Test-FederationTrust

 

S’applique à :Exchange Server 2016

Dernière rubrique modifiée :2016-03-31

Cette cmdlet est disponible uniquement dans Exchange Server 2016 sur site.

Utilisez la cmdlet Test-FederationTrust pour vérifier que l’approbation de fédération est correctement configurée et fonctionne comme prévu.

Pour plus d'informations sur les jeux de paramètres dans la section Syntaxe ci-après, voir SyntaxeSyntaxe de cmdlet Exchange.

Test-FederationTrust [-Confirm [<SwitchParameter>]] [-DomainController <Fqdn>] [-MonitoringContext <$true | $false>] [-UserIdentity <RecipientIdParameter>] [-WhatIf [<SwitchParameter>]]

Cet exemple valide l’approbation de fédération déployée dans l’organisation Exchange et vérifie si un jeton de sécurité peut être récupéré à partir de Microsoft Federation Gateway.

Test-FederationTrust

Si vous utilisez cette cmdlet pour la première fois, vous devrez créer un utilisateur de test. Pour créer un utilisateur de test, exécutez la commande suivante.

& $env:ExchangeInstallPath\Scripts\New-TestCasConnectivityUser.ps1

Vous pouvez exécuter la cmdlet Test-FederationTrust à partir de la commande Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell, ou un système d’analyse peut exécuter périodiquement le test.

La cmdlet Test-FederationTrust exécute la série suivante de tests pour s’assurer que la fédération fonctionne comme prévu :

  • Une connexion à Microsoft Federation Gateway est établie. Ce test garantit que la communication entre le serveur local Exchange et Microsoft Federation Gateway fonctionne correctement.

  • Les certificats sont vérifiés pour s’assurer qu’ils sont valides et peuvent être utilisés avec Microsoft Federation Gateway.

  • Un jeton de sécurité est demandé à partir de Microsoft Federation Gateway. Ce test garantit qu’un jeton peut être correctement récupéré et utilisé.

Des autorisations doivent vous être attribuées avant de pouvoir exécuter cette cmdlet. Bien que tous les paramètres de cette cmdlet soient répertoriés dans cette rubrique, il est possible que vous n’ayez pas accès à certains paramètres s’ils ne sont pas inclus dans les autorisations qui vous ont été attribuées. Pour voir les autorisations qui vous sont nécessaires, voir Entrée « Approbations de fédération » dans la rubrique Infrastructure Exchange et des autorisations de PowerShell.

 

Paramètre Obligatoire Type Description

Confirm

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur Confirm spécifie s’il faut afficher ou masquer l’invite de confirmation. L’incidence de ce commutateur sur la cmdlet varie selon que la cmdlet requiert une confirmation avant de poursuivre.

  • Les cmdlets destructives (par exemple, les cmdlets Remove-*) ont une pause intégrée qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre. Pour ces cmdlets, vous pouvez ignorer l’invite de confirmation à l’aide de cette syntaxe exacte : -Confirm:$false.

  • La plupart des autres cmdlets (par exemple, les cmdlets New-* et Set-*) n’ont pas de pause intégrée. Pour ces cmdlets, la spécification du commutateur Confirm sans valeur introduit une pause qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre.

DomainController

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.Fqdn

Le paramètre DomainController spécifie le contrôleur de domaine qui est utilisé par cette cmdlet pour lire ou écrire les données dans Active Directory. Vous identifiez le contrôleur de domaine par son nom de domaine complet (FQDN). Par exemple : dc01.contoso.com.

MonitoringContext

Facultatif

System.Boolean

Le paramètre MonitoringContext spécifie s’il faut inclure les événements de contrôle associés et les compteurs de performance dans les résultats. Les valeurs valides pour ce paramètre sont $true ou $false. La valeur par défaut est $false. Si vous spécifiez la valeur $true, les événements de contrôle et les compteurs de performance sont inclus dans les résultats de commande. En général, vous devez inclure les événements de contrôle et les compteurs de performance dans les résultats lorsque la sortie est transmise à MicrosoftSystem Center Operations Manager (SCOM).

UserIdentity

Facultatif

Microsoft.Exchange.Configuration.Tasks.RecipientIdParameter

Le paramètre UserIdentity spécifie un utilisateur de boîte aux lettres pour lequel demander un jeton. Si un utilisateur de boîte aux lettres n’est pas spécifié, la commande utilise la boîte aux lettres de test par défaut.

WhatIf

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur WhatIf simule les actions de la commande. Vous pouvez utiliser ce commutateur pour afficher les modifications qui se produiraient sans réellement appliquer ces modifications. Il n’est pas nécessaire de spécifier une valeur pour ce commutateur.

Pour visualiser les types d’entrées acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type d’entrée pour une cmdlet est vide, la cmdlet n’accepte pas les données d’entrée.

Pour visualiser les types de retours, également appelés types de sorties, acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type de sortie est vide, la cmdlet ne renvoie pas de données.

 
Afficher: