Set-RpcClientAccess

 

S’applique à :Exchange Server 2016

Dernière rubrique modifiée :2016-03-31

Cette cmdlet est disponible uniquement dans Exchange Server 2016 sur site.

La cmdlet Set-RpcClientAccess permet de modifier les paramètres du service d’accès au client RPC Microsoft Exchange sur les serveurs Exchange où le rôle de serveur d’accès au client est installé. Ces paramètres ont une incidence sur les clients Outlook qui se connectent à l’aide d’Outlook Anywhere (RPC sur HTTP).

Set-RpcClientAccess -Server <ServerIdParameter> [-BlockedClientVersions <String>] [-Confirm [<SwitchParameter>]] [-DomainController <Fqdn>] [-EncryptionRequired <$true | $false>] [-MaximumConnections <Int32>] [-Name <String>] [-WhatIf [<SwitchParameter>]]

Cet exemple empêche les connexions Outlook Anywhere par des clients Outlook 2010 sur le serveur nommé MBX01.

Set-RpcClientAccess -Server MBX01 -BlockedClientVersions 14.0.0-14.32767.65535

Cet exemple empêche les connexions Outlook Anywhere par des clients Outlook 2013 sur lesquels KB3054940 (version 15.0.4737.1000) n’est pas installé sur le serveur nommé MBX01.

importantImportant :
Vous pouvez déterminer les versions correctes du logiciel client en analysant les fichiers journaux d’accès au client RPC situés dans %ExchangeInstallPath%Logging\RPC Client Access.
Set-RpcClientAccess -Server MBX01 -BlockedClientVersions 15.0.0-15.4737.999

Outlook 2007 n’est pas pris en charge dans Exchange 2016, donc vous ne devriez pas voir de connexions Outlook à une version 12 ou antérieure.Y.Z. Toutefois, vous devez analyser le journal d’accès au client RPC pour afficher les versions client qui se connectent à vos serveurs Exchange avant de bloquer des versions client.

Pour bloquer des versions Outlook pour des boîtes aux lettres spécifiques, utilisez la cmdlet Set-CASMailbox.

Des autorisations doivent vous être attribuées avant de pouvoir exécuter cette cmdlet. Bien que tous les paramètres de cette cmdlet soient répertoriés dans cette rubrique, il est possible que vous n’ayez pas accès à certains paramètres s’ils ne sont pas inclus dans les autorisations qui vous ont été attribuées. Pour voir les autorisations qui vous sont nécessaires, voir Entrée « Paramètres d’accès au client RPC » dans la rubrique Autorisations des clients et des périphériques mobiles.

 

Paramètre Obligatoire Type Description

Server

Obligatoire

Microsoft.Exchange.Configuration.Tasks.ServerIdParameter

Le paramètre Server spécifie le serveur Exchange à modifier.

Vous pouvez utiliser toute valeur servant d’identificateur unique du serveur, par exemple :

  • Nom

    Exemple : Exchange01

  • Distinguished name (DN)

    Exemple : CN=Exchange01,CN=Servers,CN=Exchange Administrative Group (FYDIBOHF23SPDLT),CN=Administrative Groups,CN=First Organization,CN=Microsoft Exchange,CN=Services,CN=Configuration,DC=contoso,DC=com

  • DN Exchange hérité

    Exemple : /o=First Organization/ou=Exchange Administrative Group (FYDIBOHF23SPDLT)/cn=Configuration/cn=Servers/cn=Exchange01

  • GUID

    Exemple : bc014a0d-1509-4ecc-b569-f077eec54942

BlockedClientVersions

Facultatif

System.String

Le paramètre BlockedClientVersions spécifie les versions client RPC qui ne sont pas autorisées à se connecter au serveur Exchange spécifié. Par exemple, le service d’accès au client RPC Microsoft Exchange rejette une connexion Outlook Anywhere si la version de Outlook est la valeur spécifiée ou se trouve dans la plage spécifiée.

Les valeurs de version valides sont au format X.Y.Z. Les versions client RPC sont généralement signalées au format X0.Y.Z, mais pour ce paramètre, vous devez spécifier la valeur en tant que X.Y.Z.

  • X est le numéro de version majeur. Par exemple, Outlook 2016 est 16, Outlook 2013 15, et Outlook 2010 est 14.

  • Y est le numéro de version mineur, et doit être inférieur ou égal à 32767.

  • Z est le numéro de version et doit être inférieur ou égal à 65535.

Vous pouvez spécifier des plages. Par exemple, -13.32767.65535, 14.0.0-14.32767.65535 ou 15.0.0-.

Vous pouvez spécifier plusieurs valeurs individuelles ou une plage de valeurs séparées par des points-virgules (;).

CautionAttention :
Soyez vigilant lorsque vous limitez l’accès client car les composants de serveur Exchange peuvent également utiliser RPC pour se connecter. Certains composants peuvent signaler leur version client sous la forme d’une chaîne de texte, tandis que d’autres peuvent signaler le numéro de version Exchange. Analysez le journal d’accès au client RPC pour afficher les versions client qui se connectent à votre serveur Exchange avant de bloquer des versions client.

Confirm

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur Confirm spécifie s’il faut afficher ou masquer l’invite de confirmation. L’incidence de ce commutateur sur la cmdlet varie selon que la cmdlet requiert une confirmation avant de poursuivre.

  • Les cmdlets destructives (par exemple, les cmdlets Remove-*) ont une pause intégrée qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre. Pour ces cmdlets, vous pouvez ignorer l’invite de confirmation à l’aide de cette syntaxe exacte : -Confirm:$false.

  • La plupart des autres cmdlets (par exemple, les cmdlets New-* et Set-*) n’ont pas de pause intégrée. Pour ces cmdlets, la spécification du commutateur Confirm sans valeur introduit une pause qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre.

DomainController

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.Fqdn

Le paramètre DomainController spécifie le contrôleur de domaine qui est utilisé par cette cmdlet pour lire ou écrire les données dans Active Directory. Vous identifiez le contrôleur de domaine par son nom de domaine complet (FQDN). Par exemple : dc01.contoso.com.

EncryptionRequired

Facultatif

System.Boolean

Le paramètre EncryptionRequired spécifie si le chiffrement est requis pour les connexions client RPC. Les valeurs valides sont :

  • $true   Les connexions client RPC non chiffrées sont rejetées. Il s’agit de la valeur par défaut.

  • $false   Les connexions client RPC non chiffrées sont autorisées.

MaximumConnections

Facultatif

System.Int32

Le paramètre MaximumConnections spécifie le nombre maximal de connexions client simultanées autorisées par le service d’accès au client RPC Microsoft Exchange. La valeur par défaut est 65536.

noteRemarque :
Bien qu’il soit possible de configurer une valeur qui ne soit pas une valeur par défaut pour ce paramètre, les modifications apportées à ce paramètre ne sont pas prises en compte.

Name

Facultatif

System.String

Le paramètre Name spécifie le nom de l’objet de configuration dans Active Directory. Par défaut, cette valeur est définie sur RpcClientAccess.

WhatIf

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur WhatIf simule les actions de la commande. Vous pouvez utiliser ce commutateur pour afficher les modifications qui se produiraient sans réellement appliquer ces modifications. Il n’est pas nécessaire de spécifier une valeur pour ce commutateur.

Pour visualiser les types d’entrées acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type d’entrée pour une cmdlet est vide, la cmdlet n’accepte pas les données d’entrée.

Pour visualiser les types de retours, également appelés types de sorties, acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type de sortie est vide, la cmdlet ne renvoie pas de données.

 
Afficher: