Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Vue d’ensemble du partage de disque dur virtuel

Mis à jour: décembre 2014

S'applique à: Windows Server 2012 R2



Depuis Windows Server 2012 R2, Hyper-V permet de partager un fichier de disque dur virtuel entre plusieurs ordinateurs virtuels. Le partage d’un fichier de disque dur virtuel (.vhdx) fournit le stockage partagé nécessaire à un cluster de basculement invité Hyper-V. Le nom de cluster de basculement d’ordinateur virtuel est également utilisé. Pour plus d'informations sur la création et l'activation d'un disque dur virtuel partagé, voir Configurer un disque dur virtuel partagé.

Le partage d’un fichier de disque dur virtuel (.vhdx) signifie que vous pouvez créer et gérer un cluster de basculement invité pour protéger les services d’application exécutés dans vos ordinateurs virtuels. Avant Windows Server 2012 R2, si vous vouliez créer un cluster de basculement invité Hyper-V, vous deviez exposer votre topologie de stockage sur l’ordinateur virtuel.

Depuis Windows Server 2012 R2, vous pouvez déployer un cluster de basculement invité Hyper-V qui n’est plus lié à votre topologie de stockage. Vous pouvez implémenter un cluster de basculement invité à l’aide d’un disque dur virtuel partagé, de Fibre Channel, du protocole SMB (Server Message Block), des espaces de stockage ou des options de stockage iSCSI. Les disques durs virtuels partagés ne sont disponibles que dans Windows Server 2012 R2. Hyper-V permet de partager un fichier de disque dur virtuel entre plusieurs ordinateurs virtuels. Le partage d’un fichier de disque dur virtuel (.vhdx) fournit le stockage partagé nécessaire à un cluster de basculement invité Hyper-V.

L’utilisation d’un disque dur virtuel partagé est idéale dans les situations suivantes :

  • fichiers de base de données SQL Server ;

  • services de serveur de fichiers exécutés dans un ordinateur virtuel ;

  • fichiers de base de données situés sur des disques partagés.

Les informations suivantes vous aideront à comprendre et à déployer un cluster de basculement invité à l’aide d’un disque dur virtuel partagé.

La fonctionnalité de disque dur virtuel partagé dans les clusters de basculement invités utilise exclusivement le format de fichier .vhdx. Même si le disque dur virtuel partagé doit utiliser le format de fichier .vhdx pour le lecteur de données, le disque du système d’exploitation pour un ordinateur virtuel peut utiliser le format de fichier .vhd ou .vhdx.

Les ordinateurs virtuels de génération 1 et 2 sont pris en charge dans un cluster de basculement invité avec un disque dur virtuel partagé.

Les systèmes d’exploitation invités pris en charge pour les clusters invités qui utilisent un disque dur virtuel partagé incluent Windows Server 2012 R2 et Windows Server 2012. Pour prendre en charge Windows Server 2012 en tant que système d’exploitation invité, les services d’intégration de Windows Server 2012 R2 doivent être installés dans l’invité (ordinateur virtuel).

Un cluster de basculement invité Hyper-V qui utilise un disque dur virtuel partagé dispose de deux modèles de déploiement préférés. Le disque dur virtuel partagé pour le cluster de basculement invité peut être déployé sur :

  • des volumes partagés de cluster sur un stockage de bloc (y compris les espaces de stockage en cluster) ;

  • un serveur de fichiers avec montée en puissance parallèle avec SMB 3.0 sur un stockage basé sur des fichiers.

Un cluster de basculement invité Hyper-V peut être configuré et déployé en utilisant le Gestionnaire Hyper-V et le Gestionnaire du cluster de basculement. Vous pouvez également utiliser Windows PowerShell.

noteNote
Quand vous utilisez un fichier VHDX partagé avec le stockage de bloc local, la synchronisation doit se produire pour l'accès au fichier VHDX partagé. Si les ordinateurs virtuels s'exécutent sur des nœuds différents, cela implique une redirection de réseau pour l'activité de synchronisation. Si vous disposez d'une connectivité de bloc rapide combinée à une communication réseau à l'intérieur d'un cluster lente, cette activité de synchronisation entraîne un écart d'E/S (redirigé ou direct) basé sur le nœud. Cela se produit en fonction de chaque fichier. (L'intégralité du volume partagé de cluster n'est pas en mode redirigé.) Pour améliorer les performances, nous vous recommandons de mettre à l'échelle le réseau à l'intérieur d'un cluster.

Gardez à l'esprit qu'il ne s'agit pas d'un élément à prendre en compte quand vous utilisez le stockage basé sur des fichiers. Quand vous utilisez une couche de calcul de stockage basé sur des fichiers sur SMB avec un serveur de fichiers avec montée en puissance parallèle distant, cette orchestration de l'accès au fichier partagé est effectuée par ce serveur de fichiers. Avec un serveur de fichiers avec montée en puissance parallèle, les sessions SMB sont transférées pour optimiser l'accès aux fichiers. Les sessions SMB coexistent sur le même nœud qui effectue la synchronisation. Par conséquent, il n'existe aucune communication réseau.

Pour connaître les étapes de déploiement, voir Déployer un cluster invité avec un disque dur virtuel partagé.

Une option d’utilisation du partage de disque dur virtuel consiste à utiliser les volumes partagés de cluster. Le graphique suivant présente un exemple de configuration. Vous pouvez également utiliser d’autres types de stockage partagé si nécessaire.

Image d'organigramme

Une seconde option d’utilisation du partage de disque dur virtuel consiste à utiliser un serveur de fichiers avec montée en puissance parallèle. Le graphique suivant présente un exemple de configuration. Vous pouvez également utiliser d’autres types de stockage partagé si nécessaire.

Image d'organigramme

Pour configurer un cluster de basculement invité qui utilise des disques durs virtuels partagés, vous avez besoin des éléments suivants :

  • un cluster de basculement Hyper-V à deux nœuds au minimum ;

  • des serveurs qui exécutent Windows Server 2012 R2 ;

  • des serveurs qui appartiennent au même domaine Active Directory ;

  • la disponibilité des ressources de stockage partagé configurées, par exemple des volumes partagés de cluster sur un stockage de bloc (comme les espaces de stockage en cluster) ou un cluster de serveur de fichiers avec montée en puissance parallèle (exécutant Windows Server 2012 R2) avec SMB 3.0 (pour le stockage basé sur des fichiers) ;

  • une quantité suffisante de mémoire, de capacité du disque et de ressources processeur dans le cluster de basculement pour prendre en charge plusieurs ordinateurs virtuels qui sont implémentés en tant que clusters de basculement invités.

Voir aussi

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

Afficher:
© 2015 Microsoft