Dépannage de l'indicateur d'intégrité DataProtection

 

Sapplique à :Exchange Server 2013, Project Server 2013

Dernière rubrique modifiée :2015-03-09

L'indicateur d'intégrité DataProtection surveille la redondance des bases de données dans un groupe de disponibilité de base de données (DAG).

Si vous recevez une alerte indiquant que DataProtection présente un manque d'intégrité, cela signifie qu'un problème pourrait affecter la réplication ou des composants de cluster et empêcher les utilisateurs d'accéder aux bases de données Exchange.

Le service d'intégrité de DataProtection est surveillé à l'aide des sondes et moniteurs suivants.

 

Sonde Indicateur d'intégrité Dépendances Moniteurs associés

ClusterEndpointProbe

DataProtection

Active Directory

ClusterEndpointMonitor

ClusterGroupProbe

DataProtection

Active Directory

ClusterGroupMonitor

ClusterNetworkProbe

DataProtection

Active Directory

ClusterNetworkMonitor

ClusterServiceCrashProbe

DataProtection

Active Directory

ClusterServiceCrashMonitor

ServerOneCopyProbe

DataProtection

Active Directory

ServerOneCopyMonitor

ServerOneCopyInternalMonitorProbe

DataProtection

Active Directory

ServerOneCopyInternalMonitorMonitor

ServiceHealthMSExchangeReplEndpointProbe

DataProtection

Active Directory

ServiceHealthMSExchangeReplEndpointMonitor

ServiceHealthMSExchangeReplCrashProbe

DataProtection

Active Directory

ServiceHealthMSExchangeReplCrashMonitor

ServerSiteFailureProbe

DataProtection

Active Directory

ServerSiteFailureMonitor

StorageApparentControllerIssuesProbe

DataProtection

Active Directory

StorageApparentControllerIssuesMonitor

DatabaseHealthTooManyMountedDatabaseProbe

DataProtection

Active Directory

DatabaseHealthTooManyMountedDatabaseMonitor

Pour plus d'informations sur les sondes et les moniteurs, consultez la rubrique État et performances du serveur.

Il se peut que le service ait récupéré après avoir émis l'alerte. Par conséquent, quand vous recevez une alerte signalant que l'indicateur d'intégrité n'est pas intègre, vérifiez tout d'abord que le problème existe toujours. Si tel est le cas, exécutez les actions de récupération appropriées décrites dans les sections suivantes.

  1. Repérez les noms de l'indicateur d'intégrité et du serveur dans l'alerte.

  2. Les détails du message fournissent des informations sur la cause exacte de l'alerte. Le plus souvent, le message fournit des informations de dépannage suffisantes pour identifier la cause première. Si les détails du message ne sont pas clairs, procédez comme suit :

    1. Ouvrez Environnement de ligne de commande Exchange Management Shell, puis exécutez la commande suivante pour récupérer les détails de l'indicateur d'intégrité qui a émis l'alerte :

      Get-ServerHealth <server name> | ?{$_.HealthSetName -eq "<health set name>"}
      

      Par exemple, pour récupérer les détails de l'indicateur d'intégrité Autodiscover.Protocol à propos de server1.contoso.com, exécutez la commande suivante :

      Get-ServerHealth server1.contoso.com | ?{$_.HealthSetName -eq "Autodiscover.Protocol"}
      

      Consultez la sortie de la commande pour déterminer quel moniteur a signalé l'erreur. La valeur AlertValue du moniteur qui a émis l'alerte sera Unhealthy.

    2. Identifiez la sonde sur laquelle est basé le moniteur. Notez que la plupart des sondes partagent le même préfixe de nom. En reprenant l'exemple précédent, recherchez « ClusterNetwork* » :

      Get-MonitoringItemIdentity -Identity DataProtection -Server server1.contoso.com | ?{$_.Name -like "ClusterNet ItemType  
      work*"}
      

      les résultats renvoyés doivent se présenter comme suit.

       

      ItemType

      HealthSetName

      Name

      TargetResource

      Probe

      DataProtection

      ClusterNetworkProbe

      MSExchangeRepl

    3. Réexécutez la sonde associée pour le moniteur dont l’état d’intégrité est défectueux. Pour rechercher la sonde associée, reportez-vous au tableau figurant dans la section Explanation. Pour ce faire, exécutez la commande suivante :

      Invoke-MonitoringProbe <health set name>\<probe name> -Server <server name> | Format-List
      

      Par exemple, supposons que le moniteur défectueux soit AutodiscoverSelfTestMonitor. La sonde associée à ce moniteur est AutodiscoverSelfTestProbe. Pour exécuter cette sonde sur server1.contoso.com, exécutez la commande suivante :

      Invoke-MonitoringProbe Autodiscover.Protocol\AutodiscoverSelfTestProbe -Server server1.contoso.com | Format-List
      
    4. Dans la sortie de la commande, consultez la valeur Result de la sonde. Si elle indique Succeeded, le problème était une erreur passagère, qui n'existe plus. Autrement, reportez-vous aux étapes de récupération décrites dans les sections suivantes.

Quand vous recevez une alerte de l'indicateur d'intégrité, le message électronique contient les informations suivantes :

  • nom du serveur ayant envoyé l'alerte ;

  • heure et date de l'alerte ;

  • mécanisme d'authentification utilisé et informations d'identification ;

  • trace d'exception complète de la dernière erreur, notamment données de diagnostic et informations d'en-tête HTTP spécifiques.

    Vous pouvez utiliser les informations contenues dans la trace de l'exception complète pour résoudre le problème. L'exception générée par la sonde contient un motif de l'échec qui décrit pourquoi la sonde a échoué.

Pour la plupart des problèmes qui surviennent dans des environnements à haute disponibilité, vous pouvez exécuter la cmdlet Test-ReplicationHealth afin de résoudre les problèmes liés aux cluster/réseau/ActiveManager/services. Les autres ensembles d'intégrité/composants auront des cmdlets Test-* différentes.

Par exemple :

Test-ReplicationHealth <ServerName>

Les résultats renvoyés se présentent comme suit :

 

Server

Check

Result

<nom_serveur>

ClusterService

Passed

<nom_serveur>

ReplayService

Passed

<nom_serveur>

ActiveManager

Passed

<nom_serveur>

TasksRpcListener

Passed

<nom_serveur>

TcpListener

Passed

<nom_serveur>

ServerLocatorService

Passed

<nom_serveur>

DagMembersUp

Passed

<nom_serveur>

ClusterNetwork

Passed

<nom_serveur>

QuorumGroup

Passed

<nom_serveur>

FileShareQuorum

Passed

<nom_serveur>

DatabaseRedundancyCheck

Passed

<nom_serveur>

DatabaseAvailabilityCheck

Passed

<nom_serveur>

DBCopySuspended

Passed

<nom_serveur>

DBCopyFailed

Passed

<nom_serveur>

DBInitializing

Passed

<nom_serveur>

DBDisconnected

Passed

<nom_serveur>

DBLogCopyKeepingUp

Passed

<nom_serveur>

DBLogReplayKeepingUp

Passed

Si tous les composants affichent Passed dans la colonne Result, essayez de réexécuter la sonde associée de la manière décrite dans l'étape 2c de la section Verifying the issue still exists.

Si le problème persiste, redémarrez le serveur. Une fois le serveur redémarré, réexécutez la sonde associée en procédant de la manière décrite dans l'étape 2c de la section Verifying the issue still exists.

En cas de nouvel échec de la sonde, il se peut que vous ayez besoin d'aide pour résoudre ce problème. Contactez un professionnel du Support Technique de Microsoft pour résoudre ce problème. Pour contacter un professionnel du Support Technique de Microsoft, consultez Exchange Server Solutions Center. Dans le volet de navigation, cliquez sur Ressources et options de support et utilisez l'une des options indiquées sous Obtenez du support technique pour contacter un professionnel du support Microsoft. Étant donné que votre organisation peut avoir une procédure spécifique pour contacter directement les Services de Support Technique Microsoft, assurez-vous de connaître d'abord les instructions propres à votre organisation.

 
Afficher: