Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Guide de déploiement pour Windows Server 2008 R2 avec SP1 et Windows 7 avec SP1

Publication: juillet 2010

Mis à jour: avril 2011

S'applique à: Windows 7 with SP1, Windows Server 2008 R2 with SP1

Ce guide est destiné aux administrateurs informatiques chargés du déploiement de Windows Server® 2008 R2 ou Windows® 7 Service Pack 1 (SP1). Ce document inclut des informations techniques, des procédures et des recommandations pour l’installation du SP1 dans un environnement professionnel ou d’entreprise. Il comporte des informations de base sur les systèmes d’exploitation. Néanmoins, nous supposons que vous possédez déjà une expérience de l’utilisation de Windows Server 2008 R2, Windows 7 et des installations de mises à jour.

Pour plus d’informations sur le déploiement, consultez les ressources Microsoft suivantes :

Le tableau suivant contient la définition des termes utilisés dans ce document.

 

Terme Définition

Installation intégrée

Également appelée « installation slipstream ». Avec cette méthode d’installation, le Service Pack est intégré au système d’exploitation. De ce fait, les deux outils sont installés simultanément. Utilisez l’installation intégrée pour mettre à niveau les ordinateurs et pour exécuter des installations propres sur les ordinateurs qui n’ont pas de système d’exploitation.

Hors connexion

Dans le contexte de la mise à jour d’images, le terme « hors connexion » fait référence à la mise à jour ou à la modification d’une image de système d’exploitation qui n’est pas en cours d’exécution. Il est par exemple possible de mettre à jour un fichier image Windows® (.wim) à l’aide d’ImageX dans le Kit d’installation automatisée (Windows AIK, Windows Automated Installation Kit).

En ligne

Dans le contexte de la mise à jour d’images, le terme « en ligne » fait référence à la mise à jour ou à la modification d’une image de système d’exploitation sur lequel l’ordinateur s’exécute. Par exemple, l’installation d’une mise à jour à l’aide de Windows Update est une opération dite « en ligne ».

Package

Ensemble de fichiers représentant une mise jour qui permet de corriger un problème ou d’introduire une nouvelle fonctionnalité. Les packages comportent notamment les fichiers de composants et les métadonnées nécessaires à leur gestion.

Service Pack

Outil permettant la consolidation et la distribution des mises à jour du produit. Les Service Packs sont des packages logiciels pouvant contenir des mises à jour relatives à la fiabilité du système, à la compatibilité des programmes, à la sécurité, etc. Ces mises à jour sont regroupées pour faciliter leur téléchargement et leur installation. Un Service Pack comporte l’ensemble des correctifs disponibles à ce jour, ainsi que les améliorations apportées aux composants existants.

Package autonome

Version du package SP1 contenant les fichiers nécessaires à l’installation du package sur un ordinateur (même si ce dernier n’est pas doté d’une connexion Internet). Toutefois, lorsque vous installez le package SP1 à partir de Windows Update, seuls les fichiers requis par cet ordinateur spécifique sont téléchargés et installés. Il existe généralement une importante différence de taille entre un package téléchargé à l’aide de Windows Update et le package autonome correspondant.

Mettre à jour/Mise à jour

  • Nom : ensemble des mises à jour, correctifs cumulatifs, Service Packs, Feature Packs, mises à jour critiques, mises à jour de sécurité ou correctifs logiciels permettant d’améliorer ou de corriger un produit commercialisé par Microsoft. Pour obtenir la définition de chaque type de mise à jour, consultez l’article 824684 dans la Base de connaissances Microsoft (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=43258).

  • Verbe : consiste à actualiser un ordinateur ou un fichier.

Mettre à niveau/Mise à niveau

  • Nom : package logiciel permettant de remplacer une version donnée d’un produit par une version plus récente.

  • Verbe : consiste à mettre à jour les fichiers d’un programme, des dossiers et des entrées de Registre en les dotant d’une version plus récente. Cette action s’effectue en lançant l’exécutable Setup.exe à partir d’un support d’installation. Une mise à niveau conserve les fichiers et paramètres existants inchangés, à la différence d’une nouvelle installation qui supprime et réinstalle tous les fichiers.

Windows Server 2008 R2 et Windows 7 SP1 constitue une collection de mises à jour et d’améliorations recommandées destinées à Windows, qui sont regroupées dans une seule mise à jour des composants installables. Windows Server 2008 R2 SP1 fournit aussi un ensemble complet d’innovations pour la virtualisation d’entreprise, notamment de nouvelles fonctionnalités de virtualisation avec Mémoire dynamique et Microsoft RemoteFX™.

Actuellement, aucun problème important nécessitant des mesures adaptées avant ou immédiatement après l’installation, n’a été signalé ou détecté lors des tests. Les notes de mise à jour sont constamment mises à jour, de sorte que tout problème détecté ou signalé sera reporté aux emplacements suivants :

Pour plus d’informations sur des composants spécifiques, consultez les documents connexes à partir des sections correspondantes plus loin dans ce document.

Vous devez effectuer les tâches suivantes pour pouvoir déployer le SP1 :

Cette procédure vous aidera à planifier le déploiement de ce Service Pack : passez les questions ci-après en revue ainsi que les scénarios de déploiement exposés, vérifiez la compatibilité des applications et prenez connaissance de certains points à prendre considération avant la virtualisation.

  • Tenir compte des questions de planification

  • Passer en revue les scénarios de déploiement disponibles

  • Vérifier la compatibilité des applications

  • Tenir compte des considérations pour la virtualisation

Tenir compte des questions de planification. Pour déterminer quel scénario ou quelle combinaison de scénarios de déploiement du SP1 convient le mieux à votre entreprise, tenez compte des questions suivantes. Notez que la documentation de Microsoft Deployment Toolkit (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=108442) contient les meilleures pratiques et des outils pour vous permettre de répondre aux questions relatives à l’installation d’image intégrée. Vous pouvez par exemple tenir compte des questions suivantes.

  • Procédez-vous à la mise à jour d’ordinateurs exécutant Windows Server 2008 R2 ou Windows 7, à de nouvelles installations ou à une mise à niveau d’une version précédente de Windows Server 2008 R2 ou Windows 7 ?

  • Quelle option d’installation dois-je utiliser ?

  • À quel emplacement les fichiers du Service Pack sont-ils stockés ?

  • Y-a-t-il des impacts sur mes processus de gestion des modifications et de la configuration ?

  • De quelle façon dois-je tester et valider les installations de Service Pack ou d’image avant le déploiement ?

  • Quelle capacité réseau est nécessaire pour garantir que le déploiement du Service Pack n’a pas d’impact négatif sur le réseau ou ne diminue pas les performances des autres applications d’entreprise ?

  • Comment puis-je déterminer que la version du Service Pack a été installée ?

Passer en revue les scénarios de déploiement disponibles. Pour cette version, six scénarios d’installation sont pris en charge :

Ces méthodes de déploiement sont étudiées plus en détail dans la section Déployer le SP1.

Vérifier la compatibilité des applications. Application Compatibility Toolkit (ACT) 5.6 vous permet d’identifier et de gérer le portefeuille des applications, ce qui réduit considérablement les coûts et le temps nécessaires à la résolution des problèmes. Pour obtenir plus d’informations et télécharger ACT 5.6, voir http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?familyid=24DA89E9-B581-47B0-B45E-492DD6DA2971&displaylang=en (en anglais).

Points à prendre en considération pour la virtualisation. Ces considérations s’appliquent uniquement si vous avez l’intention d’installer ce Service Pack sur un ordinateur exécutant Hyper-V™, plus particulièrement si vous utilisez les nouvelles fonctionnalités RemoteFX ou Mémoire dynamique sur l’un des ordinateurs virtuels. À défaut, ignorez cette étape et passez à la section Effectuer les tâches de prédéploiement.

Ces considérations s’appliquent uniquement si vous avez l’intention d’installer ce Service Pack sur des ordinateurs virtuels Windows Server 2008 R2 ou Windows 7, plus particulièrement si vous utilisez les nouvelles fonctionnalités Microsoft RemoteFX ou Mémoire dynamique. À défaut, ignorez cette étape et passez à la section Effectuer les tâches de prédéploiement.

Si vous utilisez Hyper-V sur des ordinateurs sur lesquels vous souhaitez installer ce Service Pack, tenez compte des considérations suivantes :

  • Vous pouvez importer et exporter des ordinateurs virtuels librement entre des serveurs de virtualisation exécutant Windows Server 2008 R2 et Windows Server 2008 R2 SP1, tant que les fonctionnalités Microsoft RemoteFX et Mémoire dynamique ne sont pas activées sur l’ordinateur virtuel.

    noteRemarque
    Les états et instantanés enregistrés des ordinateurs virtuels sont compatibles entre deux versions, tant que la fonctionnalité Mémoire dynamique ou RemoteFX n’a pas été activée.

  • Les ordinateurs virtuels exécutant Windows en tant que système d’exploitation invité sur lesquels les services d’intégration R2 sont installés fonctionneront normalement sur les serveurs de virtualisation exécutant Windows Server 2008 R2 SP1. Toutefois, les fonctionnalités Mémoire dynamique et RemoteFX nécessitent la version SP1 des services d’intégration, qui comprend aussi d’autres mises à jour et améliorations. Pour obtenir la version SP1 de ces services, installez le SP1 sur le système d’exploitation invité ou utilisez le Gestionnaire Hyper-V (voir Hyper-V Getting Started Guide pour obtenir des détails).

Pour plus d’informations sur Microsoft RemoteFX™, consultez « Nouveautés de RemoteFX » à l’adresse suivante : http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=192437.

Pour utiliser RemoteFX, le serveur de virtualisation doit exécuter Windows Server 2008 R2 SP1, l’ordinateur virtuel doit exécuter Windows 7 Enterprise SP1 ou Windows 7 Édition Intégrale SP1 et l’ordinateur client distant doit exécuter Windows Server 2008 R2 SP1 ou Windows 7 SP1.

Pour plus d’informations sur la configuration de l’UC et matérielle requise pour RemoteFX, consultez « Considérations matérielles pour RemoteFX » à l’adresse suivante : http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=191918.

Avant d’utiliser RemoteFX, notez les considérations suivantes :

  • Vous devez installer les pilotes de carte vidéo sur le serveur de virtualisation avant d’activer les rôles Services Bureau à distance et Hyper-V. Sinon, la carte vidéo RemoteFX 3D ne sera pas disponible dans le Gestionnaire Hyper-V.

  • Désactivez les unités de traitement graphique qui utilisent un pilote XDDM (Windows XP Display Driver Model).

  • Si vous gérez un commutateur KVM sur IP avec une carte de gestion intégrée, installez le pilote RemoteFX Cap après avoir activé le rôle RemoteFX. Le pilote RemoteFX Cap prend en charge l’accès KVM sur IP avant le point où le système d’exploitation Windows se charge (de façon à vous permettre d’accéder au BIOS). Une fois le système d’exploitation chargé, vous avez accès au serveur RemoteFX à l’aide du protocole RDP (Remote Desktop Protocol) ou d’une solution qui n’est pas fournie par Microsoft pour la gestion KVM sur IP. Pour plus d’informations sur le pilote RemoteFX Cap, consultez le « Guide pas à pas de déploiement de Microsoft RemoteFX sur un serveur hôte de virtualisation des services Bureau à distance unique ».

  • Si vous ne gérez pas de commutateurs KVM sur IP avec une carte de gestion intégrée, désactivez les cartes concernées dans le BIOS.

  • Veillez à installer ce Service Pack sur le système d’exploitation invité Windows 7 avant d’activer un ordinateur virtuel avec une carte 3D. Après avoir installé Windows 7, activez les Services Bureau à distance et vérifiez que vous pouvez vous connecter à distance à l’ordinateur virtuel. Ensuite, arrêtez l’ordinateur virtuel et ajoutez une nouvelle carte vidéo à l’ordinateur virtuel en sélectionnant Ajouter un matériel dans le menu Paramètres du Gestionnaire Hyper-V et en pointant sur Carte vidéo 3D. Démarrez l’ordinateur virtuel et connectez-vous à l’ordinateur virtuel normalement. Pour une expérience utilisateur en 3D, démarrez Mstsc.exe et vérifiez que le paramètre Expérience dans le menu Options est défini à LAN (10 Mbits/s ou plus).

  • Si vous utilisez la carte vidéo 3D, vous ne serez pas en mesure d’utiliser Connexion à un ordinateur virtuel. Utilisez Bureau à distance à la place. Si vous devez utiliser Connexion à un ordinateur virtuel, désinstallez la carte vidéo 3D de l’ordinateur virtuel.

Des conseils supplémentaires sur la configuration et l’utilisation de RemoteFX sont disponibles dans les documents suivants (éventuellement en anglais) :

Nouvelle fonctionnalité d’Hyper-V, Mémoire dynamique, est disponible dans ce Service Pack. Elle permet au serveur de virtualisation de mettre en pool la mémoire et d’ajouter ou de supprimer dynamiquement de la mémoire en fonction de l’utilisation de l’ordinateur virtuel. Ainsi, les ratios de consolidation des ordinateurs virtuels sur le serveur de virtualisation sont plus élevés. Pour utiliser Mémoire dynamique, le serveur de virtualisation doit exécuter Windows Server 2008 R2 SP1 ou Hyper-V Server 2008 R2 avec cette version du Service Pack appliquée.

noteRemarque
Si vous installez ce Service Pack, puis activez Mémoire dynamique pour les ordinateurs virtuels existants, même si vous affectez à la mémoire maximale des ordinateurs virtuels la valeur de mémoire statique précédente, la mémoire maximale sera par défaut de 64 Go. Pour corriger ce problème, affectez de nouveau votre valeur préférée à la mémoire maximale.

Les ordinateurs virtuels exécutant un large éventail de systèmes d’exploitation peuvent utiliser Mémoire dynamique ; pour obtenir la liste complète, consultez le « Guide d’évaluation de Mémoire dynamique » à l’adresse suivante : http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=192444. Ce guide couvre aussi les paramètres et l’utilisation de Mémoire dynamique en détail.

Vous pouvez gérer les ordinateurs virtuels avec la version Windows 7 des outils d’administration de serveur distant (RSAT), bien que vous ne puissiez pas configurer les paramètres de RemoteFX ou Mémoire dynamique avec cette version. La version SP1 de RSAT n’est pas disponible actuellement, par conséquent, pour gérer ces paramètres sur un serveur de virtualisation exécutant Hyper-V Server 2008 R2 avec SP1, utilisez un serveur exécutant Windows Server 2008 R2 avec SP1.

Vous pouvez aussi gérer les serveurs de virtualisation exécutant Windows Server 2008 R2 SP1 à l’aide de System Center Virtual Machine Manager (VMM), mais vous ne pouvez pas configurer les paramètres de RemoteFX ou Mémoire dynamique. Si vous utilisez VMM pour déplacer un ordinateur virtuel sur lequel la fonctionnalité Mémoire dynamique est activée, cette fonctionnalité sera désactivée.

Un cluster Hyper-V Windows Server 2008 R2 peut s’exécuter en tant que cluster mixte de nœuds Windows Server 2008 R2 et Windows Server 2008 R2 avec SP1. Pour plus d’informations sur l’installation d’un Service Pack dans un cluster, voir http://support.microsoft.com/kb/174799/fr-fr. Avant d’installer le Service Pack sur un cluster, tenez compte des considérations suivantes :

  • N’activez pas les fonctionnalités RemoteFX et Mémoire dynamique tant que l’ensemble du cluster n’a pas été mis à niveau vers Windows Server 2008 R2 avec SP1.

  • La migration d’ordinateurs virtuels sur lesquels la fonctionnalité Mémoire dynamique est activée vers un nœud qui ne prend pas en charge cette fonctionnalité échoue.

    La migration d’ordinateurs virtuels sur lesquels la fonctionnalité RemoteFX est activée vers un nœud sur lequel cette fonctionnalité n’est pas activée échoue.

    Pour effectuer une migration dynamique d’ordinateurs virtuels sur lesquels RemoteFX est activée, tous les nœuds doivent prendre en charge RemoteFX, tous les nœuds doivent utiliser des unités de traitement graphique identiques et RemoteFX doit être activée sur tous les nœuds. Pour plus d’informations sur la configuration système requise pour RemoteFX, consultez « Considérations matérielles pour RemoteFX » à l’adresse suivante : http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=191918.

Effectuez les tâches suivantes avant d’installer le SP1. Si vous installez le SP1 à l’aide de Windows Update, assurez-vous d’effectuer ces tâches avant d’accepter les termes du contrat de licence logiciel Microsoft.

  1. Vérifier l’espace disque requis. Vous trouverez dans le tableau ci-après une estimation de l’espace disque requis pour la partition système, qui comprend le pack de langue anglaise (EN) par défaut. L’espace disque requis est susceptible d’augmenter si l’ordinateur contient des modules linguistiques. Pour plus d’informations sur chaque méthode d’installation, voir Déployer le SP1.



    Pour Windows Server 2008 R2 avec SP1 :

     

    Méthode d’installation Estimation de l’espace disque requis Taille de téléchargement du package

    Installation autonome

    • Avec processeur x64 : 7,4 Go

    • Avec processeur Itanium : 3,6 Go

    • Avec processeur x64 : 903 Mo

    • Avec processeur Itanium : 511 Mo

    Windows Update

    • Avec processeur x64 : 850 Mo

    • Avec processeur Itanium : non applicable

    • Avec processeur x64 : 95,7 Mo

    • Avec processeur Itanium : non applicable

    noteRemarque
    Le SP1 est pris en charge pour les ordinateurs avec processeurs X64 et Itanium.

    Pour plus d’informations sur la configuration système requise pour Windows Server 2008 R2 indépendamment de ce Service Pack, voir http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=190938.



    Pour Windows 7 avec SP1 :

     

    Méthode d’installation Estimation de l’espace disque requis Taille de téléchargement du package

    Installation autonome

    • Avec processeur x86 : 4,1 Go

    • Avec processeur x64 : 7,4 Go

    • Avec processeur x86 : 537 Mo

    • Avec processeur x64 : 903 Mo

    Windows Update

    • Avec processeur x86 : 750 Mo

    • Avec processeur x64 : 1 050 Mo

    • Avec processeur x86 : 44,3 Mo

    • Avec processeur x64 : 73,7 Mo

    Pour plus d’informations sur la configuration système requise pour Windows 7 indépendamment de ce Service Pack, voir Introduction à la Bibliothèque technique de Windows 7.

  2. Lire les notes de mise à jour En général, les notes de mise à jour incluent des informations essentielles sur les problèmes que vous pouvez rencontrer, ainsi que les étapes permettant de les éviter ou de les contourner avant ou immédiatement après l’installation de ce Service Pack.

    Actuellement, aucun problème important nécessitant des mesures adaptées avant ou immédiatement après l’installation, n’a été signalé ou détecté lors des tests. Les notes de mise à jour sont constamment mises à jour, de sorte que tout problème détecté ou signalé sera reporté aux emplacements suivants :

  3. Utiliser un compte administrateur. Ouvrez une session sur votre ordinateur à l’aide d’un compte administrateur, vérifiez que tous les autres utilisateurs sont déconnectés et fermez les applications qui sont ouvertes.

  4. Sauvegarder les données importantes. La sauvegarde doit inclure toutes les données et informations de configuration nécessaires au fonctionnement de votre ordinateur. Il est primordial d’effectuer une sauvegarde des informations de configuration des serveurs, notamment pour les serveurs qui fournissent l’infrastructure réseau, tels que les serveurs DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol). N’oubliez pas de sauvegarder vos partitions de démarrage et système ainsi que les données d’état du système. Pour sauvegarder les informations de configuration, vous avez également la possibilité de créer un jeu de sauvegarde pour la récupération automatique du système.

    Pour les installations à partir de Windows Update et les installations autonomes, le programme d’installation prend automatiquement un point de restauration du système avant le début de l’installation du SP1, qui sauvegarde les fichiers système. Toutefois, vous pouvez aussi sauvegarder n’importe quelle donnée utilisateur avant l’installation du SP1.

  5. Vérifier que les pilotes sont à jour. Utilisez Windows Update et contactez le fabricant de matériel pour obtenir les pilotes mis à jour. Windows Update et le programme d’installation autonome du SP1 bloquent l’installation du SP1 si un pilote problématique est installé, ou génèrent un avertissement en cas de perte mineure de fonctionnalité.

  6. Déconnecter les câbles série des onduleurs. Si un onduleur est connecté à votre ordinateur de destination, déconnectez le câble série avant d’installer le Service Pack. Le programme d’installation essaie de détecter automatiquement les périphériques connectés aux ports série et l’équipement de l’onduleur peut provoquer des problèmes au niveau du processus de détection. Vous pouvez laisser l’ordinateur relié à un onduleur si ce dernier est lui-même connecté. Cependant, assurez-vous de pouvoir alimenter toute l’installation, ce qui peut prendre un certain temps.

  7. Vérifier la disponibilité de l’alimentation. Si vous utilisez un ordinateur portable, branchez-le sur le secteur et ne le débranchez pas ou ne le redémarrez pas au cours de l’installation.

  8. Désactiver le logiciel de protection antivirus. Un logiciel de protection antivirus peut perturber l’installation. Il peut par exemple ralentir fortement l’installation en analysant chaque fichier copié localement sur votre ordinateur.

  9. Gérer les modules linguistiques. Si vous utilisez des modules linguistiques, veillez à suivre l’une des séquences suivantes prises en charge :

    1. Installez Windows Server 2008 R2 ou Windows 7.

    2. Installez ce Service Pack.

    3. Installez le module linguistique mis à jour pour ce Service Pack.

    OU

    1. Installez Windows Server 2008 R2 ou Windows 7.

    2. Installez les modules linguistiques, à l’aide des versions commercialisées avant ce Service Pack.

    3. Installez ce Service Pack.

  10. Vérifier que les fichiers et le magasin de maintenance ne sont pas endommagés. Pour vérifier que l’ordinateur ne contient pas de fichiers endommagés, exécutez l’utilitaire de vérification de disque (Chkdsk.exe), le vérificateur des fichiers système (SFC.exe) et System Update Readiness Tool (CheckSUR.exe) en suivant la procédure ci-après.

    1. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes avec élévation de privilèges (cliquez sur le bouton Démarrer, tapez command dans la zone de recherche Rechercher, cliquez avec le bouton droit sur Invite de commandes, puis cliquez sur Exécuter en tant qu’administrateur).

    2. Exécutez la commande suivante (en supposant que C: correspond au lecteur système) : chkdsk c: /F

    3. Une fois l’exécution de la commande de l’étape 2 terminée, exécutez la commande SFC /Scannow.

    1. Téléchargez la mise à jour KB947821 à partir du Centre de téléchargement Microsoft (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=109180).

    2. Double-cliquez sur le fichier Windows6.0-KB947821-NNN.msu (où NNN correspond à x86, x64 ou ia64) pour exécuter System Update Readiness Tool (CheckSur.exe).

Cette méthode d’installation est destinée aux utilisateurs individuels exécutant Windows Server 2008 R2 ou Windows 7 et ayant configuré Windows Update pour télécharger et installer des mises à jour.

  1. Vérifiez que vous êtes connecté à Internet.

  2. Effectuez l’une des opérations suivantes :

    • Si l’ordinateur est configuré pour installer automatiquement les mises à jour, suivez les instructions pour installer le SP1 lorsque vous y êtes invité.

    • Pour lancer l’installation, suivez les étapes 3 à 7.

  3. Cliquez sur Démarrer, sur Panneau de configuration, double-cliquez sur Windows Update, puis cliquez sur Rechercher les mises à jour.

  4. Sélectionnez la mise à jour SP1, puis cliquez sur Installer.

  5. Le programme d’installation commence l’installation. À l’invite, cliquez sur Redémarrer maintenant. Le programme d’installation vous empêche de vous connecter tant que l’installation du Service Pack n’est pas terminée.

    CautionAttention
    Ne redémarrez ou n’éteignez pas l’ordinateur pendant l’installation. Si vous ne suivez pas cette précaution, il risque de devenir impossible de redémarrer l’ordinateur.

  6. L’installation est terminée une fois que l’écran d’ouverture de session Windows s’affiche. À ce moment-là, ouvrez une session sur l’ordinateur. Une boîte de dialogue s’affiche l’état de l’installation.

Le fichier exécutable d’installation comporte tous les fichiers nécessaires à l’installation du Service Pack. Ce fichier est auto-extractible et vous pouvez l’exécuter à partir de la ligne de commande ou en double-cliquant sur le fichier dans l’Explorateur Windows.

  1. Copiez ou téléchargez le fichier d’installation (Windows6.1-kb976932-nnn.exe) sur un ordinateur. Téléchargez le Service Pack 1 à partir du Centre de téléchargement Microsoft à l’adresse suivante : http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=199583.

  2. Pour exécuter le package, utilisez les options de ligne de commande répertoriées dans cette section ou double-cliquez sur le fichier dans l’Explorateur Windows.

  3. Suivez les instructions de l’Assistant Installation. Le programme d’installation vous empêche de vous connecter tant que l’installation du Service Pack n’est pas terminée.

    CautionAttention
    Ne redémarrez ou n’éteignez pas l’ordinateur pendant l’installation. Si vous ne suivez pas cette précaution, il risque de devenir impossible de redémarrer l’ordinateur.

  4. Une fois la première phase de l’installation terminée, l’ordinateur redémarre automatiquement. Le programme d’installation vous empêche de vous connecter tant que l’installation du Service Pack n’est pas terminée.

  5. L’installation est terminée une fois que l’écran d’ouverture de session Windows s’affiche. À ce moment-là, ouvrez une session sur l’ordinateur. Une boîte de dialogue s’affiche l’état de l’installation.

Utilisez les options décrites dans le tableau suivant pour définir la méthode d’installation du SP1. Faites précéder les options ci-après d’une barre oblique (/) ou d’un trait d’union (-). Notez que les options ne sont pas sensibles à la casse.

Utilisez la syntaxe suivante, où NNN représente x86, x64 ou ia64 :

Windows6.1-kb976932-nnn.exe [/quiet] [/nodialog] [/norestart]

Windows6.1-kb976932-nnn.exe [/quiet] [/nodialog] [/forcerestart | /warnrestart[:<secondes>]] [/promptrestart]

Par exemple, pour exécuter le fichier d’installation en mode silencieux sans avoir à redémarrer l’ordinateur, tapes :

Windows6.1-kb976932-nnn.exe /quiet /norestart

 

Options Description

/forcerestart

Si un redémarrage est nécessaire, cette option oblige les applications ou les documents à fermer.

/nodialog

Supprime la boîte de dialogue de réussite ou d’échec à la fin de l’installation.

/norestart

Ne redémarre pas l’ordinateur une fois l’installation terminée même si cela est nécessaire pour terminer le processus d’installation. Utilisez cette option avec /quiet.

/promptrestart

Une boîte de dialogue signale à l’utilisateur qu’un redémarrage est requis pour terminer l’installation. Utilisez cette option avec /quiet.

/quiet

Exécute l’installation en mode silencieux. Ce mode n’affiche aucune interface utilisateur au cours de l’installation des mises à jour. Cela équivaut à utiliser le mode sans assistance, à ceci près que l’interface utilisateur est masquée. Aucun message ne s’affiche au cours de l’installation hormis la boîte de dialogue de réussite ou d’échec à l’issue de l’installation. Pour supprimer cette boîte de dialogue, vous devez également spécifier l’option /nodialog.

/unattend

Installe le Service Pack en mode sans assistance. Seules les invites d’erreur critique et une barre de progression s’affichent au cours de l’installation. Par exemple, les termes du contrat de licence logiciel Microsoft n’apparaissent pas et l’ordinateur est redémarré automatiquement.

/warnrestart[:<secondes>]

Si un redémarrage est nécessaire, une boîte de dialogue signale à l’utilisateur que l’ordinateur redémarrera une fois le nombre de secondes spécifié écoulé. Cet utilisateur peut soit annuler le redémarrage, soit redémarrer immédiatement l’ordinateur. La valeur par défaut est de 30 secondes.

/? ou /help

Affiche l’utilisation de la commande.

Les scénarios suivants sont applicables aux entreprises souhaitant déployer le SP1 sur plusieurs ordinateurs et/ou déployer des images personnalisées. Il est recommandé d’utiliser le DVD intégré du SP1 pour installer le SP1. Même si cela est déconseillé, si vous disposez d’images Windows Server 2008 R2 ou Windows 7 personnalisées que vous souhaitez mettre à jour, vous pouvez exécuter l’image système Windows, appliquer le Service Pack, puis recapturer l’image. Seule cette méthode dite « en ligne » permet de mettre à jour des images avec SP1. En effet, SP1 ne peut être installé ou désinstallé qu’à partir d’une image hors connexion de Windows Server 2008 R2 ou Windows 7.

Microsoft Deployment Toolkit (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=108442) représente la méthode et la solution recommandée pour vous assister lors du déploiement de Windows Server 2008 R2. Ce kit de ressources peut vous assister dans la conception et le déploiement d’images personnalisées, notamment les déploiements à distance à l’aide de Systems Management server 2003 et System Center Configuration Manager 2007.

Utilisez cette méthode d’installation si vous disposez d’un processus automatisé de reproduction des images. Lors de la création d’images, vous devez installer la version mise à jour de Windows OPK et de Windows AIK, commercialisée pour Windows Server 2008 R2. Pour mettre à jour une image Windows Server 2008 R2 existante, démarrez l’image et mettez-la à jour avec SP1. Vous ne pouvez utiliser qu’une méthode « en ligne » pour mettre à jour des images avec SP1. En outre, vous ne pouvez pas installer ou désinstaller SP1 à partir d’une image hors connexion de Windows Server 2008 R2. Par exemple, il n’existe aucune prise en charge comparable de l’option /integrate dans les versions précédentes de Windows.

Windows Server Update Services (WSUS) vous permet de déployer les dernières mises à jour de produits Microsoft vers les ordinateurs exécutant le système d’exploitation Windows. Grâce à WSUS, vous pouvez gérer entièrement la distribution des mises à jour publiées par Microsoft Update sur les ordinateurs de votre réseau. Pour obtenir des informations générales sur WSUS, voir http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=94244.

Avant de commencer le déploiement avec WSUS, tenez compte des points suivants :

  • Si le serveur WSUS exécute Windows Server 2003, vous devez installer une mise à jour pour garantir le téléchargement de SP1. Pour plus d’informations, voir l’article 938759 de la Base de connaissances à l’adresse (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=108519).

  • Si votre entreprise utilise Service Pack Blocker Tool pour empêcher les utilisateurs individuels d’installer SP1, le fait de publier le Service Pack vers WSUS remplacera automatiquement le blocage et le SP1 sera installé.

Par la suite, SP1 se synchronisera automatiquement avec votre serveur WSUS si le serveur est configuré pour synchroniser les Service Pack Windows Server 2008 R2 ou Windows 7. En attendant, utilisez la procédure suivante pour importer manuellement le Service Pack à partir du site du catalogue Microsoft Update. Le package installé contient les packages requis et SP1. L’ensemble du package sera téléchargé sur chaque ordinateur de destination, contrairement à ce qui se produit avec Windows Update, où seuls les composants nécessaires pour un ordinateur spécifique sont téléchargés.

  1. Ouvrez la console Administrateur WSUS, développez le nœud Mettre à jour les services, puis développez le nœud du serveur WSUS.

  2. Cliquez avec le bouton droit sur Mises à jour, puis cliquez sur Importer les mises à jour.

  3. Sur le site Web du catalogue Microsoft Update, recherchez « 976932 ».

  4. Dans la liste de résultats, cliquez sur Ajouter pour ajouter une ou plusieurs des mises à jour suivantes à votre panier : Windows Server 2008 R2 Service Pack 1 pour systèmes x64 (KB976932) ; Windows 7 Service Pack 1 pour systèmes x64 (KB976932) ; Windows 7 Service Pack 1 (KB976932). Le dernier élément s’applique aux systèmes avec processeurs x86.

  5. Cliquez sur Afficher le panier.

  6. Validez vos sélections et cliquez sur Importer pour importer ces packages.

Cette section explique comment installer une version intégrée de Windows Server 2008 R2 avec SP1 à l’aide des services de déploiement Windows (WDS). Cependant, elle n’explique pas comment installer ou configurer ces services. Pour plus d’informations sur WDS, consultez le Guide pas à pas pour les services de déploiement Windows (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=84628).

Pour déployer une image de Windows Server 2008 R2 avec SP1, utilisez l’une des techniques suivantes :

  • Ajouter l’image Install.wim à partir du DVD contenant la version intégrée du SP1 de Windows Server 2008 R2 au serveur des services de déploiement Windows.

  • Créer une image d’installation personnalisée à partir d’un ordinateur de référence, puis l’ajouter au serveur des services de déploiement Windows pour créer une image de capture et un ordinateur de référence, puis pour créer une image d’installation qui contient la nouvelle image.

  1. Ajoutez le fichier Boot.wim qui se trouve dans le répertoire \Sources du DVD de Windows Server 2008 R2 avec SP1 au serveur des services de déploiement Windows.

  2. Créez une image de capture à partir du fichier Boot.wim et ajoutez-la au serveur des Services de déploiement Windows.

  3. Créez un ordinateur de référence comportant Windows Server 2008 R2, SP1 et les programmes et paramètres que vous voulez inclure dans l’image.

  4. À l’invite de commandes, remplacez les répertoires par \Windows\System32\Sysprep. Exécutez la commande suivante : sysprep /oobe /generalize /reboot.

  1. Redémarrez l’ordinateur, puis appuyez sur F12.

  2. Sélectionnez l’image de capture créée dans l’étape 2 de la procédure précédente.

  3. Dans l’Assistant Capture d’image, sélectionnez le pilote approprié et donnez un nom et une description à l’image.

  4. Cliquez sur Suivant. Vous ne verrez que les pilotes contenant des systèmes d’exploitation préparés avec Sysprep.

  5. Cliquez sur Parcourir et accédez à un emplacement local où vous souhaitez stocker l’image d’installation capturée. Vous devez entrer un emplacement local pour enregistrer la nouvelle image. Dans le cas contraire, vous ne serez pas en mesure de capturer l’image. En cas de défaillance du réseau, cela permet d’éviter que l’image soit endommagée.

  6. Tapez un nom pour l’image en utilisant l’extension de nom de fichier .wim, puis cliquez sur Enregistrer. Vous devez utiliser cette extension pour éviter que la capture échoue.

  7. Suivez le reste des instructions contenues dans l’Assistant Capture d’image.

Grâce à cette image d’installation personnalisée, vous pouvez effectuer un démarrage PXE sur un ordinateur client et installer l’image. Pour plus d’informations, voir le Guide pas à pas pour les services de déploiement Windows (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=84628).

Déployez le Service Pack 1 à l’aide de Microsoft System Center Configuration Manager 2007, Microsoft System Center Essentials ou Microsoft Systems Management Server (SMS) 2003. Pour obtenir une description des options disponibles pour l’installation du Service Pack 1 (particulièrement l’option /wsus), voir la section relative aux options de ligne de commande dans ce guide.

Avant de commencer le déploiement à l’aide de l’un de ces outils, prenez des mesures pour atténuer les problèmes dus aux pilotes :

  • Sachez que Microsoft System Center Configuration Manager et Systems Management Server ne génèrent aucun avertissement ou aucune erreur qui vous empêchera d’installer le Service Pack.

  • Préparez le service de support technique en lui fournissant des informations pour reconnaître et corriger les problèmes liés aux pilotes.

  • Testez les installations SP1 avant le déploiement. Si nécessaire, installez les pilotes mis à jour à partir du site Windows Update ou des fournisseurs dès qu’elles sont disponibles.

  • Installez SP1 sur vos points de mise à jour des logiciels.

  • Configurez les collections et les points de mise à jour des logiciels System Center Configuration Manager et Systems Management Server pour déployer progressivement SP1 sur les ordinateurs clients.

  • En ce qui concerne les ordinateurs pour lesquels il n’existe encore aucune mise à jour des pilotes, corrigez les problèmes liés aux pilotes après l’installation du SP1. Pour plus d’informations, voir http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=113723.

  • Si vous utilisez l’un de ces outils de déploiement sur un ordinateur exécutant Windows Server 2003, installez la mise à jour KB938759 http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=108519) pour garantir le téléchargement du SP1. Pour Systems Management Server et System Center Configuration Manager, appliquez la mise à jour à chaque serveur du site, point de mise à jour du logiciel et console d’administration. Cette mise à jour est incluse dans Windows Server 2008 R2 et Windows Server 2008 R2, mais n’est pas disponible pour Windows XP. Démarrez l’Assistant Distribution de mises à jour logicielles à partir d’un ordinateur exécutant Windows Vista, Windows Server 2008 R2 ou Windows Server 2003 (avec la mise à jour KB938759 installée).

Pour plus d’informations sur chaque méthode de déploiement, consultez les ressources suivantes :

  • System Center Configuration Manager 2007 : distribuez le logiciel en créant un package et une annonce de distribution de logiciel ou à l’aide des services de gestion de mise à jour des logiciels. Pour plus d’informations sur l’utilisation de packages de distribution des logiciels, consultez « Distribution de logiciels dans Configuration Manager » (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=109191). Pour plus d’informations sur l’utilisation des services de gestion de mise à jour des logiciels, voir « Mises à jour des logiciels dans Configuration Manager » (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=109202). L’utilisation des services de gestion de mise à jour des logiciels présente l’avantage de ne pas nécessiter de paramètres de ligne de commande ni de logique de détection. Dans le Gestionnaire de configuration, SP1 sera répertorié en tant que mise à jour disponible après une synchronisation à partir du point de mise à jour des logiciels.

  • System Center Essentials : pour plus d’informations sur System Center Essentials, voir « Présentation : System Center Essentials 2007 » (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkID=89185, en anglais).

  • Systems Management Server : distribuez le logiciel en créant un package et une annonce de distribution de logiciel ou à l’aide de l’outil d’inventaire des mises à jour Microsoft (ITMU, Inventory Tool for Microsoft Updates). Pour plus d’informations sur l’utilisation de packages de distribution des logiciels, voir « Distribution de logiciels » (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=109218). Pour plus d’informations sur l’utilisation de SMS et ITMU, voir « Outil d’inventaire SMS 2003 pour les mises à jour Microsoft » (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=108463, éventuellement en anglais).

Désinstallez ce Service Pack à l’aide de Programmes et fonctionnalités (dans le Panneau de configuration) ou de la ligne de commande. Toutefois, notez qu’aucune méthode ne peut servir à désinstaller SP1 hors connexion. De plus, il est impossible de désinstaller le Service Pack et les autres mises à jour qui ont été installés à l’aide d’une installation intégrée.

  1. Ouvrez Panneau de configuration, cliquez sur Programmes, puis cliquez sur Afficher les mises à jour installées.

  2. Dans la liste Microsoft Windows, cliquez avec le bouton droit sur Service Pack for Microsoft Windows (KB976932), puis cliquez sur Désinstaller.

  3. À l’invite, redémarrez l’ordinateur.

Pour désinstaller le Service Pack, procédez comme suit :

  1. Ouvrez une fenêtre d’invite de commandes avec élévation de privilèges (cliquez sur Démarrer, tapez command dans la zone de recherche Rechercher, cliquez avec le bouton droit sur Invite de commandes, puis cliquez sur Exécuter en tant qu’administrateur).

  2. Exécutez la commande suivante :

    Wusa.exe /uninstall /kb:976932

Les options de ligne de commande suivantes peuvent aussi vous être utiles :

 

Options Description

/norestart

Empêche Wusa.exe de redémarrer l’ordinateur automatiquement. Si vous exécutez Wusa.exe avec les options /quiet et /norestart, vous devez redémarrer l’ordinateur manuellement pour terminer la désinstallation.

/promptrestart

Une boîte de dialogue signale à l’utilisateur qu’un redémarrage est requis pour terminer le processus. Utilisez cette option avec /quiet.

/quiet

Exécute l’installation en mode silencieux. Ce mode n’affiche aucune interface utilisateur au cours de l’installation des mises à jour. Aucune invite ne s’affiche au cours de l’installation.

/warnrestart[:<secondes>]

Si un redémarrage est nécessaire, une boîte de dialogue signale à l’utilisateur que l’ordinateur redémarrera une fois le nombre de secondes spécifié écoulé. Cet utilisateur peut soit annuler le redémarrage, soit redémarrer immédiatement l’ordinateur. La valeur par défaut est de 30 secondes.

Lorsque vous installez ce Service Pack, le programme d’installation sauvegarde les fichiers remplacés par le Service Pack. Supprimez ces fichiers de sauvegarde afin de gagner de l’espace à l’aide de l’outil Gestion et maintenance des images de déploiement.

ImportantImportant
Une fois ces fichiers supprimés, vous ne serez plus en mesure de désinstaller ce service pack.

  1. Pour supprimer les fichiers en ligne, exécutez la commande suivante :

    DISM.exe /online /Cleanup-Image /spsuperseded

  2. Pour supprimer les fichiers à partir d’une image hors connexion, exécutez la commande suivante :

    DISM.exe /Image:<chemin_image_hors_connexion> /Cleanup-Image /spsuperseded

L’option /spsuperseded permet de supprimer les fichiers de sauvegarde créés au cours de l’installation. Utilisez l’option /hidesp pour masquer le Service Pack dans la liste des mises à jour installées sans supprimer les fichiers.

Pour vérifier que SP1 est installé, cliquez avec le bouton droit sur Ordinateur, puis cliquez sur Propriétés. Vous trouverez une référence au service Pack dans la section Édition Windows.

Lors de la désinstallation du SP1, certains ordinateurs peuvent rencontrer des problèmes qui bloquent l’installation ou provoquent son échec. Il s’agit notamment des problèmes suivants :

  • BIOS ou application problématique

  • Disque dur endommagé

  • Échecs de la mémoire

  • Problèmes de synchronisation des logiciels et du système de fichiers. Pour des raisons de performances, le système de fichiers conserve une copie du contenu de certains fichiers dans la mémoire, et la réécriture de ce contenu sur le disque dur peut prendre du temps. Par conséquent, il peut arriver que le contenu des fichiers soit légèrement désynchronisé avec la mémoire.

Pour contourner ces problèmes d’installation, exécutez les étapes suivantes dans l’ordre spécifié :

  1. Vérifiez que l’espace disque est suffisant, tel qu’indiqué dans le tableau « Vérifier l’espace disque requis » de la section Effectuer les tâches de prédéploiement précédemment dans ce guide. Ensuite, redémarrez l’ordinateur et réessayez d’installer le SP1. De cette façon, tous les fichiers sont synchronisés.

  2. Si l’installation échoue toujours, téléchargez et extrayez la mise à jour KB976932 à partir du Centre de téléchargement Microsoft. Le fichier Windows6.0-KB976932-NNN.msu garantit que l’ordinateur est prêt à être mis à jour. Ensuite, réessayez d’installer le SP1. Pour plus d’informations sur cette mise à jour, notamment pour connaître le lien pour l’obtenir, voir http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=109180.

  3. Si l’installation échoue toujours, ouvrez une fenêtre d’invite de commandes avec élévation de privilèges, puis exécutez la commande chkdsk /f. L’outil Chkdsk permet de rechercher les erreurs éventuelles dans le système de fichiers et ses métadonnées, et de les corriger si cela s’avère possible. Ensuite, réessayez d’installer le SP1.

  4. Si l’installation échoue toujours, ouvrez une fenêtre d’invite de commandes avec élévation de privilèges, puis exécutez la commande MdSched.exe. L’outil de diagnostic de la mémoire Windows permet de tester la mémoire vive (RAM) sur votre ordinateur et de détecter les erreurs. Ensuite, réessayez d’installer le SP1.

2.1

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft