Exporter (0) Imprimer
Développer tout

Vue d'ensemble du format de disque dur virtuel Hyper-V

Mis à jour: novembre 2013

S'applique à: Windows Server 2012, Windows Server 2012 R2



À mesure que la taille et les besoins de performances des charges de travail des entreprises pour les environnements virtuels augmentent, les formats de disque dur virtuel (VHD) doivent les prendre en charge. Hyper-V dans Windows Server 2012 introduit une nouvelle version du format VHD appelée VHDX, qui est conçue pour gérer les charges de travail actuelles et futures.

VHDX dispose d’une capacité de stockage supérieure à l’ancien format VHD. Il fournit également une protection contre l'altération des données lors de pannes d'alimentation et optimise les alignements structurels des disques dynamiques et de différenciation pour empêcher la dégradation des performances sur les nouveaux disques physiques à grands secteurs.

Le nouveau format VHDX dans Windows Server 2012 répond aux exigences techniques de l'entreprise en constante évolution en augmentant la capacité de stockage, en protégeant les données et en garantissant des performances de qualité sur les disques à grands secteurs.

Les nouvelles fonctionnalités principales du format VHDX sont les suivantes :

  • Prise en charge d'une capacité de stockage de disque dur virtuel pouvant atteindre 64 To.

  • Protection contre l'altération des données lors de pannes d'alimentation en consignant les mises à jour sur les structures de métadonnées VHDX.

  • Meilleur alignement du format de disque dur virtuel pour un fonctionnement correct sur les disques à grands secteurs.

Le format VHDX fournit également les fonctionnalités suivantes :

  • Tailles de bloc supérieures pour les disques dynamiques et de différenciation, ce qui permet l'adaptation de ces disques aux besoins de la charge de travail.

  • Disque virtuel de secteur logique de 4 Ko qui permet d'améliorer les performances quand il est utilisé par les applications et charges de travail qui sont conçues pour les secteurs de 4 Ko.

  • Capacité de stocker des métadonnées personnalisées sur le fichier que l'utilisateur souhaite enregistrer, telles que la version du système d'exploitation ou les correctifs appliqués.

  • Efficacité dans la représentation des données (également appelée « découpage »), ce qui réduit la taille de fichier et permet au dispositif de stockage physique sous-jacent de récupérer l'espace inutilisé. (Le découpage nécessite des disques physiques directement connectés à un ordinateur virtuel ou des disques SCSI, et un matériel compatible avec la fonction de découpage).

Voir aussi

Cela vous a-t-il été utile ?
(1500 caractères restants)
Merci pour vos suggestions.

Ajouts de la communauté

Afficher:
© 2015 Microsoft