Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Guide de configuration de la mémoire dynamique Hyper-V

Publication: juillet 2010

Mis à jour: février 2011

S'applique à: Microsoft Hyper-V Server 2008 R2, Windows Server 2008 R2 with SP1

La mémoire dynamique est une nouvelle fonctionnalité d’Hyper-V qui vous permet d’optimiser l’utilisation de la mémoire physique. Avec ce composant, Hyper-V traite la mémoire comme une ressource partagée pouvant être réallouée automatiquement entre des ordinateurs virtuels en cours d’exécution. La mémoire dynamique ajuste la quantité de mémoire disponible sur un ordinateur virtuel en fonction des modifications de la demande de mémoire et des valeurs que vous indiquez. La mémoire dynamique est disponible pour Hyper-V dans Windows Server 2008 R2 Service Pack 1 (SP1). Pour en disposer, il vous suffit d’appliquer le Service Pack au rôle Hyper-V dans Windows Server 2008 R2 ou à Microsoft Hyper-V Server 2008 R2. Pour plus d’informations sur l’installation du Service Pack, consultez le Guide de déploiement pour Windows Server 2008 R2 avec SP1 et Windows 7 avec SP1 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=192441).

La mémoire dynamique permet d’utiliser les ressources de la mémoire plus efficacement. Avant l’introduction de cette fonctionnalité, la modification de la quantité de mémoire disponible sur un ordinateur virtuel s’effectuait uniquement lorsque l’ordinateur virtuel était éteint. Désormais, Hyper-V peut fournir dynamiquement à un ordinateur virtuel plus ou moins de mémoire en réponse aux changements de la quantité de mémoire requise par les charges de travail ou les applications exécutées sur l’ordinateur virtuel. Hyper-V peut donc répartir la mémoire efficacement entre les ordinateurs virtuels en cours d’exécution ayant été configurés avec la mémoire dynamique. Cette optimisation permet d’exécuter simultanément un nombre plus élevé d’ordinateurs virtuels sur un seul ordinateur physique, en tenant compte de facteurs tels que la charge de travail.

Ce guide décrit les conditions requises de la mémoire dynamique et explique comment configurer cette nouvelle fonctionnalité. Il est supposé que vous connaissez Hyper-V. Par exemple, vous avez déjà ajouté le rôle Hyper-V, créé un ordinateur virtuel et installé un système d’exploitation que nous appellerons dans ce guide « système d’exploitation invité ». Si ces tâches ne vous sont pas familières, consultez le Guide de prise en main d’Hyper-V (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=196805) pour obtenir des instructions.

Pour utiliser la mémoire dynamique, la configuration suivante est requise :

  • Un serveur exécutant Hyper-V, avec Windows Server 2008 R2 Service Pack 1 installé. Pour obtenir des instructions sur l’installation de SP1, consultez le Guide de déploiement pour Windows Server 2008 R2 avec SP1 et Windows 7 avec SP1 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=192441).

  • Des ordinateurs virtuels exécutant des systèmes d’exploitation invités prenant en charge la mémoire dynamique. Pour activer la mémoire dynamique, un ordinateur virtuel doit exécuter l’un des systèmes d’exploitation invités et posséder la configuration identifiée dans le tableau suivant.

     

    Systèmes d’exploitation invités Éditions Configuration requise

    Windows Server 2008 R2

    Édition Standard et Édition Web

    Installez Windows Server 2008 R2 SP1 dans le système d’exploitation invité.

    Windows Server 2008 R2

    Enterprise Edition et Datacenter Enterprise

    Effectuez l’une des opérations suivantes :

    • Installez Windows Server 2008 R2 SP1 dans le système d’exploitation invité.

    • Mettez à niveau les services d’intégration du système d’exploitation invité vers la version SP1.

    noteRemarque
    L’installation de Windows Server 2008 R2 SP1 est recommandée car cette méthode présente l’avantage d’installer toutes les mises à jour fournies avec SP1.

    Windows 7

    Édition intégrale et Édition Entreprise (32 bits et 64 bits)

    Effectuez l’une des opérations suivantes :

    • Installez Windows 7 SP1 dans le système d’exploitation invité.

    • Mettez à niveau les services d’intégration du système d’exploitation invité vers la version SP1.

    noteRemarque
    L’installation de SP1 est la méthode recommandée car elle présente l’avantage d’installer toutes les mises à jour fournies avec SP1.

    Windows Server 2008 avec Service Pack 2 (SP2)

    Édition Standard et Édition Web (32 bits et 64 bits)

    Mettez à niveau les services d’intégration du système d’exploitation invité vers la version SP1.

    Appliquez un correctif en suivant les instructions indiquées dans l’article 2230887 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=206472).

    Windows Server 2008 avec Service Pack 2 (SP2)

    Enterprise Edition et Datacenter Edition (32 bits et 64 bits)

    Mettez à niveau les services d’intégration du système d’exploitation invité vers la version SP1.

    Windows Vista avec Service Pack 1 (SP1)

    Édition intégrale et Édition Entreprise (32 bits et 64 bits)

    Mettez à niveau les services d’intégration du système d’exploitation invité vers la version SP1.

    Windows Server 2003 R2 avec Service Pack 2 (SP2)

    Standard Edition, Web Edition, Enterprise Edition et Datacenter Edition (32 bits et 64 bits)

    Mettez à niveau les services d’intégration du système d’exploitation invité vers la version SP1.

    Windows Server 2003 avec Service Pack 2

    Standard Edition, Web Edition, Enterprise Edition et Datacenter Edition (32 bits et 64 bits)

    Mettez à niveau les services d’intégration du système d’exploitation invité vers la version SP1.

noteRemarque
Les procédures décrites dans ce guide nécessitent l’utilisation d’un compte membre du groupe Administrateurs.

L’utilisation de la mémoire dynamique modifie la configuration d’un ordinateur virtuel, ce qui a des conséquences au niveau de la compatibilité de ce dernier avec les serveurs exécutant des versions antérieures d’Hyper-V. Ces problèmes de compatibilité existent également si un ordinateur virtuel est configuré pour utiliser Microsoft RemoteFX, une nouvelle fonctionnalité de SP1. Pour plus d’informations sur ces aspects à prendre en compte, consultez le Guide de déploiement pour Windows Server 2008 R2 avec SP1 et Windows 7 avec SP1 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=192441).

Le Gestionnaire Hyper-V propose quatre nouveaux paramètres d’ordinateur virtuel permettant de configurer la mémoire dynamique. Reportez-vous aux descriptions ci-dessous pour comprendre le mode de fonctionnement de ces paramètres ainsi que leurs relations. (Les instructions de configuration de ces paramètres sont présentées plus loin dans ce guide, à « l’étape 3 : Configuration de la mémoire dynamique ».)

 

Paramètre Description

Mémoire vive de démarrage

Indique la quantité de mémoire requise pour démarrer l’ordinateur virtuel. La valeur doit être suffisamment élevée pour permettre le démarrage du système d’exploitation invité, mais suffisamment basse pour permettre une utilisation optimale de la mémoire et des taux de consolidation potentiellement plus élevés.

Mémoire vive maximale

Indique la quantité de mémoire maximale autorisée pour cet ordinateur virtuel. Ce paramètre peut osciller entre une valeur basse, pour la mémoire vive de démarrage par exemple, et une valeur élevée (64 Go au maximum). Sachez toutefois que la capacité mémoire d’un ordinateur virtuel est limitée par la quantité maximale de mémoire prise en charge par le système d’exploitation invité. Par exemple, si vous indiquez 64 Go pour un ordinateur virtuel exécutant un système d’exploitation invité prenant en charge jusqu’à 32 Go, l’ordinateur virtuel ne pourra pas utiliser plus de 32 Go.

Mémoire tampon

Définit la quantité de mémoire qu’Hyper-V va tenter d’attribuer à l’ordinateur virtuel, par rapport à celle actuellement demandée par les applications et les services exécutés au sein de l’ordinateur virtuel. La mémoire tampon est indiquée sous forme de pourcentage car la quantité de mémoire réelle la représentant évolue en fonction des modifications d’utilisation de la mémoire lorsque l’ordinateur virtuel est en cours d’exécution. Hyper-V utilise les compteurs de performances de l’ordinateur virtuel qui identifient la mémoire validée pour déterminer les besoins en mémoire actuels de l’ordinateur virtuel, puis il calcule la quantité de mémoire à ajouter dans la mémoire tampon. La mémoire tampon se calcule à l’aide de la formule suivante :

Quantité de mémoire tampon = quantité de mémoire dont a réellement besoin l’ordinateur virtuel / (valeur de la mémoire tampon / 100).

Par exemple, si la mémoire attribuée au système d’exploitation invité est de 1 000 Mo et que la mémoire tampon est de 20 %, Hyper-V tentera d’allouer 20 % supplémentaires (soit 200 Mo) pour un total de 1 200 Mo de mémoire physique alloués à l’ordinateur virtuel.

noteRemarque
La mémoire tampon n’est pas maintenue lorsque la mémoire physique disponible dans l’ordinateur n’est pas suffisante pour attribuer à chaque ordinateur virtuel la mémoire tampon dont il a besoin.

Pondération de la mémoire

Fournit à Hyper-V un moyen de déterminer la façon de répartir la mémoire parmi les ordinateurs virtuels si la mémoire physique disponible dans l’ordinateur n’est pas suffisante pour attribuer à chaque ordinateur virtuel la quantité de mémoire dont il a besoin.

noteRemarque
Vous pouvez modifier les quantités de mémoire vive uniquement lorsque l’ordinateur virtuel est éteint mais vous pouvez modifier la mémoire tampon et la pondération à tout moment.

  1. Identification et préparation des ordinateurs virtuels.

  2. Identification de la consommation de mémoire d’un ordinateur virtuel.

  3. Configuration des paramètres de la mémoire dynamique.

  4. Évaluation et comparaison des mesures de performances.

Choisissez les ordinateurs virtuels que vous allez utiliser pour évaluer la mémoire dynamique, en gardant à l’esprit que le système d’exploitation invité doit prendre en charge cette fonctionnalité. Tous les systèmes d’exploitation invités indiqués sous le titre « Exigences » répondent à cette condition. Vous pouvez utiliser les ordinateurs virtuels existants qui exécutent l’un de ces systèmes d’exploitation, créer des ordinateurs virtuels ou utiliser une combinaison des ordinateurs virtuels nouveaux et existants. Pour obtenir des instructions sur la création d’un ordinateur virtuel, consultez le Guide de prise en main d’Hyper-V (éventuellement en anglais) (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=196805).

Après avoir sélectionné les ordinateurs virtuels, préparez chaque ordinateur virtuel en installant un pilote dans le système d’exploitation invité. La procédure requise pour installer le pilote diffère selon les différents systèmes d’exploitation invités utilisés :

  • Pour Windows Server 2008 R2 Standard Edition et Windows Server 2008 R2 Web Edition, appliquez le Service Pack au système d’exploitation invité plutôt que de mettre à niveau les services d’intégration.

  • Pour Windows Server 2008 avec SP2 Standard Edition et Windows Server 2008 avec SP2 Web Edition, appliquez un correctif tel que décrit dans l’article 2230887(http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=206472). Ensuite, suivez les instructions ci-dessous pour mettre à niveau les services d’intégration.

  • Pour Windows 7, vous pouvez appliquer le Service Pack au lieu d’appliquer la procédure suivante pour mettre à niveau les services d’intégration. L’installation de SP1 est la méthode recommandée car elle présente l’avantage d’installer toutes les mises à jour fournies avec SP1.

  • Pour Windows Vista, Windows Server 2003 R2 et Windows Server 2003, utilisez les instructions suivantes pour mettre à niveau les services d’intégration.

  1. Si l’ordinateur virtuel n’est pas en cours d’exécution, activez-le.

  2. Connectez-vous à l’ordinateur virtuel. À partir du Gestionnaire Hyper-V, cliquez avec le bouton droit sur l’ordinateur virtuel, puis cliquez sur Se connecter.

  3. Connectez-vous au système d’exploitation invité avec un compte membre du groupe Administrateurs.

  4. Dans le menu Action de Connexion à un ordinateur virtuel, cliquez sur Insérer le disque d’installation des services d’intégration.

  5. Si le programme d’installation ne démarre pas automatiquement, accédez au lecteur de CD/DVD du système d’exploitation invité et démarrez le programme d’installation manuellement. (Par exemple, accédez à D:\support\<architecture>\setup, où <architecture> désigne amd64 ou x86.)

  6. Cliquez sur OK lorsque vous êtes invité à mettre à niveau ou à réparer les services d’intégration.

  7. Redémarrez l’ordinateur virtuel.

Pour déterminer la quantité de mémoire utilisée par un ordinateur virtuel lorsque la mémoire dynamique n’est pas activée, il vous suffit de vérifier la quantité de mémoire configurée pour l’ordinateur virtuel. Lorsque l’ordinateur virtuel est en pause ou en cours d’exécution et que la mémoire dynamique n’est pas activée, cette quantité de mémoire physique est disponible exclusivement pour l’ordinateur virtuel. On dit que cette mémoire est « statique » car la quantité reste la même indépendamment des fluctuations des demandes de mémoire. Aucun autre ordinateur virtuel ne peut utiliser cette mémoire, sauf si cet ordinateur virtuel précis est éteint.

  1. Ouvrez la fenêtre des paramètres de l’ordinateur virtuel. À partir du Gestionnaire Hyper-V, cliquez avec le bouton droit sur l’ordinateur virtuel, puis cliquez sur Paramètres.

  2. Dans le volet de gauche, sous Matériel, cliquez sur Mémoire.

  3. Sur la page Mémoire, sous Gestion de la mémoire, vérifiez la quantité de mémoire vive indiquée sous le titre Statique.

Pour configurer la mémoire dynamique, procédez comme suit.

  1. Arrêtez tous les ordinateurs virtuels sur lesquels vous souhaitez activer la mémoire dynamique.

  2. Ouvrez la fenêtre des paramètres de chaque ordinateur virtuel. À partir du Gestionnaire Hyper-V, cliquez avec le bouton droit sur l’ordinateur virtuel, puis cliquez sur Paramètres.

  3. Dans le volet de gauche, sous Matériel, cliquez sur Mémoire.

  4. Sur la page Mémoire, sous Gestion de la mémoire, cliquez sur Dynamique.

  5. Déterminez la quantité de mémoire pour les options Mémoire vive de démarrage et Mémoire vive maximale. Pour l’option Mémoire vive de démarrage, reportez-vous au tableau de l’annexe pour déterminer la valeur appropriée. Pour l’option Mémoire vive maximale, utilisez une valeur qui autorise l’ajout de mémoire en fonction des besoins mais sans dépasser la consommation de mémoire autorisée sur l’ordinateur virtuel.

  6. Si vous souhaitez ajuster la mémoire tampon de l’ordinateur virtuel, utilisez le curseur pour définir le pourcentage de mémoire.

  7. Si vous souhaitez attribuer à l’ordinateur virtuel une priorité plus élevée ou plus faible pour l’allocation de mémoire par rapport à celle des autres ordinateurs virtuels exécutés sur ce serveur, utilisez le curseur pour définir la pondération relative.

  8. Activez l’ordinateur virtuel.

  9. Si le système d’exploitation invité est Windows 7, connectez-vous à nouveau au système d’exploitation invité pour terminer la configuration.

Lorsque la mémoire dynamique est activée sur un ordinateur virtuel, la quantité de mémoire allouée à ce dernier change en fonction de la demande. Vous disposez de deux méthodes basiques pour évaluer les fluctuations de la consommation de mémoire d’un ordinateur virtuel configuré pour utiliser la mémoire dynamique :

  • Afficher les informations en cours en consultant le volet d’informations du Gestionnaire Hyper-V.

  • Ajouter des compteurs de performances et analyser les résultats pour mettre au jour les fluctuations de consommation de la mémoire sur une période donnée.

Ces deux méthodes sont décrites dans les procédures suivantes.

Après avoir appliqué le Service Pack 1 (SP1) à un serveur exécutant Hyper-V, trois nouvelles colonnes apparaissent dans le volet Ordinateurs virtuels du Gestionnaire Hyper-V. Utilisez-les pour afficher les informations actuelles et voir les changements qui interviennent au fur et à mesure des opérations effectuées.

  • La colonne Mémoire affectée affiche l’allocation de la mémoire physique à l’ordinateur virtuel à ce moment précis.

  • La colonne Demande de mémoire montre la quantité de mémoire dont l’ordinateur virtuel a besoin à ce moment précis pour répondre aux exigences des processus actifs exécutés dans l’ordinateur virtuel. Cette quantité représente la mémoire totale validée, calculée d’après les données des compteurs de performances.

  • La colonne État de la mémoire montre la quantité de mémoire tampon, spécifiée pour l’ordinateur virtuel, disponible pour lui à ce moment précis. Les différents états reportés sont les suivants :

    • OK indique que la mémoire physique disponible est suffisante pour allouer à l’ordinateur virtuel l’intégralité de la quantité de mémoire tampon.

    • Faible indique que la quantité actuelle de mémoire tampon allouée à l’ordinateur virtuel est inférieure à la quantité disponible estimée par Hyper-V.

    • Attention indique que la mémoire physique à allouer à la mémoire tampon de l’ordinateur virtuel est insuffisante.

SP1 inclut de nouveaux compteurs de performances d’Hyper-V qui surveillent la quantité de mémoire allouée aux ordinateurs virtuels activés avec la mémoire dynamique. Ces nouveaux compteurs sont intégrés aux deux nouveaux groupes de compteurs de performances d’Hyper-V : Hyper-V Dynamic Memory Balancer and Hyper-V Dynamic Memory VM. Vous pouvez les utiliser pour créer des ensembles de collecteurs de données servant à capturer et à analyser les données collectées par les compteurs de performances. Vous pouvez ainsi planifier une collecte répétée d’un ensemble de collecteurs de données pour créer des journaux, charger la collecte dans un Analyseur de performances pour afficher les données en temps réel et l’enregistrer sous forme de modèle exploitable sur d’autres ordinateurs.

  1. Démarrez l’Analyseur de performances, puis ajoutez un ou plusieurs des nouveaux compteurs de performances.

    1. Cliquez sur Démarrer, cliquez avec le bouton droit sur Ordinateur, puis cliquez sur Gérer. Dans l’arborescence de navigation du composant logiciel enfichable MMC (Microsoft Management Console), cliquez sur Fiabilité et performances.

    2. Dans l’arborescence de navigation, développez Fiabilité et performances et Outils d’analyse, puis cliquez sur Analyseur de performances.

    3. Dans la barre de menu située au-dessus de l’affichage graphique de l’Analyseur de performances, cliquez sur le bouton Ajouter (+), ou bien cliquez avec le bouton droit n’importe où dans le graphique et cliquez sur Ajouter des compteurs dans le menu. La boîte de dialogue Ajouter des compteurs s’ouvre.

    4. Dans la section Compteurs disponibles, faites défiler la liste pour localiser le compteur Hyper-V Dynamic Memory VM, puis cliquez sur le signe (+) pour développer le groupe. Sélectionnez un ou plusieurs compteurs dans ce groupe, tels que Pression actuelle et Mémoire physique visible du système d’exploitation invité, puis cliquez sur Ajouter. Cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue.

  2. Cliquez avec le bouton droit n’importe où dans le volet d’affichage de l’Analyseur de performances, pointez sur Nouveau, puis cliquez sur Ensemble de collecteurs de données. L’Assistant Create New Data Collector Set Wizard démarre. L’ensemble de collecteurs de données créé contient tous les collecteurs de données sélectionnés dans l’affichage de l’Analyseur de performances actuel.

  3. Tapez le nom de l’ensemble de collecteurs de données, puis cliquez sur Suivant.

  4. Le répertoire racine contient les données collectées par l’ensemble de collecteurs de données. Modifiez ce paramètre si vous voulez stocker vos données de l’ensemble de collecteurs de données dans un autre emplacement que celui par défaut. Recherchez le répertoire et sélectionnez-le, ou tapez le nom du répertoire.

    noteRemarque
    Si vous tapez le nom du répertoire manuellement, n’indiquez pas de barre oblique inversée à la fin du nom du répertoire.

  5. Cliquez sur Suivant pour définir un utilisateur sous lequel exécuter l’ensemble de collecteurs de données, ou cliquez sur Terminer pour enregistrer les paramètres actuels et quitter.

Pour plus d’informations sur l’utilisation des ensembles de collecteurs de données, voir « Scénario 3 : Créer un ensemble de collecteurs de données à partir de l’Analyseur de performances » dans le Guide pas à pas de l’analyse des performances et de la fiabilité dans Windows Server 2008 (http://go.microsoft.com/fwlink/?LinkId=196705).

Les informations sur la mémoire en temps réel n’apparaissent pas dans le Gestionnaire Hyper-V

Si les colonnes de mémoire figurant dans le volet d’informations du Gestionnaire Hyper-V sont vides pour un ordinateur virtuel en cours d’exécution activé avec la mémoire dynamique, vérifiez les éléments suivants :

  • Vérifiez dans la section « Exigences » de ce guide que le système d’exploitation invité prend en charge la mémoire dynamique. Ensuite, vérifiez que le système d’exploitation invité a été configuré correctement. Par exemple, que les services d’intégration ont été mis à niveau ou que le Service Pack a été appliqué.

  • Si vous avez activé la mémoire dynamique avant de réaliser toute la configuration requise, redémarrez l’ordinateur virtuel.

L’ordinateur virtuel utilise trop de mémoire

Si un ordinateur virtuel dont la mémoire virtuelle est activée semble utiliser trop de mémoire, ou ne libère pas de mémoire lorsque l’ordinateur physique ne dispose pas d’une mémoire suffisante, vous pouvez limiter la quantité de mémoire utilisée par l’ordinateur virtuel en affectant une valeur plus faible au paramètre Mémoire vive maximale.

Il est possible que vous constatiez que la quantité de mémoire vive signalée par le Gestionnaire de tâches dans le système d’exploitation invité ne diminue pas lorsqu’un ordinateur virtuel utilise moins de mémoire vive. Ceci se produit car le pilote indique la quantité de mémoire maximale que le système d’exploitation invité a utilisé depuis son démarrage.

Les performances ne sont pas satisfaisantes

Si, après avoir activé la mémoire dynamique sur un ordinateur virtuel, vous n’êtes pas satisfait des performances, vous pouvez les améliorer en apportant les modifications suivantes :

  • Augmenter la taille du fichier de page dans le système d’exploitation invité. Un fichier de page plus gros permet l’ajout de quantités de mémoire plus importantes en cas de besoin. Il permet également d’améliorer les performances lorsque la disponibilité de la mémoire physique est limitée.

  • Augmenter la mémoire tampon configurée pour l’ordinateur virtuel. Lorsqu’il existe une mémoire tampon plus grande, davantage de mémoire est allouée à l’ordinateur virtuel, par rapport à la quantité de mémoire requise par les applications et les services exécutés dans l’ordinateur virtuel. Cette mémoire supplémentaire peut servir à la mise en cache des fichiers et contribuer ainsi à l’amélioration des performances des applications et des services gourmands en E/S.

  • Augmenter la mémoire vive de démarrage pour l’ordinateur virtuel. Certaines applications allouent des quantités de mémoire fixes calculées d’après la quantité de mémoire disponible au démarrage de l’application. Le comportement de ces applications est optimisé si des valeurs élevées sont attribuées à la mémoire vive de démarrage. Si la faiblesse des performances est liée à la suppression d’une trop grande quantité de mémoire sur l’ordinateur virtuel, l’augmentation de la valeur de la mémoire vive de démarrage peut également corriger ce problème.

    noteRemarque
    L’augmentation de la valeur de la mémoire vive de démarrage réduit la flexibilité et l’efficacité globales de la mémoire dynamique.

  • Augmenter la pondération de la mémoire de l’ordinateur virtuel. Hyper-V alloue la mémoire physique disponible à cet ordinateur virtuel avant de l’allouer aux ordinateurs virtuels dont la pondération de mémoire est plus basse.

La quantité de mémoire n’augmente pas

Si, sur un ordinateur virtuel sur lequel la mémoire dynamique est activée, la quantité de mémoire n’augmente pas, vérifiez les points suivants :

  • Comparez la valeur de l’option Mémoire vive maximale à celle de l’option Mémoire affectée pour voir si l’ordinateur virtuel s’exécute avec la quantité de mémoire maximale.

  • Vérifiez l’espace disponible sur le disque physique sur lequel réside l’ordinateur virtuel. (L’emplacement par défaut est C:\ProgramData\Microsoft\Windows\Hyper-V.) La mémoire dynamique augmente la taille des fichiers d’état enregistrés à mesure que la mémoire est ajoutée à l’ordinateur virtuel.

La mémoire disponible est trop basse dans le système d’exploitation de gestion

Hyper-V calcule automatiquement une quantité de mémoire réservée à l’usage exclusif du système d’exploitation de gestion. Cette mémoire permet d’exécuter les services de virtualisation. Si l’ordinateur fait partie d’un cluster de basculement, Hyper-V réserve également suffisamment de mémoire pour l’exécution des services de cluster de basculement. Toutefois, si le système d’exploitation de gestion exécute d’autres rôles ou fonctionnalités, la quantité de mémoire réservée pourra être trop faible. Vous pouvez l’augmenter en modifiant le Registre.

WarningAvertissement
Une modification incorrecte du Registre peut endommager gravement votre système. Avant d’apporter des modifications au Registre, il est conseillé de sauvegarder les données importantes stockées sur l’ordinateur.

  1. Cliquez sur Démarrer puis dans la zone Rechercher, tapez regedit.exe et appuyez sur Entrée.

  2. Si la zone Contrôle de compte d’utilisateur s’affiche, cliquez sur Oui.

  3. Dans l’arborescence de navigation, développez successivement HK_LOCAL_MACHINE, SOFTWARE, MICROSOFT, WINDOWS NT et, enfin, CurrentVersion.

  4. Cliquez avec le bouton droit sur Virtualization, pointez sur Nouveau, puis cliquez sur DWORD.

  5. Nommez la nouvelle valeur MemoryReserve.

  6. Cliquez avec le bouton droit sur MemoryReserve, puis cliquez sur Modifier. Sous Données de la valeur, indiquez une valeur pour la quantité de mémoire que vous souhaitez réserver.

Le système d’exploitation invité ne crée pas de fichier de vidage mémoire complet

Le fichier de page doit être suffisamment gros pour pouvoir stocker le fichier de vidage. Lorsque la mémoire dynamique est activée, le système d’exploitation invité utilise la valeur de la mémoire de démarrage configurée pour l’ordinateur virtuel afin de déterminer la taille du fichier de page. Pour vous assurer que le fichier de page est suffisamment grand pour stocker un fichier de vidage mémoire complet, affectez à la taille du fichier de page la quantité de mémoire maximale configurée pour l’ordinateur virtuel.

Le tableau suivant indique la mémoire vive de démarrage recommandée pour les systèmes d’exploitation invités lorsque la mémoire dynamique est activée.

 

Système d’exploitation invité Mémoire vive de démarrage

Windows Server 2008 R2 Enterprise Edition

512 Mo

Windows Server 2008 R2 Datacenter Edition

512 Mo

Windows 7 Édition Intégrale

512 Mo

Windows 7 Édition Entreprise

512 Mo

Windows Server 2008 Enterprise Edition

512 Mo

Windows Server 2008 Datacenter Edition

512 Mo

Windows Vista Édition Intégrale

512 Mo

Windows Vista Entreprise

512 Mo

Windows Server 2003 R2 Enterprise Edition

128 Mo

Windows Server 2003 R2 Datacenter Edition

128 Mo

Windows Server 2003 Enterprise Edition

128 Mo

Windows Server 2003 Datacenter Edition

128 Mo

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft