TechNet
Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Configurer l’utilisation de l’espace disque (PowerPivot pour SharePoint)

 

S'applique à: SQL Server 2016

Un déploiement de Power Pivot pour SharePoint utilise l’espace disque de l’ordinateur hôte pour mettre en cache des bases de données Power Pivot et accélérer leurs rechargements. Chaque base de données Power Pivot chargée en mémoire est d’abord mise en cache sur le disque, ce qui permet de la recharger ensuite rapidement en vue de nouvelles demandes de données. Par défaut, Power Pivot pour SharePoint utilise tout l’espace disque disponible pour mettre en cache ses bases de données, mais peut modifier ce comportement à l’aide de propriétés qui limitent la quantité d’espace disque utilisée.

Cette rubrique explique comment définir les limites sur l'utilisation de l'espace disque.

Cette rubrique ne fournit pas d’aide pour la gestion de l’espace disque des bases de données Power Pivot (incorporées dans des classeurs Excel) stockées dans des bases de données de contenus. Les bases de données Power Pivot peuvent être volumineuses, faisant peser de nouvelles exigences sur la capacité de stockage de la batterie de serveurs. De plus, si le contrôle de version est activé, vous pouvez avoir facilement plusieurs copies des données dans la même base de données de contenus, augmentant ainsi encore la quantité d'espace disque requise pour le stockage des contenus. Bien que les bases de données Power Pivot constituent un facteur important pour la gestion du disque, elles ne peuvent pas être gérées indépendamment des autres contenus que vous stockez dans une batterie de serveurs SharePoint. Vous devez surveiller l’espace disque attentivement, lorsque votre entreprise utilise de plus en plus les classeurs Power Pivot. Vous pouvez également suivre l’activité des classeurs Power Pivot dans le tableau de bord de gestion Power Pivot et supprimer les classeurs qui ne sont plus utilisés.

Pour gérer son cache, le service système Power Pivot exécute à intervalles réguliers une tâche en arrière-plan pour nettoyer les bases de données inutilisées ou obsolètes dont il existe des versions plus récentes dans une bibliothèque de contenus. L'objectif du travail de nettoyage est de décharger les bases de données inactives de la mémoire et de supprimer les bases de données inutilisées et mises en cache du système de fichiers. Le travail de nettoyage fait partie de la maintenance à long terme et garantit que les bases de données ne restent pas indéfiniment sur le système. Sur un serveur actif, les bases de données peuvent être supprimées plus souvent en raison de la sollicitation de la mémoire sur le serveur, de leur suppression dans SharePoint, ou de la présence de versions plus récentes dans une bibliothèque de contenu.

Bien que vous ne puissiez pas planifier le travail de nettoyage, vous pouvez personnaliser la gestion des fichiers du cache en définissant des propriétés de configuration du serveur qui effectuent les opérations suivantes :

  • Fixer des limites à la quantité d'espace disque utilisée par le cache.

  • Spécifier la quantité de données à supprimer lorsque l'espace disque maximal est atteint.

Power Pivot pour SharePoint est installé sur des serveurs d’applications dans une batterie de serveurs SharePoint. Chaque installation a un répertoire de données qui inclut un dossier de sauvegarde. Le dossier de sauvegarde contient tous les fichiers de données qui sont mis en cache par l'instance Analysis Services sur l'ordinateur. Par défaut, le dossier de sauvegarde se trouve à l'emplacement suivant :

%drive%:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSAS10_50.PowerPivot\OLAP\Backup\Sandboxes\<serviceApplicationName>

Pour vérifier combien d'espace disque total est utilisé par le cache, vous devez vérifier la taille du dossier de sauvegarde. Il n'y a aucune propriété dans l'Administration centrale qui surveille le taille actuelle du cache.

Le dossier de sauvegarde stocke le cache commun de la base de données Power Pivot chargée en mémoire sur l’ordinateur local. Si plusieurs applications de service Power Pivot sont définies dans votre batterie de serveurs, l’une d’elles peut utiliser le serveur local pour charger puis mettre en cache les données Power Pivot. Le chargement et la mise en cache des données sont des opérations de serveur Analysis Services. Ainsi, l'utilisation de l'espace disque total est gérée au niveau de l'instance Analysis Services, dans le dossier de sauvegarde. Des paramètres de configuration qui limitent l'utilisation de l'espace disque sont par conséquent définis sur l'instance unique de SQL Server Analysis Services qui s'exécute sur un serveur d'applications SharePoint.

Le cache ne contient que des bases de données Power Pivot. Les bases de données Power Pivot sont stockées dans plusieurs fichiers situés dans un dossier parent unique (le dossier de sauvegarde). Étant donné que les bases de données Power Pivot sont censées être utilisées comme des données internes dans un classeur Excel, les noms de base de données utilisent le GUID plutôt qu’une description. Un dossier GUID sous <serviceApplicationName> est le dossier parent d’une base de données Power Pivot. Lorsque les bases de données Power Pivot sont chargées sur le serveur, des dossiers supplémentaires sont créés pour chacune d’elles.

Sachant que les données Power Pivot peuvent être chargées sur une instance Analysis Services dans une batterie de serveurs, il est également possible de les mettre en cache sur plusieurs ordinateurs de la batterie de serveurs. Cette pratique améliore les performances en ce qui concerne l'utilisation de l'espace disque, mais présente l'inconvénient de ralentir l'accès aux données, car celui-ci est plus rapide si les informations sont déjà disponibles sur le disque.

Pour réduire immédiatement la consommation d’espace disque, vous pouvez arrêter le service, puis supprimer une base de données Power Pivot du dossier de sauvegarde. La suppression manuelle des fichiers est une mesure temporaire, car une copie plus récente de la base de données sera mise en cache lors de la prochaine interrogation des données Power Pivot. Parmi les solutions permanentes figure la limitation de l'espace disque utilisé par le cache.

Au niveau du système, vous pouvez créer des alertes par courrier électronique qui vous informent lorsque l'espace disque est faible. Microsoft System Center inclut une fonctionnalité d'alerte par courrier électronique. Vous pouvez également utiliser le Gestionnaire de ressources du serveur de fichiers, le Planificateur de tâches ou un script PowerShell pour configurer des alertes. Les liens suivants fournissent des informations utiles pour la définition de notifications relatives à l'espace disque insuffisant :

  1. Dans l'Administration centrale, sous Gestion des applications, cliquez sur Gérer les services sur le serveur.

  2. Cliquez sur SQL Server Analysis Services.

    Notez que les limites sont définies sur l'instance Analysis Services qui s'exécute sur le serveur physique, et pas au niveau de l'application de service. Toutes les applications de service qui utilisent l'instance Analysis Services locale sont soumises à la limite d'espace disque maximal unique définie pour cette instance.

  3. Dans Utilisation du disque, attribuez une valeur (en gigaoctets) pour Espace disque total pour définir la quantité maximale d'espace utilisé pour la mise en cache. La valeur par défaut est 0, ce qui permet à Analysis Services d'utiliser tout l'espace disque disponible.

  4. Dans Utilisation du disque, dans le paramètre Supprimer les bases de données mises en cache au cours des « n » dernières heures, spécifiez les critères utilisés dernièrement pour vider le cache lorsque l'espace disque atteint la limite maximale.

    La valeur par défaut est de 4 heures, ce qui signifie que toutes les bases de données qui ont été inactives pendant 4 heures ou plus sont supprimées du système de fichiers. Les bases de données inactives mais toujours en mémoire sont déchargées, puis supprimées du système de fichiers.

  1. Dans Administration centrale, sous Gestion des applications, cliquez sur Gérer les applications de service.

  2. Cliquez sur Application de service Power Pivot par défaut pour ouvrir le tableau de bord de gestion.

  3. Dans Actions, cliquez sur Configurer les paramètres d'application de service.

  4. Dans la section Cache disque, vous pouvez spécifier combien de temps une base de données inactive reste en mémoire pour servir les nouvelles demandes (par défaut, 48 heures) et combien de temps elle reste dans le cache (par défaut, 120 heures).

    L'option Conserver la base de données inactive dans la mémoire spécifie pendant combien de temps une base de données inactive reste en mémoire pour servir les nouvelles demandes de données. Une base de données active est toujours conservée en mémoire tant que vous l'interrogez ; lorsqu'elle n'est plus active, le système la conserve en mémoire pour une période supplémentaire au cas où ces données seraient interrogées ultérieurement.

    Étant donné que les bases de données Power Pivot sont d’abord mises en cache puis chargées en mémoire, leurs fichiers consomment immédiatement l’espace disque. Toutefois, tant que la base de données est active (et pendant les 48 heures qui suivent), toutes les demandes sont dirigées en premier vers la base de données en mémoire, en ignorant la base de données mise en cache. Après 48 heures d’inactivité, le fichier est déchargé de la mémoire, mais reste dans le cache où il peut être rechargé rapidement si l’instance de serveur Power Pivot locale intercepte une nouvelle demande de connexion à ces données. Les demandes de connexion à une base de données inactive sont servies à partir du cache plutôt qu'à partir de la bibliothèque de contenu, afin de réduire l'impact sur les bases de données de contenus.

    Il est important de noter que la bibliothèque de contenus est le seul emplacement permanent pour les bases de données Power Pivot. Les copies mises en cache sont utilisées uniquement si la base de données dans la bibliothèque est la même que la copie sur le disque.

    L'option Conserver la base de données inactive dans le cache spécifie combien de temps une base de données inactive reste dans le système de fichiers après qu'elle a été déchargée de la mémoire. Le travail de nettoyage utilise ce paramètre pour déterminer les fichiers à supprimer. Toutes les bases de données Power Pivot qui sont inactives pendant 168 heures (48 heures en mémoire et 120 heures dans le cache) sont supprimées du disque par le travail de nettoyage.

  5. Cliquez sur OK pour enregistrer vos modifications.

Une installation de Power Pivot pour SharePoint fournit des règles d’intégrité permettant de prendre des mesures correctives en cas de problèmes d’intégrité, de configuration ou de disponibilité du serveur. Certaines de ces règles utilisent des paramètres de configuration pour déterminer les conditions sous lesquelles les règles d'intégrité sont déclenchées. Si vous administrez activement les performances du serveur, vous pouvez également consulter ces paramètres pour vous assurer que les valeurs par défaut utilisées sont adaptées à votre système. Pour plus d’informations, consultez Configurer des règles d’intégrité PowerPivot.

Administration et configuration d’un serveur Power Pivot dans l’Administration centrale

Ajouts de la communauté

Afficher:
© 2016 Microsoft