Outlook pour iOS et Android

Exchange 2016
[Cette rubrique est une documentation préliminaire et peut être modifiée dans les versions ultérieures. Des rubriques vides sont incluses comme espaces réservés. N’hésitez pas à nous transmettre vos commentaires. Envoyez-nous un e-mail à l’adresse ExchangeHelpFeedback@microsoft.com.]  

Sapplique à :Exchange Server 2016

Résumé : Cet article contient des informations destinées aux administrateurs sur l’architecture et la sécurité d’Outlook pour iOS et Android dans un environnement local Exchange 2016 quand l’application utilise l’authentification de base.

L’application Outlook pour iOS et Android regroupe le courrier, le calendrier, les contacts et d’autres fichiers qui permettent aux utilisateurs de votre organisation de réaliser différentes tâches depuis leur appareil mobile. Cet article présente l’architecture et la conception du stockage de l’application, pour aider les administrateurs Exchange à déployer et gérer Outlook pour iOS et Android dans leur organisation Exchange.

Dans cet article, l’application est installée dans un environnement Exchange 2016. Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’authentification moderne hybride pour les boîtes aux lettres locales avec l’application, consultez l’article Using hybrid Modern Authentication with Outlook for iOS and Android. Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’application avec Exchange Online, consultez l’article relatif à Outlook pour iOS et Android dans Exchange Online.

Outlook pour iOS et Android se compose d’une application frontale installée sur les appareils mobiles et d’un service cloud sécurisé et évolutif sur le serveur principal, appelé service Outlook. Le traitement des informations dans le service Outlook active des fonctionnalités avancées qui améliorent l’expérience Outlook, tout en offrant des performances accrues et une meilleure stabilité. Cette architecture s’appuie sur le service Outlook pour réaliser des tâches exigeantes, tout en limitant le nombre de ressources exigées des appareils des utilisateurs.

Voici quelques exemples des fonctionnalités proposées par le service Outlook :

  • Catégorisation pour la Boîte de réception triée.

  • Désabonnement en un clic des listes de diffusion.

  • Vitesse et efficacité accrues des recherches.

  • Transfert et envoi de fichiers volumineux sans téléchargement préalable sur un appareil mobile.

Cette architecture ne prend pas en charge les fonctionnalités Enterprise Mobility + Security, telles que les stratégies d’accès conditionnel Azure Active Directory et de protection des applications Intune.

Pour obtenir de meilleures performances, un sous-ensemble de données issues des e-mails, des calendriers et des fichiers de chaque boîte aux lettres d’utilisateur est synchronisé dans le service Outlook. Pour les boîtes aux lettres locales qui s’authentifient avec l’authentification de base, ce service s’exécute actuellement sur Microsoft Azure.

Les informations contenues dans le service Outlook sont actuellement mises en cache aux États-Unis ou en Europe, selon l’adresse IP du client de connexion. Pendant le transfert du service Outlook dans Office 365, nous nous mettrons en conformité avec les principes du Centre de gestion de la confidentialité Office 365 en adoptant une stratégie de régionalisation de notre centre de données. Dans Office 365, le pays ou la région d’un client, que l’administrateur du client renseigne pendant la configuration initiale des services, détermine l’emplacement de stockage principal des données de ce client. Pour en savoir plus, visitez le Centre de gestion de la confidentialité Office 365.

Vous trouverez ci-dessous les questions fréquemment posées sur le stockage des données dans Outlook pour iOS et Android quand l’authentification de base est utilisée.

Environ un mois de données issues du courrier électronique, des calendriers et des contacts de l’utilisateur. Le processus de mise en cache est déterminé par un algorithme qui représente, entre autres, la taille d’une boîte aux lettres, l’importance relative d’un dossier de la boîte aux lettres (par exemple, le dossier Boîte de réception par défaut par rapport à un dossier créé par l’utilisateur) et la fréquence à laquelle un utilisateur accède à un dossier donné.

Le service Outlook stocke les données des pièces jointes comme suit : Lorsqu’un utilisateur demande à ouvrir une pièce jointe dans Outlook, le service récupère la pièce jointe à partir du serveur Exchange et la stocke temporairement. À ce stade, la pièce jointe est remise à l’application sur l’appareil mobile de l’utilisateur. Les données créées il y a plus d’un mois sont régulièrement effacées du service. À ce stade, la pièce jointe sera uniquement disponible sur le serveur Exchange.

Vous disposez de trois options pour supprimer vos informations du service Outlook.

  • Option 1 : lancez une réinitialisation à distance pour chaque utilisateur ayant utilisé l’application Outlook pour iOS et Android afin de se connecter à Office 365 ou Exchange.

  • Option 2 : demandez à tous les utilisateurs de supprimer l’application Outlook. Toutes les données sont supprimées sous 3 à 7 jours environ.

  • Option 3 : demandez à chaque utilisateur de supprimer son compte de l’application Outlook, puis supprimez l’application de leurs appareils mobiles. Pour supprimer un compte, les utilisateurs doivent suivre les étapes suivantes :

    1. Dans l’application Outlook, dans Paramètres, appuyez sur Paramètres de compte.

    2. Appuyez sur Sélectionner un compte, puis, avec le compte sélectionné, appuyez sur Supprimer le compte.

    3. Appuyez sur Appareil et données distantes.

Découvrez comment sont protégées nos données en accédant au Centre de confidentialité Azure. Comme indiqué précédemment, nous migrons d’Azure à Office 365. La sécurité de ces services est couverte par le Centre de gestion de la confidentialité Office 365.

 
Afficher: