Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Nouveautés des espaces de stockage dans Windows Server 2012 R2

Publication: septembre 2013

Mis à jour: septembre 2013

S'applique à: Windows Server 2012 R2



Cette rubrique décrit les fonctionnalités qui ont été ajoutées aux espaces de stockage dans Windows Server 2012 R2, notamment les niveaux de stockage, le cache en écriture différée et la parité double.

Les espaces de stockage fournissent des solutions de stockage économiques, de haute disponibilité, évolutives et flexibles pour des déploiements virtuels ou physiques. Les espaces de stockage proposent des fonctionnalités de virtualisation de stockage avancées qui permettent aux clients d’utiliser le stockage standard pour des déploiements sur plusieurs nœuds évolutifs ou à un seul serveur. Ils conviennent à de nombreux clients, notamment aux sociétés d’hébergement cloud et d’entreprise qui utilisent Windows Server pour la haute disponibilité et un stockage évolutif économique. Pour plus d’informations, voir Vue d’ensemble des espaces de stockage.

Le tableau suivant décrit les modifications apportées à la fonctionnalité Espaces de stockage disponibles dans cette version.

 

Fonctionnalité/fonction Nouveauté ou mise à jour ? Description

Niveaux de stockage

Nouveauté

Déplace automatiquement les données souvent utilisées vers un stockage plus rapide (disque SSD) et les données rarement utilisées vers un stockage moins rapide (disque dur).

Cache en écriture différée

Nouveauté

Met en cache des opérations d’écriture aléatoires sur des disques SSD, ce qui réduit la latence des écritures.

Prise en charge des espaces de parité pour les clusters de basculement

Nouveauté

Permet de créer des espaces de parité sur les clusters de basculement.

Parité double

Nouveauté

Stocke deux copies des informations de parité sur un espace de parité, ce qui vous protège contre deux pannes de disque physique simultanées et optimise l’efficacité du stockage.

Reconstruction automatique des espaces de stockage à partir d’un espace disponible du pool de stockage

Nouveauté

Réduit le temps nécessaire à la reconstruction d’un espace de stockage après une panne de disque physique en utilisant la capacité partagée du pool plutôt qu’un unique échange à chaud.

Avec les niveaux de stockage, vous créez des disques virtuels qui se composent de deux couches de stockage :

  • Une couche de disques SSD pour les données souvent utilisées

  • Une couche de disques durs pour les données moins souvent utilisées

Les espaces de stockage déplacent de façon transparente les données entre ces deux niveaux (au niveau des sous-fichiers), en fonction de la fréquence d’accès aux données.

Quels sont les avantages ?

Les niveaux de stockage associent les avantages des disques SSD et des disques durs. Ils améliorent les performances des données les plus utilisées (“hot”) en les déplaçant vers des disques SSD, sans pour autant supprimer la possibilité de stockage de grandes quantités de données sur des disques durs économiques.

Qu’est-ce que ça change ?

Les éléments suivants fonctionnent différemment avec les niveaux de stockage :

  • Pour créer un espace de stockage avec des niveaux de stockage, le pool de stockage doit disposer d’un nombre suffisant de disques durs et de disques SSD pour prendre en charge la disposition de stockage sélectionnée, et les disques durs doivent disposer de suffisamment d’espace libre.

  • Quand vous créez un espace de stockage à l’aide de l’Assistant Nouveau disque virtuel ou de l’applet de commande New-VirtualDisk, vous pouvez indiquer que vous voulez créer le disque virtuel avec des niveaux de stockage.

  • Pour créer un espace de stockage avec des niveaux de stockage, le disque virtuel doit utiliser une allocation fixe, et le nombre de colonnes sera identique sur les deux niveaux (un espace de stockage à quatre colonnes, en miroir bidirectionnel nécessite huit disques SSD et huit disques durs).

  • Les volumes qui sont créés sur des disques virtuels qui utilisent les niveaux de stockage doivent être de la même taille que le disque virtuel.

  • Les administrateurs peuvent épingler (assigner) des fichiers au niveau de disque dur standard ou au niveau SSD plus rapide en utilisant l’applet de commande Set-FileStorageTier. Cela permet un accès aux fichiers à partir du niveau qui convient le mieux.

  • De nouvelles applets de commande Windows PowerShell sont disponibles pour les niveaux de stockage, et l’applet de commande New-VirtualDisk comprend les paramètres –StorageTiers et -StorageTierSizes.

    • Set-FileStorageTier

    • Get-FileStorageTier

    • Clear-FileStorageTier

    • New-StorageTier

    • Get-StorageTier

    • Set-StorageTier

    • Resize-StorageTier

    • Remove-StorageTier

    • Get-StorageTierSupportedSize

Pour plus d’informations sur les niveaux de stockage, voir : Pas à pas pour les niveaux de stockage des espaces de stockage dans Windows Server 2012 R2.

Les espaces de stockage peuvent utiliser des disques SSD dans le pool de stockage pour créer un cache en lecture différée qui prend en charge les pannes de courant et qui met en cache l’écriture de petits volumes aléatoires sur des disques SSD avant de les écrire sur les disques durs.

Quels sont les avantages ?

Les écritures aléatoires de petite taille sont fréquentes en entreprise et peuvent avoir un impact sur les performances d’autres transferts de données. En utilisant des disques SSD (parfaits pour l’accès aléatoire) pour un cache en écriture différée, les espaces de stockage permettent de réduire la latente des écritures aléatoires et limitent l’impact sur les performances des autres transferts de données.

Qu’est-ce que ça change ?

Le cache en écriture différée est transparent pour les administrateurs et les utilisateurs, et il est créé sur tous les nouveaux disques virtuels si le pool de stockage contient suffisamment de disques SSD, selon les conditions suivantes requises pour l’espace de stockage associé :

  • Les espaces simples nécessitent un disque SSD

  • Les espaces en miroir bidirectionnels et les espaces à parité simple nécessitent deux disques SSD

  • Les espaces en miroir triple et les espaces à parité double nécessitent trois disques SSD

Le cache en écriture différée fonctionne avec tous les types d’espaces de stockage, notamment les espaces de stockage avec niveaux de stockage.

Les nouveaux espaces de stockage créés utilisent automatiquement un cache en écriture différée de 1 Go par défaut quand le pool de stockage contient suffisamment de disques physiques avec MediaType égal à SSD ou Usage égal à Journal pour prendre en charge le paramètre de résilience spécifié. S’il n’existe pas suffisamment de disques physiques avec ces paramètres, la taille du cache en écriture différée est définie sur 0, sauf pour les espaces de parité où elle est égale à 32 Mo.

Avec les espaces de stockage, vous créez des espaces de parité sur les clusters de basculement.

Quels sont les avantages ?

Les charges de travail qui nécessitent une capacité d’utilisation supérieure aux espaces en miroir peuvent désormais utilise des espaces de parité avec une ou deux copies des informations de parité (parité simple ou double) pour optimiser la capacité et la résilience, tout en continuant à proposer le basculement sur un autre nœud du cluster.

Qu’est-ce que ça change ?

La disposition du stockage de parité est optionnelle quand vous créez des disques virtuels dans le Gestionnaire de serveur ou avec l’applet de commande New-VirtualDisk.

La parité double stocke deux copies des informations de parité dans un espace de parité, ce qui vous protège contre deux pannes disque simultanées.

Quels sont les avantages ?

La parité double permet un niveau de résilience élevé quand vous utilisez un espace de parité avec un grand nombre de disques ou quand vous voulez vous protéger contre deux pannes disque simultanées.

Qu’est-ce que ça change ?

Le type de résilience de la parité double est optionnel quand vous créez des disques virtuels dans le Gestionnaire de serveur ou avec l’applet de commande New-VirtualDisk.

Les espaces de stockage permettent désormais de reconstruire les espaces de stockage à partir de l’espace disponible du pool de stockage plutôt qu’en utilisant des échanges à chaud.

Quels sont les avantages ?

La durée de reconstruction est plus rapide, car plusieurs disques du pool acceptent les données stockées sur le disque en panne, au lieu de devoir attendre l’écriture de toutes les données par un unique échange à chaud. De plus, les lecteurs d’échange à chaud ne sont plus nécessaires, et l’espace disponible du pool de stockage fournit de meilleures fonctionnalités et performances au pool.

Qu’est-ce que ça change ?

Quand un disque physique est défaillant, les données du disque physique sont copiées sur plusieurs disques physiques du pool (et le niveau de résilience précédent est conservé) plutôt que d’être copiées sur un unique échange à chaud. Les administrateurs n’ont plus besoin d’allouer des disques physiques en tant qu’échange à chaud dans le pool de stockage.

Le tableau suivant fournit des ressources supplémentaires pour l’évaluation des espaces de stockage.

 

Type de contenu Références

Évaluation du produit

Ressources de la communauté

Technologies connexes

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2014 Microsoft