Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Ce sujet n'a pas encore été évalué - Évaluez ce sujet

Windows Server Migration Common Tasks and Information

Mis à jour: février 2010

S'applique à: Windows Server 2008 R2

Les administrateurs peuvent utiliser les Outils de migration Windows Server pour effectuer la migration des rôles de serveur, fonctionnalités, partages, paramètres de système d'exploitation et autres données vers des ordinateurs exécutant Windows Server® 2008 R2. Ce document fournit des informations supplémentaires sur l'utilisation des applets de commande Windows PowerShell des Outils de migration Windows Server, ainsi que sur la façon d'ouvrir et de fermer les ports du Pare-feu Windows®.

noteRemarque
Les commentaires détaillés que vous pouvez nous faire parvenir sont très importants et nous aident à rendre les guides de migration de Windows Server aussi fiables, complets et simples à utiliser que possible. Vous pouvez en quelques instants noter cette rubrique en cliquant sur les étoiles dans l'angle supérieur droit de la page (1=médiocre, 5=excellent), puis ajouter des commentaires à l'appui de votre évaluation. Décrivez ce que vous avez aimé, ce que vous n'avez pas aimé ou ce que vous souhaitez trouver dans les versions ultérieures de cette rubrique. Pour nous envoyer d'autres suggestions sur l'amélioration des guides ou utilitaires de migration, publiez vos commentaires sur le forum de migration de Windows Server (page éventuellement en anglais).

À qui s'adresse ce guide ?

Les informations de ce guide s'adressent principalement aux administrateurs qui effectuent des migrations des éléments suivants.

D'autres guides et informations concernant la migration sont disponibles sur le Portail de la migration de Windows Server (http://www.microsoft.com/migration).

Contenu de ce guide

Ouverture des ports dans le Pare-feu Windows

Les instructions suivantes concernent l'ouverture des ports dans le Pare-feu Windows. Si le pare-feu dont vous disposez n'est pas un pare-feu Microsoft®, recherchez dans votre guide les instructions relatives à l'ouverture des ports du pare-feu. L'ouverture des ports dans le Pare-feu Windows peut être effectuée via l'interface de ligne de commande.

ImportantImportant
L'ouverture des ports dans votre pare-feu peut laisser le serveur exposé à des attaques malveillantes. Assurez-vous de bien comprendre le fonctionnement du pare-feu avant d'ouvrir des ports.

Pour ouvrir des ports du Pare-feu Windows à l'aide de la ligne de commande (effectuez l'une des opérations suivantes) :

  1. Ouvrez une fenêtre d'invite de commandes avec des droits d'utilisateur élevés, tapez ce qui suit, puis appuyez sur ENTRÉE.

    • Sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server 2003, tapez :

      netsh firewall add allowedprogram program=%windir%\System32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe name="ServerMigration" mode=ENABLE
      
    • Sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server® 2008 ou Windows Server 2008 R2, tapez les commandes suivantes dans l'ordre indiqué, en appuyant sur ENTRÉE après chaque commande.

      1. netsh advfirewall firewall add rule name=ServerMigration(TCP-In) dir=in program=%windir%\System32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe action=allow protocol=TCP localport=7000
        
      2. netsh advfirewall firewall add rule name=ServerMigration(UDP-In) dir=in program=%windir%\System32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe action=allow protocol=UDP localport=7000
        
  2. Si vous avez modifié le comportement par défaut du Pare-feu Windows pour bloquer l'ensemble du trafic sortant sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2, vous devez activer explicitement le trafic sortant sur le port UDP 7000. Pour ce faire, ouvrez une fenêtre d'invite de commandes avec des droits d'utilisateur élevés, tapez ce qui suit, puis appuyez sur ENTRÉE.

    netsh advfirewall firewall add rule name=ServerMigration(UDP-Out) dir=out program=%windir%\System32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe action=allow protocol=UDP localport=7000
    

Fermeture des ports dans le Pare-feu Windows

Il est fortement recommandé de fermer les ports du Pare-feu Windows, une fois l'opération de transfert de données terminée.

Pour fermer des ports du Pare-feu Windows à l'aide de la ligne de commande (effectuez l'une des opérations suivantes) :

  • Sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server 2003, ouvrez une fenêtre d'invite de commandes, tapez ce qui suit, puis appuyez sur ENTRÉE.

    netsh firewall delete allowedprogram program=%windir%\System32\WindowsPowerShell\v1.0\powershell.exe
    
  • Sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2, ouvrez une fenêtre d'invite de commandes avec des droits d'utilisateur élevés, puis tapez les deux commandes suivantes. Appuyez sur ENTRÉE après chaque commande.

    netsh advfirewall firewall delete rule name=ServerMigration(TCP-In)
    
    netsh advfirewall firewall delete rule name=ServerMigration(UDP-Out)
    

Utilisation d'applets de commande Windows PowerShell

Les applets de commande ou cmdlet (prononcer commande-let) sont des commandes intégrées incluses avec Windows PowerShell, installées par défaut dans le cadre de Windows Server 2008 R2. Pour plus d'informations sur Windows PowerShell et le fonctionnement des applets de commande, voir la section (éventuellement en anglais) Windows PowerShell (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=122931) sur le site Web de Microsoft.

Sauf lorsque cela est spécifiquement indiqué, les applets de commande Windows PowerShell ne respectent pas la casse.

Il est possible d'obtenir de l'aide détaillée sur une syntaxe spécifique, des paramètres et des instructions d'utilisation pour toute applet de commande Windows PowerShell installée, en tapant Get-Help <cmdlet_name> -full dans une session Windows PowerShell, où cmdlet_name représente le nom de l'applet de commande sur laquelle vous souhaitez vous renseigner.

Sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server 2008 ou Windows Server 2008 R2, les applets de commande Windows PowerShell qui font partie des Outils de migration Windows Server doivent être exécutées dans une session Windows PowerShell ouverte avec des droits d'utilisateur élevés. Pour ce faire, cliquez sur Démarrer, sur Tous les programmes, sur Accessoires, sur Windows PowerShell, cliquez avec le bouton droit sur Windows PowerShell, puis cliquez sur Exécuter en tant qu'administrateur. Vous n'avez pas à ouvrir une session Windows PowerShell avec des droits d'utilisateur élevés pour exécuter les Outils de migration Windows Server sur Windows Server 2003.

Bien que la plupart des commandes de migration soient des applets de commande Windows PowerShell, vous pouvez exécuter des fichiers exécutables dans une session Windows PowerShell en ajoutant une esperluette (&) avant le nom du fichier exécutable. L'esperluette représente l'opérateur d'appel dans Windows PowerShell.

Si le fichier exécutable ne se trouve pas dans le répertoire actif, ajoutez le chemin d'accès complet, comme indiqué dans les exemples suivants. Si le nom d'un fichier exécutable contient des espaces, placez-le entre guillemets. Si vous exécutez le fichier exécutable à partir du répertoire actif, faites précéder le nom du fichier de .\.

  • Fichier exécutable ne se trouvant pas dans le répertoire actif : PS C:\> & C:\Windows\System32\notepad.exe

  • Fichier exécutable se trouvant dans le répertoire actif : PS C:\Windows\System32> & .\notepad.exe

  • Nom de fichier exécutable contenant un espace et présent dans le répertoire actif : PS C:\Windows\System32> & ".\executable test.exe"

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2014 Microsoft. Tous droits réservés.