Update-Recipient

 

S’applique à :Exchange Server 2016

Dernière rubrique modifiée :2016-03-31

Cette cmdlet est disponible uniquement dans Exchange Server 2016 sur site.

La cmdlet Update-Recipient permet d’ajouter les attributs Microsoft Exchange aux objets destinataires créés par l’agent de gestion de synchronisation de la liste d’adresses globale (LAG) dans le gestionnaire Forefront Identity Manager (FIM) 2010. Les objets destinataires modifiés à l’aide de cette cmdlet doivent résider sur un serveur Microsoft Exchange Server 2010 (ou version ultérieure).

Pour plus d'informations sur les jeux de paramètres dans la section Syntaxe ci-après, voir SyntaxeSyntaxe de cmdlet Exchange.

Update-Recipient -Identity <RecipientIdParameter> [-Confirm [<SwitchParameter>]] [-Credential <PSCredential>] [-DomainController <Fqdn>] [-WhatIf [<SwitchParameter>]]

Cet exemple ajoute les attributs Exchange au contact de messagerie représentant la boîte aux lettres de Guy Gilbert.

Update-Recipient -Identity "John Smith"

Cet exemple met à jour tous les contacts dans une unité d’organisation spécifique (OU). Cet exemple suppose que les destinataires sont synchronisés entre deux forêts, contoso.com et fabrikam.com, et que tous les destinataires synchronisés du domaine fabrikam.com sont enregistrés dans une UO spécifique, appelée Utilisateurs fabrikam.com, dans le domaine contoso.com.

Get-MailContact -OrganizationalUnit "contoso.com/fabrikam.com Users" | Update-Recipient

En raison de fusions, d'acquisitions ou d'obligations légales, les clients peuvent avoir besoin de déployer Exchange dans plusieurs topologies de forêts Exchange. Ces déploiements requièrent la synchronisation des objets destinataires au sein de forêts Active Directory disparates.

Microsoft fournit l’agent de gestion de synchronisation de LAG pour synchroniser les objets destinataires. La version de l’agent de gestion de synchronisation de LAG incluse dans le serveur Microsoft Identity Integration Server (MIIS) 2003 a été conçue pour fonctionner avec Exchange Server 2003 et utiliser le service de mise à jour de destinataire (RUS). Le RUS étant une fonction obsolète, le nouvel agent de gestion de synchronisation de LAG inclus dans FIM 2010 est conçu pour fonctionner sans le RUS.

Dans le processus de synchronisation, l'agent de gestion de synchronisation de LAG de FIM 2010 crée des objets destinataires dans les deux forêts Active Directory. Après la création des destinataires, l'agent de gestion utilise la cmdlet Update-Recipient pour ajouter les attributs requis par Microsoft Exchange afin d'achever la mise en service de ces destinataires.

Dans Exchange, avant de pouvoir exécuter la cmdlet Update-Recipient pour convertir un objet utilisateur Active Directory en boîte aux lettres Exchange, vous devez lui associer les trois attributs Exchange obligatoires suivants :

  • homeMDB

  • mailNickname

  • msExchHomeServerName

noteRemarque :
Si vous utilisez MIIS 2003, vous devez exécuter différentes cmdlets pour achever l’approvisionnement des contacts de messagerie créés par l’agent de gestion de synchronisation de LAG. La cmdlet Update-Recipient fournit une autre méthode plus efficace pour effectuer cette opération. Vous pouvez tout simplement exécuter la cmdlet Update-Recipient avec les objets destinataires créés par l’agent de gestion de synchronisation de LAG de MIIS 2003 pour achever le processus d’approvisionnement.

Des autorisations doivent vous être attribuées avant de pouvoir exécuter cette cmdlet. Bien que tous les paramètres de cette cmdlet soient répertoriés dans cette rubrique, il est possible que vous n’ayez pas accès à certains paramètres s’ils ne sont pas inclus dans les autorisations qui vous ont été attribuées. Pour voir les autorisations qui vous sont nécessaires, voir Section « Autorisations de configuration des destinataires » dans la rubrique Autorisations des destinataires.

 

Paramètre Obligatoire Type Description

Identity

Obligatoire

Microsoft.Exchange.Configuration.Tasks.RecipientIdParameter

Le paramètre Identity spécifie le destinataire.

Ce paramètre accepte les valeurs suivantes :

  • Alias

    Exemple : JPhillips

  • Canonical DN

    Exemple : Atlanta.Corp.Contoso.Com/Users/JPhilips

  • Display Name

    Exemple : Jeff Philips

  • Distinguished Name (DN)

    Exemple : CN = JPhillips, CN = Users, DC = Atlanta, DC = Corp, DC = contoso, DC = com

  • Domain\Account

    Exemple : Atlanta\JPhillips

  • GUID

    Exemple : fb456636-fe7d-4d58-9d15-5af57d0354c2

  • Immutable ID

    Exemple : fb456636-fe7d-4d58-9d15-5af57d0354c2@contoso.com

  • Legacy Exchange DN

    Exemple : /o=Contoso/ou=AdministrativeGroup/cn=Recipients/cn=JPhilips

  • SMTP Address

    Exemple : Jeff.Phillips@contoso.com

  • User Principal Name

    Exemple : JPhillips@contoso.com

Confirm

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur Confirm spécifie s’il faut afficher ou masquer l’invite de confirmation. L’incidence de ce commutateur sur la cmdlet varie selon que la cmdlet requiert une confirmation avant de poursuivre.

  • Les cmdlets destructives (par exemple, les cmdlets Remove-*) ont une pause intégrée qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre. Pour ces cmdlets, vous pouvez ignorer l’invite de confirmation à l’aide de cette syntaxe exacte : -Confirm:$false.

  • La plupart des autres cmdlets (par exemple, les cmdlets New-* et Set-*) n’ont pas de pause intégrée. Pour ces cmdlets, la spécification du commutateur Confirm sans valeur introduit une pause qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre.

Credential

Facultatif

System.Management.Automation.PSCredential

Le paramètre Credential spécifie le nom et le mot de passe d’utilisateur à utiliser pour accéder à Active Directory.

Ce paramètre requiert que vous créiez un objet d’informations d’identification à l’aide de la cmdlet Get-Credential. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Get-Credential.

DomainController

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.Fqdn

Le paramètre DomainController spécifie le contrôleur de domaine qui est utilisé par cette cmdlet pour lire ou écrire les données dans Active Directory. Vous identifiez le contrôleur de domaine par son nom de domaine complet (FQDN). Par exemple : dc01.contoso.com.

WhatIf

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur WhatIf simule les actions de la commande. Vous pouvez utiliser ce commutateur pour afficher les modifications qui se produiraient sans réellement appliquer ces modifications. Il n’est pas nécessaire de spécifier une valeur pour ce commutateur.

Pour visualiser les types d’entrées acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type d’entrée pour une cmdlet est vide, la cmdlet n’accepte pas les données d’entrée.

Pour visualiser les types de retours, également appelés types de sorties, acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type de sortie est vide, la cmdlet ne renvoie pas de données.

 
Afficher: