Enable-RemoteMailbox

 

S’applique à :Exchange Server 2016

Dernière rubrique modifiée :2017-03-21

Cette cmdlet est disponible uniquement dans Exchange Server 2016 sur site.

Utilisez la cmdlet Enable-RemoteMailbox pour créer une boîte aux lettres dans le service en nuage pour un utilisateur existant dans Active Directory sur site.

Pour plus d'informations sur les jeux de paramètres dans la section Syntaxe ci-après, voir SyntaxeSyntaxe de cmdlet Exchange.

Enable-RemoteMailbox [-RemoteRoutingAddress <ProxyAddress>] <COMMON PARAMETERS>

Enable-RemoteMailbox [-RemoteRoutingAddress <ProxyAddress>] <COMMON PARAMETERS>

Enable-RemoteMailbox -Room <SwitchParameter> [-RemoteRoutingAddress <ProxyAddress>] <COMMON PARAMETERS>

Enable-RemoteMailbox -Equipment <SwitchParameter> [-RemoteRoutingAddress <ProxyAddress>] <COMMON PARAMETERS>

Enable-RemoteMailbox [-Archive <SwitchParameter>] [-ArchiveName <MultiValuedProperty>] <COMMON PARAMETERS>

COMMON PARAMETERS: -Identity <UserIdParameter> [-ACLableSyncedObjectEnabled <SwitchParameter>] [-Alias <String>] [-Confirm [<SwitchParameter>]] [-DisplayName <String>] [-DomainController <Fqdn>] [-PrimarySmtpAddress <SmtpAddress>] [-WhatIf [<SwitchParameter>]]

Cet exemple active la messagerie d’un utilisateur local existant et crée une boîte aux lettres associée dans le service.

noteRemarque :
Pour activer la messagerie d’un utilisateur existant et créer une boîte aux lettres associée dans le service, exécutez la cmdlet New-RemoteMailbox et précisez l’identité de l’utilisateur existant.
Enable-RemoteMailbox "Kim Akers" -RemoteRoutingAddress "kima@contoso.mail.onmicrosoft.com

Une fois la messagerie de l’utilisateur activée, la synchronisation d’annuaire synchronise l’utilisateur à extension messagerie avec le service, puis la boîte aux lettres qui y est associée est créée.

Cet exemple effectue les opérations suivantes :

  • Active la messagerie d’un utilisateur local existant.

  • Crée la boîte aux lettres associée dans le service.

  • Crée une boîte aux lettres d’archivage dans le service pour la boîte aux lettres concernée.

Pour activer la messagerie d’un utilisateur local, créez la boîte aux lettres associée dans le service, activez la boîte aux lettres d’archivage dans ce même service, puis intégrez le commutateur Archive avec la cmdlet Enable-RemoteMailbox.

Enable-RemoteMailbox "Kim Akers" -RemoteRoutingAddress "kima@contoso.mail.onmicrosoft.com  -Archive

La cmdlet Enable-RemoteMailbox active une boîte aux lettres pour un utilisateur local existant. L’utilisateur à extension messagerie contient un attribut spécifique qui indique qu’une boîte aux lettres associée dans le service doit être créée lorsque l’utilisateur est synchronisé avec le service par le biais de la synchronisation d’annuaire.

La synchronisation d’annuaire doit être configurée comme il se doit pour qu’une boîte aux lettres soit créée dans le service. La création de la boîte aux lettres dans le service n’est pas immédiate et dépend du plan de synchronisation d’annuaire.

importantImportant :
Les stratégies que vous appliquez aux destinataires dans l’organisation Exchange locale, notamment la messagerie unifiée ou les stratégies de conformité, ne sont pas appliquées dans le service. Vous devez configurer des stratégies dans le service si vous souhaitez appliquer des stratégies aux destinataires dans ce même service.

Des autorisations doivent vous être attribuées avant de pouvoir exécuter cette cmdlet. Bien que tous les paramètres de cette cmdlet soient répertoriés dans cette rubrique, il est possible que vous n’ayez pas accès à certains paramètres s’ils ne sont pas inclus dans les autorisations qui vous ont été attribuées. Pour voir les autorisations qui vous sont nécessaires, voir l’entrée « Boîtes aux lettres distantes » dans la rubrique Autorisations des destinataires.

 

Paramètre Obligatoire Type Description

Equipment

Obligatoire

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur Equipment spécifie que la boîte aux lettres dans le service doit être créée en tant que boîte aux lettres de ressources d’équipement.

Vous ne pouvez pas utiliser le commutateur Equipment si vous avez spécifié le Room.

Identity

Obligatoire

Microsoft.Exchange.Configuration.Tasks.UserIdParameter

Le paramètre Identity spécifie l’identité de l’utilisateur sur site existant. Le paramètre Identity peut avoir l’une des valeurs suivantes :

  • ADObjectID

  • GUID

  • Nom unique

  • Domaine\SamAccountName

  • Nom d'utilisateur principal (UPN)

  • LegacyExchangeDN

  • Alias de l’utilisateur

Room

Obligatoire

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur Room spécifie que la boîte aux lettres dans le service doit être créée en tant que boîte aux lettres de ressources de salle.

Vous ne pouvez pas utiliser le commutateur Room si vous avez spécifié le Equipment.

ACLableSyncedObjectEnabled

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

PARAMVALUE : SwitchParameter

Alias

Facultatif

System.String

Le paramètre Alias précise l’alias de l’utilisateur et sa boîte aux lettres associée au sein du service. Un alias peut contenir des lettres, des chiffres ainsi que les signes de ponctuation et les symboles suivants :

  • !

  • #

  • $

  • %

  • ^

  • &

  • *

  • +

  • -

  • .

  • /

  • =

  • ?

  • _

  • {

  • }

  • |

  • ~

Archive

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur Archive spécifie si une boîte aux lettres d’archivage doit être créée dans le service en plus de la boîte aux lettres qui y est créée.

Il n’est pas nécessaire de spécifier une valeur pour ce commutateur.

ArchiveName

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.MultiValuedProperty

Le paramètre ArchiveName spécifie le nom de la boîte aux lettres d’archivage. Ce paramètre vous permet de modifier le nom de l’archive.

Confirm

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur Confirm spécifie s’il faut afficher ou masquer l’invite de confirmation. L’incidence de ce commutateur sur la cmdlet varie selon que la cmdlet requiert une confirmation avant de poursuivre.

  • Les cmdlets destructives (par exemple, les cmdlets Remove-*) ont une pause intégrée qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre. Pour ces cmdlets, vous pouvez ignorer l’invite de confirmation à l’aide de cette syntaxe exacte : -Confirm:$false.

  • La plupart des autres cmdlets (par exemple, les cmdlets New-* et Set-*) n’ont pas de pause intégrée. Pour ces cmdlets, la spécification du commutateur Confirm sans valeur introduit une pause qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre.

DisplayName

Facultatif

System.String

Le paramètre DisplayName spécifie le nom complet de la boîte aux lettres qui est créée dans le service.

DomainController

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.Fqdn

Le paramètre DomainController spécifie le contrôleur de domaine qui est utilisé par cette cmdlet pour lire ou écrire les données dans Active Directory. Vous identifiez le contrôleur de domaine par son nom de domaine complet (FQDN). Par exemple : dc01.contoso.com.

PrimarySmtpAddress

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.SmtpAddress

Le paramètre PrimarySmtpAddress spécifie l’adresse SMTP principale de l’utilisateur de messagerie. Par défaut, l’adresse SMTP principale est générée sur la base de la stratégie d’adresse de messagerie par défaut. Si vous spécifiez une adresse SMTP principale à l’aide de ce paramètre, la cmdlet définit l’attribut EmailAddressPolicyEnabled de l’utilisateur de messagerie sur $false, et les adresses électroniques de cet utilisateur de messagerie ne sont pas automatiquement mises à jour conformément aux stratégies d’adresses électroniques.

RemoteRoutingAddress

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.ProxyAddress

Le paramètre RemoteRoutingAddress spécifie l’adresse SMTP de la boîte aux lettres dans le service auquel cet utilisateur est associé.

WhatIf

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur WhatIf simule les actions de la commande. Vous pouvez utiliser ce commutateur pour afficher les modifications qui se produiraient sans réellement appliquer ces modifications. Il n’est pas nécessaire de spécifier une valeur pour ce commutateur.

Pour visualiser les types d’entrées acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type d’entrée pour une cmdlet est vide, la cmdlet n’accepte pas les données d’entrée.

Pour visualiser les types de retours, également appelés types de sorties, acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type de sortie est vide, la cmdlet ne renvoie pas de données.

 
Afficher: