Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Avant l'installation du clustering avec basculement

Mis à jour : 15 septembre 2007

Avant d'installer un cluster avec basculement Microsoft SQL Server 2005, vous devez sélectionner le matériel et le système d'exploitation que SQL Server 2005 utilisera. Vous devez également configurer MicrosoftCluster Service (MSCS) et examiner le réseau, la sécurité ainsi que les points importants à prendre en compte pour les autres logiciels qui seront exécutés sur votre cluster de basculement.

Avant de débuter le processus d'installation du cluster de basculement, vérifiez les éléments suivants :

Vérifiez votre solution matérielle

  • Votre matériel doit figurer dans le Catalogue Microsoft Windows et la liste des matériels compatibles avec Windows. Le système de matériel doit apparaître sous la catégorie d'une solution de cluster.
    ms189910.note(fr-fr,SQL.90).gifImportant :
    L'ajout de différents composants de cluster ne constitue pas un système approuvé pour le clustering avec basculement. Seuls les systèmes achetés dans le cadre d'une solution de cluster et figurant dans le groupe de clusters sont approuvés. Lorsque vous vérifiez le Catalogue Microsoft Windows et la liste des matériels compatibles avec Windows, indiquez la catégorie « cluster ». Toutes les autres catégories sont réservées à un usage OEM. Pour plus d'informations, consultez Stratégie de prise en charge Microsoft pour les clusters serveur, liste du matériel compatible et Catalogue Windows Server.

  • Des tests de compatibilité matérielle spéciaux sont nécessaires lors de l'implémentation d'un cluster de serveurs de basculement sur un réseau de stockage (SAN). L'intégralité de la solution matérielle doit figurer dans la catégorie « Périphérique cluster/multi-cluster » de la liste des matériels compatibles avec Windows et du Catalogue Microsoft Windows. Pour plus d'informations, consultez l'article de la Base de connaissances Microsoft, Prise en charge de plusieurs clusters connectés au même périphérique SAN.
  • Si la solution de cluster inclut des nœuds de cluster dispersés géographiquement, il est important de vérifier d'autres éléments, tels que la prise en charge de disques partagés et le temps de réponse du réseau. La solution complète doit figurer dans la liste de compatibilité matérielle des clusters géographiques. Pour plus d'informations, consultez l'article de la Base de connaissances Microsoft, Windows Clustering et sites séparés sur le plan géographique.
  • Les configurations SAN sont également prises en charge sous Microsoft Windows 2000 Advanced Server et Datacenter Edition. Le Catalogue Windows et la liste des matériels compatibles avec Windows indiquent les unités de stockage compatibles SAN qui sont prises en charge en tant qu'unités de stockage SAN avec plusieurs clusters MSCS associés. Vous pouvez déployer un jeu de serveurs et de clusters Windows dans un contexte SAN et profiter du support Microsoft. Pour ce faire, vous devez faire correspondre les unités de cette liste et les configurations de cluster complètes définies dans la catégorie « Cluster » du Catalogue Microsoft Windows et de la liste des matériels compatibles avec Windows. Pour plus d'informations, consultez l'article de la Base de connaissances Microsoft, Le programme Datacenter et Windows 2000 Datacenter Server.
  • Si vous déployez un cluster avec basculement SQL Server 2005 sur des composants de la technologie iSCSI (Internet small computer system interface), nous vous recommandons de prendre les précautions qui s'imposent. Pour plus d'informations, consultez l'article suivant dans la Base de connaissances Microsoft : Prise en charge de SQL Server 2000 sur des composants de la technologie iSCSI.
  • Pour plus d'informations, consultez l'article de la Base de connaissances Microsoft, Stratégie Microsoft de prise en charge d'un cluster SQL Server avec basculement.
  • Déterminez le partage de ressources de disque quorum. Dans un cluster de serveurs, le disque quorum contient une copie principale de la configuration du cluster de serveurs. Ce disque est également utilisé comme ressource de contrôle décisive en cas d'échec de toutes les communications réseau entre les nœuds du cluster. Selon le type de cluster de serveurs que vous implémentez, le disque quorum peut être ou non un disque physique sur la baie de disques de cluster partagée. Bien qu'il soit conseillé de réserver un disque de cluster entier afin de l'utiliser comme disque quorum, des ressources autres que la ressource quorum peuvent être autorisées à accéder au disque quorum.
    Cependant, si vous faites en sorte que la ressource quorum partage le même disque avec d'autres ressources, vous êtes contraint de choisir entre deux possibilités non souhaitables. Soit vous devez configurer la ressource afin que sa défaillance n'affecte pas le groupe, soit vous devez laisser le groupe être affecté par les défaillances de l'autre ressource. Dans le premier cas, le basculement n'est plus assuré pour la ressource ; dans le second cas, la ressource quorum bascule avec le reste du groupe qui contient la ressource quorum et la ressource défaillante. Par conséquent, la totalité du cluster est hors connexion, et ce, pendant toute la durée nécessaire au basculement du groupe.
    Pour plus d'informations sur la configuration correcte d'un lecteur quorum, consultez l'article Information concernant la configuration de lecteur quorum de la Base de connaissances.
  • Pour installer un cluster de basculement SQL Server 2005 lorsque les fichiers d'installation sources et le cluster se trouvent dans des domaines différents, copiez les fichiers d'installation sur le nœud principal du cluster, puis démarrez l'installation à partir de ce nœud principal.

Vérifiez les paramètres de votre système d'exploitation

  • Assurez-vous que votre système d'exploitation est installé correctement et qu'il prend en charge le clustering avec basculement. Pour plus d'informations sur les systèmes d'exploitation pris en charge, consultez Configuration matérielle et logicielle requise pour l'installation de SQL Server 2005.
  • Activez le fournisseur de services de chiffrement Windows (CSP) dans Windows Server 2003. Si ce service est arrêté ou désactivé sur un nœud du cluster, le programme d'installation de SQL Server échoue avec un message d'erreur relatif à la spécification du Logo Windows.
  • Activez le service Planificateur de tâches sur tous les systèmes d'exploitation pour l'installation en cluster et à distance. Si le Planificateur de tâches est désactivé, le programme d'installation de SQL Server échoue, accompagné de l'erreur 1058. Pour plus d'informations, consultez Procédure : activation du service Planificateur de tâches de Windows.
  • SQL Server 2005 prend en charge les points de montage ; les installations en cluster de SQL Server sont limitées au nombre de lettres de lecteurs disponibles. Si vous utilisez une seule lettre de lecteur pour le système d'exploitation, vous êtes limités à 25 instances de SQL Server par cluster de basculement.
    Un volume monté, ou point de montage, vous permet d'utiliser une seule lettre de lecteur pour faire référence à de nombreux disques ou volumes. Si vous disposez d'une lettre de lecteur D: qui fait référence à un disque ou volume traditionnel, vous pouvez connecter ou « monter » d'autres disques ou volumes comme répertoires sous la lettre de lecteur D: sans que les disques ou volumes supplémentaires nécessitent des lettres de lecteurs qui leur sont propres.
    Remarques relatives aux points de montage pour le clustering avec basculement SQL Server 2005 :
    • Pour le programme d'installation de SQL Server, le lecteur de base d'un lecteur monté doit posséder une lettre de lecteur associée. Pour les installations de clusters avec basculement, ce lecteur de base doit être un lecteur en cluster.
    • Le lecteur de base (celui doté de la lettre de lecteur) ne peut pas être partagé entre des instances de clusters avec basculement. Cette restriction est normale pour les clusters avec basculement, mais elle ne s'applique pas aux serveurs autonomes à plusieurs instances.
    • Soyez vigilent lorsque vous configurez votre cluster avec basculement : vérifiez que le lecteur de base et les disques ou volumes montés sont répertoriés comme ressources dans le groupe de ressources. Le programme d'installation de SQL Server ne se charge pas de cette opération automatiquement, et SQL Server ne procède pas à une vérification durant l'instruction CREATE/ALTER DATABASE.
    • Assurez-vous que les disques ou les volumes installés sont montés sur le lecteur de base doté de la lettre correcte, et que ce lecteur est défini comme dépendant du lecteur parent.

Configurez Microsoft Cluster Service

  • Microsoft Cluster Service (MSCS) doit être configuré sur au moins l'un des nœuds de votre cluster de serveurs. MSCS est pris en charge uniquement si la configuration du matériel sur lequel il est installé a été testée et est compatible avec le logiciel MSCS. Vous devez également exécuter SQL Server 2005 Enterprise Edition ou Standard Edition avec MSCS. SQL Server 2005 Enterprise Edition prend en charge les clusters avec basculement contenant jusqu'à 8 nœuds. SQL Server 2005 Standard Edition prend en charge les clusters avec basculement à 2 nœuds.
    Pour plus d'informations sur l'installation et la configuration de MSCS dans Windows Server 2003, consultez Clusters de serveur.
    Pour plus d'informations sur l'installation et la configuration de MSCS sur les systèmes d'exploitation Windows 2000, consultez Step by Step Guide to Installing Cluster Service (en anglais).
  • La DLL de ressources du service SQL Server exporte deux fonctions utilisées par le Gestionnaire de clusters MSCS pour vérifier la disponibilité de la ressource SQL Server. Une vérification simple, LooksAlive, interroge le statut du service en utilisant le Gestionnaire de contrôle des services Windows NT. Une vérification plus rigoureuse, IsAlive, se connecte à SQL Server comme sonde d'utilisateur pour effectuer une requête simple. Par défaut, LooksAlive est lancé toutes les 5 secondes et IsAlive toutes les 60 secondes. Les intervalles d'interrogation LooksAlive et IsAlive peuvent être modifiés dans l'Administrateur de cluster MSCS sous l'onglet Avancé pour la ressource SQL Server ou à l'aide de l'utilitaire d'invite de commandes cluster.exe.
  • MSCS doit être en mesure de vérifier que l'instance de cluster de basculement s'exécute à l'aide de la vérification IsAlive. Cela signifie qu'il faut se connecter au serveur à l'aide d'une connexion approuvée. Par défaut, le compte qui exécute le service de cluster est configuré en tant qu'administrateur sur tous les nœuds du cluster, et le groupe BUILTIN\Administrateurs a l'autorisation de se connecter à SQL Server. Ces paramètres changent uniquement si vous modifiez les autorisations définies sur les nœuds du cluster.
  • Si le compte BUILTIN\Administrateurs est supprimé, assurez-vous que le compte sous lequel le service de cluster s'exécute peut se connecter à SQL Server pour la vérification IsAlive. Dans le cas contraire, la vérification IsAlive échouera. Le compte Cluster Service (MSCS) doit disposer des autorisations minimales public sur SQL Server, pour qu'il soit possible d'exécuter "SELECT @@servername" régulièrement. Par défaut, le compte qui exécute le service de cluster est configuré en tant qu'administrateur sur tous les nœuds du cluster, et le groupe BUILTIN\Administrateurs a l'autorisation de se connecter à SQL Server. Ces paramètres changent uniquement si vous modifiez les autorisations définies sur les nœuds du cluster.
    Si le compte BUILTIN\Administrateurs est supprimé, assurez-vous que le compte sous lequel le service de cluster s'exécute peut se connecter à SQL Server pour la vérification IsAlive. Dans le cas contraire, la vérification IsAlive échouera. Le compte Cluster Service (MSCS) doit disposer des autorisations minimales public sur SQL Server, pour qu'il soit possible d'exécuter @@servername régulièrement.
  • Lorsque vous installez MSCS, il est très important d'utiliser des comptes de services séparés pour la connexion à MSCS et à SQL Server. Dans le cas contraire, le mot de passe du service de cluster ne peut pas être modifié à l'aide de la commande de cluster.
  • Lors de l'utilisation de MSCS, un nœud doit contrôler le bus SCSI partagé avant que l'autre nœud soit en ligne. Sinon, l'application risque de basculer vers un état d'attente en ligne, sans pouvoir basculer vers l'autre mode, ou alors le basculement échouera totalement. Si votre système de cluster dispose d'un processus d'installation propriétaire, celui-ci doit être utilisé.

Installation de Microsoft Distributed Transaction Coordinator

  • Avant d'installer SQL Server 2005 sur un cluster avec basculement, déterminez si la ressource de cluster Microsoft Distributed Transaction Coordinator (MSDTC) doit être créée. Si vous installez uniquement le Moteur de base de données, la ressource de cluster MSDTC n'est pas nécessaire. Si vous installez le Moteur de base de données et SSIS, Notification Services ou les composants de station de travail, vous devez installer MSDTC. Cette exigence s'applique aux systèmes d'exploitation Windows 2000 et Windows Server 2003.
    Le gestionnaire de transactions MSDTC, le proxy MSDTC et les outils d'administration des services de composants sont installés sur chaque nœud du cluster de serveurs Windows. Le cluster utilise Microsoft Cluster Services (MSCS) dans le cadre de la configuration du cluster de serveurs Windows.
    Pour configurer manuellement MSDTC sur un système d'exploitation Windows Server 2003 (exécutant MSCS), consultez les articles de la Base de connaissances, Comment faire pour configurer Microsoft Distributed Transaction Coordinator sur un cluster Windows Server 2003 et Comment faire pour activer l'accès DTC réseau dans Windows Server 2003.
    Pour garantir la disponibilité entre plusieurs applications en cluster, Microsoft recommande vivement que MSDTC possède ses propres ressources et son propre groupe de ressources. Si MSDTC ne peut pas être configuré pour posséder son propre groupe de ressources, il est alors conseillé d'utiliser le groupe Cluster et le lecteur Quorum.

Configurez MS DTC (Microsoft Distributed Transaction Coordinator)

  • Une fois que vous avez installé le système d'exploitation et configuré votre cluster, vous devez configurer MSDTC pour qu'il fonctionne dans un cluster à l'aide de l'Administrateur de cluster. L'échec de la mise en cluster de MSDTC ne bloquera pas l'installation de SQL Server, mais les fonctionnalités des applications SQL Server peuvent être affectées si MSDTC n'est pas configuré correctement.
    Tout processus exécuté sur un nœud du cluster peut utiliser MSDTC. Ces processus appellent simplement le proxy MSDTC, et celui-ci transfère automatiquement les appels MSDTC vers le gestionnaire de transactions MSDTC, lequel contrôle l'intégralité du cluster.
    Si le nœud qui exécute le gestionnaire de transactions MSDTC est défaillant, le gestionnaire de transactions est automatiquement redémarré sur un autre nœud du cluster. Le gestionnaire de transactions nouvellement redémarré lit le fichier journal MSDTC sur le disque partagé du cluster pour déterminer l'issue des transactions en attente et récemment terminées.
    Les gestionnaires de ressources se reconnectent au gestionnaire de transactions et effectuent une récupération pour déterminer l'issue des transactions en attente. Les applications se reconnectent à MSDTC afin de pouvoir démarrer de nouvelles transactions.
    Supposez, par exemple, que le gestionnaire de transactions MSDTC est actif sur le système B. L'application et le gestionnaire de ressources sur le système A appellent le proxy MSDTC. Le proxy MSDTC sur le système A transfère tous les appels MSDTC vers le gestionnaire de transactions MSDTC sur le système B.
    Si le système B est défaillant, le gestionnaire de transactions MSDTC sur le système A assure l'opération. Il lit alors la totalité du fichier journal MSDTC sur le disque de cluster partagé, effectue la récupération et fait office de gestionnaire de transactions pour la totalité du cluster.

Autres remarques relatives aux logiciels

  • Vérifiez que tous les nœuds du cluster sont configurés de la même manière, y compris COM+, les lettres de lecteur de disque et les utilisateurs dans le groupe Administrateurs.
  • Vérifiez que l'interconnexion (pulsation) de cluster est configurée de manière appropriée. Pour plus d'informations, consultez l'article de la Base de connaissances intitulé Configuration de pulsation privée recommandée sur un serveur cluster.
  • Vérifiez que vous avez effacé les journaux système dans tous les nœuds, puis affiché de nouveau les journaux système. Vérifiez que les journaux ne contiennent aucun message d'erreur avant de continuer.
  • Pour les installations SQL Server 2005 dans des configurations côte à côte avec des versions antérieures de SQL Server, les services SQL Server 2005 doivent utiliser des comptes figurant uniquement dans le groupe global des domaines. En outre, les comptes utilisés par les services SQL Server 2005 ne doivent pas figurer dans le groupe Administrateurs local. Ne pas se conformer à cette consigne entraînera un comportement de sécurité inattendu.
  • Si vous installez SQL Server 2005 dans un groupe de clusters Windows 2000 qui comporte plusieurs lecteurs de disques et choisissez de placer vos données dans un des lecteurs, la ressource SQL Server est configurée uniquement pour ce lecteur. Pour placer des données ou des journaux sur d'autres ressources disque, vous devez tout d'abord ajouter une dépendance à la ressource SQL Server pour le disque supplémentaire. Pour plus d'informations, consultez Procédure : Ajouter des dépendances à une ressource SQL Server 2005.
  • Si vous déployez des nœuds de cluster Windows 2000 ou Windows Server 2003 dans un environnement ne comprenant aucun contrôleur de domaine Windows 2000 ou Windows Server 2003 préexistant, consultez Nœuds de cluster Windows 2000 et Windows Server 2003 en tant que contrôleurs de domaine.
  • Pour utiliser le chiffrement, installez le certificat du serveur avec le nom DNS complet du cluster MSCS sur tous les nœuds du cluster de basculement SQL Server. Par exemple, si vous disposez d'un cluster à deux nœuds appelés « Test1.DomainName.com » et « Test2.DomainName.com » et d'une instance de cluster avec basculement SQL Server appelée  « Virtsql », vous devez vous procurer un certificat pour « Virtsql.DomainName.com » et installer le certificat sur les nœuds test1 et test2. Vous pouvez ensuite activer la case à cocher Forcer le chiffrement du protocole du Gestionnaire de configurations SQL Server pour configurer le chiffrement du cluster de basculement.
    ms189910.note(fr-fr,SQL.90).gifImportant :
    N'activez pas la case à cocher Forcer le chiffrement du protocole tant que les certificats n'ont pas été installés sur tous les nœuds participants de votre instance de cluster avec basculement.

  • Vérifiez qu'aucun logiciel antivirus n'est installé sur votre cluster MSCS. Pour plus d'informations, consultez l'article de la Base de connaissances, Les logiciels antivirus peuvent provoquer des problèmes avec les services de cluster.
  • SQL Server 2005 n'est pas pris en charge sur Windows Server 2003 Terminal Server. Pour plus d'informations, consultez l'article de la Base de connaissances, SQL Server 2000 n'est pas géré par serveur de Windows Server 2003 Terminal Server application.
  • Vérifiez que le disque sur lequel SQL Server sera installé n'est pas compressé. Si vous tentez d'installer SQL Server sur un lecteur compressé, l'installation de SQL Server échoue.
  • Lorsque vous nommez un groupe de clusters pour votre installation de clusters avec basculement, vous ne devez pas utiliser les caractères suivants dans le nom du groupe de clusters :
    • Opérateur inférieur à (<)
    • Opérateur supérieur à (>)
    • Guillemet (")
    • Apostrophe (')
    • Et commercial (&)
    Vérifiez également que les noms de groupes de clusters existants ne contiennent pas de caractères non pris en charge.

Remarques relatives au réseau

  • Vérifiez que vous avez désactivé NetBIOS pour toutes les cartes réseau privées avant d'entamer la procédure d'installation de SQL Server.
  • Le nom réseau et l'adresse IP de SQL Server ne doivent pas être utilisés à d'autres fins, telles que le partage de fichiers. Si vous souhaitez créer une ressource de partage de fichier, utilisez un nom réseau et une adresse IP différents et uniques pour la ressource.
    ms189910.note(fr-fr,SQL.90).gifImportant :
    Microsoft vous déconseille d'utiliser des partages de fichiers sur des lecteurs de données, car ils ont une incidence sur les performances et le comportement de SQL Server.

  • Bien que SQL Server 2005 prennent en charge les canaux nommés et les sockets TCP/IP sur TCP/IP au sein d'un cluster, Microsoft vous recommande d'utiliser des sockets TCP/IP dans une configuration en cluster.

Autres remarques

  • Pour créer un cluster avec basculement, vous devez être un administrateur local autorisé à se connecter en tant que service et à agir dans le cadre du système d'exploitation sur tous les nœuds de l'instance de cluster avec basculement.
  • Avant d'installer ou de mettre à jour un cluster avec basculement SQL Server, désactivez l'ensemble des applications et des services susceptibles d'utiliser les composants SQL Server au cours de l'installation, mais maintenez en ligne les ressources de disque.
  • Créez des groupes de domaines pour les services en cluster qui seront installés dans le cadre de votre cluster de basculement SQL Server 2005. Le service SQL Server, le service Agent SQL Server, le service Analysis Services et le service de recherche en texte intégral doivent être exécutés en tant que comptes de domaine membres du groupe de domaines global ou local. Si nécessaire, demandez à votre administrateur de domaine les noms des groupes de domaines existants, ou demandez-lui de créer des groupes de domaines pour votre cluster avec basculement. Pour plus d'informations, consultez Groupes de domaines pour les services cluster.
  • Le clustering avec basculement SQL Server n'est pas pris en charge lorsque les nœuds du cluster sont des contrôleurs de domaine.
  • Configurez le service DNS (Domain Name Service) ou le service WINS (Windows Internet Name Service). Un serveur DNS ou un serveur WINS doit s'exécuter dans l'environnement où votre cluster avec basculement SQL Server sera installé. Le programme d'installation de SQL Server nécessite un enregistrement DNS dynamique de la référence virtuelle de l'interface IP SQL Server. Si l'enregistrement dynamique ne peut pas être effectué, le programme d'installation échoue et l'installation est restaurée. Si aucun enregistrement dynamique n'est disponible, vous devez avoir pré-enregistré votre serveur dans DNS.
  • ISA Server n'est pas pris en charge sur le clustering Windows et, par conséquent, il n'est pas pris en charge sur les clusters de basculement SQL Server.
  • Consultez le contenu de Considérations sur la sécurité pour une installation SQL Server.
  • Consultez le contenu de Paramètres de l'outil d'analyse de configuration système.
  • Déterminez si les outils, fonctionnalités et composants de SQL Server que vous souhaitez utiliser sont pris en charge dans le cadre du clustering avec basculement. Pour plus d'informations, consultez Clustering avec basculement.
  • Déterminez la méthode d'analyse et de gestion que vous adopterez pour votre cluster avec basculement afin d'atteindre vos objectifs de haute disponibilité. Pour plus d'informations, consultez Maintenance d'un cluster avec basculement et Utilisation des outils SQL Server dans le clustering avec basculement.
  • Pour réduire le temps nécessaire à l'installation d'un cluster de basculement SQL Server 2005, vous pouvez préinstaller Microsoft .NET Framework version 2.0 sur tous les nœuds du cluster de basculement avant d'exécuter le programme d'installation de SQL Server.

Version Historique

12 décembre 2006

Contenu modifié :
  • Une recommandation a été ajoutée de mettre hors connexion SQL Server avant d'installer ou de mettre à jour une instance de cluster avec basculement.
  • Des instructions de sécurité ont été ajoutées pour les comptes de service dans des configurations côte à côte.
  • La section sur les groupes de domaines a été mise à jour pour spécifier que les comptes de domaine doivent être membres du groupe de domaines global ou local.
  • Les recommandations d'installation de MSDTC ont été mises à jour.

15 septembre 2007

Contenu modifié :
  • Ajout d'informations sur la modification des intervalles d'interrogation LooksAlive et IsAlive.
  • Ajout du et commercial (&) à la liste des caractères illégaux dans un nom de groupe de clusters.
Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft