Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source

Base de données du serveur de rapports (SSRS en mode natif)

Un serveur de rapports est un serveur sans état qui utilise le Moteur de base de données SQL Server pour stocker les métadonnées et les définitions d'objets. Une installation Reporting Services en mode natif utilise deux bases de données pour distinguer le stockage de données persistantes des obligations de stockage temporaire. Les bases de données sont créées en même temps et sont liées par leur nom. Les noms par défaut de ces bases de données sont respectivement reportserver et reportservertempdb.

Une installation de Reporting Services en mode SharePoint crée également une base de données pour la fonctionnalité d'alertes de données. Les trois bases de données en mode SharePoint sont associées aux applications de service Reporting Services. Pour plus d'informations, consultez Gérer une application de service Reporting Services.

Les bases de données peuvent s'exécuter sur une instance locale ou distante du Moteur de base de données. Le choix d'une instance locale est utile si vous possédez suffisamment de ressources système ou si vous voulez économiser des licences logicielles, mais l'exécution des bases de données sur un ordinateur distant permet d'améliorer les performances.

Vous pouvez déplacer ou réutiliser une base de données de serveur de rapports existante provenant d'une installation précédente ou d'une instance différente avec une autre instance de serveur de rapports. Le schéma de la base de données du serveur de rapports doit être compatible avec l'instance du serveur de rapports. Si la base de données est dans un format plus ancien, vous serez invité à le mettre à niveau au format actuel. Les versions plus récentes ne peuvent pas être réajustées vers une version antérieure. Si vous possédez une base de données de serveur de rapports récente, vous ne pouvez pas l'utiliser avec une version antérieure d'une instance de serveur de rapports. Pour plus d'informations sur la façon dont les bases de données de serveur de rapports sont mises à niveau vers des formats plus récents, consultez Mettre à niveau une base de données du serveur de rapports.

Important Important

La structure de table des bases de données est optimisée pour les opérations serveur et ne doit pas être modifiée ou ajustée. Microsoft peut éventuellement modifier la structure de table d'une version à une autre. Si vous modifiez ou agrandissez la base de données, vous pouvez limiter voire supprimer la possibilité d'effectuer des mises à jour ou d'appliquer des Service Packs. Vous risquez également de créer des perturbations sur le serveur de rapports par les modifications que vous effectuez. Par exemple si vous activez READ_COMMITTED_SNAPSHOT sur la base de données ReportServer, vous arrêterez des fonctionnalités interactives de tri.

Tous les accès à une base de données du serveur de rapports doivent être gérés par le biais du serveur de rapports. Pour avoir accès au contenu d'une base de données de serveur de rapports, utilisez les outils d'administration dédiés aux serveurs de rapports (tels que le Gestionnaire de rapports et SQL Server Management Studio) ou des interfaces par programmation telles que l'accès par URL, le service Web Report Server ou le fournisseur WMI (Windows Management Instrumentation).

La connexion à la base de données du serveur de rapports est généralement définie par l'intermédiaire du Gestionnaire de configuration de Reporting Services. Toutefois, cette connexion peut être configurée au cours de l'installation si vous choisissez d'installer la configuration par défaut. Pour plus d'informations sur la connexion du serveur de rapports à la base de données, consultez Configurer une connexion à la base de données du serveur de rapports (Gestionnaire de configuration de SSRS).

La base de données d'un serveur de rapports est une base de données SQL Server qui stocke le contenu suivant :

  • éléments gérés par un serveur de rapports (rapports et rapports liés, sources de données partagées, modèles de rapport, dossiers, ressources) ainsi que toutes les propriétés et les paramètres de sécurité qui sont associés à ces éléments ;

  • définitions des abonnements et des planifications ;

  • instantanés de rapport (notamment les résultats de requête) et historique de rapport ;

  • propriétés système et paramètres de sécurité au niveau système ;

  • données du journal d'exécution des rapports ;

  • clés symétriques, ainsi que connexions et informations d'identification chiffrées pour les sources de données des rapports.

Étant donné que la base de données du serveur de rapports stocke l'état de l'application ainsi que des données permanentes, vous devez créer une planification de sauvegarde pour cette base de données afin d'éviter toute perte de données. Pour obtenir des recommandations et des instructions sur le mode de sauvegarde de la base de données, consultez Déplacement des bases de données du serveur de rapports vers un autre ordinateur.

Chaque base de données de serveur de rapports utilise une base de données temporaire associée pour stocker les données d'exécution et de session, les rapports mis en cache et les tables de travail qui sont générées par le serveur de rapports. Les processus serveur d'arrière-plan supprimeront périodiquement des éléments plus anciens et inutilisés des tables dans la base de données temporaire.

Reporting Services ne recrée pas la base de données temporaire si elle est manquante, pas plus qu'il ne répare les tables manquantes ou modifiées. Bien qu'une base de données temporaire ne contienne pas de données permanentes, il est conseillé malgré tout d'en sauvegarder un exemplaire pour éviter d'être obligé de la recréer lors d'une opération de récupération suite à une défaillance majeure.

Si vous sauvegardez la base de données temporaire et la restaurez ensuite, il est recommandé d'en supprimer le contenu. En règle générale, il n'est pas risqué de supprimer le contenu de la base de données temporaire à quelque moment que ce soit. Toutefois, vous devez redémarrer le service Windows Report Server après avoir supprimé le contenu.

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft