Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source

RAISERROR (Transact-SQL)

Génère un message d'erreur et lance le traitement d'erreur pour la session. RAISERROR peut soit faire référence à un message défini par l'utilisateur et stocké dans l'affichage catalogue sys.messages, soit générer un message de manière dynamique. Ce message est renvoyé en tant que message d'erreur du serveur à l'application appelante ou à un bloc CATCH associé d'une structure TRY…CATCH. Les nouvelles applications doivent utiliser THROW à la place.

S'applique à : SQL Server (SQL Server 2008 jusqu'à la version actuelle, Base de données SQL Windows Azure (version initiale jusqu'à la version actuelle).

Icône Lien de rubrique Conventions de la syntaxe Transact-SQL

RAISERROR ( { msg_id | msg_str | @local_variable }
    { ,severity ,state }
    [ ,argument [ ,...n ] ] )
    [ WITH option [ ,...n ] ]

msg_id

Numéro du message d'erreur défini par l'utilisateur stocké dans l'affichage catalogue sys.messages à l'aide de sp_addmessage. Les numéros d'erreur des messages d'erreur définis par l'utilisateur doivent être supérieurs à 50 000. Lorsque l'argument msg_id n'est pas spécifié, RAISERROR génère un message d'erreur portant le numéro 50 000.

msg_str

Message d'erreur défini par l'utilisateur dont la mise en forme est proche de la fonction printf dans la bibliothèque standard C. Le message d'erreur peut compter jusqu'à 2 047 caractères. Si le message contient au moins 2 048 caractères, seuls les 2 044 premiers sont affichés et des points de suspension sont ajoutés pour indiquer que le message a été tronqué. Notez que les paramètres de substitution utilisent plus de caractères que ce que la sortie affiche en raison de son comportement de stockage interne. Par exemple, le paramètre de substitution de %d avec une valeur affectée de 2 produit en fait un caractère dans la chaîne de message, mais prend également jusqu'à trois caractères de stockage supplémentaires. Ce besoin de stockage réduit le nombre de caractères disponibles pour le message émis.

Lorsque l'argument msg_str est spécifié, RAISERROR génère un message d'erreur portant le numéro 50 000.

msg_str est une chaîne de caractères dotée de spécifications de conversion incorporées facultatives. Chaque spécification de conversion définit la manière dont une valeur de la liste d'arguments est mise en forme et placée dans un champ à l'emplacement de la spécification de conversion dans msg_str. Les spécifications de conversion arborent la mise en forme suivante :

% [[flag] [width] [. precision] [{h | l}]] type

Les paramètres utilisables dans l'argument msg_str sont :

flag

Code qui détermine l'espacement et la justification du message substitué.

Code

Préfixe ou justification

Description

- (moins)

Cadré à gauche

Cadre la valeur de l'argument à gauche par rapport à la largeur du champ donnée.

+ (plus)

Préfixe

Fait précéder la valeur de l'argument d'un signe positif (+) ou négatif (-) si celle-ci est de type signé.

0 (zéro)

Remplissage avec des zéros

Fait précéder le résultat de zéros jusqu'à atteindre la largeur minimale. Si zéro et le signe moins (-) sont donnés ensemble, le zéro est ignoré.

# (nombre)

Préfixe 0x pour le type hexadécimal de x ou X

Lorsqu'il est utilisé avec les formats o, x ou X, le signe dièse # fait précéder n'importe quelle valeur différente de zéro respectivement de 0, 0x ou 0X. Lorsque d, i ou u sont précédés du signe dièse (#), ce dernier est ignoré.

' ' (blanc)

Remplissage avec des espaces

Fait précéder la valeur de sortie d'espaces si la valeur est signée et positive. Ceci sera ignoré si un signe positif (+) est inclus dans le drapeau +.

width

Nombre entier qui définit la largeur minimale du champ dans lequel est placée la valeur de l'argument. Si la longueur de la valeur d'argument est égale ou supérieure à width, la valeur est imprimée sans marge intérieure. Si la valeur est inférieure à width, elle est complétée à concurrence de la longueur indiquée par le paramètre width.

Un astérisque (*) signifie que la largeur est spécifiée par l'argument associé dans la liste, qui doit être un nombre entier.

precision

Nombre maximum de caractères extraits de l'argument pour les chaînes. Par exemple, si une chaîne compte cinq caractères et que la précision est égale à 3, seuls les trois premiers caractères de la chaîne seront utilisés.

Pour les nombres entiers, le paramètre precision correspond au nombre minimum de chiffres imprimés.

Un astérisque (*) signifie que la précision est spécifiée par l'argument associé dans la liste, qui doit être un nombre entier.

{h | l} type

Utilisé avec les types de caractères d, i, o, s, x, X ou u, il crée des valeurs de type shortint (h) ou longint (l)

Spécification de type

Description

d ou i

Entier signé

o

Octal non signé

s

Chaîne

u

Entier non signé

x ou X

Hexadécimal non signé

Remarque Remarque

Ces spécifications de type sont basées sur celles qui ont été initialement définies pour la fonction printf dans la bibliothèque standard C. Les types utilisés dans les chaînes de message RAISERROR correspondent aux types de données Transact-SQL, tandis que les spécifications utilisées dans printf sont mappées aux types de données de langage C. RAISERROR ne prend pas en charge les spécifications de type utilisées dans printf lorsque Transact-SQL ne comporte pas de type de données semblable au type de données C associé. Par exemple, la spécification %p pour les pointeurs n'est pas prise en charge dans RAISERROR car Transact-SQL ne compte aucun type de données de pointeur.

Remarque Remarque

Pour convertir une valeur dans le type de données bigint de Transact-SQL, spécifiez %I64d.

@ local_variable

Variable de n'importe quel type de données caractères valide qui contient une chaîne mise en forme de la même manière que msg_str. @ local_variable doit être de type char ou varchar ou doit pouvoir être implicitement converti dans ces types.

severity

Représente le niveau de gravité défini par l'utilisateur associé au message en question. Lorsque vous utilisez msg_id pour générer un message défini par l'utilisateur créé à l'aide de sp_addmessage, la gravité spécifiée dans l'instruction RAISERROR remplace celle indiquée dans sp_addmessage.

Les niveaux de gravité de 0 à 18 peuvent être spécifiés par tout utilisateur. Les niveaux de gravité de 19 à 25 peuvent uniquement être spécifiés par des membres du rôle serveur fixe sysadmin ou par des utilisateurs bénéficiant d'autorisations ALTER TRACE. Pour les niveaux de 19 à 25, l'option WITH LOG est nécessaire. Les niveaux de gravité inférieurs à 0 sont interprétés comme 0. Les niveaux de gravité supérieurs à 25 sont interprétés comme 25.

Attention Attention

Les erreurs ayant un niveau compris entre 20 et 25 sont considérées comme irrécupérables. Si une erreur de cette gravité se produit, la connexion cliente prend fin après réception du message, et l'erreur est consignée dans le journal des erreurs ainsi que dans le journal des applications.

Vous pouvez spécifier -1 pour retourner la valeur de gravité associée à l'erreur, comme le montre l'exemple suivant.

RAISERROR (15600,-1,-1, 'mysp_CreateCustomer');

Voici l'ensemble des résultats.

Msg 15600, Level 15, State 1, Line 1
An invalid parameter or option was specified for procedure 'mysp_CreateCustomer'.

state

Entier compris entre 0 et 255. Les valeurs négatives ou supérieures à 255 génèrent une erreur. Vous pouvez spécifier -1 pour retourner la valeur associée à l'erreur, comme le montre l'exemple suivant dans la définition de severity.

Si une même erreur définie par l'utilisateur est générée à plusieurs emplacements, l'utilisation d'un numéro d'état unique pour chaque emplacement peut vous aider à trouver la portion de code à l'origine des erreurs.

argument

Paramètres de substitution utilisés pour les variables définies dans msg_str ou pour le message correspondant à msg_id. Il peut y avoir 0 ou plusieurs paramètres de substitution ; leur nombre total ne peut toutefois pas excéder 20. Chaque paramètre de substitution peut être une variable locale ou n'importe lequel de ces types de données : tinyint, smallint, int, char, varchar, nchar, nvarchar, binary ou varbinary. Aucun autre type de données n'est reconnu.

option

Option personnalisée pour l'erreur. Peut prendre l'une des valeurs mentionnées dans le tableau ci-après.

Valeur

Description

LOG

Consigne l'erreur dans le journal des erreurs et le journal des applications pour l'instance de moteur de base de données Microsoft SQL Server. Les erreurs inscrites dans le journal des erreurs sont actuellement limitées à 440 octets. Seul un membre du rôle serveur fixe sysadmin ou un utilisateur bénéficiant des autorisations ALTER TRACE peut spécifier l'argument WITH LOG.

NOWAIT

Envoie des messages immédiatement au client.

SETERROR

Définit les valeurs @@ERROR et ERROR_NUMBER sur msg_id ou sur 50 000, quel que soit le niveau de gravité.

Les erreurs générées par RAISERROR fonctionnent comme celles générées par le code du moteur de base de données. Les valeurs spécifies par RAISERROR sont signalées par les fonctions système ERROR_LINE, ERROR_MESSAGE, ERROR_NUMBER, ERROR_PROCEDURE, ERROR_SEVERITY, ERROR_STATE et @@ERROR. Lorsque l'instruction RAISERROR est exécutée avec un niveau de gravité de minimum 11 dans un bloc TRY, elle transfère le contrôle au bloc CATCH associé. L'erreur est renvoyée à l'appelant si RAISERROR est exécutée :

  • en dehors du champ d'un bloc TRY ;

  • avec un niveau de gravité inférieur ou égal à 10 dans un bloc TRY ;

  • avec un degré de gravité supérieur ou égal à 20 qui met fin à la connexion à la base de données.

Les blocs CATCH peuvent utiliser RAISERROR pour relancer l'erreur qui a appelé le bloc CATCH à l'aide de fonctions système, telles que ERROR_NUMBER et ERROR_MESSAGE, afin de récupérer les données d'erreur originales. @@ERROR est défini par défaut sur 0 pour les messages ayant une gravité comprise entre 1 et 10.

Lorsque msg_id spécifie un message défini par l'utilisateur disponible à partir de l'affichage catalogue sys.messages, RAISERROR traite le message à partir de la colonne de texte à l'aide des mêmes règles que celles appliquées au texte d'un message défini par l'utilisateur à l'aide de msg_str. Le texte du message défini par l'utilisateur peut contenir des spécifications de conversion, dans lesquelles RAISERROR mappera les arguments. Utilisez sp_addmessage pour ajouter des messages d'erreur définis par l'utilisateur et sp_dropmessage pour en supprimer.

Vous pouvez également utiliser RAISERROR comme alternative à PRINT pour renvoyer des messages aux applications appelantes. Contrairement à l'instruction Transact-SQL, RAISERROR prend en charge la substitution de caractère proche de la fonctionnalité de la fonction printf dans la bibliothèque standard C. L'instruction PRINT n'est pas affectée par les blocs TRY, alors que si vous exécutez RAISERROR avec un degré de gravité compris entre 11 et 19 dans un bloc TRY, le contrôle est transféré vers le bloc CATCH associé. Spécifiez une gravité inférieure ou égale à 10 pour utiliser RAISERROR afin de renvoyer un message depuis un bloc TRY sans appeler le bloc CATCH.

En règle générale, des arguments successifs remplacent des spécifications de conversion successives ; le premier argument remplace la première spécification de conversion, le deuxième argument remplace la deuxième spécification, etc. Par exemple, dans l'instruction RAISERROR suivante, le premier argument N'number' remplace la première spécification de conversion %s et le deuxième argument 5 remplace la deuxième spécification de conversion %d.

RAISERROR (N'This is message %s %d.', -- Message text.
           10, -- Severity,
           1, -- State,
           N'number', -- First argument.
           5); -- Second argument.
-- The message text returned is: This is message number 5.
GO

Si un astérisque (*) est spécifié pour la largeur ou la précision d'une spécification de conversion, la valeur à utiliser pour la largeur ou la précision est un nombre entier. Dans ce cas, une spécification de conversion peut utiliser jusqu'à trois arguments : un pour la largeur, un pour la précision et un pour la valeur de substitution.

Par exemple, les deux instructions RAISERROR suivantes renvoient la même chaîne. L'une spécifie la largeur et la précision dans la liste d'arguments, tandis que l'autre les indique dans la spécification de conversion.

RAISERROR (N'<<%*.*s>>', -- Message text.
           10, -- Severity,
           1, -- State,
           7, -- First argument used for width.
           3, -- Second argument used for precision.
           N'abcde'); -- Third argument supplies the string.
-- The message text returned is: <<    abc>>.
GO
RAISERROR (N'<<%7.3s>>', -- Message text.
           10, -- Severity,
           1, -- State,
           N'abcde'); -- First argument supplies the string.
-- The message text returned is: <<    abc>>.
GO

A.Renvoi d'informations d'erreur depuis un bloc CATCH

L'exemple de code ci-dessous indique comment utiliser RAISERROR à l'intérieur d'un bloc TRY pour que l'exécution passe au bloc CATCH associé. Il explique également comment utiliser RAISERROR pour retourner des informations sur l'erreur qui a appelé le bloc CATCH.

Remarque Remarque

RAISERROR génère uniquement des erreurs dont l'état est exclusivement compris entre 1 et 127. Comme le moteur de base de données peut déclencher des erreurs dont l'état est égal à 0, il est recommandé de vérifier l'état d'erreur retourné par ERROR_STATE avant de le transmettre comme valeur au paramètre d'état de RAISERROR.

BEGIN TRY
    -- RAISERROR with severity 11-19 will cause execution to 
    -- jump to the CATCH block.
    RAISERROR ('Error raised in TRY block.', -- Message text.
               16, -- Severity.
               1 -- State.
               );
END TRY
BEGIN CATCH
    DECLARE @ErrorMessage NVARCHAR(4000);
    DECLARE @ErrorSeverity INT;
    DECLARE @ErrorState INT;

    SELECT 
        @ErrorMessage = ERROR_MESSAGE(),
        @ErrorSeverity = ERROR_SEVERITY(),
        @ErrorState = ERROR_STATE();

    -- Use RAISERROR inside the CATCH block to return error
    -- information about the original error that caused
    -- execution to jump to the CATCH block.
    RAISERROR (@ErrorMessage, -- Message text.
               @ErrorSeverity, -- Severity.
               @ErrorState -- State.
               );
END CATCH;

B.Création d'un message approprié dans sys.messages

L'exemple suivant indique comment générer un message stocké dans l'affichage catalogue sys.messages. Le message a été ajouté à l'affichage catalogue sys.messages à l'aide de la procédure stockée système sp_addmessage en tant que message numéro 50005.

sp_addmessage @msgnum = 50005,
              @severity = 10,
              @msgtext = N'<<%7.3s>>';
GO
RAISERROR (50005, -- Message id.
           10, -- Severity,
           1, -- State,
           N'abcde'); -- First argument supplies the string.
-- The message text returned is: <<    abc>>.
GO
sp_dropmessage @msgnum = 50005;
GO

C.Utilisation d'une variable locale pour fournir un texte de message

L'exemple de code ci-après montre comment utiliser une variable locale pour fournir un texte de message pour une instruction RAISERROR.

DECLARE @StringVariable NVARCHAR(50);
SET @StringVariable = N'<<%7.3s>>';

RAISERROR (@StringVariable, -- Message text.
           10, -- Severity,
           1, -- State,
           N'abcde'); -- First argument supplies the string.
-- The message text returned is: <<    abc>>.
GO
Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft