TechNet
Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Pour afficher l’article en anglais, activez la case d’option Anglais. Vous pouvez aussi afficher la version anglaise dans une fenêtre contextuelle en faisant glisser le pointeur de la souris sur le texte.
Traduction
Anglais

Réplication Hyper-V

 

S'applique à: Windows Server 2012 R2, Windows Server 2012

La réplication Hyper-V fait partie intégrante du rôle Hyper-V. Elle réplique de façon asynchrone les ordinateurs virtuels Hyper-V d’un site principal sur des ordinateurs virtuels de réplication d’un site secondaire.

  • Serveurs : vous aurez besoin de deux serveurs exécutant Windows Server 2012 ou Windows Server 2012 R2 avec le rôle Hyper-V.

  • Emplacement : les deux serveurs peuvent être physiquement colocalisés ou se trouver dans des lieux géographiques très distincts.

  • Topologie : les serveurs de réplication principaux, secondaires et étendus peuvent être autonomes ou des nœuds au sein d’un cluster de basculement. Prise en charge d’un mélange d’environnements autonomes et en cluster.

  • Certificat :. si vous prévoyez d’utiliser l’authentification basée sur les certificats (requis pour les données répliquées à chiffrer pendant les transmissions), vous aurez besoin d’un certificat, qui peut être soit local et auto-signé, soit fourni par une autorité de certification interne.

. Après avoir activé la réplication Hyper-V pour un ordinateur virtuel spécifique sur le serveur hôte Hyper-V principal, la réplication initiale commence à créer un ordinateur virtuel sur le site secondaire. Après la réplication initiale, le réplica Hyper-V conserve un fichier journal pour les VHD de l’ordinateur virtuel. Le fichier journal est relu dans l’ordre inverse sur le disque dur virtuel de réplication selon la fréquence de réplication. Ce journal et l’ordre inverse signifient que les modifications les plus récentes sont stockées et répliquées de manière asynchrone. Si la réplication ne se produit pas conformément à la fréquence attendue, une alerte est émise.

Vous pouvez définir des paramètres de resynchronisation pour un ordinateur virtuel. Cette opération peut être effectuée manuellement, automatiquement ou automatiquement selon un calendrier spécifique. La définition de la resynchronisation automatique permet de résoudre les problèmes de synchronisation en cours.

Windows Server 2012 R2 a introduit la réplication étendue qui permet d’effectuer plusieurs copies des données pour se protéger des différentes pannes. Par exemple, vous pouvez conserver un deuxième réplica d’ordinateur virtuel dans un lieu géographiquement proche et une troisième copie sur un site plus éloigné.

Dans le cadre de la réplication étendue, les modifications apportées aux ordinateurs virtuels principaux sont stockées sur le site secondaire et le serveur de réplication étendu. En cas de panne,vous pouvez récupérer des données à partir du réplica étendu et du réplica secondaire, ce qui offre un niveau supplémentaire de protection.

Notez que :

  • Le serveur étendu ne prend pas en charge la réplication cohérente avec les applications et doit utiliser les mêmes disques durs virtuels que ceux utilisés par le serveur réplica.

  • Vous pouvez basculer vers le serveur réplica étendu si les serveurs réplica et principaux sont défaillants.

  • Vous pouvez exécuter un test de basculement vers le serveur étendu, comme vous le feriez vers le serveur secondaire, sans interrompre les charges de travail.

  • Vous configurez la réplication étendue à l’aide du Gestionnaire Hyper-V, de Windows PowerShell (avec l’option Extended) ou de WMI :

    • Dans la console du Gestionnaire Hyper-V vous étendez la réplication pour un ordinateur virtuel spécifique. Vous pouvez définir une fréquence de réplication de 5 ou 15 minutes. Si vous disposez d’un cluster, vous sélectionnez l’option de la machine virtuelle dans la console du Gestionnaire du cluster de basculement .

    • Dans PowerShell, vous utilisez la même applet de commande utilisée pour configurer la réplication (avec une fréquence de minutes 5 ou 15 minutes) :

      Enable-VMReplication –VMName <vmname> -ReplicaServerName <extended_server_name> -ReplicaServerPort <Auth_port> -AuthenticationType <Certificate/Kerberos> -ReplicationFrequencySec <300/900> [--other optional parameters if needed—]
      
  • Vous pouvez surveiller la réplication étendue sous l’onglet Réplication de la console Hyper-V du site de réplication. Vous pouvez vérifier l’état dans la console Hyper-V-> Réplication -> Afficher l’intégrité de la réplication -> Réplication étendue.

  • Si vous souhaitez afficher la chaîne de réplication étendue, utilisez cette applet de commande PowerShell :

    Measure-VMReplication –VMName <name> -ReplicationRelationshipType Extended | select *
    

Le basculement n’est pas automatique. Vous pouvez basculer manuellement différents types de réplication pour un ordinateur virtuel :

  1. Test de basculement : permet de vérifier qu’un ordinateur virtuel de réplication peut démarrer correctement dans le site secondaire. Il crée un ordinateur virtuel de test en double lors du basculement et n’affecte pas la réplication de production régulière. Après un basculement, si vous sélectionnez Basculement sur l’ordinateur virtuel de réplication, il sera supprimé.

  2. Basculement planifié : permet de basculer les ordinateurs virtuels pendant le temps d’arrêt planifié ou les pannes attendues. Vous devez désactiver l’ordinateur principal avant d’exécuter un basculement planifié. Une fois le basculement de l’ordinateur effectué, le réplica Hyper-V démarre la réplication des modifications sur le serveur principal. Le dernier ensemble de modifications est envoyé pour garantir qu’aucune donnée ne sera perdue. À la fin du basculement planifié, la réplication inverse commence, de sorte que l’ordinateur virtuel principal devient l’ordinateur secondaire et vice versa, pour garantir leur synchronisation.

  3. Basculement non planifié : à utiliser en cas de panne inattendue. Un basculement non planifié est lancé sur l’ordinateur virtuel de réplication Il ne doit être utilisé qu’en cas de défaillance de l’ordinateur principal. Un contrôle vérifie si l’ordinateur principal est en cours d’exécution. Si l’historique de récupération est activé vous pouvez effectuer une récupération à un point antérieur dans le temps. Lors du basculement vous devez vérifier que le point de récupération est valide, puis exécuter le basculement pour vous assurer que les points de récupération sont fusionnés.

Test

Planifié

Non planifié

Quand doit-il s’exécuter ?

Pour vérifier que les ordinateurs de réplication démarrent comme prévu.

Pour former votre équipe.

Pour tester les processus de basculement et de récupération.

En fonction des exigences de l’organisation ou de conformité.

Pour les interruptions planifiées

Pour les événements graves imminents

Pour la maintenance du serveur hôte.

Lorsque des événements inattendus se produisent

Où l’opération est-elle lancée ?

Ordinateurs virtuels de réplication

Lancée sur l’ordinateur principal, puis se termine sur l’ordinateur secondaire

Ordinateurs virtuels de réplication

Un ordinateur en double est-il créé ?

Oui

Non

Non

Durée

Une fois par mois

Quelle est la fréquence recommandée ?

Une fois par mois

Une fois tous les six mois

Uniquement en cas d’incident

L’ordinateur principal continue-t-il de répliquer ?

Oui

Oui, avec la réplication inverse sur le site principal après basculement.

Non

Toutes les données sont-elles perdues ?

Aucune

Aucune

Possible en fonction de l’événement

Y a-t-il des temps d’arrêt ?

Aucune

Temps d’arrêt planifié

Temps d’arrêt non planifié

Lorsque vous configurez la réplication d’un ordinateur virtuel, vous spécifiez le nombre de points de récupération que vous souhaitez stocker pour celui-ci. Les points de récupération représentent des points dans le temps depuis lesquels vous pouvez récupérer des données à partir d’un ordinateur répliqué. La récupération à partir de points de récupération antérieurs en vigueur permet de rétablir un réplica. Dans Windows Server 2012, vous pouvez accéder à des points de récupération remontant aux 15 heures précédentes. Dans Windows Server 2012 R2 cette durée est étendue à 24 heures.

Afficher:
© 2016 Microsoft