Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source

Utiliser plusieurs versions et instances de SQL Server

SQL Server prend en charge plusieurs instances du Moteur de base de données, de Analysis Services et de Reporting Services sur le même ordinateur. Vous pouvez également mettre à niveau des versions antérieures de SQL Server ou installer SQL Server sur un ordinateur où des versions précédentes de SQL Server sont déjà installées. Pour obtenir la liste des scénarios de mise à niveau pris en charge, consultez Mises à niveau de la version et de l'édition prises en charge.

Les concepts suivants sont utiles pour comprendre le comportement de SQL Server pour les instances côte à côte de SQL Server.

Le format de version de produit standard pour SQL Server est MM. nn.bbbb.rr où chaque segment est défini comme suit :

MM - Version principale

nn - Version secondaire

bbbb - Numéro de build

rr - Numéro de révision de build

Dans chaque version finale principale ou secondaire de SQL Server, le numéro de version est incrémenté afin de la différencier des versions antérieures. Cette modification de la version est utilisée à de nombreuses fins. Cela comprend l'affichage des informations sur la version dans l'interface utilisateur, le contrôle de la manière dont les fichiers sont remplacés pendant la mise à niveau, l'application des Service Packs, et cela joue également le rôle de mécanisme pour la différentiation fonctionnelle entre les versions consécutives.

Composants partagés par toutes les versions de SQL Server

Certains composants sont partagés par toutes les instances de toutes les versions installées de SQL Server Lorsque vous installez des versions différentes de SQL Server côte à côte sur le même ordinateur, ces composants sont mis à niveau automatiquement vers la version la plus récente. Ces composants sont habituellement désinstallés automatiquement lorsque la dernière instance de SQL Server est désinstallée.

Exemples : SQL Server Browser et Enregistreur Microsoft VSS SQL Server.

Composants partagés par toutes les instances de la même version principale de SQL Server

Les versions de SQL Server qui ont le même numéro de version principale partagent certains composants d'une instance à l'autre. Si les composants partagés sont sélectionnés pendant la mise à niveau, les composants existants sont mis à niveau vers la version la plus récente.

Exemples : Integration Services, Master Data Services, SQL Server Management Studio, Outils de données SQL Server (SSDT) et documentation en ligne de SQL Server.

Composants partagés par les versions secondaires

Les versions de SQL Server qui ont le même numéro de version principale.secondaire partagent des composants.

Exemple : fichiers de support d'installation.

Composants spécifiques à une instance de SQL Server

Certains composants ou services de SQL Server sont spécifiques à une instance de SQL Server. Ils sont également définis comme étant dépendants de l'instance. Ils partagent la même version que l'instance qui les héberge et sont utilisés exclusivement pour cette instance.

Exemples : Moteur de base de données, Analysis Services et Reporting Services.

Composants qui sont indépendants des versions de SQL Server

Certains composants sont installés pendant l'installation de SQL Server, mais sont indépendant des versions de SQL Server. Ils peuvent être partagés par les versions principales ou par toutes les versions de SQL Server.

Exemples : Microsoft Sync Framework, SQL Server Compact.

Pour plus d'informations sur l'installation de SQL Server Compact, consultez Installer SQL Server 2014 avec l'assistant d'installation (programme d'installation). Pour plus d'informations sur la façon de désinstaller SQL Server Compact, consultez Désinstaller une instance existante de SQL Server (programme d'installation).

Vous pouvez installer SQL Server sur un ordinateur exécutant déjà les instances d'une version précédente de SQL Server. Si une instance par défaut existe sur l'ordinateur, SQL Server doit être installé comme instance nommée.

Attention Attention

SQL Server SysPrep ne prend pas en charge une installation côte à côte d'instances préparées de SQL Server 2014 avec des versions antérieures de SQL Server sur le même ordinateur. Par exemple, vous ne pouvez pas préparer d'instance SQL Server 2014 côte à côte avec une instance préparée de SQL Server 2012. Toutefois, vous pouvez installer plusieurs instances préparées de la même version principale de SQL Server côte à côte sur le même ordinateur. Pour plus d'informations, consultez Considérations relatives à l'installation de SQL Server à l'aide de SysPrep.

SQL Server 2014 ne peut pas être installé côte à côte avec des versions antérieures de SQL Server sur un ordinateur qui exécute Windows Server 2008 R2 Server Core SP1. Pour plus d'informations sur les installations minimales de Windows Server, consultez Installer SQL Server 2014 sur Server Core.

Le tableau suivant répertorie la prise en charge côte à côte de SQL Server 2014 :

Instance existante de SQL Server 2014

Prise en charge côte à côte

SQL Server 2014 (32 bits)

SQL Server 2005 (32 bits)

SQL Server 2005 (64 bits) x64

SQL Server 2008 (32 bits)

SQL Server 2008 (64 bits) x64

SQL Server 2008 R2 (32 bits)

SQL Server 2008 R2 (64 bits) x64

SQL Server 2012 (32 bits)

SQL Server 2012 (64 bits) x64

SQL Server 2014 (32 bits)

SQL Server 2014 (64 bits) x64

SQL Server 2014 (64 bits) x64

SQL Server 2005 (32 bits)

SQL Server 2005 (64 bits) x64

SQL Server 2008 (32 bits)

SQL Server 2008 (64 bits) x64

SQL Server 2008 R2 (32 bits)

SQL Server 2008 R2 (64 bits) x64

SQL Server 2012 (32 bits)

SQL Server 2012 (64 bits) x64

SQL Server 2014 (32 bits)

SQL Server 2014 (64 bits) x64

Lorsqu'une instance de cluster de basculement SQL Server est installée côte à côte avec une instance autonome de Moteur de base de données SQL Server, prenez soin d'éviter les conflits de numéro de port TCP sur les adresses IP. Les conflits se produisent généralement lorsque deux instances de Moteur de base de données sont configurées pour utiliser le port TCP par défaut (1433). Pour éviter des conflits, configurez une instance pour utiliser un port fixe non défini par défaut. La configuration d'un port fixe est généralement plus simple sur l'instance autonome. La configuration de Moteur de base de données pour utiliser des ports différents empêche un conflit inattendu adresse IP/port TCP qui bloque un démarrage de l'instance lorsqu'une instance de cluster de basculement SQL Server échoue au nœud en attente

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Microsoft réalise une enquête en ligne pour recueillir votre opinion sur le site Web de MSDN. Si vous choisissez d’y participer, cette enquête en ligne vous sera présentée lorsque vous quitterez le site Web de MSDN.

Si vous souhaitez y participer,
Afficher:
© 2014 Microsoft