Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source

Visualisations des données dans Power View

SQL Server 2012
Important Important

Consultez la documentation liée à Power View la plus récente sur le site office.microsoft.com. Power View est maintenant une fonctionnalité de Microsoft Excel 2013 ; elle est disponible avec le complément Microsoft SQL Server 2012 Reporting Services de Microsoft SharePoint Server 2010 et 2013 Enterprise Edition.

Dans Power View, une fonctionnalité du complément SQL Server 2012 Reporting Services pour Microsoft SharePoint Server 2010 Enterprise Edition, vous pouvez rapidement créer diverses visualisations, des tables et des matrices aux graphiques à bulles et aux ensembles de graphiques de petit multiple. Pour chaque visualisation que vous souhaitez créer, vous démarrez avec une table, que vous pouvez ensuite convertir facilement en d'autres visualisations afin de déterminer celle qui illustre le mieux vos données. Pour créer une table, vous cliquez sur une table ou un champ dans la liste des champs, ou vous faites glisser un champ de la liste des champs vers la vue. Power View dessine la table dans la vue, affichant les données réelles et ajoutant automatiquement des en-têtes de colonnes. Vous n'insérez pas de table vide dans la vue et vous ne lui ajoutez pas de données par la suite. Lorsque vous sélectionnez d'autres champs, ils sont ajoutés à la vue.

Pour convertir une table en d'autres visualisations, vous cliquez sur un type de visualisation dans la galerie de visualisations sur l'onglet Conception des outils de la table. En fonction des données de votre table, Power View active et désactive différents types de visualisation pour vous offrir la meilleure visualisation de ces données.

Pour démarrer une autre visualisation, vous créez une autre table en cliquant sur la vue vide avant de sélectionner des champs de la section Champs de la liste de champs.

Quelques-unes des nombreuses visualisations des données disponibles dans Power View

Visualisations des données à l'aide de Crescent
  1. Filtrage des segments du rapport sur les pains

  2. Navigation Cover Flow pour les mosaïques, actuellement sur un croissant

  3. Carte dans un conteneur de mosaïques, filtrée afin d'afficher la mosaïque actuelle (croissant)

  4. Graphique en courbes dans le conteneur de mosaïques affichant les quantités consommées et le serveur, avec filtrage sur croissants de janvier à décembre

  5. Les petits multiples, filtrés sur les pains et triés par ordre décroissant de la quantité servie

  6. Histogramme filtré sur les pains, affichant les quantités servies et consommées

Pour ajouter des champs à la vue, vous :

  • Cliquez sur un nom de table dans la section Champs de la liste de champs.

    Power View ajoute automatiquement une table à la vue avec les champs que le générateur de modèles a identifiés comme champs par défaut pour cette table. Vous pouvez ensuite ajouter, supprimer, ou réorganiser les colonnes.

  • Développez une table dans la section Champs de la liste de champs et sélectionnez des champs individuels. Une table d'une colonne est automatiquement créée dans la vue.

  • Cliquez sur la flèche en regard du champ dans la section Champs, puis cliquez sur Ajouter aux valeurs.

  • Faites glisser un champ de la section Champs vers la section Disposition de la liste de champs.

  • Faites glisser un champ de la section champs directement vers la vue. Vous pouvez le faire glisser vers un emplacement vide pour commencer une nouvelle table ou le faire glisser vers une visualisation existante.

A mesure que vous ajoutez des champs dans la vue, ils apparaissent également dans la zone Valeurs de la section Disposition, dans la moitié inférieure de la liste de champs.

Lorsque vous ajoutez un champ à la vue, vous voyez immédiatement les valeurs réelles dans ce champ - les mêmes valeurs que vous visualiserez dans les modes de lecture et de plein écran. Les colonnes sont mises en forme en fonction de leur type de données, tel que le définit le modèle sur lequel le rapport est basé.

Remarque Remarque

Pour optimiser les performances, Power View n'extrait pas toutes les données d'une table en même temps. Il extrait plus de données lors d'un défilement.

Lorsque vous avez une table sélectionnée dans la vue, tous les champs que vous sélectionnez sont ajoutés à cette table. Ils sont ajoutés à la section Disposition de la liste de champs, et la table est redimensionnée pour les contenir.

Pour démarrer une nouvelle visualisation, cliquez sur la vue avant de sélectionner les champs de la liste de champs, ou faites glisser un champ vers la vue vide.

Vous pouvez ajouter des champs à une table de la vue à partir de la même table ou d'une autre table de la section Champs de la liste de champs, si les tables de la liste de champs sont jointes par des relations dans le modèle sur lequel repose le rapport. Par exemple, les tables Product et Category peuvent être jointes sur un champ CategoryKey. S'il n'existe aucune relation définie entre le champ de la vue et un champ dans la section Champs de la liste de champs, le champ de la section Champs est désactivé.

Remarque Remarque

Vous ne pouvez pas définir de relations entre les tables dans Power View. Elles doivent être définies dans le modèle sur lequel votre rapport est basé, dans PowerPivot pour Excel ou Outils de données SQL Server (SSDT). Pour plus d'informations, consultez Vue d'ensemble des relations.

Après avoir créé la table, vous pouvez la convertir en de nombreuses autres visualisations. Le ruban active automatiquement les éléments de la galerie de visualisations sur l'onglet Conception des Outils de la table qui ont le plus de sens en fonction des données de la table, et désactive ceux qui ne fonctionneront pas. Par exemple :

  • Si une table ne comporte aucune mesure, vous ne pouvez pas la convertir en graphique. Une table requiert au moins une mesure avant que vous puissiez la convertir en graphique.

    Pour plus d'informations, consultez Champs de mesure et de non-mesure dans Power View.

  • Vous ne pouvez convertir qu'une table d'une colonne en segment. Si la table contient plusieurs colonnes, l'icône de segment est désactivée.

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Vous pouvez convertir votre table en matrice, avec des groupes de lignes et de colonnes. Par défaut une matrice aura des totaux et des sous-totaux pour les groupes, mais vous pouvez les désactiver. Ajoutez des groupes de colonnes en faisant glisser un champ vers la zone Groupes de colonnes.

Conseil Conseil

Si vous ne voyez pas la zone de Groupes de colonnes, vérifiez que Matrice est sélectionné dans la galerie de visualisations.

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Power View offre plusieurs options de graphique : histogramme, à barres, en courbes, nuage de points et en bulles. Les graphiques peuvent avoir plusieurs mesures et plusieurs séries. Vous disposez de plusieurs options de création dans un graphique : affichage et masquage des étiquettes, des légendes et des titres.

Même en modes de lecture et de plein écran, les graphiques sont interactifs : lorsque vous cliquez sur des valeurs dans un graphique, vous :

  • mettez cette valeur en surbrillance dans ce graphique ;

  • filtrez pour afficher cette valeur dans toutes les tables, matrices et mosaïques du rapport.

  • mettez cette valeur en surbrillance dans tous les autres graphiques du rapport.

Pour plus d'informations, consultez Filtrage, mise en surbrillance et segments dans Power View.

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Les petits multiples sont des petits graphiques extensibles. Ils facilitent la comparaison de plusieurs valeurs en même temps. Lorsque vous ajoutez des données (des groupes ou des mesures) à une visualisation :

  • Dans une matrice, vous pouvez avoir plusieurs groupes de lignes et de colonnes comme conteneurs.

  • Dans un graphique, l'espace est rapidement encombré et exigu.

Les petits multiples résolvent cet encombrement en répartissant les informations sur une série de graphiques qui sont de taille, d'échelle et de mesure semblables, afin de faciliter la comparaison des valeurs.

  • Les verticales multiples se développent dans la largeur de page disponible, puis ajustent la page dans l'espace disponible. Si tous les multiples ne tiennent pas dans l'espace disponible, vous obtenez une barre de défilement verticale.

  • Les horizontales multiples se développent dans la page. Si tous les multiples ne tiennent pas dans la largeur de page, vous obtenez une barre de défilement horizontale.

Vous pouvez définir le nombre de multiples à afficher transversalement et vers le bas. Sur l'onglet de Disposition de l'onglet contextuel Outils de graphique, cliquez sur Grille et sélectionnez le nombre de graphiques à afficher transversalement et vers le bas.

Si vous cliquez sur le bouton de pop-out sur un ensemble de petits multiples, vous ne voyez pas plus de multiples, mais chaque multiple est plus grand.

Petits multiples affichant un graphique en bulles pour chaque mois. Les options de grille définissent le nombre de graphiques (transversalement et vers le bas) dans la fenêtre de petits multiples.

Petits multiples - un graphique à bulles par mois

Axes synchronisés de petits multiples

Dans les petits multiples, Power View synchronise automatiquement les axes horizontal et vertical et la taille des bulles dans les graphiques en bulles. Tous les petits multiples ont les mêmes valeurs d'axe. Cela simplifie la comparaison des valeurs entre les multiples. Toutefois, si les valeurs d'un multiple sont très supérieures à celles d'un autre, il peut être difficile de lire le multiple avec les plus petites valeurs.

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Vous pouvez convertir une table en une série de cartes qui affichent les données de chaque ligne dans le tableau présenté dans un format de la carte, comme une fiche.

Les cartes affichent l'image par défaut dans un emplacement important, avec le champ d'étiquette par défaut dans la bannière de la carte.

Cartes avec l'image principale

Dans la galerie de visualisations sur l'onglet Conception des Outils de la table, cliquez sur la flèche pour afficher toutes les visualisations, puis cliquez sur l'icône Carte.

L'auteur du modèle peut définir la propriété d'étiquette par défaut sur un champ du modèle, et ce sera le titre d'une carte. Par exemple, pour une table Contacts, le titre par défaut est probablement le nom de chaque personne. L'auteur du modèle peut également définir la propriété Image par défaut sur un champ image du modèle, et ce sera l'image par défaut sur une carte. Pour plus d'informations, consultez Configurer les propriétés de comportement de table pour les rapports Power View (SSAS Tabulaire).

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Vous pouvez convertir une table ou une matrice en mosaïques pour présenter les données tabulaires de façon interactive. Les mosaïques sont des conteneurs avec une bande de navigation dynamique. Vous choisissez un champ de table ou un groupe de lignes en fonction duquel créer les mosaïques, et la bande de navigation affiche ces valeurs. Pendant que vous consultez les valeurs dans la bande de navigation, les informations associées apparaissent dans les visualisations des données que vous ajoutez au conteneur. Tout le contenu du conteneur est filtré en fonction de la valeur sélectionnée.

Ce conteneur de mosaïques, filtré par catégorie, utilise l'image de catégorie dans la navigation Cover Flow, et contient un graphique en courbes et un jeu de cartes filtrées pour la catégorie sélectionnée.

Mosaïque avec le graphique en courbes et les cartes

Par défaut, lorsque vous convertissez une table ou une matrice en un conteneur de mosaïques en cliquant sur Mosaïques dans l'onglet Conception, un contrôle Onglet de navigation affiche la première valeur de champ de la table, ou utilise un champ défini par l'auteur du modèle. Les champs restants s'affichent en tant que table imbriquée dans le conteneur.

Au lieu de laisser Power View sélectionner un champ par défaut en fonction duquel les mosaïques seront créées, vous pouvez également faire glisser un champ de la section Champs de la liste de champs vers la zone Mosaïque par vers la section Disposition de la liste de champs.

Après avoir créé un ensemble de mosaïques, vous pouvez également :

  • Ajouter plusieurs visualisations des données telles que des graphiques au conteneur de mosaïques.

  • Basculer entre les deux styles de navigation : un contrôle Onglet qui affiche les valeurs en haut du conteneur de mosaïques ou un flux de couverture qui affiche les valeurs en bas du conteneur de mosaïques.

  • Choisir de synchroniser les axes d'un graphique dans toutes les mosaïques.

  • Ajouter des filtres à des visualisations dans le conteneur de mosaïques.

  • Vous pouvez créer une visualisation sur la vue, puis la couper ou la copier et la coller dans le conteneur de mosaïques. Lorsque vous procédez ainsi, elle est filtrée par la valeur de la bande de navigation. Vous pouvez également effectuer l'inverse : couper ou copier une visualisation dans un conteneur de mosaïques et la coller dans la vue ou dans un autre conteneur de mosaïques.

Synchronisation des axes dans des conteneurs de mosaïques

Par défaut, Power View ne synchronise pas automatiquement les axes horizontal et vertical, les séries et la taille des bulles dans les graphiques d'un conteneur de mosaïques. Pour chaque graphique, il définit les échelles en fonction des valeurs du graphique sur chaque mosaïque individuelle. Cela facilite la lecture du graphique. Toutefois, il peut être difficile de comparer des valeurs de plusieurs mosaïques si les échelles ne sont pas cohérentes. Vous pouvez choisir de synchroniser des graphiques sur les mosaïques pour faciliter la comparaison des valeurs dans le graphique entre les mosaïques. Toutefois, si les valeurs d'un graphique sont très supérieures à celles d'un autre, il peut être difficile de lire le graphique avec les plus petites valeurs.

La synchronisation de la série signifie que chaque valeur est dans la légende pour chaque graphique, même si une valeur n'existe pas dans un graphique spécifique. Par exemple dans un graphique des éléments vendus représenté en mosaïques par mois, si la série n'est pas synchronisée, les éléments de la liste d'éléments dans la légende varient, selon ce qui a été vendu pendant le mois. Si la série est synchronisée, les éléments de la liste d'éléments sont fixes, et même si un élément n'a pas été vendu au cours du mois, il figurera toujours dans la liste.

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Les nuages de points et les graphiques en bulles constituent un excellent moyen d'afficher plusieurs données associées dans un graphique. Dans les nuages de points, l'axe des abscisses affiche une mesure et l'axe des ordonnées en affiche une autre, ce qui permet de voir la relation entre les deux valeurs pour tous les éléments du graphique.

Dans un graphique en bulles, une troisième mesure contrôle la taille des points de données.

Suivi des données dans le temps

Pour afficher les modifications des données dans le temps, vous pouvez ajouter une dimension de temps aux nuages de points et aux graphiques en bulles, avec un axe de lecture. Lorsque vous cliquez sur le bouton de lecture, les bulles sont déplacées, développées et réduites pour montrer comment les valeurs changent selon l'axe de lecture. Vous pouvez suspendre la lecture à tout moment pour analyser les données plus en détail. Lorsque vous pouvez cliquer sur une bulle sur le graphique, vous voyez son historique dans la piste que la bulle a suivi dans le temps.

Graphique en bulles avec l'axe de lecture et les étiquettes de données

Graphique en bulles avec l'axe de lecture et les étiquettes de données

Icône de flèche utilisée avec le lien Retour en haut Retour au début

Catégories basées sur des couleurs pour les graphiques en bulles et à nuages de points

Vous pouvez ajouter un champ à la zone Couleur pour un graphique en bulles ou à nuage de points, et il appliquera une couleur différente aux bulles et aux nuages de points selon les différentes valeurs de ce champ, en remplaçant les couleurs de bulles. Par exemple, l'ajout du champ Catégorie à un graphique en bulles d'aliments affecte différentes couleurs aux bulles selon leur nature, à savoir s'il s'agit de fruits, de légumes, de pains ou de boissons.

Graphique à bulles avec différentes couleurs pour les valeurs Catégorie

Graphique à bulles avec séries de couleur

Le champ ne doit pas être un champ de mesure et il ne peut pas contenir plus de vingt instances.

Remarque Remarque

Vous pouvez cliquer sur une couleur dans la légende pour mettre en surbrillance toutes les bulles de cette couleur, mais cela n'affiche pas les traces pour toutes les bulles de cette couleur. Vous devez cliquer sur chaque bulle individuellement pour afficher sa trace. Vous pouvez sélectionner plusieurs bulles à la fois en appuyant sur Ctrl+Clic.

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft