Nouveautés dans Exchange 2010 SP1

Exchange 2010
 

S’applique à : Exchange Server 2010 SP1

Dernière rubrique modifiée : 2012-07-23

Cette rubrique fournit une vue d’ensemble des nouvelles fonctions et fonctionnalités importantes d’Exchange Server 2010 Service Pack 1 (SP1), que vous pouvez utiliser pour planifier, déployer et administrer votre organisation. Les sections suivantes comprennent des informations sur les modifications apportées aux fonctions et fonctionnalités depuis Exchange Server 2010 RTM (version de publication), ainsi que des informations sur les fonctions et fonctionnalités introduites pour la première fois dans Exchange 2010 SP1. Pour plus d’informations sur les fonctionnalités introduites dans la version de publication (RTM) d’Exchange 2010, consultez la rubrique Nouveautés dans Exchange 2010.

Pour obtenir des informations sur les problèmes connus liés à Exchange 2010 SP1, consultez la rubrique Notes de publication d’Exchange Server 2010 SP1.

En plus des modifications décrites dans la présente rubrique, Exchange 2010 SP1 inclut également des correctifs qui résolvent des problèmes identifiés depuis la publication d'Exchange 2010 RTM. Pour une liste complète, consultez la rubrique Problèmes résolus dans Exchange 2010 SP1.

Lorsque vous installez Exchange 2010 SP1, vous disposez à présent d’une nouvelle option qui vous permet d’installer les fonctionnalités et les rôles Windows requis pour chaque rôle serveur Exchange 2010 SP1 sélectionné. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Nouvelles fonctionnalités de déploiement dans Exchange 2010 SP1.

Les améliorations et les innovations apportées au rôle serveur d’accès au client portent sur plusieurs aspects clés : certificats de fédération, Exchange ActiveSync, SMS Sync, IRM (Information Rights Management), Microsoft Office Outlook Web App et répertoires virtuels. Chaque domaine est présenté en détail dans les sections suivantes.

Dans Exchange 2010 SP1, vous pouvez utiliser un certificat auto-signé plutôt qu’un certificat émis par une autorité de certification afin d’établir une approbation de fédération avec Microsoft Federation Gateway. Un certificat auto-signé est automatiquement créé et installé sur les serveurs Exchange de votre organisation lorsque vous utilisez l’assistant Nouvelle approbation de fédération dans la console de gestion Exchange. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Présentation de la fédération.

Dans Exchange 2010 SP1, vous pouvez gérer des périphériques Exchange ActiveSync au moyen du Panneau de configuration Exchange. Les administrateurs peuvent exécuter les tâches suivantes :

  • Gérer le niveau d’accès par défaut pour tous les périphériques et les téléphones mobiles.

  • Configurer les alertes par courrier électronique lorsqu’un téléphone mobile ou un périphérique est mis en quarantaine.

  • Personnaliser le message que les utilisateurs reçoivent lorsque leur téléphone mobile ou leur périphérique est soit reconnu, soit mis en quarantaine.

  • Fournir une liste des téléphones mobiles ou des périphériques mis en quarantaine.

  • Créer et gérer des règles d’accès aux périphériques Exchange ActiveSync.

  • Autoriser ou bloquer un téléphone mobile ou un périphérique précis pour un utilisateur en particulier.

Pour tous les utilisateurs, l’administrateur peut réaliser les tâches suivantes à partir de leurs pages de propriétés :

  • Dresser la liste des téléphones mobiles ou des périphériques pour un utilisateur spécifique.

  • Effectuer des réinitialisations ou effacements à distance sur les téléphones mobiles ou les périphériques.

  • Supprimer les anciens partenariats entre téléphones mobiles ou périphériques.

  • Créer une règle pour tous les utilisateurs d’un téléphone mobile ou d’un périphérique spécifique, ou bien un type de téléphone mobile en particulier.

  • Autoriser ou bloquer un téléphone mobile ou un périphérique précis pour l’utilisateur concerné.

Pour plus d’informations, consultez la rubrique Présentation d'Exchange ActiveSync.

SMS Sync est une nouvelle fonctionnalité dans Exchange ActiveSync qui fonctionne avec Windows Mobile 6.1 avec mise à jour d’Outlook et avec Windows Mobile 6.5. SMS Sync offre la possibilité de synchroniser des messages entre un téléphone mobile ou un périphérique et une boîte de réception Exchange 2010. Lorsque vous synchronisez un téléphone Windows Mobile avec une boîte aux lettres Exchange 2010, les utilisateurs peuvent choisir de synchroniser leurs messages texte en plus de leur boîte de réception, du calendrier, des contacts, des tâches et des notes. Lors de la synchronisation des messages texte, les utilisateurs pourront envoyer et recevoir des messages texte à partir de leur boîte de réception. Cette fonctionnalité dépend des téléphones mobiles ou des périphériques des utilisateurs et de leur capacité de prise en charge.

Les stratégies de boîte aux lettres Exchange ActiveSync prennent désormais en charge la fonctionnalité de gestion des droits relatifs à l’information ou IRM (Information Rights Management). Cette nouvelle fonctionnalité est activée lorsque vous créez une nouvelle stratégie de boîte aux lettres Exchange ActiveSync. Elle permet à des périphériques autres que Windows Mobile de recevoir et de visualiser des messages électroniques protégés. Lorsque la propriété IRMEnabled est configurée dans la stratégie de boîte aux lettres Exchange ActiveSync et que la fonctionnalité IRM est activée pour les serveurs d’accès au client, le courrier protégé est déchiffré sur le serveur avant d’être téléchargé sur le téléphone mobile ou le périphérique. Le courrier est téléchargé avec des propriétés supplémentaires qui indiquent les restrictions transmises avec le courrier d’origine. Les messages protégés seront uniquement déchiffrés et téléchargés si le téléphone mobile ou le périphérique se connecte au serveur d’accès au client à l’aide du protocole SSL (Secure Sockets Layer).

Vous trouverez ci-dessous une liste des nouvelles fonctionnalités d’Outlook Web App incluses dans Exchange 2010 SP1 :

  • Meilleure gestion de la relation entre Office Communications Server et Outlook Web App. La configuration est stockée dans Active Directory, et non dans un fichier web.config, et elle peut être gérée par le biais d’une cmdlet.

  • Vingt-sept thèmes sont disponibles et proposent de nouvelles options en matière d’administration :

    • Définition du thème par défaut avec le paramètre DefaultTheme, à l’aide de la cmdlet Set-OwaMailboxPolicy ou Set-OwaVirtualDirectory.

    • Création de thèmes personnalisés en modifiant les thèmes existants.

    • Contrôle de l’ordre selon lequel les thèmes sont répertoriés dans Outlook Web App.

  • Par défaut, les types de pièces jointes signalés avec l’option Enregistrement obligatoire seront exclus des contrôles de sécurité pour XML ou HTML. Vous pouvez changer ce comportement en redéfinissant le paramètre ForceSaveAttachmentFilteringEnabled sur $true au moyen de la cmdlet Set-OwaMailboxPolicy ou Set-OwaVirtualDirectory.

  • Par défaut, les utilisateurs peuvent modifier des mots de passe non expirés. Dans Exchange 2010 SP1, vous pouvez aussi permettre aux utilisateurs de réinitialiser des mots de passe expirés. Voir Configuration de la fonctionnalité Modifier le mot de passe dans Outlook Web App (pour les administrateurs Exchange).

Dans Exchange 2010 SP1, vous pouvez utiliser le nouvel Assistant Réinitialiser le répertoire virtuel d’accès au client pour réinitialiser un ou plusieurs répertoires virtuels du serveur d’accès au client. Le nouvel Assistant facilite la réinitialisation d’un répertoire virtuel du serveur d’accès au client. Un motif de réinitialisation d’un répertoire virtuel de serveur d’accès au client peut être la nécessité de résoudre un problème lié à un fichier corrompu dans un répertoire virtuel. En plus de réinitialiser les répértoires virtuels, l’assistant crée un fichier journal qui comprend les paramètres de chaque répertoire virtuel que vous choisissez de réinitialiser. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Réinitialiser les répertoires virtuels d’accès au client.

Vous pouvez avoir recours à des stratégies de limitation de client pour mieux gérer les performances de vos serveurs d’accès au client. Tenez compte des changements suivants lorsque vous appliquez des stratégies de limitation du client pour gérer les performances avec Exchange 2010 SP1.

  • Dans Exchange 2010 RTM, seules les stratégies permettant de restreindre le nombre de connexions simultanées de clients étaient activées par défaut. Dans Exchange 2010 SP1, toutes les stratégies de limitation de client sont activées par défaut.

  • Dans Exchange 2010 RTM, lorsque des seuils définis d’après un paramètre de stratégie de limitation fondé sur la latence (par exemple, EWSPercentTimeInCAS) étaient dépassés, les transactions et les connexions dans Exchange se soldaient par un échec. Dans Exchange 2010 SP1, le dépassement de ces seuils n’entraîne aucun échec. À la place, Exchange retarde les transactions et les connexions tant que le taux de transactions ne respecte pas les limites de la stratégie. Ces délais de connexion et de transaction ne sont généralement pas visibles aux yeux des utilisateurs finaux. Les paramètres de stratégie de limitation de client définis avec des limites de quota strictes (le paramètre EWSMaxSubscriptions, par exemple) entraîneront un échec en cas de dépassement. En qualité d’administrateur, vous pouvez contrôler l’impact de vos stratégies de performance et procéder aux ajustements nécessaires.

  • Deux nouvelles cmdlets, Get-ThrottlingPolicyAssociation et Set-ThrottlingPolicyAssociation, vous aident à gérer et à appliquer des stratégies de limitation de client à des objets spécifiques.

Pour plus d’informations, consultez les rubriques Présentation des stratégies de limitation du client et Gestion des performances avec des stratégies de limitation client.

Vous trouverez ci-dessous une liste des nouvelles fonctionnalités de transport incluses dans Exchange 2010 SP1 :

  • Contrôle d’accès des infos-courrier sur les relations organisationnelles

  • Fonctionnalités de surveillance et de dépannage accrues pour les infos-courrier

  • Fonctionnalités de surveillance et de dépannage accrues pour le suivi des messages

  • Options améliorées de limitation des messages

  • Redondance accrue des clichés instantanés

  • Fonctionnalités de basculement SMTP et d’équilibrage de charge améliorées

  • Prise en charge de la protection étendue sur les connexions SMTP

  • Modifications apportées aux connecteurs d’envoi afin de réduire les notifications d’échec de remise sur les connexions clairement définies

Pour plus d’informations et de détails sur ces modifications, consultez la rubrique Nouvelles fonctionnalités de transport dans Exchange 2010 SP1.

Vous trouverez ci-dessous une description sommaire des nouvelles fonctionnalités et améliorations apportées dans Exchange 2010 SP1 en matière d’autorisations :

  • Prise en charge des étendues de base de données   À l’aide des étendues de base de données, vous pouvez contrôler les bases de données de boîtes aux lettres que vous pouvez créer pour un ensemble d’administrateurs, tout comme les bases de données à gérer. Pour plus d’informations sur les étendues de base de données, consultez la rubrique Présentation des portées du rôle de gestion.

  • Autorisations fractionnées Active Directory   Les autorisations fractionnées Active Directory vous permettent de séparer entièrement les fonctions administratives des administrateurs Exchange de vos administrateurs Active Directory. L’aptitude à créer et à supprimer des utilisateurs et des groupes Active Directory, et de gérer les attributs non-Exchange des objets Active Directory d’après les administrateurs et les serveurs Exchange, a été supprimée dans Exchange 2010 SP1. Pour plus d’informations sur les autorisations fractionnées Active Directory, consultez la rubrique Présentation des autorisations fractionnées.

  • Interface utilisateur améliorée   Vous pouvez à présent créer et gérer des groupes de rôles et des stratégies d’attribution de rôles de gestion dans le panneau de configuration Exchange. Cet aspect inclut l’ajout et la suppression des rôles de gestion dans les groupes de rôles et les stratégies d’attribution de rôles, l’ajout et la suppression de membres dans et à partir des groupes de rôles et l’affectation d’utilisateurs à des stratégies d’attribution de rôles. Pour plus d’informations sur le mode de gestion des groupes de rôles et des stratégies d’attribution de rôles, consultez les rubriques suivantes :

Vous trouverez ci-dessous une liste des nouvelles fonctionnalités de banque d’informations et de base de données de boîtes aux lettres incluses dans Exchange 2010 SP1 :

  • Grâce à la cmdlet New-MailboxRepairRequest, vous pouvez détecter et réparer des problèmes de boîtes aux lettres et de bases de données endommagées.

  • Les limites de banque ont été augmentées pour faciliter l’accès aux administrateurs.

  • L’outil de dépannage dédié à la croissance des journaux des bases de données de boîtes aux lettres (Troubleshoot-DatabaseSpace.ps1) est un nouveau script à l’aide duquel vous pouvez contrôler la croissance excessive des journaux des bases de données de boîtes aux lettres.

  • La prise en charge des autorisations client dans les dossiers publics a été ajoutée dans la console de gestion Exchange.

Pour plus d’informations et de détails sur chacune de ces fonctionnalités, consultez la rubrique Nouvelles fonctionnalités de banque d’informations principales dans Exchange 2010 SP1.

Vous trouverez ci-dessous une liste des nouvelles fonctionnalités de boîte aux lettres et de destinataires incluses dans Exchange 2010 SP1 :

  • Dans Outlook 2010 et Outlook 2007, la découverte automatique charge automatiquement toutes les boîtes aux lettres pour lesquelles l’autorisation Accès total a été octroyée à un utilisateur. Les utilisateurs ne peuvent pas contrôler ou désactiver ce comportement.

  • L’Assistant Réparation du calendrier prend en charge un plus grand nombre de scénarios que dans la version de publication d’Exchange 2010.

  • Les assistants de boîte aux lettres sont désormais tous fondés sur un mécanisme de limitation (ils étaient basés sur le temps et configurables dans la version de publication d’Exchange 2010).

  • La fonctionnalité de publication Internet des calendriers permet aux utilisateurs de votre organisation Exchange de partager leurs calendriers Outlook avec un large public sur Internet.

  • L’importation et l’exportation de fichiers .pst utilisent désormais le service de réplication de boîte aux lettres et ne nécessitent pas Outlook.

  • La prise en charge des carnets d’adresses hiérarchiques vous permet de créer et de configurer vos listes d’adresses et vos carnets d’adresses en mode hors connexion dans une vue hiérarchique.

  • Les stratégies de noms des groupes de distribution vous permettent de configurer du texte de chaîne qui sera ajouté avant ou après le nom d’un groupe de distribution lors de la création de ce dernier.

  • Suppression (récupérable) des boîtes aux lettres après leur déplacement.

Pour plus d’informations et de détails sur ces fonctionnalités, consultez la rubrique Nouvelles fonctionnalités de boîte aux lettres et de destinataires dans Exchange 2010 SP1.

Vous trouverez ci-dessous une liste des nouvelles fonctionnalités de haute disponibilité et de résilience de site incluses dans Exchange 2010 SP1 :

  • Mode Réplication continue - blocage

  • Redistribution des bases de données de boîtes aux lettres actives

  • Meilleure prise en charge du mode de coordination de l’activation du centre de données

  • Scripts de gestion et d’analyse nouveaux et améliorés

  • Améliorations de l’interface utilisateur de la console de gestion Exchange

  • Améliorations des performances de basculement

Pour plus d’informations sur ces fonctionnalités, consultez la rubrique Nouvelles fonctionnalités de haute disponibilité et de résilience de site dans Exchange 2010 SP1.

Vous trouverez ci-dessous une liste des nouvelles fonctionnalités de conformité et de stratégie de messagerie incluses dans Exchange 2010 SP1 :

  • Mise à disposition des archives personnelles dans une base de données de boîtes aux lettres différente

  • Importation des données historiques de boîte aux lettres dans les archives personnelles

  • Délégation de l’accès aux archives personnelles

  • Nouvelle interface utilisateur des stratégies de rétention

  • Balises personnelles de participation

  • Aperçu de la recherche dans plusieurs boîtes aux lettres

  • Annotations lors de la recherche dans plusieurs boîtes aux lettres

  • Déduplication des données lors de la recherche dans plusieurs boîtes aux lettres

  • Service d’affichage de document WebReady pour les messages protégés par la fonctionnalité IRM (Gestion des droits relatifs à l’information) dans Outlook Web App

  • Fonctionnalité IRM dans Exchange ActiveSync pour la gestion des droits relatifs à l’information au niveau protocole

  • Enregistrement IRM

  • Enregistrement d’audit dans les boîtes aux lettres

Pour plus d’informations et de détails sur chacune de ces fonctionnalités, consultez la rubrique Nouvelles fonctionnalités de stratégie et de conformité de messagerie dans Exchange 2010 SP1.

Le rôle serveur de messagerie unifiée a été amélioré et introduit de nouvelles fonctionnalités dans Exchange 2010 SP1. Pour utiliser certaines de ces fonctionnalités, vous devez correctement déployer Microsoft Lync Server 2010 dans votre environnement. Vous trouverez ci-dessous une vue d’ensemble de toutes les nouvelles fonctionnalités incluses dans la messagerie unifiée Exchange 2010 :

  • Rapports de messagerie unifiée   Les rapports de type Statistiques d’appel et Enregistrements des appels utilisateur disponibles dans la console de gestion Exchange s’affichent dans le panneau de configuration Exchange.

  • Gestion de la messagerie unifiée dans le panneau de configuration Exchange   Vous pouvez faire appel aupanneau de configuration Exchange pour gérer des composants de la messagerie unifiée dans un environnement inter-site.

  • Migration entre forêts des boîtes aux lettres à extension messagerie unifiée   Dans Exchange 2010 SP1, vous pouvez utiliser la cmdlet New-MoveRequest avec le service de réplication de boîte aux lettres dans le but de déplacer une boîte aux lettres à extension messagerie unifiée entre une forêt locale et plusieurs forêts au sein d’une entreprise.

  • Améliorations d’Outlook Voice Access   Les utilisateurs Outlook Voice Access peuvent se connecter à leur boîte aux lettres Exchange 2010 et choisir l’ordre d’écoute des messages vocaux non lus, du plus ancien d’abord au plus récent.

  • Prise en charge de l’affichage du nom d’appelant   Exchange 2010 SP1 prend en charge et accroît la résolution des ID des appelants puisqu’il permet d’afficher les noms en cas de numéros non résolus pour les messages vocaux grâce à la fonctionnalité d’affichage du nom d’appelant (CND).

  • Cmdlet Test-ExchangeUMCallFlow   Avec cette cmdlet Exchange 2010 SP1, vous pouvez tester la connectivité de messagerie unifiée et le flux des appels.

  • Assistant Nouveau plan de numérotation de la messagerie unifiée   Une page supplémentaire ajoutée à l’assistant Nouveau plan de numérotation de la messagerie unifiée vous permet d’ajouter un serveur de messagerie unifiée au plan de numérotation.

  • Prise en charge de Lync Server 2010   La possibilité de migrer des plans de numérotation SIP URI et des notifications de l’indicateur de message en attente (MWI) dans un environnement intersite est désormais incluse.

  • Prise en charge des plans de numérotation de messagerie unifiée secondaire   Vous pouvez ajouter un plan de numérotation de messagerie unifiée pour un utilisateur à extension messagerie unifiée.

  • Ajout de modules linguistiques de messagerie unifiée   Des nouveaux modules linguistiques de messagerie unifiée sont désormais disponibles dans Exchange 2010 SP1. Qui plus est, le module linguistique Espagnol (Espagne) (es-ES) disponible pour Exchange 2010 SP1 comprend à présent une fonctionnalité d’aperçu des messages vocaux qui n’était pas disponible dans la version de publication (RTM) d’Exchange 2010 pour ce module linguistique.

  • Améliorations des règles de répondeur automatique   Les règles de répondeur automatique pour les utilisateurs à extension messagerie unifiée ont été soumise à trois mises à jour dans SP1.

  • Améliorations de Microsoft Unified Communications Managed API/Speech Platform   Avec Exchange 2010 SP1, le serveur de messagerie unifiée repose désormais sur Microsoft Unified Communications Managed API (UCMA), version 2.0, pour ses opérations sous-jacentes de signalisation SIP et de traitement des données vocales.

  • Mise à jour des standards automatiques de messagerie unifiée   Dans Exchange 2010 SP1, un standard automatique de messagerie unifiée émet seulement un message d’accueil pendant les vacances.

Pour plus d’informations et de détails sur chacune de ces fonctionnalités, consultez la rubrique Nouvelles fonctionnalités de messagerie unifiée et de messagerie vocale dans Exchange 2010 SP1.

Exchange 2010 SP1 améliore les fonctionnalités liées à l’enregistrement d’audit d’administrateur et propose de nouvelles fonctionnalités pour l’enregistrement d’audit dans les boîtes aux lettres :

  • Améliorations apportées à l’enregistrement d’audit d’administrateur   Exchange 2010 améliore la fonctionnalité d’enregistrement d’audit d’administrateur puisqu’il vous permet d’effectuer des recherches dans le journal d’audit d’un administrateur au moyen de l’environnement de ligne de commande Exchange Management Shell. Vos recherches peuvent porter sur des noms de cmdlets et de paramètres, sur une date, sur l’utilisateur qui a exécuté la commande, et sur bien d’autres éléments encore. Les résultats de ces recherches peuvent être visualisés à l’écran ou transmis par courrier électronique à un destinataire de votre choix, puis visualisés sous forme de fichier XML. Enfin, du fait que toutes les interfaces d’administration exécutent des cmdlets de l’environnement de ligne de commande Exchange Management Shell en arrière-plan, les actions entreprises dans toutes ces interfaces peuvent être consignées dans un journal.

    Pour plus d’informations, consultez la rubrique Vue d'ensemble de l'enregistrement d'audit d'administrateur.

  • Nouvelle fonctionnalité d’enregistrement d’audit dans les boîtes aux lettres   Exchange 2010 SP1 introduit une nouvelle fonctionnalité d’enregistrement d’audit dans les boîtes aux lettres avec laquelle vous pouvez contrôler l’accès aux boîtes aux lettres par administrateur, par délégué, par propriétaire de boîte aux lettres et d’après chaque action entreprise avec des éléments de boîte aux lettres, notamment le déplacement ou la suppression d’un message, l’utilisation des droits SendAs ou SendOnBehalf pour l’envoi de messages et l’accès à un dossier de boîtes aux lettres ou à un message. Vous pouvez faire appel au panneau de configuration Exchange (ECP) pour créer un rapport concernant les accès non propriétaires aux boîtes aux lettres et utiliser l’environnement de ligne de commande Exchange Management Shell pour réaliser des recherches dans les journaux d’audit des boîtes aux lettres. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Présentation de l’enregistrement d’audit des boîtes aux lettres.

  • Le panneau de configuration Exchange fournit également plusieurs rapports créés sur la base des journaux d’audit dans Exchange 2010 SP1.

Exchange 2010 SP1 inclut la fonctionnalité suivante qui prend en charge les déploiements hybrides avec Exchange Online.

  • Migration des boîtes aux lettres à extension messagerie unifiée   Vous pouvez utiliser la cmdlet New-MoveRequest avec le service de réplication de boîte aux lettres Microsoft Exchange pour déplacer une boîte aux lettres à extension messagerie unifiée dans un déploiement hybride.

  • Prise en charge IRM pour des déploiements hybrides  La fonctionnalité IRM est entièrement prise en charge pour les déploiements hybrides. L’administrateur client peut exporter le domaine de publication approuvé depuis le serveur AD RMS(Active Directory Rights Management Services) local et l’importer dans le service en nuage. Cette fonctionnalité permet de déchiffrer les messages protégés par la fonctionnalité IRM dans le nuage et aux utilisateurs de boîte aux lettres en nuage d’envoyer des messages protégés par IRM que les utilisateurs des boîtes aux lettres locales peuvent déchiffrer et auxquels ils peuvent accéder.

  • Boîtes aux lettres distantes   Un nouvel ensemble de cmdlets dans SP1 vous permet de créer et de gérer un utilisateur à extension messagerie unifiée sur le site Active Directory local et, simultanément, de créer et gérer la boîte aux lettres associée dans le service en nuage. Les cmdlets sont les suivantes :

  • Transport   Les fonctionnalités de transport mises à jour permettent d’assurer que le flux des messages reste protégé, indépendamment du lieu où se trouvent les boîtes aux lettres concernées. Les fonctionnalités de transport améliorées, telles que les infos-courrier, les rapports de remise et la modération de message prennent également en charge ce scénario de déploiement.

Grâce à la prise en charge de l’architecture mutualisée intégrée à Exchange 2010 SP1, les fournisseurs de services qui utilisent Microsoft Service Provider Licensing Agreement (SPLA) n’ont plus besoin d’une solution telle que Microsoft Hosted Messaging and Collaboration version 4.5 pour héberger plusieurs organisations. La prise en charge de l’architecture mutualisée proposée par Exchange 2010 SP1 fournit les principales fonctionnalités de Microsoft Exchange, qui peuvent être déployées pour plusieurs clients dans une seule et même installation, sans oublier la facilité de gestion et la souplesse des fonctionnalités fournies aux utilisateurs finaux.

En plus d’inclure toutes les fonctionnalités disponibles dans les déploiements Exchange 2010 SP1 d’entreprise, la solution d’architecture mutualisée disponible pour Exchange 2010 SP1 inclut également des fonctionnalités qui vous permettent de créer et de gérer des organisations clientes. Pour plus d’informations, voir Prise en charge de l’architecture mutualisée.

 © 2010 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Afficher: