TechNet
Exporter (0) Imprimer
Développer tout
Pour afficher l’article en anglais, activez la case d’option Anglais. Vous pouvez aussi afficher la version anglaise dans une fenêtre contextuelle en faisant glisser le pointeur de la souris sur le texte.
Traduction
Anglais

Vue d’ensemble des transferts de données déchargées Windows

 

S'applique à: Windows Server 2012 R2, Windows Server 2012

Cette rubrique fournit une vue d’ensemble du transfert de données déchargées (ODX, également appelé déchargement de copie) dans Windows. ODX permet les transferts de données directement dans ou entre les périphériques de stockage compatibles sans transférer les données via l’ordinateur hôte.

Vouliez-vous dire…

La fonctionnalité de transfert de données déchargées (ODX) dans Windows optimise les investissements de l’entreprise dans les groupes de stockage intelligents en activant les tableaux de manière à transférer directement des données dans ou entre des périphériques de stockage compatibles, en ignorant l’ordinateur hôte.

En basculant le transfert de fichiers vers le groupe de stockage, ODX minimise les latences, optimise le débit du tableau et réduit l’utilisation des ressources, telles que la consommation du processeur et du réseau sur l’ordinateur hôte. Windows décharge les transferts de fichiers en toute transparence et automatiquement lorsque vous déplacez ou copiez les fichiers,que vous glissiez-déplaciez les fichiers via Explorateur de fichiers ou que vous utilisiez les commandes de copie de fichier de ligne de commande.

Les applications d’ODX sont les suivantes :

  • Importer et exporter rapidement les machines virtuelles Hyper-V stockées sur une baie de stockage compatible ODX et accessibles via iSCSI, Fibre Channel ou les partages de fichiers SMB.

  • Transférer des fichiers volumineux, tels que des fichiers de base de données ou vidéo avec une vitesse accrue et une consommation des ressources processeur et du réseau réduite sur le serveur hôte.

Dans les transferts de fichiers traditionnels basés sur l’hôte, les données à transférer doivent être :

  1. Lues à partir du stockage par le biais du serveur source.

  2. Transférées via le réseau vers le serveur de destination.

  3. Réécrites dans le stockage via le serveur de destination.

Pour éliminer ces complications, ODX utilise un mécanisme basé sur les jetons pour lire et écrire des données dans ou entre des groupes de stockage intelligents. Au lieu de router les données via l’hôte, un jeton de petite taille est copié entre le serveur source et le serveur de destination. Le jeton est une représentation ponctuelle des données. Par exemple, lorsque vous copiez un fichier ou que vous migrez une machine virtuelle entre des emplacements de stockage (dans ou entre les groupes de stockage), un jeton représentant le fichier de la machine virtuelle est copié, évitant ainsi d’avoir à copier les données sous-jacentes via les serveurs.

La figure suivante décrit les étapes d’une opération de copie de base de jetons.

Figure 1 : opération de copie basée sur les jetons

Figure 1   Opération de copie basée sur les jetons

Cette procédure est décrite dans les étapes suivantes.

  1. Un utilisateur copie ou déplace un fichier à l’aide de l’Explorateur Windows, une interface de ligne de commande, ou dans le cadre d’une migration de machine virtuelle.

  2. Windows convertit automatiquement cette demande de transfert dans un fichier ODX (si pris en charge par le groupe de stockage) et reçoit un jeton représentant les données.

  3. Le jeton est copié entre le serveur source et le serveur de destination.

  4. Le jeton est remis au groupe de stockage.

  5. Le groupe de stockage effectue la copie ou le déplacement en interne et fournit des informations sur l’état à l’utilisateur.

System_CAPS_noteRemarque
  • Dans le cas d’un basculement de chemin d’accès MPIO, Windows tente de renvoyer le transfert du fichier ODX. En cas d’échec, Windows lance un basculement de cluster (lorsqu’il fait partie d’un cluster de basculement).

  • En cas de basculement de cluster, si l’application est compatible avec les clusters, Windows reprend le transfert du fichier ODX une fois le basculement effectué.

  • Si Windows ne peut pas reprendre ou redémarrer un transfert ODX après un basculement de cluster ou de chemin d’accès MPIO, Windows réinitialise le LUN du périphérique de stockage, mettant fin à toutes les opérations en attente sur le LUN. Windows renvoie ensuite une erreur d’E/S à l’application.

Pour utiliser ODX, vos groupes de stockage doivent répondre aux exigences suivantes :

  • Être certifiés comme étant compatibles avec le transfert de données déchargées Windows (ODX).

  • Pour qu’ODX soit pris en charge entre les groupes de stockage, le gestionnaire de copie des groupes de stockage doit prendre en charge le transfert de données déchargées entre groupes de stockage, et les groupes de stockage doivent provenir du même fournisseur

  • Être connectés à l’aide de l’un des protocoles suivants :

    • iSCSI

    • Fibre Channel

    • Fibre Channel sur Ethernet

    • Serial Attached SCSI (SAS)

  • Utilisation de l’une des configurations suivantes :

    • Un serveur avec un groupe de stockage

    • Un serveur avec deux groupes de stockage

    • Deux serveurs avec un groupe de stockage

    • Deux serveurs avec deux groupes de stockage

Pour utiliser ODX, votre environnement doit répondre aux exigences suivantes :

  • L’ordinateur qui lance le transfert de données doit exécuter Windows Server 2012 R2, Windows Server 2012, Windows 8.1, ou Windows 8.

  • Les pilotes de filtre de système de fichiers tels que les antivirus et les programmes de chiffrement doivent accepter ODX. ODX n’est pas pris en charge par les pilotes de filtre de système de fichiers suivants :

    • Déduplication des données

    • Chiffrement du lecteur BitLocker

  • Les fichiers doivent se trouver sur une partition de base non chiffrée. Les espaces de stockage et les volumes dynamiques ne sont pas pris en charge.

  • Les fichiers doivent se trouver sur un volume formaté avec le système de fichiers NTFS. Les systèmes ReFS et FAT ne sont pas pris en charge. Les fichiers peuvent être directement transférés vers ou à partir de ce volume, ou à partir de l’un des conteneurs suivants :

    • Un disque dur virtuel utilisant le format VHD ou VHDX

    • Un partage de fichiers utilisant le protocole SMB

  • Taille minimale de 256 Ko. Les fichiers plus petits sont transférés à l’aide d’un transfert de fichiers classique (non ODX).

  • L’application qui effectue le transfert de données doit prendre en charge ODX. Les éléments suivants prennent actuellement cette fonctionnalité en charge :

    • Les opérations de gestion Hyper-V transférant de grandes quantités de données à la fois, comme la création d’un disque dur de taille fixe, la fusion d’un instantané ou la conversion de disques durs virtuels.

    • Explorateur de fichiers

    • Les commandes de copie dans Windows PowerShell

    • Les commandes de copie dans l’invite de commandes Windows (y compris Robocopy)

  • Les fichiers ne doivent pas être très fragmentés. Le transfert de fichiers très fragmentés entraîne une diminution des performances.

Pour utiliser ODX avec des machines virtuelles hébergées sur Hyper-V, ces machines doivent pouvoir accéder au stockage à partir d’un groupe de stockage compatible ODX. Vous pouvez y parvenir en utilisant n’importe laquelle des approches suivantes :

  • Stocker le disque dur virtuel sur un numéro d’unité logique iSCSI compatible ODX.

  • Affecter des numéros d’unité logique iSCSI compatibles ODX à l’initiateur iSCSI de la machine virtuelle.

  • Affecter des numéros d’unité logique Fibre Channel compatibles ODX à l’initiateur Fibre Channel de la machine virtuelle.

  • Connecter l’ordinateur hôte ou virtuel à un partage de fichiers SMB se trouvant sur un autre ordinateur hébergé sur un groupe de stockage compatible ODX.

Afficher:
© 2016 Microsoft