commande a été modifiée. Dans Windows PowerShell 1.0, une erreur d’exécution était générée lorsque deux composants logiciels enfichables Windows PowerShell exportaient des applets de commande portant le même nom. Dans Windows PowerShell 2.0, le dernier applet de commande ajouté à la session est exécuté lorsque vous tapez le nom de la commande. Pour exécuter une commande qui ne s’exécute pas par défaut, qualifiez le nom de l’applet de commande avec le nom du composant logiciel enfichable ou du module dont il provient.

  • Un nom de fonction suivi de -? permet d’afficher la rubrique d’aide relative à la fonction, si elle existe.

  • La résolution des paramètres pour les méthodes Microsoft .NET Framework a été modifiée. Dans Windows PowerShell 1.0, si vous appeliez une méthode .NET surchargée avec plusieurs syntaxes adaptées, aucune erreur n’était signalée. Dans Windows PowerShell 2.0, une erreur d’ambiguïté est signalée. En outre, dans Windows PowerShell 2.0, l’algorithme permettant de choisir la méthode la plus adaptée est modifié de manière significative afin de limiter le nombre d’ambiguïtés.

  • Si vous utilisez Import-Module pour charger les commandes qui utilisent des verbes non approuvés ou des caractères restreints dans le nom de commande, vous recevez un avertissement. Utilisez la commande Get-Verb pour afficher la liste des verbes approuvés. N’utilisez aucun des caractères suivants dans les noms de commandes :

    [ # , ( ) { } [ ] & - / \ $ ^ ; : " ' < > | ? @ ` * ~ % + =

  • Si vous énumérez une collection dans le pipeline et que vous essayez de la modifier, Windows PowerShell 2.0 génère une exception. Par exemple, les commandes suivantes fonctionnent dans Windows PowerShell 1.0, mais échouent après la première itération de pipeline dans Windows PowerShell 2.0.

    $h = @{Name="Hello"; Value="Test"}
    $h.keys | foreach-object {$h.remove($_)}
    
    Pour éviter cette erreur, créez une sous-expression pour l’énumérateur avec les caractères $(), comme illustré ci-dessous :

    $($h.keys) | foreach-object {$h.remove($_)}
    

Pour plus d’informations, voir Nouveautés de Windows PowerShell dans le TechCenter Windows Server.

Encodeur et décodeur vocaux Windows Media Audio

Les DMO (DirectX Media Objects) pour l’encodeur vocal Windows Media Audio (wmspdmoe.dll) et le décodeur vocal Windows Media Audio (wmspdmod.dll) ont été mis à jour dans Windows Server 2008 R2. Ils produisent désormais une erreur si vous tentez de les utiliser en dehors du jeu de taux d’échantillonnage pris en charge, à savoir 8 kHz, 16 kHz, 11,25 kHz et 22,5 kHz.

Programme d’installation de Windows Update en mode autonome

Le programme d’installation de Windows Update en mode autonome (Wusa.exe) fournit les améliorations suivantes dans Windows Server 2008 R2 :

  • Prise en charge de la désinstallation. Avant Windows Server 2008 R2, Wusa.exe incluait uniquement la prise en charge de l’installation. Dans Windows Server 2008 R2, Wusa.exe inclut la prise en charge de la désinstallation afin que les administrateurs puissent désinstaller des mises à jour à partir d’une ligne de commande. Les utilisateurs peuvent désinstaller une mise à jour en fournissant le chemin d’accès du fichier .msu ou le numéro de package (à partir de la Base de connaissances Microsoft) de la mise à jour à désinstaller.

    Utilisez la commande suivante pour désinstaller une mise à jour en spécifiant le chemin d’accès complet de la mise à jour :

    wusa.exe /uninstall <Path>
    
    Utilisez la commande suivante pour désinstaller une mise à jour en spécifiant le numéro de package de la mise à jour à partir de la Base de connaissances Microsoft :

    wusa.exe /uninstall /kb:<KB Number>
    
  • Paramètres de ligne de commande supplémentaires. Des nouveaux paramètres sont disponibles dans Windows Server 2008 R2 pour activer la consignation, extraire le contenu d’un fichier .msu, et contrôler le comportement au redémarrage lorsqu’une mise à jour est installée en mode silencieux.

     

    Paramètre de ligne de commande Windows Server 2008 Windows Server 2008 R2

    /log

    Non disponible. La consignation ne peut être activée qu’à l’aide d’outils de suivi.

    Le nouveau paramètre active la consignation via l’outil Wusa.exe.

    /extract

    Non disponible. Le contenu des fichiers .msu peut uniquement être extrait à l’aide de l’outil Expand.exe.

    Le nouveau paramètre active les fichiers .msu pour qu’ils puissent être extraits à l’aide de l’outil Wusa.exe.

    /quiet

    Prise en charge de l’option /norestart uniquement.

    Développé pour prendre en charge les options /forcerestart, /warnrestart et /promptrestart.

  • Informations d’erreur étendues. L’outil Wusa.exe fournit des informations plus détaillées en cas d’erreur, afin de pouvoir dégager un meilleur diagnostic.

     

    Erreur Code d’erreur dans Windows Server 2008 Code d’erreur dans Windows Server 2008 R2

    La mise à jour est déjà installée.

    1 (S_FALSE)

    0x240006 (WU_S_ALREADY_INSTALLED)

    La mise à jour n’est pas applicable.

    1 (S_FALSE)

    0x80240017 (WU_E_NOT_APPLICABLE)



    noteRemarque
    Une mise à jour a été publiée pour fournir les codes d’erreur pour Windows Server 2008 R2 sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server 2008. Pour plus d’informations sur la mise à jour, voir l’article 949545 de la Base de connaissances Microsoft (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=151807).

TCP Chimney

Le comportement par défaut des déchargements TCP a été modifié comme suit :

  • Sur les cartes réseau 10 GbE, les connexions TCP sont déchargées par défaut.

  • Sur les cartes réseau 1 GbE, les connexions TCP ne sont pas déchargées par défaut.

Pour décharger les connexions TCP sur une carte réseau 1 GbE, vous devez activer explicitement le déchargement TCP. Pour activer le déchargement TCP, procédez comme suit :

  1. Vérifiez qu’une carte réseau 1 GbE compatible avec TCP Chimney est installée sur l’ordinateur et que le déchargement TCP est activé sur la carte réseau.

  2. Exécutez les commandes suivantes à partir d’une invite de commandes avec élévation de privilèges :

    netsh int tcp set global chimney=enabled
    

Service de transfert intelligent en arrière-plan

Le Service de transfert intelligent en arrière-plan (BITS) 4.0 tire parti de l’infrastructure de BranchCache™ pour fournir une fonctionnalité de transfert de fichiers pair à pair. Il n’interagit pas avec la solution de mise en cache partagée entre systèmes homologues de BITS 3.0 incluse dans Windows Vista® et Windows Server 2008.

noteRemarque
Suite à cette modification, toute application ou tout service d’entreprise (tel que WSUS (Windows Server Update Services)) qui utilise la mise en cache partagée entre systèmes homologues de BITS 3.0 doit télécharger les fichiers directement depuis le serveur d’origine, au lieu de les extraire sur un ordinateur homologue. Pour éviter ou résoudre ce problème, utilisez un ordinateur sur lequel Windows Server 2008 R2 et BranchCache sont installés.

Nouveaux outils de migration serveur et guides de migration

Les outils de migration serveur et les guides de migration sont ajoutés pour faciliter le processus de migration des rôles serveur, des paramètres du système d’exploitation et des données d’un serveur existant exécutant Windows Server® 2003, Windows Server 2003, Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2 vers un ordinateur exécutant Windows Server 2008 R2. La plupart de ces outils et guides de migration prennent en charge :

  • les migrations entre architectures (plateformes x86 à x64) ;

  • les migrations entre environnements physiques et virtuels ;

  • les migrations entre les options d’installation complète et Server Core du système d’exploitation Windows Server.

Les outils de migration serveur, les guides de migration, ou les deux, sont disponibles pour les rôles de serveur Services de domaine Active Directory, DNS, DHCP, Services de fichiers et Services d’impression, les fonctionnalités BranchCache, les données et les dossiers partagés, les données de configuration IP, et les utilisateurs et groupes locaux.

Pour plus d’informations, voir Migration vers Windows Server 2008 R2 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=128554).

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft