Enable-CmdletExtensionAgent

 

S’applique à :Exchange Server 2016

Dernière rubrique modifiée :2016-04-08

Cette cmdlet est disponible uniquement dans Exchange Server 2016 sur site.

Utilisez la cmdlet Enable-CmdletExtensionAgent pour activer des agents d’extension de cmdlet existants.

Pour plus d'informations sur les jeux de paramètres dans la section Syntaxe ci-après, voir SyntaxeSyntaxe de cmdlet Exchange.

Enable-CmdletExtensionAgent -Identity <CmdletExtensionAgentIdParameter> [-Confirm [<SwitchParameter>]] [-DomainController <Fqdn>] [-WhatIf [<SwitchParameter>]]

Cet exemple active l’agent d’extension de cmdlet appelé Agent de script. Avant d’activer l’Agent de script, vous devez configurer le fichier %ExchangeInstallPath%Bin\CmdletExtensionAgents\ScriptingAgentConfig.xml.sample et le renommer ScriptingAgentConfig.xml sur tous les serveurs Exchange de votre organisation. Si vous ne le faites pas, toutes les cmdlets Get échoueront.

Enable-CmdletExtensionAgent "Scripting Agent"

Les agents d’extension de cmdlet sont utilisés par les cmdlets Exchange dans Exchange Server 2010 et versions ultérieures. Les cmdlets fournies par d’autres produits Microsoft ou tiers ne peuvent pas utiliser les agents d’extension de cmdlet.

Lorsque vous activez un agent d’extension de cmdlet, celui-ci est exécuté sur chaque serveur Exchange de l’organisation. Quand un agent est activé, il est mis à la disposition des cmdlets qui peuvent ensuite utiliser l’agent pour effectuer des opérations supplémentaires.

CautionAttention :
Avant d’activer des agents, assurez-vous que vous connaissez le fonctionnement de l’agent et l’impact qu’il aura sur votre organisation.

Des autorisations doivent vous être attribuées avant de pouvoir exécuter cette cmdlet. Bien que tous les paramètres de cette cmdlet soient répertoriés dans cette rubrique, il est possible que vous n’ayez pas accès à certains paramètres s’ils ne sont pas inclus dans les autorisations qui vous ont été attribuées. Pour voir les autorisations qui vous sont nécessaires, voir entrée « agents d’extension de cmdlet » dans la rubrique Infrastructure Exchange et des autorisations de PowerShell.

 

Paramètre Obligatoire Type Description

Identity

Obligatoire

Microsoft.Exchange.Configuration.Tasks.CmdletExtensionAgentIdParameter

Le paramètre Identity spécifie l’agent d’extension de cmdlet désactivé à activer. Vous pouvez utiliser une valeur quelconque qui identifie distinctement l’agent. Par exemple :

  • Nom

  • Nom unique (DN)

  • GUID

Confirm

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur Confirm spécifie s’il faut afficher ou masquer l’invite de confirmation. L’incidence de ce commutateur sur la cmdlet varie selon que la cmdlet requiert une confirmation avant de poursuivre.

  • Les cmdlets destructives (par exemple, les cmdlets Remove-*) ont une pause intégrée qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre. Pour ces cmdlets, vous pouvez ignorer l’invite de confirmation à l’aide de cette syntaxe exacte : -Confirm:$false.

  • La plupart des autres cmdlets (par exemple, les cmdlets New-* et Set-*) n’ont pas de pause intégrée. Pour ces cmdlets, la spécification du commutateur Confirm sans valeur introduit une pause qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre.

DomainController

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.Fqdn

Le paramètre DomainController spécifie le contrôleur de domaine qui est utilisé par cette cmdlet pour lire ou écrire les données dans Active Directory. Vous identifiez le contrôleur de domaine par son nom de domaine complet (FQDN). Par exemple : dc01.contoso.com.

WhatIf

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur WhatIf simule les actions de la commande. Vous pouvez utiliser ce commutateur pour afficher les modifications qui se produiraient sans réellement appliquer ces modifications. Il n’est pas nécessaire de spécifier une valeur pour ce commutateur.

Pour visualiser les types d’entrées acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type d’entrée pour une cmdlet est vide, la cmdlet n’accepte pas les données d’entrée.

Pour visualiser les types de retours, également appelés types de sorties, acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type de sortie est vide, la cmdlet ne renvoie pas de données.

 
Afficher: