Règles de flux de messagerie dans Exchange 2016

[Cette rubrique est une documentation préliminaire et peut être modifiée dans les versions ultérieures. Des rubriques vides sont incluses comme espaces réservés. N’hésitez pas à nous transmettre vos commentaires. Envoyez-nous un e-mail à l’adresse ExchangeHelpFeedback@microsoft.com.]  

S’applique à :Exchange Server 2016

En savoir plus sur les règles de flux de messagerie (règles de transport) et leurs composants dans Exchange 2016.

Vous pouvez utiliser des règles de flux de messagerie (également appelées règles de transport) pour identifier les messages qui circulent dans le pipeline de transport de votre organisation Exchange Server 2016 et agir sur ceux-ci. Les règles de transport sont semblables aux règles de boîte de réception disponibles dans Outlook et Outlook sur le web (anciennement nommé Outlook Web App). La principale différence réside dans le fait que les règles de transport agissent sur les messages pendant qu’ils sont en transit, et non une fois qu’ils ont été remis dans la boîte aux lettres. Les règles de transport contiennent un plus vaste ensemble de conditions, d’exceptions et d’actions, ce qui vous permet de mettre en place facilement plusieurs types de stratégies de messagerie.

Cet article décrit les composants des règles de transport et leur fonctionnement.

Vous pouvez utiliser le Centre d’administration Exchange (CAE) ou Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell pour gérer les règles de flux de messagerie. Pour savoir comment gérer les règles de transport, reportez-vous à la rubrique Procédures concernant les règles de flux de messagerie dans Exchange 2016.

Pour chaque règle, vous avez la possibilité de l’appliquer, de la tester ou bien de la tester et d’avertir l’expéditeur. Pour plus d’informations sur les options de test, voir Tester une règle de flux de messagerie et Conseils de stratégie.

Pour mettre en place des stratégies de messagerie spécifiques, voir les rubriques suivantes :

Une règle est constituée de conditions, d’exceptions, d’actions et de propriétés :

  • Conditions   Identifient les messages auxquels que vous souhaitez appliquer les actions. Certaines conditions examinent les champs d’en-tête de message (par exemple, les champs À, De ou Cc). D’autres examinent les propriétés des messages (par exemple l’objet, le corps, les pièces jointes, la taille ou la classification du message). La plupart des conditions font appel à un opérateur de comparaison (par exemple, « égal à », « différent de » ou « contient ») ainsi qu’à une valeur de concordance que vous devez spécifier. S’il n’y a ni conditions ni d’exceptions, la règle s’applique à tous les messages.

    Pour obtenir la liste complète des conditions de règle de flux de messagerie, consultez la rubrique Conditions de règle de flux de messagerie et exceptions (prédicats) dans Exchange 2016.

  • Exceptions   Identifient éventuellement les messages auxquels les actions ne doivent pas s’appliquer. Les identificateurs de message disponibles dans les conditions le sont également dans les exceptions. Les exceptions ont la priorité sur les conditions et empêchent l’application d’actions à un message, même s’il remplit toutes les conditions configurées.

  • Actions   Spécifient que faire des messages qui remplissent les conditions de la règle et qui ne correspondent à aucune des exceptions. De nombreuses actions sont possibles, notamment le rejet, la suppression ou la redirection de messages, l’ajout de destinataires supplémentaires, l’ajout de préfixes à l’objet des messages ou l’insertion de clauses d’exclusion de responsabilité dans le corps des messages.

    Pour obtenir la liste complète des actions de règle de flux de messagerie disponibles, voir Actions de règle de flux de messagerie dans Exchange 2016.

  • Propriétés   Spécifient d’autres paramètres de règles qui ne sont pas des conditions, des exceptions ou des actions. Par exemple, lorsque la règle doit être appliquée, elles indiquent s’il faut appliquer ou tester la règle, ainsi que la période de temps sur laquelle la règle reste active. Pour plus d’informations, voir la section Propriétés des règles de flux de messagerie dans la présente rubrique.

Le tableau suivant explique comment plusieurs conditions, valeurs de condition, exceptions et actions sont traitées dans une règle.

 

Composant Logique Commentaires

Plusieurs conditions

AND

Un message doit remplir toutes les conditions de la règle. Si vous souhaitez qu’une condition ou une autre s’applique, utilisez des règles distinctes pour chaque condition. Par exemple, si vous souhaitez ajouter la même clause d’exclusion de responsabilité aux messages comportant des pièces jointes et aux messages contenant un texte spécifique, créez une règle pour chaque condition. Vous pouvez facilement copier une règle dans le CAE.

Une condition avec plusieurs valeurs

OR

Certaines conditions vous permettent de spécifier plusieurs valeurs. Le message doit correspondre à l’une des valeurs spécifiées (pas toutes). Par exemple, si l’objet d’un message électronique est Informations sur le cours des actions et que la condition L’objet inclut l’un de ces mots est configurée pour établir une correspondance avec le mot Contoso ou actions, la condition est remplie, car l’objet du message contient au moins l’une des valeurs spécifiées.

Plusieurs exceptions

OR

Si un message établit une correspondance avec l’une des exceptions, les actions ne sont pas appliquées. Le message ne doit pas forcément correspondre à toutes les exceptions.

Plusieurs actions

AND

Les messages qui répondent aux conditions d’une règle permettent d’obtenir toutes les actions qui sont spécifiées dans la règle. Par exemple, si les actions Ajouter à l’objet du message le préfixe et Ajouter des destinataires au champ Cci sont sélectionnées, les deux actions sont appliquées au message.

Souvenez-vous que certaines actions, telles que Supprimer le message sans avertir personne, empêchent l’application des règles suivantes à un message. D’autres actions telles que Transférer le message ne permettent pas d’actions supplémentaires.

Vous pouvez également définir une action sur une règle de sorte que lorsque cette règle est appliquée, les règles suivantes ne sont pas appliquées au message.

Retour au début

Le tableau suivant décrit les propriétés de règle qui sont disponibles dans les règles de flux de messagerie.

 

Nom de la propriété dans le CAE Nom de paramètre dans l’Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell Description

Priorité

Priority

Indique l’ordre dans lequel les règles sont appliquées aux messages. La priorité par défaut est basée sur la date de création de la règle (les règles plus anciennes ont une priorité plus élevée que les règles plus récentes) et les règles haute priorité sont traitées avant les règles basse priorité.

Vous modifiez la priorité de la règle dans le CAE en la déplaçant vers le haut ou le bas de la liste des règles. Dans l’Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell, vous définissez le numéro de priorité (0 représente la priorité la plus élevée).

Par exemple, si vous disposez d’une règle qui rejette les messages dans lesquels figure un numéro de carte de crédit et d’une autre règle qui exige une approbation, vous voudrez certainement que la règle de rejet soit appliquée en premier et que les autres règles ne s’appliquent pas.

Pour plus d’informations, voir Définir la priorité des règles de flux de messagerie.

Mode

Mode

Vous pouvez spécifier si vous souhaitez que la règle commence immédiatement le traitement des messages ou si vous souhaitez tester les règles sans affecter la remise du message (avec ou sans prévention contre la perte de données ou conseils de stratégie DLP).

Les conseils de stratégie sont semblables aux Infos-courrier et peuvent être configurés pour afficher une courte note dans Outlook ou Outlook sur le web afin d’avertir une personne créant un message de possibles violations de stratégie. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Conseils de stratégie.

Pour plus d’informations sur les modes, voir Tester une règle de flux de messagerie.

Activer cette règle à la date suivante

Désactiver cette règle à la date suivante

ActivationDate

ExpiryDate

Spécifie la plage de dates au cours de laquelle la règle est active.

Case à cocher Activé sélectionnée ou non

Nouvelles règles : paramètre Enabled avec la cmdlet New-TransportRule.

Règles existantes : Utilisez les cmdlets Enable-TransportRule ou Disable-TransportRule.

La valeur est affichée dans la propriété State de la règle.

Vous pouvez créer une règle désactivée, puis l’activer lorsque vous êtes prêt à la tester. Vous pouvez également désactiver une règle sans la supprimer pour en conserver les paramètres. Pour plus d’informations, voir Activer ou désactiver des règles de flux de messagerie.

Différer le message si le traitement de la règle ne se termine pas

RuleErrorAction

Vous pouvez spécifier la manière dont le message doit être pris en charge si le traitement des règles ne se termine pas. Par défaut, la règle est ignorée, mais vous pouvez choisir de renvoyer ce message en vue de son traitement.

Faire correspondre l’adresse de l’expéditeur dans le message

SenderAddressLocation

Si la règle utilise des conditions ou des exceptions qui examinent l’adresse de messagerie de l’expéditeur, vous pouvez rechercher la valeur dans l’en-tête du message, dans l’enveloppe du message ou dans les deux. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Expéditeurs dans les conditions et les exceptions des règles de flux de messagerie.

Ne plus traiter de règles

SenderAddressLocation

Il s’agit d’une action de la règle, mais celle-ci ressemble à une propriété dans le CAE. Vous pouvez décider d’arrêter d’appliquer des règles à un message après qu’il a été traité par une règle.

Commentaires

Comments

Commentaires vous pouvez entrer des commentaires descriptifs sur la règle.

Retour au début

Les règles de flux de messagerie sont appliquées par un agent de transport sur les serveurs de boîte aux lettres et les serveurs de transport Edge. Sur les serveurs de boîte aux lettres, les règles sont appliquées par l’agent de règles de transport. Sur les serveurs de transport Edge, les règles sont appliquées par l’agent de règles Edge. Bien que leurs fonctionnalités soient similaires, ces agents présentent des différences. Les principales différences sont résumées dans le tableau suivant :

 

Agent de transport Événement SMTP ou du catégoriseur dans lequel les règles sont appelées Emplacement de stockage des règles

Transport Rule agent on Mailbox servers

Événement du catégoriseur OnResolvedMessage

Dans Exchange 2010, l’agent de règle de transport a été appelé sur l’événement catégoriseur OnRoutedMessage. Le fait de passer à OnResolvedMessage a autorisé de nouvelles actions de règle qui peuvent modifier la façon dont un message est acheminé (par exemple, nécessitent TLS).

Dans Active Directory, des règles sont disponibles pour tous les serveurs de boîte aux lettres de la forêt Active Directory.

Edge Rule agent on Edge Transport servers

Événement SMTP OnEndOfData

Dans l’instance locale de Services AD LDS (Active Directory Lightweight Directory Services) (AD LDS) sur le serveur. Les règles s’appliquent uniquement aux messages qui transitent par le serveur local.

Pour plus d’informations sur les agents de transport, consultez la rubrique Agents de transport.

Retour au début

Il existe plusieurs types de messages qui transitent par une organisation. Le tableau suivant montre quels types de messages peuvent être traités par les règles de transport.

 

Type de message Une règle peut-elle être appliquée ?

Messages ordinaires Il s’agit soit de messages contenant un corps de message au format RTF, HTML ou texte brut, soit de messages en plusieurs parties ou composés d’autres ensembles de corps de message.

Oui

Messages chiffrés S/MIME

Les règles peuvent uniquement accéder aux en-têtes d’enveloppe et traiter les messages en fonction de conditions qui inspectent ces en-têtes.

Les règles avec conditions qui requièrent l’inspection du contenu des messages ou les actions qui modifient le contenu des messages ne peuvent pas être traitées.

Messages protégés par RMS   Il s’agit de messages protégés par un modèle de stratégie de droits AD Services AD RMS (Active Directory Rights Management Services) (AD RMS)

Les règles peuvent toujours accéder aux en-têtes des enveloppes contenus dans des messages protégés et traiter les messages en se basant sur les conditions qui analysent les en-têtes.

Pour qu’une règle examine ou modifie le contenu d’un message protégé, vous devez :

  • Définir l’option de déchiffrement de transport sur Obligatoire ou Facultatif. Par défaut, l’option de déchiffrement de transport est définie sur Facultatif.

  • Disposer de la clé de chiffrement.

Messages signés en clair Il s’agit de messages signés, mais non chiffrés.

Oui

Messages de messagerie unifiée Il s’agit de messages créés ou traités par le service de messagerie unifiée, tels que les messages vocaux, les télécopies, les notifications d’appels manqués et les messages créés ou transférés à l’aide de Microsoft Outlook Voice Access.

Oui

Messages anonymes Messages qui ont été envoyés par des expéditeurs anonymes.

Oui

Rapports de lecture Il s’agit des rapports générés en réponse aux demandes de confirmation de lecture des expéditeurs. Les rapports de lecture sont associés à une classe de message IPM.Note*.MdnRead ou IPM.Note*.MdnNotRead.

Oui

Retour au début

Les règles de flux de messagerie que vous créez et configurez sur les serveurs de boîte aux lettres sont stockées dans Active Directory et sont lues et appliquées par le service de transport sur tous les serveurs de boîte aux lettres de l’organisation. Lorsque vous créez, modifiez ou supprimez une règle de flux de messagerie, la modification est répliquée entre les contrôleurs de domaine de votre organisation. Cela permet à Exchange de fournir un ensemble cohérent de règles de flux de messagerie dans l’organisation.

Remarques :

  • La réplication entre contrôleurs de domaine dépend de facteurs qui ne sont pas contrôlés par Exchange (par exemple, le nombre de sites Active Directory et la vitesse des segments de réseau). Par conséquent, vous devez tenir compte des délais de réplication lorsque vous implémentez des règles de flux de messagerie au sein de votre organisation. Pour plus d’informations sur la réplication Active Directory, consultez la rubrique Gestion de la topologie et de la réplication Active Directory avec Windows PowerShell.

  • Chaque serveur de boîte aux lettres met en cache des groupes de distribution développés afin d’éviter de répéter les requêtes Active Directory pour déterminer l’appartenance d’un groupe. Par défaut, les entrées dans le cache de groupes développés expirent toutes les quatre heures. Par conséquent, les modifications apportées aux membres du groupe ne sont pas détectées par les règles de flux de messagerie tant que le cache des groupes développé n’est pas mis à jour. Pour forcer une mise à jour immédiate du cache sur un serveur de boîte aux lettres, redémarrez le service de transport Microsoft Exchange. Vous devez redémarrer le service sur chaque serveur de boîte aux lettres sur lequel vous souhaitez forcer la mise à jour du cache.

Les règles de flux de messagerie que vous créez et configurez sur les serveurs de Transport Edge sont stockées dans l’instance locale d’AD LDS sur le serveur. Aucune réplication automatisée des règles de flux de messagerie ne se produit sur les serveurs de transport Edge. Les règles créées sur le serveur de transport Edge s’appliquent uniquement aux messages qui transitent par le serveur local. Si vous devez appliquer le même ensemble de règles de flux de messagerie sur plusieurs serveurs de transport Edge, vous pouvez cloner la configuration du serveur de transport Edge ou exporter et importer les règles de flux de messagerie. Pour plus d’informations, reportez-vous à Configuration clonée de serveur de transport Edge et à Importer ou exporter un regroupement de règles de flux de messagerie.

Chaque fois que le service de transport d’un serveur de boîte aux lettres ou d’un serveur de transport Edge détecte une règle de flux de messagerie modifiée, un événement est enregistré dans le journal d’application dans l’observateur d’événements (ID d’événement 4002 sur des serveurs de boîte aux lettres et ID d’événement 16028 sur les serveurs de transport Edge).

Retour au début

Il existe deux scénarios communs d’environnement mixte :

  • Déploiements hybrides où une partie de votre organisation réside dans UNRESOLVED_TOKEN_VAL(Office365)

    Dans un environnement hybride, aucune réplication de règles ne se produit entre votre organisation Exchange locale et UNRESOLVED_TOKEN_VAL(Office365). Par conséquent, lorsque vous créez une règle dans Exchange, vous devez créer une règle correspondante dans UNRESOLVED_TOKEN_VAL(Office365). Les règles que vous créez dans UNRESOLVED_TOKEN_VAL(Office365) sont stockées dans le cloud, tandis que les règles que vous créez en local dans votre organisation sont stockées localement dans Active Directory. Lorsque vous gérez des règles dans un environnement hybride, vous devez maintenir la synchronisation des deux ensembles de règles en apportant des modifications aux deux emplacements ou en effectuant la modification dans l’un des environnements, avant d’exporter les règles, puis de les importer dans l’autre environnement.

    importantImportant :
    Même s’il existe de nombreuses similitudes entre les conditions et les actions disponibles dans UNRESOLVED_TOKEN_VAL(Office365) et dans Exchange Server, il existe toutefois des différences. Si vous envisagez de créer la même règle dans les deux emplacements, vérifiez que toutes les conditions et les actions que vous prévoyez d’utiliser sont disponibles. Pour afficher la liste des conditions et des actions disponibles dans UNRESOLVED_TOKEN_VAL(Office365), consultez les rubriques suivantes :
    Conditions de règle de flux de messagerie (prédicats)
    Actions de règle de flux de messagerie
  • Coexistence avec Exchange 2010

    Lorsque vous créez une situation de coexistence avec Exchange 2010, toutes les règles de flux de messagerie sont stockées dans Active Directory et répliquées dans votre organisation, quelle que soit la version d’Exchange Server utilisée pour créer les règles. Cependant, toutes les règles de flux de messagerie sont associées à la version d’Exchange Server utilisée pour les créer et sont stockées dans un conteneur spécifique de la version dans Active Directory. Lors du premier déploiement d’Exchange 2016 dans votre organisation, les règles existantes sont importées vers Exchange 2016 dans le cadre du processus d’installation. Toutefois, les modifications apportées par la suite doivent être effectuées avec les deux versions. Par exemple, si vous modifiez une règle existante dans Exchange 2016 (Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell ou CAE), vous devez répliquer la modification dans Exchange 2010 (Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell ou Console de gestion Exchange).

    Exchange 2010 ne peut pas traiter les règles dont la valeur Version ou RuleVersion est 15.n.n.n. Pour vous assurer que toutes vos règles peuvent être traitées, utilisez uniquement des règles qui ont la valeur 14.n.n.n.

Retour au début

 
Afficher: