Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source

Bases de données à relation contenant-contenu

État de la rubrique : certaines informations de cette rubrique constituent une documentation préliminaire et peuvent faire l'objet de modifications dans les versions à venir. Ces informations préliminaires décrivent les nouvelles fonctionnalités ou les modifications apportées à des fonctionnalités existantes de Microsoft SQL Server 2014.

Une base de données à relation contenant-contenu est une base de données qui est isolée d'autres bases de données et de l'instance de SQL Server qui héberge cette base de données. SQL Server 2014 aide l'utilisateur à isoler sa base de données de l'instance de 4 manières différentes.

  • Une grande partie des métadonnées qui décrivent une base de données est conservée dans la base de données. (En plus ou en remplacement de la conservation des métadonnées dans la base de données master.)

  • Toutes les métadonnées sont définies à l'aide du même classement.

  • L'authentification utilisateur peut être exécutée par la base de données, ce qui réduit la dépendance sur les connexions de l'instance de SQL Server.

  • L'environnement SQL Server (DMV, XEvents, etc.) signale des informations relatives à la relation contenant-contenu et peut interagir sur celles-ci.

Certaines fonctionnalités de bases de données partiellement à relation contenant-contenu, telles que le stockage des métadonnées dans la base de données, s'appliquent à toutes les bases de données SQL Server 2014. Certains avantages des bases de données partiellement à relation contenant-contenu, tels que l'authentification de niveau base de données et le classement de catalogue, doivent être activés pour pouvoir être disponibles. La relation contenant-contenu partielle est activée à l'aide des instructions CREATE DATABASE et ALTER DATABASE ou de SQL Server Management Studio. Pour plus d'informations sur l'activation de la relation contenant-contenu de base de données partielle, consultez Migrer vers une base de données partiellement à relation contenant-contenu.

Une base de données à relation contenant-contenu complète inclut tous les paramètres et métadonnées requis pour définir la base de données ; sa configuration ne dépend pas de l'instance du Moteur de base de données SQL Server où la base de données est installée. Dans les versions antérieures de SQL Server, la séparation d'une base de données de l'instance de SQL Server pouvait être fastidieuse et nécessiter une connaissance détaillée de la relation entre la base de données et l'instance de SQL Server. Les bases de données partiellement à relation contenant-contenu simplifient la séparation d'une base de données de l'instance de SQL Server et des autres bases de données.

La base de données à relation contenant-contenu considère les fonctionnalités en termes de relation contenant-contenu. Toute entité définie par l'utilisateur qui ne s'appuie que sur des fonctions résidant dans la base de données est considérée comme entièrement à relation contenant-contenu. Toute entité définie par l'utilisateur qui s'appuie sur des fonctions résidant hors de la base de données est considérée sans relation contenant-contenu. (Pour plus d'informations, consultez la section Relation contenant-contenu, plus loin dans cette rubrique.)

Les termes suivants s'appliquent au modèle de base de données à relation contenant-contenu.

Limite de base de données

Limite entre une base de données et l'instance de SQL Server. Limite entre une base de données et d'autres bases de données.

À relation contenant-contenu

Élément qui existe entièrement dans la limite de base de données.

Sans relation contenant-contenu

Élément qui dépasse la limite de base de données.

Base de données sans relation contenant-contenu

Base de données dont la relation contenant-contenu est définie avec la valeur NONE. Toutes les bases de données de versions antérieures à SQL Server 2012 sont sans relation contenant-contenu. Par défaut, toutes les bases de données SQL Server 2012 et de versions ultérieures ont une relation contenant-contenu définie avec la valeur NONE.

Base de données partiellement à relation contenant-contenu

Une base de données partiellement à relation contenant-contenu est une base de données à relation contenant-contenu qui peut autoriser certaines fonctionnalités qui dépassent la limite de base de données. SQL Server permet de déterminer si la limite de la relation contenant-contenu est dépassée.

Utilisateur contenu

Il existe deux types d'utilisateurs pour les bases de données à relation contenant-contenu.

  • Utilisateur de base de données à relation contenant-contenu avec mot de passe

    Les utilisateurs de base de données à relation contenant-contenu avec mots de passe sont authentifiés par la base de données.

  • Principaux Windows

    Les utilisateurs Windows autorisés et les membres de groupes Windows autorisés peuvent se connecter directement à la base de données et n'ont pas besoin de connexions dans la base de données master. La base de données fait confiance au processus d'authentification effectué par Windows.

Les utilisateurs, selon les connexions dans la base de données master, peuvent bénéficier de l'accès à une base de données à relation contenant-contenu, mais cela créerait une dépendance sur l'instance SQL Server. Par conséquent, pour la création d'utilisateurs basés sur des connexions, reportez-vous au commentaire relatif aux bases de données partiellement à relation contenant-contenu.

Remarque relative à la sécurité Remarque relative à la sécurité

L'activation de bases de données partiellement à relation contenant-contenu transfère le contrôle de l'accès à l'instance de SQL Server aux propriétaires de la base de données. Pour plus d'informations, consultez Meilleures pratiques de sécurité recommandées avec les bases de données à relation contenant-contenu.

Limite de base de données

Comme les bases de données partiellement à relation contenant-contenu séparent les fonctionnalités de base de données de celles de l'instance, une frontière clairement définie existe entre ces deux éléments, appelée limite de base de données.

À l'intérieur de la limite de base de données se trouve le modèle de base de données, où les bases de données sont développées et gérées. Les entités situées dans la base de données sont, par exemple, des tables système telles que sys.tables, des utilisateurs de base de données à relation contenant-contenu avec mots de passe et des tables utilisateur dans la base de données actuelle référencées par un nom en deux parties.

En dehors de la limite de base de données se trouve le modèle de gestion, qui se rapporte aux fonctions et à la gestion au niveau de l'instance. Les entités situées en dehors de la limite de base de données sont, par exemple, des tables système telles que sys.endpoints, des utilisateurs mappés aux connexions et des tables utilisateur dans une autre base de données référencées par un nom en trois parties.

Les entités d'utilisateur qui résident entièrement dans la base de données sont considérées avec relation contenant-contenu. Toutes les entités qui résident en dehors de la base de données, ou qui s'appuient sur une interaction avec des fonctions situées en dehors de la base de données, sont considérées sans relation contenant-contenu.

En général, les entités d'utilisateur sont classées dans les catégories de relation contenant-contenu suivantes :

  • Entités d'utilisateur à relation contenant-contenu entière (celles qui ne dépassent jamais la limite de base de données), sys.indexes par exemple. Tout code qui utilise ces fonctionnalités ou tout objet qui référence uniquement ces entités est également entièrement à relation contenant-contenu.

  • Entités d'utilisateur sans relation contenant-contenu (celles qui dépassent la limite de base de données), sys.server_principals, par exemple, ou un principal de serveur (connexion) lui-même. Tout code qui utilise ces entités ou toute fonction qui les référence est sans relation contenant-contenu.

Base de données partiellement à relation contenant-contenu

La fonctionnalité de base de données à relation contenant-contenu est actuellement disponible uniquement dans un état partiel. Une base de données partiellement à relation contenant-contenu est une base de données à relation contenant-contenu qui autorise l'utilisation de fonctionnalités sans relation contenant-contenu.

Utilisez les vues sys.dm_db_uncontained_entities et sys.sql_modules (Transact-SQL) pour retourner des informations sur des objets ou des fonctionnalités sans relation contenant-contenu. En déterminant l'état de la relation contenant-contenu des éléments de votre base de données, vous pouvez découvrir les objets ou les fonctionnalités qui doivent être remplacés ou modifiés pour promouvoir la relation contenant-contenu.

Important Important

Étant donné que certains objets ont pour paramètre de relation contenant-contenu NONE par défaut, cette vue peut retourner des faux positifs.

Le comportement des bases de données partiellement à relation contenant-contenu est très différent de celui des bases de données sans relation contenant-contenu en termes de classement. Pour plus d'informations sur les problèmes de classement, consultez Classements de base de données à relation contenant-contenu.

Les problèmes et les complications associés aux bases de données sans relation contenant-contenu peuvent être résolus à l'aide d'une base de données partiellement à relation contenant-contenu.

Déplacement de base de données

Un des problèmes qui se produit lors du déplacement de bases de données est que certaines informations importantes peuvent être indisponibles lorsqu'une base de données est déplacée d'une instance à l'autre. Par exemple, les informations de connexion sont stockées dans l'instance, et non dans la base de données. Lorsque vous déplacez une base de données sans relation contenant-contenu d'une instance vers une autre instance SQL Server, ces informations sont abandonnées. Vous devez identifier les informations manquantes et les déplacer avec votre base de données vers la nouvelle instance de SQL Server. Le processus peut nécessiter du temps et s'avérer difficile.

La base de données partiellement à relation contenant-contenu peut stocker des informations importantes dans la base de données afin que celle-ci dispose toujours des informations après le déplacement.

Remarque Remarque

Une base de données partiellement à relation contenant-contenu peut fournir de la documentation décrivant ces fonctionnalités utilisées par une base de données qui ne peut pas être séparée de l'instance. Cela inclut une liste d'autres bases de données reliées entre elles, des paramètres système que la base de données requiert mais sans relation contenant-contenu, et ainsi de suite.

Avantage des utilisateurs de base de données à relation contenant-contenu avec AlwaysOn

En réduisant les liens à l'instance de SQL Server, les bases de données partiellement à relation contenant-contenu peuvent être utiles pendant le basculement lorsque vous utilisez Groupes de disponibilité AlwaysOn.

La création d'utilisateurs à relation contenant-contenu permet à l'utilisateur de se connecter directement à la base de données à relation contenant-contenu. Il s'agit d'une fonctionnalité très importante dans les scénarios de haute disponibilité et de récupération d'urgence, notamment dans le cadre d'une solution AlwaysOn. Si les utilisateurs sont des utilisateurs à relation contenant-contenu, en cas de basculement, les personnes peuvent se connecter au serveur secondaire sans créer de connexions sur l'instance hébergeant le serveur secondaire. Ceci constitue un avantage immédiat. Pour plus d'informations, consultez Vue d'ensemble des groupes de disponibilité AlwaysOn (SQL Server) et Conditions préalables requises, restrictions et recommandations pour les groupes de disponibilité AlwaysOn (SQL Server).

Développement initial de la base de données

Étant donné qu'un développeur ne peut pas savoir où une nouvelle base de données sera déployée, diminuer les impacts environnementaux déployés sur la base de données réduit le travail et les difficultés du développeur. Dans le modèle sans relation contenant-contenu, le développeur doit prendre en considération les impacts environnementaux potentiels sur la nouvelle base de données et le nouveau programme. Toutefois, en utilisant des bases de données partiellement à relation contenant-contenu, les développeurs peuvent détecter les impacts au niveau de l'instance sur la base de données et les difficultés au niveau de l'instance pour le développeur.

Administration de bases de données

La gestion des paramètres de base de données dans la base de données, plutôt que dans la base de données master, permet à chaque propriétaire de la base de données d'avoir plus de contrôle sur sa base de données, sans donner au propriétaire de la base de données l'autorisation sysadmin.

Les bases de données partiellement à relation contenant-contenu n'autorisent pas les fonctionnalités suivantes.

  • Les bases de données partiellement à relation contenant-contenu ne peuvent pas utiliser de réplication, de capture des données modifiées ou de suivi des modifications.

  • Procédures numérotées

  • les objets liés par schéma qui dépendent de fonctions intégrées avec des modifications de classement ;

  • la modification de liaison résultant des modifications de classement, notamment les références aux objets, les colonnes, les symboles ou les types.

  • la réplication, la capture de données modifiées et le suivi des modifications.

Attention Attention

Les procédures stockées temporaires sont actuellement autorisées. Étant donné que les procédures stockées temporaires violent la relation contenant-contenu, il ne faut pas s'attendre à leur prise en charge dans les futures versions d'une base de données à relation contenant-contenu.

Il existe deux outils qui permettent d'identifier l'état de la relation contenant-contenu de la base de données. sys.dm_db_uncontained_entities (Transact-SQL) est une vue qui montre toutes les entités potentiellement sans relation contenant-contenu dans la base de données. L'événement database_uncontained_usage se produit lorsqu'une entité sans relation contenant-contenu réelle est identifiée au moment de l'exécution.

sys.dm_db_uncontained_entities

Cette vue affiche les entités de la base de données susceptibles d'être sans relation contenant-contenu, telles que celles qui dépassent la limite de base de données. Cela inclut les entités d'utilisateur qui peuvent utiliser des objets à l'extérieur du modèle de base de données. Cependant, comme la relation contenant-contenu de certaines entités (par exemple, celles utilisant SQL dynamique) ne peut être déterminée qu'au moment de l'exécution, la vue peut afficher des entités qui ne sont pas réellement sans relation contenant-contenu. Pour plus d'informations, consultez sys.dm_db_uncontained_entities (Transact-SQL).

database_uncontained_usage, événement

Ce XEvent se produit chaque fois qu'une entité sans relation contenant-contenu est identifiée lors de l'exécution. Cela inclut des entités provenant du code client. Ce XEvent ne se produit que pour les entités sans relation contenant-contenu réelles. Toutefois, l'événement ne se produit qu'au moment de l'exécution. Par conséquent, toutes les entités d'utilisateur sans relation contenant-contenu que vous n'avez pas exécutées ne seront pas identifiées par ce XEvent

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft