Suivi des messages

[Cette rubrique est une documentation préliminaire et peut être modifiée dans les versions ultérieures. Des rubriques vides sont incluses comme espaces réservés. N’hésitez pas à nous transmettre vos commentaires. Envoyez-nous un e-mail à l’adresse ExchangeHelpFeedback@microsoft.com.]  

S’applique à :Exchange Server 2016

Découvrez le suivi des messages et le journal de suivi des messages dans Exchange 2016.

Le journal de suivi des messages est un enregistrement détaillé de toute l’activité du flux de messagerie à travers le pipeline de transport, sur les serveurs de boîtes aux lettres et les serveurs de transport Edge. Le suivi des messages est utile pour les investigations sur les messages, ainsi que pour l’analyse, les rapports et le dépannage du flux de messagerie.

Par défaut, Exchange utilise un enregistrement circulaire pour limiter le nombre de journaux de suivi des messages en fonction de la taille et de l’âge des fichiers, afin de contrôler l’espace disque occupé par les fichiers journaux. Pour configurer le journal de suivi des messages, consultez la rubrique Configurer le suivi des messages.

Contenu de cette rubrique

Recherche dans le journal de suivi des messages

Structure des fichiers journaux de suivi des messages

Champs des fichiers journaux de suivi des messages

Types d'événements dans le journal de suivi des messages

Valeurs de source dans le journal de suivi des messages

Exemples d'entrées du journal de suivi des messages

Problèmes de sécurité pour le journal de suivi des messages

Les journaux de suivi des messages contiennent d’importantes quantités de données résultant du passage des messages par un serveur de boîtes aux lettres ou un serveur de transport Edge. Pour effectuer des recherches dans les journaux de suivi des messages, plusieurs options sont possibles.

  • Get-MessageTrackingLog   Cette cmdlet Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell permet aux administrateurs de rechercher dans les journaux de suivi des messages des informations sur les messages à l’aide d’un vaste éventail de critères de filtrage. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Recherche des journaux de suivi des messages.

  • Rapports de remise pour les administrateurs   Les administrateurs peuvent utiliser l’onglet Rapports de remise dans le Centre d’administration Exchange, ou les cmdlets sous-jacentes Search-MessageTrackingReport et Get-MessageTrackingReport dans l’Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell pour rechercher dans les journaux de suivi des messages des informations sur les messages échangés avec une boîte aux lettres spécifique au sein de l’organisation. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Rapports de remise pour les administrateurs.

  • Rapports de remise pour les utilisateurs   Les utilisateurs peuvent utiliser l’onglet Rapports de remise dans Outlook sur le web pour rechercher dans les journaux de suivi des messages des informations sur les messages échangés avec leur propre boîte aux lettres. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Rapports de remise.

Retour au début

Par défaut, les fichiers journaux de suivi des messages fichiers existent dans %ExchangeInstallPath%TransportRoles\Logs\MessageTracking. Le dossier contient des fichiers journaux portant des noms différents, mais ils suivent la convention d’affectation de noms MSGTRKServiceyyyymmdd-nnnn.log. Les différents noms de fichier journal sont décrits dans le tableau suivant.

 

Nom de fichier Serveurs Description

MSGTRK

Serveurs de boîtes aux lettres et serveurs de transport Edge

Fichiers journaux pour le service de transport.

MSGTRKMA

Serveurs de boîtes aux lettres

Fichiers journaux pour les approbations et les rejets dans le transport modéré. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Gérer l’approbation des messages.

MSGTRKMD

Serveurs de boîtes aux lettres

Fichiers journaux associés aux messages remis aux boîtes aux lettres par le service de remise de transport de boîte aux lettres.

MSGTRKMS

Serveurs de boîtes aux lettres

Fichiers journaux associés aux messages envoyés à partir de boîtes aux lettres par le service de dépôt de transport de boîte aux lettres.

Les autres espaces réservés dans les noms de fichiers journaux correspondent aux informations suivantes :

  • yyyymmdd est la date au format UTC (temps universel coordonné) à laquelle le fichier journal a été créé. yyyy = année, mm = mois et dd = jour.

  • nnnn est un numéro d’instance qui commence à la valeur 1 tous les jours de chaque journal.

Les informations sont écrites dans le fichier journal jusqu’à ce que le fichier atteigne sa taille maximale. Puis, un nouveau fichier journal avec un numéro d’instance incrémenté est alors ouvert (le premier fichier journal est -1, le deuxième est -2, etc.). L’enregistrement circulaire supprime les fichiers journaux les plus anciens pour un service lorsqu’une des conditions suivantes est vérifiée :

  • Un fichier journal a atteint son âge maximal.

  • Le dossier des journaux de suivi des messages a atteint sa taille maximale.

    importantImportant :
    La taille maximale du dossier des journaux de suivi des messages est calculée comme la taille totale de tous les fichiers journaux dont le nom porte le même préfixe. Les fichiers ne répondant pas à cette convention de préfixe ne sont pas comptabilisés dans le calcul de la taille totale du dossier. La modification du nom d’anciens fichiers journaux ou la copie d’autres fichiers dans le dossier des journaux de suivi des messages peut avoir pour effet que la taille du dossier dépasse la taille maximale spécifiée.
    Pour les serveurs de boîtes aux lettres, la taille maximale du dossier de suivi des messages est égale à trois fois la valeur spécifiée. Même si les fichiers journaux de suivi des messages sont générés par les quatre différents services et portent des préfixes de nom différents, la quantité de données et la fréquence d’écriture de ces dernières dans le journal de transport modéré (MSGTRKMA) sont négligeables en comparaison des trois autres journaux.

Les fichiers journaux de suivi des messages sont des fichiers texte contenant des données au format CSV (valeurs séparées par des virgules). Chaque fichier journal de suivi des messages comporte un en-tête avec les informations suivantes :

  • #Software:   La valeur est Microsoft Exchange Server.

  • #Version:   Numéro de version du serveur Exchange ayant créé le fichier journal de suivi des messages. La valeur utilise le format 15.01.nnnn.nnn.

  • #Log-Type:   La valeur est Message Tracking Log.

  • #Date:   Date-heure UTC de création du fichier journal. La date-heure UTC est représentée au format de date-heure ISO 8601 : yyyy-mm-ddyyyy-mm-ddThh:mm:ss.fffhh:mm:ss.fffZ, où yyyyyyyyy = année, mmmm = mois, dddd = jour, T indique le début du composant temps, hhhh = heure, mmmm = minute, ssss = seconde, ffffff = fractions de seconde et Z correspond à Zulu (qui est une autre manière de désigner le temps universel).

  • #Fields:   Noms de champ séparés par des virgules utilisés dans les fichiers journaux de suivi des messages.

Retour au début

Le journal de suivi des messages indique chaque événement de message sur une seule ligne dans le journal. Les informations d’événement de message sont organisées par champs, ces derniers étant séparés par des virgules. Le nom du champ est généralement suffisamment descriptif pour déterminer le type d’informations qu’il contient. Toutefois, certains champs peuvent être vides, ou les types d’informations qu’ils contiennent peuvent varier en fonction du type d’événement de message et du service ayant enregistré l’événement. Le tableau suivant présente des descriptions générales des champs utilisés pour classifier chaque événement de suivi de message.

 

Nom du champ Description

date-time

Date et heure UTC de l'événement de suivi de message. La date-heure UTC est représentée au format de date-heure ISO 8601 : yyyy-mm-ddyyyy-mm-ddThh:mm:ss.fffhh:mm:ss.fffZ, où yyyyyyyyy = année, mmmm = mois, dddd = jour, T indique le début du composant temps, hhhh = heure, mmmm = minute, ssss = seconde, ffffff = fractions de seconde et Z correspond à Zulu (qui est une autre manière de désigner le temps universel).

client-ip

Adresse IPv4 ou IPv6 du serveur de messagerie ou du client de messagerie ayant déposé le message.

client-hostname

Nom d'hôte ou nom de domaine complet (FQDN) du serveur de messagerie ou du client de messagerie ayant déposé le message.

server-ip

Adresse IPv4 ou IPv6 du serveur source ou de destination.

server-hostname

Nom d'hôte ou nom de domaine complet (FQDN) du serveur de destination.

source-context

Informations supplémentaires associées au champ source. Par exemple :

  • CatContentConversion

  • 250 2.0.0 OK;ClientSubmitTime:<UTC>

connector-id

Nom du connecteur d’envoi ou de réception ayant accepté le message. Par exemple, ServerName\ConnectorName ou ConnectorName.

source

Composant de transport Exchange responsable de l’événement. Ces valeurs sont décrites dans la section Valeurs de source dans le journal de suivi des messages, plus loin dans cette rubrique.

event-id

Type de l’événement de message. Ces valeurs sont décrites dans la section Types d'événements dans le journal de suivi des messages, plus loin dans cette rubrique.

internal-message-id

Identificateur de message affecté par le serveur Exchange qui traite le message.

La valeur internal-message-id d’un message diffère dans le journal de suivi des messages de chaque serveur Exchange impliqué dans la transmission du message. Voici un exemple de valeur : 73014444033.

message-id

Valeur du champ d’en-tête Message-Id: dans l’en-tête du message. Si le champ d’en-tête Message-Id: est vide ou inexistant, Exchange attribue une valeur arbitraire. Cette valeur est constante pendant toute la durée de vie du message. Pour les messages créés dans Exchange, la valeur est au format <GUID@ServerFQDN>, et inclut les crochets pointus (< >). Par exemple, <4867a3d78a50438bad95c0f6d072fca5@mailbox01.contoso.com>. D’autres systèmes de messagerie peuvent utiliser une syntaxe et des valeurs différentes.

network-message-id

Valeur unique d'ID de message qui persiste dans les copies du message éventuellement créées suite à une bifurcation ou à une expansion du groupe de distribution. Voici un exemple de valeur : 1341ac7b13fb42ab4d4408cf7f55890f.

recipient-address

Adresse de messagerie des destinataires du message. Les adresses de messagerie multiples sont séparées par des points-virgules (;).

recipient-status

État de destinataire de tous les destinataires séparés par des points-virgules (;). Les valeurs d’état des destinataires sont présentées dans le même ordre que les valeurs du champ recipient-address. Les valeurs d’état incluent les valeurs suivantes :

  • To, Cc ou Bcc

  • 250 2.1.5 Recipient OK

  • 550 4.4.7 QUEUE.Expired;<ErrorText>

total-bytes

Taille totale du message, pièces jointes comprises, en octets.

recipient-count

Nombre total de destinataires du message.

related-recipient-address

Ce champ est utilisé avec des événements EXPAND, REDIRECT et RESOLVE pour afficher d’autres adresses de messagerie de destinataires qui sont associées au message.

reference

Ce champ contient des informations supplémentaires pour des types d'événements spécifiques. Par exemple :

  • DSN   Contient le lien de rapport, qui est la valeur Message-Id de la notification d’état de remise (également appelée notification de non-remise ou notification d’échec de remise) associée éventuellement générée suite à cet événement. S’il s’agit d’un message DSN, le champ Reference contient la valeur Message-Id du message d’origine pour lequel cette notification d’état de remise a été générée.

  • EXPAND   Contient la valeur related-recipient-address des messages associés.

  • RECEIVE   Peut contenir la valeur Message-Id du message associé si ce dernier a été généré par d’autres processus tels qu’une journalisation ou des règles de boîte de réception.

  • SEND   Contient la valeur Internal-Message-Id d’un message DSN.

  • THROTTLE   Contient le motif de limitation du message.

  • TRANSFER   Contient la valeur Internal-Message-Id du message en cours de transfert.

  • Message généré par des règles de boîte de réception   Contient la valeur Internal-Message-Id du message entrant suite auquel la règle de boîte de réception a généré le message sortant.

  • Peut contenir la valeur Internal-Message-Id pour des messages ayant fait l’objet d’une bifurcation.

Pour tous les autres types d’événements, ce champ est généralement vide.

message-subject

Objet du message trouvé dans le champ d’en-tête Subject:. Le suivi des objets de messages est contrôlé par le paramètre MessageTrackingLogSubjectLoggingEnabled pour la cmdlet Set-TransportService. Par défaut, le suivi de l’objet des messages est activé.

sender-address

Adresse de messagerie spécifiée dans le champ d’en-tête Sender: ou From: si le champ Sender: est inexistant.

return-path

Adresse de messagerie de retour spécifiée par la commande MAIL FROM ayant envoyé le message. Bien que ce champ ne soit jamais vide, il peut contenir une valeur d’adresse d’expéditeur nulle, représentée par <>.

message-info

Informations supplémentaires sur le message. Par exemple :

  • Date et heure d’origine du message au format UTC pour les événements DELIVER et SEND. Les date et heure d’origine indiquent le moment auquel le message est entré pour la première fois dans l’organisation Exchange. La date-heure UTC est représentée au format de date-heure ISO 8601 : yyyy-mm-ddyyyy-mm-ddThh:mm:ss.fffhh:mm:ss.fffZ, où yyyyyyyyy = année, mmmm = mois, dddd = jour, T indique le début du composant temps, hhhh = heure, mmmm = minute, ssss = seconde, ffffff = fractions de seconde et Z correspond à Zulu (qui est une autre manière de désigner le temps universel).

  • Erreurs d’authentification. Par exemple la valeur 11a et le type d’authentification utilisé lorsque l’erreur d’authentification s’est produite peuvent s’afficher.

directionality

Direction du message. Par exemple, Incoming, Undefined et Originating.

tenant-id

Ce champ n’est pas utilisé dans les organisations Exchange locales.

original-client-ip

Adresse IPv4 ou IPv6 du client d'origine.

original-server-ip

Adresse IPv4 ou IPv6 du serveur d'origine.

custom-data

Ce champ contient des données relatives à des types d’événements spécifiques. Par exemple, l’agent de règle de transport utilise ce champ pour enregistrer le GUID de la règle de transport de la stratégie DLP appliquée au message. Pour plus d’informations sur ces valeurs d’agent de règle de transport, consultez la section « Journalisation des données » de la rubrique Afficher les rapports de détection de stratégies DLP.

transport-traffic-type

Dans Exchange sur site, ce champ est vide ou a la valeur Email.

log-id

Identificateur unique pour une ligne dans le journal de suivi des messages. Ce champ n’est pas important dans les organisations Exchange locales.

schema-version

Numéro de version du serveur Exchange ayant créé l’entrée dans le journal de suivi des messages. La valeur utilise le format 15.01.nnnn.nnn.

Retour au début

Dans le champ event-id, divers types d'événements sont utilisés pour classifier les événements de messages dans le journal de suivi des messages. Certains événements de messages apparaissent dans un seul type de fichier journal de suivi des messages, et d'autres dans tous les types de journaux de suivi des messages. Le tableau suivant présente les types d'événements utilisés pour classifier chaque événement de message.

 

Nom de l'événement Description

AGENTINFO

Cet événement est utilisé par les agents transport pour journaliser des données personnalisées.

BADMAIL

Un message soumis par le répertoire de collecte ou de relecture ne peut pas être remis ou retourné.

CLIENTSUBMISSION

Un message a été envoyé à partir de la boîte d’envoi d’une boîte aux lettres.

DEFER

La remise du message a été retardée.

DELIVER

Un message a été remis à une boîte aux lettres locale.

DELIVERFAIL

Un agent a tenté de remettre le message à un dossier qui n’existe pas dans la boîte aux lettres.

DROP

Un message a été supprimé sans notification d’état de remise (également appelée notification de non-remise ou notification d’échec de remise). Par exemple :

  • Messages de demande d’approbation de modération terminée.

  • Courriers indésirables supprimés sans avertissement, sans notification d’échec de remise.

DSN

Une notification d'état de remise a été générée.

DUPLICATEDELIVER

Un message en double a été remis au destinataire. Une duplication peut se produire si un destinataire est membre de plusieurs groupes de distribution imbriqués. Les messages en double sont détectés et supprimés par la banque d'informations.

DUPLICATEEXPAND

Durant l'expansion du groupe de distribution, un destinataire en double a été détecté.

DUPLICATEREDIRECT

Un autre destinataire du message était déjà destinataire.

EXPAND

Un groupe de distribution a été développé.

FAIL

La remise du message a échoué. Les sources incluent SMTP, DNS, QUEUE et ROUTING.

HADISCARD

Un message de cliché instantané a été écarté après remise de la copie principale au saut suivant. Pour plus d'informations, consultez la rubrique Shadow redundancy in Exchange 2016.

HARECEIVE

Le serveur a reçu un message de cliché instantané dans le groupe de disponibilité de base de données (DAG) ou le site Active Directory locaux.

HAREDIRECT

Un message de cliché instantané a été créé.

HAREDIRECTFAIL

La création d'un message de cliché instantané a échoué. Les détails figurent dans le champ source-context.

INITMESSAGECREATED

Un message a été envoyé à un destinataire modéré. Le message a donc été transmis à la boîte aux lettres d'arbitrage pour approbation. Pour plus d'informations, consultez la rubrique Gérer l’approbation des messages.

LOAD

Un message a été chargé avec succès au démarrage.

MODERATIONEXPIRE

Aucun modérateur d'un destinataire modéré n'ayant jamais approuvé ou rejeté le message, ce dernier a expiré. Pour plus d'informations sur les destinataires modérés, consultez la rubrique Gérer l’approbation des messages.

MODERATORAPPROVE

Un modérateur d'un destinataire modéré ayant approuvé le message, ce dernier a été remis au destinataire.

MODERATORREJECT

Un modérateur d'un destinataire modéré ayant rejeté le message, ce dernier n'a pas été remis au destinataire.

MODERATORSALLNDR

Aucune des demandes d’approbation envoyées à tous les modérateurs d’un destinataire modéré n’ayant pu être remise, des notifications d’échec de remise (également appelées notifications de non-remise) ont été générées.

NOTIFYMAPI

Un message a été détecté dans la boîte d'envoi d'une boîte aux lettres sur le serveur local.

NOTIFYSHADOW

Un message a été détecté dans la boîte d'envoi d'une boîte aux lettres sur le serveur local, et un cliché instantané du message doit être créé.

POISONMESSAGE

Un message a été placé dans la file d'attente de messages incohérents ou supprimé de cette dernière.

PROCESS

Le traitement du message a réussi.

PROCESSMEETINGMESSAGE

Un message de réunion a été traité par le service de remise de transport de boîte aux lettres.

RECEIVE

Un message a été reçu par le composant de réception SMTP du service de transport, ou des répertoires de collecte ou de relecture (source : SMTP). Ou un message a été déposé à partir d'une boîte aux lettres au service de dépôt de transport de boîte aux lettres (source : STOREDRIVER).

REDIRECT

Un message a été redirigé vers un autre destinataire après une recherche Active Directory.

RESOLVE

Les destinataires d’un message ont été résolus dans une autre adresse de messagerie après une recherche Active Directory.

RESUBMIT

Un message a été resoumis automatiquement à partir du filet de sécurité. Pour plus d'informations, consultez la rubrique Safety Net in Exchange 2016.

RESUBMITDEFER

Un message resoumis à partir du filet de sécurité a été différé.

RESUBMITFAIL

La resoumission d'un message à partir du filet de sécurité a échoué.

SEND

Un message a été échangé par SMTP entre des services de transport.

SUBMIT

Le service de dépôt de transport de boîtes aux lettres a transmis le message au service de transport. Pour les événements SUBMIT, la propriété source-context contient les détails suivants :

  • MDB   GUID de base de données de boîtes aux lettres.

  • Mailbox   GUID de boîte aux lettres.

  • Event   Numéro de la séquence d'événements.

  • MessageClass   Type de message. Par exemple, IPM.Note.

  • CreationTime   Date et heure de dépôt du message.

  • ClientType   Par exemple, User, OWA ou ActiveSync.

SUBMITDEFER

La transmission du message à partir du service de dépôt de transport de boîte aux lettres au service de transport a été différée.

SUBMITFAIL

La transmission du message à partir du service de dépôt de transport de boîte aux lettres au service de transport a échoué.

SUPPRESSED

La transmission du message a été supprimée.

THROTTLE

Le message a été limité.

TRANSFER

Les destinataires ont été déplacés dans un message transféré à cause de la conversion de contenu, des limites relatives aux destinataires du message ou aux agents. Les sources peuvent être ROUTING ou QUEUE.

Retour au début

Les valeurs du champ source dans le journal de suivi des messages indiquent le composant de transport responsable de l'événement de suivi de message. Le tableau suivant décrit les valeurs du champ source.

 

Valeur de source Description

ADMIN

La source de l'événement était une intervention humaine. Par exemple, un administrateur a utilisé l'Afficheur des files d'attente pour supprimer un message, ou déposé des fichiers de messages à l'aide du répertoire de relecture.

AGENT

La source de l'événement était un agent de transport.

APPROVAL

La source de l'événement était la structure d'approbation utilisée avec les destinataires modérés. Pour plus d'informations, consultez la rubrique Gérer l’approbation des messages.

BOOTLOADER

La source de l’événement était l’existence de messages non traités sur le serveur au démarrage. Ceci est lié au type d’événement LOAD.

DNS

La source de l'événement était une DNS.

DSN

La source de l’événement était une notification d’état de remise (également appelée notification de non-remise ou notification d’échec de remise).

GATEWAY

La source de l'événement était un connecteur étranger. Pour plus d'informations, consultez la rubrique Connecteurs étrangers.

MAILBOXRULE

La source de l’événement était une règle de boîte de réception. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Règles de la boîte de réception.

MEETINGMESSAGEPROCESSOR

La source de l’événement était le processeur de messages de réunion qui met à jour des calendriers en fonction des mises à jour de réunion.

ORAR

La source de l'événement était un destinataire suppléant demandé par l'expéditeur (ORAR). Vous pouvez activer ou désactiver les destinataires ORAR sur les connecteurs de réception à l'aide du paramètre OrarEnabled sur la cmdlet New-ReceiveConnector ou Set-ReceiveConnector.

PICKUP

La source de l'événement était le répertoire de collecte. Pour plus d'informations, consultez la rubrique Répertoire de collecte et répertoire de relecture.

POISONMESSAGE

La source de l'événement était l'identificateur de message incohérent. Pour plus d'informations sur les messages incohérents et la file d'attente de messages incohérents, consultez la rubrique Files d’attente et messages en attente

PUBLICFOLDER

La source de l'événement était un dossier public à extension messagerie.

QUEUE

La source de l'événement était une file d'attente.

REDUNDANCY

La source de l'événement était une redondance de cliché instantané. Pour plus d'informations, consultez la rubrique Shadow redundancy in Exchange 2016.

ROUTING

La source de l'événement était le composant de résolution de routage du catégoriseur dans le service de transport.

SAFETYNET

La source de l'événement était un filet de sécurité. Pour plus d'informations, consultez la rubrique Safety Net in Exchange 2016.

SMTP

Le message a été déposé par le composant d'envoi ou de réception SMTP du service de transport.

STOREDRIVER

La source de l'événement était un dépôt MAPI à partir d'une boîte aux lettres sur le serveur local.

Retour au début

Un message sans événement échangé entre deux utilisateurs génère plusieurs entrées dans le journal de suivi des messages. Vous pouvez voir les résultats à l'aide de la cmdlet Get-MessageTrackingLog. Pour plus d'informations, consultez la rubrique Recherche des journaux de suivi des messages.

Ceci est un exemple des entrées du journal de suivi des messages créées lorsque l’utilisateur chris@contoso.com envoie avec succès un message de test à l’utilisateur michelle@contoso.com. Les deux utilisateurs ont des boîtes aux lettres sur le même serveur.

EventId    Source      Sender            Recipients             MessageSubject
-------    ------      ------            ----------             --------------
NOTIFYMAPI STOREDRIVER                   {}
RECEIVE    STOREDRIVER chris@contoso.com {michelle@contoso.com} test
SUBMIT     STOREDRIVER chris@contoso.com {michelle@contoso.com} test
HAREDIRECT SMTP        chris@contoso.com {michelle@contoso.com} test
RECEIVE    SMTP        chris@contoso.com {michelle@contoso.com} test
AGENTINFO  AGENT       chris@contoso.com {michelle@contoso.com} test
SEND       SMTP        chris@contoso.com {michelle@contoso.com} test
DELIVER    STOREDRIVER chris@contoso.com {michelle@contoso.com} test

Retour au début

Aucun contenu de message n’est stocké dans le journal de suivi des messages. Par défaut, la ligne d’objet d’un message électronique est enregistrée dans le journal de suivi des messages. Vous devrez peut-être désactiver l’enregistrement de l’objet pour vous conformer à des exigences de confidentialité et de sécurité renforcées. Pour obtenir des recommandations sur la désactivation de l’enregistrement de l’objet, consultez la rubrique Configurer le suivi des messages.

Retour au début

 
Afficher: