Cet article a fait l’objet d’une traduction automatique. Pour afficher l’article en anglais, activez la case d’option Anglais. Vous pouvez également afficher le texte anglais dans une fenêtre contextuelle en faisant glisser le pointeur de la souris sur le texte traduit.
Traduction
Anglais

Méthode de calcul de l’âge de rétention dans Exchange 2016

[Cette rubrique est une documentation préliminaire et peut être modifiée dans les versions ultérieures. Des rubriques vides sont incluses comme espaces réservés. N’hésitez pas à nous transmettre vos commentaires. Envoyez-nous un e-mail à l’adresse ExchangeHelpFeedback@microsoft.com.]  

S’applique à :Exchange Server 2016

Découvrez comment l’âge de rétention est calculé dans Exchange 2016

L’Assistant Dossier géré est l’un des nombreux processus d’Assistant de boîte aux lettres exécuté sur des serveurs de boîtes aux lettres. Sa tâche consiste à traiter les boîtes aux lettres dotées d’une stratégie de rétention, à ajouter des balises de rétention incluses dans la stratégie à la boîte aux lettres et à traiter les éléments de la boîte aux lettres. Si les éléments disposent d’une balise de rétention, l’Assistant vérifie l’âge de ces éléments. Si un élément a dépassé son âge de rétention, il prend l’action de rétention indiquée. Les actions de rétention comprennent le déplacement d’un élément vers l’archive de l’utilisateur, la suppression de l’élément et sa récupération, ou la suppression définitive de l’élément.

Pour plus d’informations, consultez la rubrique Balises et stratégies de rétention dans Exchange 2016.

L’âge de rétention d’éléments de boîte aux lettres est calculé à partir de la date de remise ou de la date de création d’éléments, tels que les brouillons qui ne sont pas remis mais créés par l’utilisateur. Quand l’Assistant Dossier géré traite les éléments d’une boîte aux lettres, il appose une date de début et une date d’expiration pour tous les éléments présentant des balises de rétention avec l’action de rétention Supprimer et autoriser la récupération ou Supprimer définitivement. Une date de déplacement est aussi apposée sur les éléments à balise de rétention.

Les éléments contenus dans le dossier Éléments supprimés et ceux comportant une date de début et de fin, tels que des éléments de calendrier (réunions et rendez-vous) et des tâches, sont traités différemment, comme indiqué dans ce tableau.

 

Si le type d’élément est...Et si l’élément est...L’âge de rétention est calculé en fonction de...
  • Message électronique

  • Document

  • Télécopie

  • Élément Journal

  • Demande de réunion, réponse ou annulation

  • Appel manqué

Pas dans le dossier Éléments supprimés

Date de remise ou date de création

  • Message électronique

  • Document

  • Télécopie

  • Élément Journal

  • Demande de réunion, réponse ou annulation

  • Appel manqué

Dans le dossier Éléments supprimés.

  • Date de remise ou de création, sauf si l’objet a été supprimé d’un dossier qui ne comporte pas de balise de rétention héritée ou implicite.

  • Si un élément se trouve dans un dossier auquel aucune balise de rétention héritée ou implicite n’est appliquée, l’élément n’est pas traité par l’Assistant Dossier géré et, par conséquent, ce dernier ne lui attribue aucune date de début. Lorsque l’utilisateur supprime un tel élément et que l’Assistant Dossier géré le traite pour la première fois dans le dossier Éléments supprimés, il appose la date du jour comme date de début.

Calendrier

Pas dans le dossier Éléments supprimés

  • Les éléments de calendrier non périodiques expirent en fonction de leur date de fin.

  • Les éléments de calendrier périodiques expirent en fonction de la date de fin de leur dernière occurrence. Les éléments de calendrier périodiques sans date de fin n’expirent pas.

Calendrier

Dans le dossier Éléments supprimés.

  1. Un élément de calendrier expire en fonction de sa message-received date, si elle existe.

  2. Si un élément de calendrier ne possède pas de message-received date, il expire en fonction de sa message-creation date.

  3. Si un élément de calendrier ne possède pas de message-received date, ni de message-creation date, il n’expire pas.

Tâche

Pas dans le dossier Éléments supprimés

  • Tâches non périodiques :

    1. Une tâche non périodique expire en fonction de sa message-received date, si elle existe.

    2. Si une tâche non périodique ne possède pas de message-received date, elle expire en fonction de sa message-creation date.

    3. Si une tâche non périodique ne possède ni message-received date ni message-creation date, elle n’expire pas.

  • Une tâche périodique expire en fonction de la end date de sa dernière occurrence. Si une tâche périodique ne possède pas de end date, elle n’expire pas.

  • Une tâche de régénération (c’est-à-dire une tâche périodique qui se régénère un certain temps après l’achèvement de l’instance précédente) n’expire pas.

Tâche

Dans le dossier Éléments supprimés.

  1. Une tâche expire en fonction de sa message-received date, si elle existe.

  2. Si une tâche ne possède pas de message-received date, elle expire en fonction de sa message-creation date.

  3. Si une tâche ne possède pas de message-received date, ni de message-creation date, elle n’expire pas.

Contact

Dans n’importe quel dossier

Les contacts ne sont pas marqués avec une date de début ou une date d’expiration, c’est pourquoi ils sont ignorés par l’Assistant Dossier géré et n’expirent pas.

Endommagé

Dans n’importe quel dossier

Les éléments endommagés sont ignorés par l’Assistant Dossier géré et n’expirent pas.

Retour au début

 

Si l’utilisateur...Les balises de rétention sur le dossier...L’Assistant Dossier géré...
  1. Reçoit un message dans la boîte de réception le 26/01/2016.

  2. Supprime le message le 27/02/2016.

  • Boîte de réception : Supprimer dans 365 jours

  • Éléments supprimés : Supprimer dans 30 jours

  1. Traite le message dans la boîte de réception le 26/01/2016, indique sa date de début (le 26/01/2016) et sa date d’expiration (le 26/01/2017).

  2. Traite à nouveau le message dans le dossier Éléments supprimés le 27/02/2016. Il recalcule la date d’expiration en fonction de la même date de début (26/01/2016).

  3. Comme l’élément a plus de 30 jours, il expire immédiatement.

  1. Reçoit un message dans la boîte de réception le 26/01/2016.

  2. Supprime le message le 27/02/2016.

  • Boîte de réception : Aucune (héritée ou implicite)

  • Éléments supprimés : Supprimer dans 30 jours

  1. Traite le message dans le dossier Éléments supprimés le 27/02/2016 et détermine que l’élément n’a pas de date de début. Il appose la date actuelle comme date de début, et le 27/03/2016 comme date d’expiration.

  2. L’élément expire le 27/03/2016, soit 30 jours après sa suppression ou son déplacement dans le dossier Éléments supprimés par l’utilisateur.

Retour au début

  • Les éléments de boîtes aux lettres placées en blocage de rétention ne sont pas supprimés tant que le blocage est maintenu.

  • Si les fonctionnalités Conservation inaltérable ou Conservation pour litige sont activées sur des boîtes aux lettres, les éléments qui expirent sont supprimés de la boîte de réception, mais conservés dans le dossier Éléments supprimés jusqu’à ce que la Conservation inaltérable et conservation pour litige dans Exchange 2016 soit supprimée de la boîte aux lettres.

  • Dans les déploiements hybrides, les mêmes balises et stratégies de rétention doivent exister dans vos organisations sur site et Exchange Online afin de déplacer et de faire expirer de façon cohérente des éléments dans les deux organisations. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Exportation et importation de balises de rétention.

Retour au début

 
Afficher: