Blocage d’Outlook pour iOS et Android

Exchange 2016
[Cette rubrique est une documentation préliminaire et peut être modifiée dans les versions ultérieures. Des rubriques vides sont incluses comme espaces réservés. N’hésitez pas à nous transmettre vos commentaires. Envoyez-nous un e-mail à l’adresse ExchangeHelpFeedback@microsoft.com.]  

S’applique à :Exchange Online, Exchange Server 2016, Office 365

Résumé : Cet article explique comment bloquer Outlook pour iOS et Android afin d’empêcher les utilisateurs de votre organisation Exchange locale d’accéder aux données de l’application.

Chaque organisation Exchange dispose de stratégies différentes en matière de sécurité et de gestion des périphériques. Si une organisation décide qu’Outlook pour iOS et Android ne répond pas à leurs besoins ou n’est pas une solution faite pour eux, qu’elle qu’en soit la raison, les administrateurs peuvent bloquer l’application en utilisant des stratégies de gestion de périphérique Exchange ActiveSync. Consultez la rubrique relative au contrôle d’accès des périphériques pour en savoir plus sur la configuration d’Exchange ActiveSync. Sur les écrans de gestion d’Exchange ActiveSync, l’application Outlook est identifiée comme DeviceModel: ’Outlook for iOS and Android’ ou DeviceType: ’Outlook’.

noteRemarque :
Étant donné que les ID d’appareil ne sont pas régis par n’importe quel ID d’appareil physique, ils peuvent changer sans préavis. Lorsqu’une modification se produit, elle peut entraîner des conséquences inattendues si les ID d’appareil sont utilisés pour gérer les appareils des utilisateurs, car les appareils « autorisés » existants peuvent être inopinément bloqués ou mis en quarantaine par Exchange. Par conséquent, nous recommandons aux administrateurs de définir uniquement des stratégies d’appareil mobile qui autorisent/bloquent les appareils en fonction du type d’appareil ou du modèle d’appareil.

Les utilisateurs Exchange de votre organisation peuvent continuer d’utiliser les applications Outlook sur le web pour iPhone/iPad/Android ou les applications de messagerie intégrées sur iOS et Android pour accéder à leur boîte aux lettres Exchange.

Voici à quoi peut ressembler une règle de périphérique dans PowerShell après sa création dans le Centre d’administration Exchange.

Exemple de règle de périphérique dans PowerShell.
 
Afficher: