Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Cet article a fait l'objet d'une traduction manuelle. Déplacez votre pointeur sur les phrases de l'article pour voir la version originale de ce texte. Informations supplémentaires.
Traduction
Source
Ce sujet n'a pas encore été évalué - Évaluez ce sujet

Avant l'installation du clustering de basculement

Avant d'installer un cluster de basculement SQL Server, vous devez sélectionner le matériel et le système d'exploitation que SQL Server utilisera. Vous devez aussi configurer le clustering de basculement Windows Server (WSFC) et examiner le réseau, la sécurité ainsi que les points importants à prendre en compte pour les autres logiciels qui seront exécutés sur votre cluster de basculement.

Si un cluster Windows dispose d'un lecteur de disque local et que la même lettre de lecteur est aussi utilisée sur un ou plusieurs nœuds de cluster en tant que lecteur partagé, vous ne pouvez pas installer SQL Server sur ce lecteur.

Vous pouvez également examiner les rubriques suivantes pour en savoir plus sur les concepts, les fonctionnalités et les tâches de clustering de basculement SQL Server.

Description des rubriques

Rubrique

Décrit les concepts de clustering de basculement SQL Server et fournit des liens vers les contenus et tâches associés.

Instances de cluster de basculement AlwaysOn (SQL Server)

Décrit les concepts de stratégie de basculement SQL Server et fournit des liens pour la configuration de la stratégie de basculement selon les besoins de votre organisation.

Stratégie de basculement pour les instances de cluster de basculement

Décrit comment gérer votre cluster de basculement existant SQL Server.

Administration et maintenance de l'instance de cluster de basculement

  • Passez en revue les SQL Server 2012 Notes de publication

  • Installez les logiciels requis. Avant d'exécuter l'installation ou la mise à niveau vers SQL Server 2012, installez les composants requis suivants pour réduire la durée d'installation. Vous pouvez installer les logiciels requis sur chaque nœud de cluster de basculement, puis redémarrer les nœuds une fois avant d'exécuter le programme d'installation.

    • Windows PowerShell n'est plus installé par le programme d'installation de SQL Server. Windows PowerShell 2.0 est un pré-requis pour l'installation des composants SQL Server 2012 Database Engine et SQL Server Management Studio. Si Windows PowerShell 2.0 n'est pas présent sur votre ordinateur, vous pouvez l'activer en suivant les instructions de la page Structure de gestion Windows.

    • Le .NET Framework 3.5 SP1 n'est plus installé par le programme d'installation de SQL Server, mais il peut être requis lors de l'installation de SQL Server sur Windows Vista ou Windows Server 2008. Pour plus d'informations, consultez les notes de publication de SQL Server 2012.

    • Package Microsoft Update : pour éviter le redémarrage de l'ordinateur suite à l'installation de .NET Framework 4 pendant l'installation, le programme d'installation SQL Server 2012 requiert l'installation de Microsoft Update sur l'ordinateur. Si vous installez SQL Server 2012 sur Windows 7 SP1 ou Windows Server 2008 SP1, cette mise à jour est incluse. Si vous installez les systèmes d'exploitation Windows Vista ou Windows Server 2008, vous pouvez le télécharger à partir du lien suivant :

    • Le programme d'installation de .NET Framework 4.0 installe le .NET Framework 4 sur un système d'exploitation en cluster. Pour réduire le temps d'installation, vous pouvez envisager d'installer le .NET Framework 4 avant d'exécuter le programme d'installation.

    • Fichiers de support d'installation de SQL Server. Vous pouvez installer ces fichiers en exécutant SqlSupport.msi qui se trouve sur le support d'installation de SQL Server 2012.

  • Vérifiez qu'aucun logiciel antivirus n'est installé sur votre cluster WSFC. Pour plus d'informations, consultez l'article Le logiciel antivirus peut être à l'origine de problèmes avec les services de cluster dans la Base de connaissances Microsoft.

  • Lorsque vous nommez un groupe de clusters pour votre installation de clusters de basculement, vous ne devez pas utiliser les caractères suivants dans le nom du groupe de clusters :

    • Opérateur inférieur à (<)

    • Opérateur supérieur à (>)

    • Guillemet (")

    • Apostrophe (')

    • et commercial (&)

    Vérifiez également que les noms de groupes de clusters existants ne contiennent pas de caractères non pris en charge.

  • Vérifiez que tous les nœuds du cluster sont configurés de la même manière, y compris COM+, les lettres de lecteur de disque et les utilisateurs dans le groupe Administrateurs.

  • Vérifiez que vous avez effacé les journaux système dans tous les nœuds, puis affiché de nouveau les journaux système. Vérifiez que les journaux ne contiennent aucun message d'erreur avant de continuer.

  • Avant d'installer ou de mettre à jour un cluster de basculement SQL Server, désactivez l'ensemble des applications et des services susceptibles d'utiliser les composants SQL Server au cours de l'installation, mais maintenez en ligne les ressources de disque.

  • Le programme d'installation de SQL Server définit automatiquement les dépendances entre le groupe de clusters SQL Server et les disques qui figurent dans le cluster de basculement. Ne définissez pas de dépendances pour les disques avant l'installation.

    • Pendant l'installation du cluster de basculement SQL Server, un objet ordinateur (compte d'ordinateur Active Directory) pour la ressource de nom réseau SQL Server est créé. Dans un cluster Windows Server 2008, le nom de compte du cluster (compte d'ordinateur du cluster lui-même) doit disposer d'autorisations pour créer des objets ordinateur. Pour plus d'informations, consultez Configuration de comptes dans Active Directory.

    • Si vous utilisez le partage de fichiers SMB comme option de stockage, le compte d'installation de SQL Server doit avoir les privilèges SeSecurityPrivilege sur le serveur de fichiers. Pour ce faire, dans la console de stratégie de sécurité locale du serveur de fichiers, ajoutez le compte utilisé pour l'installation de SQL Server aux droits Gérer le journal d'audit et de la sécurité.

Haut

  • Si la solution de cluster inclut des nœuds de cluster dispersés géographiquement, il est important de vérifier d'autres éléments, tels que la prise en charge de disques partagés et le temps de réponse du réseau.

  • Vérifiez que le disque sur lequel SQL Server doit être installé n'est pas compressé ni chiffré. Si vous tentez d'installer SQL Server sur un lecteur compressé ou chiffré, l'installation de SQL Server échoue.

  • Les configurations SAN sont également prises en charge sur les éditions Windows Server 2008 et Windows Server 2008 R2 Advanced Server et Datacenter Server. La catégorie « Périphérique cluster/multi-cluster » du Catalogue Windows et de la liste des matériels compatibles avec Windows répertorie les unités de stockage compatibles SAN qui ont été testées et qui sont prises en charge en tant qu'unités de stockage SAN avec plusieurs clusters WSFC associés. Exécutez la validation de cluster après avoir trouvé les composants certifiés.

  • Le partage de fichiers SMB est également pris en charge pour l'installation des fichiers de données. Pour plus d'informations, consultez Types de stockage pour les fichiers de données.

    Attention Attention

    Si vous utilisez un serveur de fichiers Windows comme stockage de partage de fichiers SMB, le compte d'installation de SQL Server doit avoir les privilèges SeSecurityPrivilege sur le serveur de fichiers. Pour ce faire, dans la console de stratégie de sécurité locale du serveur de fichiers, ajoutez le compte utilisé pour l'installation de SQL Server aux droits Gérer le journal d'audit et de la sécurité.

    Si vous utilisez un stockage de partage de fichiers SMB autre que le serveur de fichiers Windows, consultez le fournisseur de stockage pour une installation équivalente du côté du serveur de fichiers.

  • SQL Server prend en charge des points de montage.

    Un volume monté, ou point de montage, vous permet d'utiliser une seule lettre de lecteur pour faire référence à de nombreux disques ou volumes. Si vous disposez d'une lettre de lecteur D: qui fait référence à un disque ou volume traditionnel, vous pouvez connecter ou « monter » d'autres disques ou volumes comme répertoires sous la lettre de lecteur D: sans que les disques ou volumes supplémentaires ne nécessitent des lettres de lecteurs qui leur sont propres.

    Remarques supplémentaires relatives aux points de montage pour le clustering de basculement SQL Server :

    • Pour le programme d'installation de SQL Server, le lecteur de base d'un lecteur monté doit posséder une lettre de lecteur associée. Pour les installations de clusters de basculement, ce lecteur de base doit être un lecteur en cluster. Les GUID du volume ne sont pas pris en charge dans cette version.

    • Le lecteur de base (celui doté de la lettre de lecteur) ne peut pas être partagé entre des instances de clusters de basculement. Cette restriction est normale pour les clusters de basculement, mais elle ne s'applique pas aux serveurs autonomes à plusieurs instances.

    • Les installations en cluster de SQL Server sont limitées au nombre de lettres de lecteurs disponibles. Si l'on part du principe que vous utilisez une seule lettre de lecteur pour le système d'exploitation et que toutes les autres lettres de lecteurs peuvent être utilisées comme lecteurs en cluster standard ou lecteurs en cluster hébergeant des points de montage, vous êtes limité à un maximum de 25 instances de SQL Server par cluster de basculement.

      Conseil Conseil

      La limite de 25 instances peut être évitée à l'aide de l'option de partage de fichiers SMB. Si vous utilisez le partage de fichiers SMB comme option de stockage, vous pouvez installer jusqu'à 50 instances de cluster de basculement SQL Server.

    • Le formatage d'un lecteur après montage de lecteurs supplémentaires n'est pas pris en charge.

  • L'installation du cluster de basculement SQL Server prend en charge uniquement le disque local pour l'installation des fichiers tempdb. Assurez-vous que le chemin d'accès spécifié pour les données tempdb et les fichiers journaux sont valides sur tous les nœuds du cluster. Pendant le basculement, si les répertoires tempdb ne sont pas disponibles sur le nœud de basculement cible, la ressource SQL Server ne sera pas en ligne. Pour plus d'informations, consultez Types de stockage pour les fichiers de données et Configuration du moteur de base de données – Répertoires de données.

  • Si vous déployez un cluster de basculement SQL Server sur des composants de la technologie iSCSI, nous vous recommandons de prendre les précautions qui s'imposent. Pour plus d'informations, consultez Prise en charge de SQL Server sur des composants de la technologie iSCSI dans la Base de connaissances Microsoft.

  • Pour plus d'informations, consultez SQL Server support policy for Microsoft Clustering (en anglais) dans la Base de connaissances Microsoft.

  • Pour plus d'informations sur la configuration appropriée d'un lecteur quorum, consultez l'article Informations concernant la configuration de lecteur quorum dans la Base de connaissances Microsoft.

  • Pour installer un cluster de basculement SQL Server lorsque les fichiers d'installation SQL Server sources et le cluster se trouvent dans des domaines différents, copiez les fichiers d'installation sur le domaine actuellement disponible sur le cluster de basculement SQL Server.

Haut

  • Pour utiliser le chiffrement, installez le certificat du serveur avec le nom DNS complet du cluster WSFC sur tous les nœuds du cluster de basculement SQL Server. Par exemple, si vous disposez d'un cluster à deux nœuds appelés « Test1.NomDomaine.com » et « Test2.NomDomaine.com » et d'une instance de cluster de basculement SQL Server appelée « Virtsql », vous devez vous procurer un certificat pour « Virtsql.NomDomaine.com » et installer le certificat sur les nœuds test1 et test2. Vous pouvez ensuite activer la case à cocher Forcer le chiffrement du protocole dans le Gestionnaire de configuration SQL Server pour configurer votre cluster de basculement à des fins de chiffrement.

    Important Important

    N'activez pas la case à cocher Forcer le chiffrement du protocole tant que les certificats n'ont pas été installés sur tous les nœuds participants de votre instance de cluster de basculement.

  • Pour les installations SQL Server dans des configurations côte à côte avec des versions antérieures, les services SQL Server doivent utiliser des comptes figurant uniquement dans le groupe global des domaines. En outre, les comptes utilisés par les services SQL Server ne doivent pas figurer dans le groupe local Administrateurs. Ne pas se conformer à cette consigne entraînera un comportement de sécurité inattendu.

  • Pour créer un cluster de basculement, vous devez être un administrateur local autorisé à se connecter en tant que service et à agir dans le cadre du système d'exploitation sur tous les nœuds de l'instance de cluster de basculement.

  • Sur Windows Server 2008, les SID de service sont générés automatiquement pour une utilisation avec les services SQL Server 2012. Pour les instances de cluster de basculement SQL Server 2012 mises à niveau à partir d'anciennes versions de SQL Server, les groupes de domaines et configurations des listes de contrôle d'accès existants seront conservés.

  • Les groupes de domaines doivent se trouver dans le même domaine que les comptes d'ordinateurs. Si, par exemple, l'ordinateur sur lequel SQL Server sera installé se trouve dans le domaine SQLSVR, enfant de MYDOMAIN, vous devez spécifier un groupe dans le domaine SQLSVR. Le domaine SQLSVR peut contenir des comptes d'utilisateurs de MYDOMAIN.

  • Le clustering de basculement SQL Server ne peut pas être installé lorsque les nœuds du cluster sont des contrôleurs de domaine.

  • Consultez le contenu de Considérations sur la sécurité pour une installation SQL Server.

  • Pour activer l'authentification Kerberos avec SQL Server, consultez l'article Utiliser l'authentification Kerberos dans SQL Server de la Base de connaissances Microsoft.

Haut

  • Vérifiez que vous avez désactivé NetBIOS pour toutes les cartes réseau privées avant d'entamer la procédure d'installation de SQL Server.

  • Le nom réseau et l'adresse IP de SQL Server ne doivent pas être utilisés à d'autres fins, telles que le partage de fichiers. Si vous souhaitez créer une ressource de partage de fichier, utilisez un nom réseau et une adresse IP différents et uniques pour la ressource.

    Important Important

    Nous vous déconseillons d'utiliser des partages de fichiers sur des lecteurs de données, car ils ont une incidence sur les performances et le comportement de SQL Server.

  • Bien que SQL Server prenne en charge les canaux nommés et les sockets TCP/IP sur TCP/IP au sein d'un cluster, nous vous recommandons d'utiliser des sockets TCP/IP dans une configuration en cluster.

  • Notez que le serveur ISA Server n'est pas pris en charge sur le clustering Windows ; par conséquent, il n'est pas non plus pris en charge sur les clusters de basculement SQL Server.

  • Le service Registre distant doit être activé et en cours d'exécution.

  • L'administration à distance doit être activée.

  • Pour le port SQL Server, utilisez le Gestionnaire de configuration SQL Server pour vérifier la configuration réseau SQL Server du protocole TCP/IP pour l'instance à débloquer. Vous devez activer le port TCP pour IPALL si vous voulez vous connecter à SQL Server à l'aide de TCP après l'installation. SQL Browser écoute sur le port UDP 1434 par défaut.

  • Les opérations d'installation du cluster de basculement incluent une règle qui vérifie l'ordre de liaison réseau. Bien que les ordres de liaison semblent corrects, il se peut que vous ayez désactivé ou créé des configurations de carte réseau « fantômes » sur le système. - Les configurations de carte réseau « fantômes » peuvent affecter l'ordre de liaison et provoquer l'émission d'un avertissement par ce dernier. Pour éviter cela, effectuez les opérations suivantes pour identifier et supprimer les cartes réseau désactivées :

    1. À une invite de commandes, entrez : set devmgr_Show_Nonpersistent_Devices=1.

    2. Entrez et exécutez : start Devmgmt.msc.

    3. Développez la liste des cartes réseau. Seuls les adaptateurs physiques doivent figurer dans la liste. Si une carte réseau est désactivée, le programme d'installation signalera un échec pour la règle de l'ordre de liaison réseau. Le Panneau de configuration/Connexions réseau indiquera également que l'adaptateur a été désactivé. Assurez-vous que les Paramètres réseau du Panneau de configuration affichent la même liste d'adaptateurs physiques actifs que devmgmt.msc.

    4. Supprimez les cartes réseau désactivées avant d'exécuter l'installation de SQL Server.

    5. À l'issue de l'installation, retournez dans Connexions réseau dans le Panneau de configuration et désactivez les cartes réseau qui ne sont pas actuellement utilisées.

Haut

Assurez-vous que votre système d'exploitation est installé correctement et qu'il prend en charge le clustering de basculement. Le tableau suivant comporte une liste des éditions SQL Server et des systèmes d'exploitation qui les prennent en charge.

Remarque Remarque

SQL Server 2012 Evaluation utilise les mêmes configurations matérielle et logicielle que SQL Server 2012 Enterprise. Pour plus d'informations, consultez Configurations matérielle et logicielle requises pour l'installation de SQL Server 2012.

Édition de SQL Server

Windows Server 2008 Enterprise

Windows Server 2008 Datacenter Server

Windows Server 2008 R2 Enterprise

Windows Server 2008 R2 Datacenter Server

SQL Server 2012 Enterprise x64 (64 bits)1

Oui

Oui

Oui2

Oui2

SQL Server 2012 Enterprise (32 bits)

Oui

Oui

SQL Server 2012 Developer (64 bits)

Oui

Oui

Oui 2

Oui 2

SQL Server 2012 Developer (32 bits)

Oui

Oui

SQL Server 2012 Standard (64 bits)

Oui

Oui

Oui

Oui

SQL Server 2012 Standard (32 bits)

Oui

Oui

1Les clusters SQL Server ne sont pas pris en charge en mode WOW. Cela inclut les mises à niveau de versions précédentes des clusters de basculement SQL Server installés à l'origine dans WOW. Pour ceux-là, la seule option de mise à niveau est d'installer la nouvelle version côte à côte et de migrer.

2 Pris en charge pour le clustering du basculement de sous-réseaux multiples SQL Server.

Haut

Les sections ci-dessous décrivent les points à garder à l'esprit lors de l'installation d'un cluster de basculement de sous-réseaux multiples SQL Server. Une configuration de sous-réseaux multiples implique le clustering de plusieurs sous-réseaux et, par conséquent, l'utilisation de plusieurs adresses IP et la modification des dépendances de ressource d'adresse IP.

Considérations relatives au système d'exploitation et à l'édition de SQL Server

  • Pour plus d'informations sur les éditions de SQL Server qui prennent en charge un cluster de basculement de sous-réseaux multiples SQL Server, consultez Fonctionnalités prises en charge par les éditions de SQL Server 2012.

  • Pour créer un cluster de basculement de sous-réseaux multiples SQL Server, vous devez d'abord créer le cluster de basculement multisite Windows Server 2008 R2 sur plusieurs sous-réseaux.

  • Le cluster de basculement SQL Server dépend du cluster de basculement Windows Server pour s'assurer que les conditions de la dépendance d'IP est valide en cas de basculement. 

  • Windows Server 2008 R2 requiert que tous les serveurs de clusters soient dans le même domaine Active Directory. Par conséquent, le cluster de basculement de sous-réseaux multiples SQL Server requiert que tous les nœuds de cluster soient dans le même domaine Active Directory même s'ils se trouvent dans des sous-réseaux différents.

Adresse IP et dépendances de ressource d'adresse IP

  1. La dépendance de ressource d'adresse IP est définie à OR dans une configuration de sous-réseaux multiples. Pour plus d'informations, consultez Créer un cluster de basculement SQL Server (programme d'installation).

  2. Les dépendances d'adresse IP mixtes AND-OR ne sont pas prises en charge. Par exemple, <IP1> AND <IP2> OR <IP3> n'est pas pris en charge.

  3. La présence de plusieurs adresses IP par sous-réseau n'est pas prise en charge.

    Si vous décidez d'utiliser plusieurs adresses IP configurées pour le même sous-réseau, vous pouvez rencontrer des échecs de connexion client au démarrage de SQL Server.

Contenu connexe

  • Le logiciel WSFC (Microsoft Cluster Service) doit être configuré sur au moins l'un des nœuds de votre cluster de serveurs. Vous devez également exécuter SQL Server Enterprise, SQL Server Business Intelligence ou SQL Server Standard conjointement avec WSFC. SQL Server Enterprise prend en charge les clusters de basculement contenant jusqu'à 16 nœuds. SQL Server Business Intelligence et SQL Server Standard prennent en charge les clusters de basculement à deux nœuds.

  • La DLL de ressource pour le service SQL Server exporte deux fonctions utilisées par le gestionnaire de cluster WSFC pour vérifier la disponibilité de la ressource SQL Server. Pour plus d'informations, consultez Stratégie de basculement pour les instances de cluster de basculement.

  • WSFC doit être en mesure de vérifier que l'instance de cluster de basculement s'exécute à l'aide de la vérification IsAlive. Cela signifie qu'il convient de se connecter au serveur à l'aide d'une connexion approuvée. Par défaut, le compte qui exécute le service de cluster n'est pas configuré en tant qu'administrateur sur les nœuds du cluster, et le groupe BUILTIN\Administrateurs n'a pas l'autorisation de se connecter à SQL Server. Ces paramètres changent uniquement si vous modifiez les autorisations définies sur les nœuds du cluster.

  • Configurez le service DNS (Domain Name Service) ou le service WINS (Windows Internet Name Service). Un serveur DNS ou un serveur WINS doit s'exécuter dans l'environnement où votre cluster de basculement SQL Server sera installé. Le programme d'installation de SQL Server requiert l'inscription du service de nom de domaine dynamique de la référence virtuelle d'interface IP SQL Server. La configuration du serveur DNS doit permettre aux nœuds de cluster d'enregistrer dynamiquement une carte d'adresse IP en ligne vers le nom du réseau. Si l'enregistrement dynamique ne peut pas être effectué, le programme d'installation échoue et l'installation est restaurée. Pour plus d'informations, consultez cet article de la base de connaissances

Haut

Avant d'installer SQL Server sur un cluster de basculement, déterminez si la ressource de cluster Microsoft Distributed Transaction Coordinator (MSDTC) doit être créée. Si vous installez uniquement le moteur de base de données, la ressource de cluster MSDTC n'est pas nécessaire. Si vous installez le moteur de base de données et SSIS, les composants de station de travail, ou si vous comptez utiliser les transactions distribuées, vous devez installer MSDTC. Notez que MSDTC n'est pas requis pour les instances d'Analysis Services uniquement.

Sur Windows Server 2008 et Windows Server 2008 R2, vous pouvez installer plusieurs instances de MSDTC sur un cluster de basculement unique. La première instance de MSDTC installée sera l'instance de cluster par défaut de MSDTC. SQL Server tirera parti d'une instance de MSDTC installée automatiquement sur le groupe de ressources de cluster local SQL Server en utilisant automatiquement l'instance de MSDTC. Toutefois, les applications peuvent être mappées individuellement à toute instance de MSDTC sur le cluster.

Les règles suivantes sont appliquées pour une instance de MSDTC devant être choisie par SQL Server :

  • Utilisation de MSDTC installé dans le groupe local, sinon

  • Utilisation de l'instance mappée de MSDTC, sinon

  • Utilisation de l'instance par défaut du cluster de MSDTC, sinon

  • Utilisation l'instance de MSDTC installée sur les ordinateurs locaux

Important Important

Si l'instance MSDTC installée dans le groupe de clusters local de SQL Server échoue, SQL Server n'essaie pas automatiquement d'utiliser l'instance de cluster par défaut ou l'instance de MSDTC de l'ordinateur local. Vous devrez supprimer complètement l'instance non réussie de MSDTC du groupe SQL Server pour utiliser une autre instance de MSDTC. De même, si vous créez un mappage pour SQL Server et si l'instance mappée de MSDTC échoue, vos transactions distribuées échoueront également. Si vous souhaitez que SQL Server utilise une autre instance de MSDTC, vous devez ajouter une instance de MSDTC au groupe de clusters local de SQL Server ou supprimer le mappage.

Configurez MS DTC (Microsoft Distributed Transaction Coordinator)

Une fois que vous avez installé le système d'exploitation et configuré votre cluster, vous devez configurer MSDTC pour qu'il fonctionne dans un cluster à l'aide de l'Administrateur de cluster. L'échec de la mise en cluster de MSDTC ne bloquera pas l'installation de SQL Server, mais les fonctionnalités des applications SQL Server peuvent être affectées si MSDTC n'est pas configuré correctement.

Haut

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

AJOUTER
Afficher:
© 2014 Microsoft. Tous droits réservés.