Set-App

 

S’applique à :Exchange Online, Exchange Server 2016

Dernière rubrique modifiée :2017-03-27

Cette cmdlet est disponible dans Exchange Server 2016 sur site et dans le service en nuage. Certains paramètres peuvent être propres à un environnement ou à un autre.

La cmdlet Set-App permet de modifier la disponibilité des applications de l’organisation.

Pour plus d'informations sur les jeux de paramètres dans la section Syntaxe ci-après, voir SyntaxeSyntaxe de cmdlet Exchange.

Set-App -Identity <AppIdParameter> [-Confirm [<SwitchParameter>]] [-DefaultStateForUser <Enabled | Disabled | AlwaysEnabled>] [-DomainController <Fqdn>] [-Enabled <$true | $false>] [-OrganizationApp <SwitchParameter>] [-PrivateCatalog <SwitchParameter>] [-ProvidedTo <Everyone | SpecificUsers>] [-UserList <MultiValuedProperty>] [-WhatIf [<SwitchParameter>]]

Cet exemple modifie le TestAppFinance de l'application de l'organisation installé pour tous dans l'organisation pour être fourni à des utilisateurs spécifiques de l'équipe finance et pour être activé par défaut.

$a= Get-DistributionGroupMember FinanceTeam
Set-App -OrganizationApp -Identity 3f10017a-9bbe-4a23-834b-6a8fe3af0e37 -ProvidedTo SpecificUsers -UserList $a -DefaultStateForUser Enabled

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Gérer l’accès des utilisateurs aux applications pour Outlook.

Cet exemple désactive l'application FinanceTestApp de l'organisation dans l'organisation et le masque dans l'affichage de l'utilisateur final.

Set-App -OrganizationApp -Identity 3f10017a-9bbe-4a23-834b-6a8fe3af0e37 -Enabled $false

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Gérer l’accès des utilisateurs aux applications pour Outlook.

La cmdlet Set-App ne peut être utilisée que lors de la configuration de la disponibilité d'une application de l'organisation. Cette tâche requiert l’installation de l’application spécifiée (par exemple, l’installation de l’application avec la cmdlet New-App, ou une application par défaut pour MicrosoftOutlook).

Les applications par défaut dans MicrosoftOutlook sur le web et les applications installées pour être utilisées par les utilisateurs dans votre organisation sont désignées comme des applications de l’organisation. Les applications de l'organisation peuvent être supprimées par les utilisateurs finaux, mais peuvent être activées ou désactivées. Si une application est une application de l'organisation (portée par défaut ou de l'organisation), le contrôle de suppression sur la barre d'outils est désactivé pour les utilisateurs finaux. Les administrateurs sont capables de supprimer les applications de l'organisation. Les administrateurs ne peuvent pas supprimer les applications par défaut, mais ils peuvent les désactiver pour toute l'organisation.

Des autorisations doivent vous être attribuées avant de pouvoir exécuter cette cmdlet. Bien que tous les paramètres de cette cmdlet soient répertoriés dans cette rubrique, il est possible que vous n’ayez pas accès à certains paramètres s’ils ne sont pas inclus dans les autorisations qui vous ont été attribuées. Pour voir les autorisations qui vous sont nécessaires, voir l'entrée « Applications pour Outlook » dans la rubrique Autorisations des destinataires.

 

Paramètre Obligatoire Type Description

Identity

Obligatoire

Microsoft.Exchange.Configuration.Tasks.AppIdParameter

Le paramètre Identity spécifie le GUID de l'application. Pour rechercher la valeur de GUID d’une application, exécutez la commande Get-App | Format-Table -Auto DisplayName,AppId.

Confirm

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur Confirm spécifie s’il faut afficher ou masquer l’invite de confirmation. L’incidence de ce commutateur sur la cmdlet varie selon que la cmdlet requiert une confirmation avant de poursuivre.

  • Les cmdlets destructives (par exemple, les cmdlets Remove-*) ont une pause intégrée qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre. Pour ces cmdlets, vous pouvez ignorer l’invite de confirmation à l’aide de cette syntaxe exacte : -Confirm:$false.

  • La plupart des autres cmdlets (par exemple, les cmdlets New-* et Set-*) n’ont pas de pause intégrée. Pour ces cmdlets, la spécification du commutateur Confirm sans valeur introduit une pause qui vous oblige à confirmer la commande avant de poursuivre.

DefaultStateForUser

Facultatif

Microsoft.Exchange.Management.Extension.DefaultStateForUser

Le paramètre DefaultStateForUser spécifie l’état initial par défaut de l’application de l’organisation pour les utilisateurs spécifiés.

Les valeurs possibles sont les suivantes :

  • Enabled L’application de l’organisation est activée.

  • Disabled   L’application de l’organisation est désactivée. Il s’agit de la valeur par défaut.

  • AlwaysEnabled    L’application de l’organisation est activée et les utilisateurs ne peuvent pas la désactiver.

Vous utilisez ce paramètre avec le commutateur OrganizationApp.

DomainController

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.Fqdn

Ce paramètre est disponible uniquement dans Exchange 2016 sur site.

Le paramètre DomainController spécifie le contrôleur de domaine qui est utilisé par cette cmdlet pour lire ou écrire les données dans Active Directory. Vous identifiez le contrôleur de domaine par son nom de domaine complet (FQDN). Par exemple : dc01.contoso.com.

Enabled

Facultatif

System.Boolean

Le paramètre Enabled spécifie si l’application est disponible pour les utilisateurs de l’organisation. Les valeurs valides sont :

  • $true   L’application est activée pour les utilisateurs spécifiés. Il s’agit de la valeur par défaut.

  • $false   L’application n’est pas activée et aucun utilisateur de l’organisation n’y a accès. Cette option masque l’application dans la vue utilisateur pour tous les utilisateurs.

CautionAttention :
Cet paramètre remplace les paramètres ProvidedTo, UserList et DefaultStateForUser. Ce paramètre n’empêche pas les utilisateurs d’installer leur propre instance de l’application s’ils disposent des autorisations d’installation.

OrganizationApp

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur OrganizationApp indique que la portée de l’application est celle de l’organisation (non liée à un utilisateur spécifique). Il n’est pas nécessaire de spécifier une valeur pour ce commutateur.

PrivateCatalog

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

PARAMVALUE : SwitchParameter

ProvidedTo

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.ApplicationLogic.Extension.ClientExtensionProvidedTo

Le paramètre ProvidedTo spécifie la disponibilité de l’application dans votre organisation. Les valeurs valides sont les suivantes :

  • Everyone   Cette application est fournie pour chaque utilisateur de l’organisation. Il s’agit de la valeur par défaut.

    Chaque utilisateur peut voir cette application dans la liste des applications installées dans les options Outlook sur le web. Lorsqu’une application de la liste des applications installées est activée, les utilisateurs peuvent en utiliser les fonctionnalités dans leur messagerie. L'installation de leurs propres instances de cette application est bloquée pour tous les utilisateurs, y compris, mais sans s'y limiter, les utilisateurs disposant d'autorisations d'installation d'applications.

  • SpecificUsers   Cette application n’est fournie qu’aux utilisateurs spécifiés par le paramètre UserList. Tous les autres utilisateurs ne voient pas cette application organisationnelle dans leur vue de gestion. Ils ne peuvent pas non plus l’activer dans leur messagerie ou leur calendrier. Les utilisateurs spécifiés ne peuvent pas non plus installer leur propre instance de cette application. Les utilisateurs non répertoriés peuvent installer leur propre instance de cette application.

Vous utilisez ce paramètre avec le commutateur OrganizationApp.

UserList

Facultatif

Microsoft.Exchange.Data.MultiValuedProperty

Le paramètre UserList spécifie qui peut utiliser une application organisationnelle. Les valeurs valides sont des boîtes aux lettres ou des utilisateurs de messagerie de votre organisation. Vous pouvez utiliser n’importe quelle valeur qui identifie l’utilisateur de façon unique.

Par exemple :

  • Nom

  • Nom complet

  • Alias

  • Nom unique

  • Nom unique canonique

  • <domain name>\<account name>

  • Adresse de messagerie

  • GUID

  • LegacyExchangeDN

  • SamAccountName

  • Identifiant utilisateur ou nom d’utilisateur principal (UPN)

Pour saisir plusieurs valeurs et remplacer les entrées existantes, utilisez la syntaxe suivante : <value1>,<value2>.... Si les valeurs contiennent des espaces ou requièrent des guillemets, vous devez utiliser la syntaxe suivante : "<value1>","<value2>"....

Pour ajouter ou supprimer une ou plusieurs valeur(s) sans affecter les entrées existantes, utilisez la syntaxe suivante : @{Add="<value1>","<value2>"...; Remove="<value1>","<value2>"...}.

Vous utilisez ce paramètre avec le commutateur OrganizationApp.

WhatIf

Facultatif

System.Management.Automation.SwitchParameter

Le commutateur WhatIf simule les actions de la commande. Vous pouvez utiliser ce commutateur pour afficher les modifications qui se produiraient sans réellement appliquer ces modifications. Il n’est pas nécessaire de spécifier une valeur pour ce commutateur.

Pour visualiser les types d’entrées acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type d’entrée pour une cmdlet est vide, la cmdlet n’accepte pas les données d’entrée.

Pour visualiser les types de retours, également appelés types de sorties, acceptés par cette cmdlet, consultez la rubrique Types d’entrée et de sortie de la cmdlet d’Exchange Management Shell. Si le champ Type de sortie est vide, la cmdlet ne renvoie pas de données.

 
Afficher: