Table of contents
TOC
Réduire la table des matières
Développer la table des matières

Configurer des règles de partage de déploiement MDT

Michael Niehaus|Dernière mise à jour: 23/12/2016
|
1 Contributeur

Dans cette rubrique, vous allez apprendre à configurer le moteur de règles MDT afin d’accéder à d’autres ressources, notamment des scripts externes, des bases de données et des services web, pour des informations supplémentaires au lieu de stocker les paramètres directement dans le moteur de règles. Le moteur de règles de MDT est puissant : la plupart des paramètres utilisés pour les déploiements de systèmes d’exploitation sont récupérés et affectés par le biais du moteur de règles. Dans sa forme la plus simple, le moteur de règles est le fichier texte CustomSettings.ini.

Attribuer des paramètres

Lorsque vous utilisez MDT, vous pouvez attribuer le paramètre de trois manières différentes :

  • Vous pouvez effectuer une copie temporaire préalable des informations avant le déploiement.
  • Vous pouvez demander à l’utilisateur ou au technicien de fournir des informations.
  • Vous pouvez faire en sorte que MDT génère les paramètres automatiquement.

Afin d’illustrer ces trois options, examinons quelques exemples de configurations.

Exemples de configurations

Avant d’ajouter les composants les plus avancés tels que des scripts, des bases de données et des services web, examinez les configurations couramment utilisées ci-dessous, qui indiquent la puissance du moteur de règles.

Définir le nom de l’ordinateur par le biais de l’adresse MAC

Si votre environnement de test est de petite taille, ou si vous voulez simplement attribuer des paramètres à un nombre très limité d’ordinateurs, vous pouvez modifier les règles pour affecter des paramètres directement pour une adresse MAC donnée. Si vous avez plusieurs ordinateurs, il convient d’utiliser plutôt la base de données.

[Settings]
Priority=MacAddress, Default
[Default]
OSInstall=YES
[00:15:5D:85:6B:00]
OSDComputerName=PC00075

Dans l’exemple précédent, vous avez défini le nom de l’ordinateur PC00075 pour un ordinateur dont l’adresse MAC est 00:15:5D:85:6B:00.

Définir le nom de l’ordinateur par le biais du numéro de série

Une autre façon d’attribuer un nom d’ordinateur consiste à identifier l’ordinateur via son numéro de série.

[Settings]
Priority=SerialNumber, Default
[Default]
OSInstall=YES
[CND0370RJ7]
OSDComputerName=PC00075

Dans cet exemple, vous définissez le nom de l’ordinateur PC00075 pour un ordinateur dont le numéro de série est CND0370RJ7.

Générer un nom d’ordinateur en fonction d’un numéro de série

Vous pouvez également configurer le moteur de règles pour utiliser une propriété connue, comme un numéro de série, pour générer un nom d’ordinateur à la volée.

[Settings]
Priority=Default
[Default]
OSInstall=YES
OSDComputerName=PC-%SerialNumber%

Dans cet exemple, vous configurez les règles pour définir le nom d’ordinateur sur un préfixe (PC-), puis sur le numéro de série. Si le numéro de série de l’ordinateur est CND0370RJ7, la configuration précédente définit le nom d’ordinateur sur PC-CND0370RJ7. Remarque

Soyez vigilant lorsque vous utilisez le numéro de série pour attribuer des noms d’ordinateurs. Un numéro de série peut contenir plus de 15 caractères alors que la configuration Windows ne permet pas de dépasser ce nombre pour les noms d’ordinateurs.

Générer un nom d’ordinateur limité en fonction d’un numéro de série

Pour éviter l’attribution d’un nom d’ordinateur de plus de 15 caractères, vous pouvez configurer les règles de manière plus détaillée par l’ajout de fonctions VBScript, comme suit :

[Settings]
Priority=Default
[Default]
OSInstall=YES
OSDComputerName=PC-#Left("%SerialNumber%",12)#

Dans l’exemple précédent, vous avez configuré les règles pour définir le nom d’ordinateur sur un préfixe (PC-) suivi du numéro de série. Toutefois, en ajoutant la fonction Left VBScript, vous configurez la règle visant à utiliser uniquement les 12 premiers caractères du numéro de série pour le nom.

Ajouter des ordinateurs portables à une autre unité d’organisation (OU) dans Active Directory

Vous trouvez dans les règles, des propriétés intégrées utilisant une requête Windows Management Instrumentation (WMI) pour déterminer si l’ordinateur que vous déployez est un ordinateur portable, de bureau ou un serveur. Dans cet exemple, nous supposons que vous voulez ajouter des ordinateurs portables à différentes unités d’organisation dans Active Directory. Notez que ByLaptopType n’est pas un mot réservé ; il s’agit du nom de la section à lire.

[Settings]
Priority=ByLaptopType, Default
[Default]
MachineObjectOU=OU=Workstations,OU=Contoso,DC=contoso,DC=com
[ByLaptopType]
Subsection=Laptop-%IsLaptop%
[Laptop-True]
MachineObjectOU=OU=Laptops,OU=Contoso,DC=contoso,DC=com

Rubriques connexes

Configurer MDT pour BitLocker

Configurer MDT pour les scripts UserExit

Simuler un déploiement de Windows 10 dans un environnement de test

Utiliser la base de données MDT pour effectuer une copie intermédiaire des informations de déploiement Windows 10

Attribuer des applications à l’aide de rôles dans MDT

Utiliser les services web dans MDT

Utiliser les runbooks Orchestrator avec MDT

© 2017 Microsoft