Bulletin de sécurité Microsoft MS17-006 - Critique

Mise à jour de sécurité cumulative pour Internet Explorer (4013073)

Date de publication : 14 mars 2017

Version : 1.0

Cette mise à jour de sécurité corrige des vulnérabilités dans Internet Explorer. La plus grave de ces vulnérabilités pourrait permettre l'exécution de code à distance si un utilisateur affichait une page web spécialement conçue à l'aide d'Internet Explorer. Un attaquant qui parviendrait à exploiter ces vulnérabilités pourrait obtenir les mêmes droits que l'utilisateur actuel. Si l'utilisateur actuel a ouvert une session avec des privilèges d'administrateur, un attaquant qui parviendrait à exploiter cette vulnérabilité pourrait prendre le contrôle d'un système affecté. L'agresseur pourrait alors installer des programmes, afficher, modifier ou supprimer des données, ou créer des comptes dotés de tous les privilèges.

Cette mise à jour de sécurité est de niveau « Critique » pour Internet Explorer 9 (IE 9) et Internet Explorer 11 (IE 11) sur les clients Windows concernés, et de niveau « Modéré » pour Internet Explorer 9 (IE 9), Internet Explorer 10 (IE 10) et Internet Explorer 11 (IE 11) sur les serveurs Windows concernés. Pour plus d'informations, consultez la section Logiciels concernés.

Pour plus d'informations sur les vulnérabilités, consultez la section Informations par vulnérabilité.

Pour plus d'informations sur cette mise à jour, consultez l'article 4013073 de la Base de connaissances Microsoft.

Les versions ou éditions répertoriées ci-dessous sont concernées. Les versions ou éditions non répertoriées ont atteint la fin de leur cycle de vie ou ne sont pas concernées. Consultez le site web Politique de Support Microsoft afin de connaître la politique de support Microsoft pour votre version ou édition.

Les indices de gravité indiqués pour chaque logiciel concerné supposent l'impact potentiel maximal de la vulnérabilité. Pour plus d'informations sur les risques dans les 30 jours suivant la publication d'un Bulletin concernant l'exploitabilité de la vulnérabilité par rapport à son indice de gravité et à son impact, consultez l'Indice d'exploitabilité dans la synthèse des Bulletins de sécurité de mars.

Remarque Consultez le guide des mises à jour de sécurité pour découvrir la nouvelle approche concernant l'utilisation des informations sur les mises à jour de sécurité. Vous pouvez personnaliser les vues et créer des feuilles de calcul sur les logiciels concernés, ainsi que télécharger des données via une API RESTful. Pour plus d'informations, consultez le Forum aux questions concernant le guide des mises à jour de sécurité. Pour rappel, le guide des mises à jour de sécurité remplacera les Bulletins de sécurité. Pour plus d'informations, consultez notre billet de blog Furthering our commitment to security updates (en anglais uniquement).

Système d'exploitation

Composant

Impact de sécurité maximal

Indice de gravité cumulée

Mises à jour remplacées*

Internet Explorer 9

Windows Vista Service Pack 2

Internet Explorer 9
(4012204)

Exécution de code à distance

Critique

3203621 dans le Bulletin MS16-144

Windows Vista Service Pack 2

API de Microsoft Internet Messaging
(3218362)

Divulgation d'informations

Important

3193515 dans le Bulletin MS16-126

Windows Vista Édition x64 Service Pack 2

Internet Explorer 9
(4012204)

Exécution de code à distance

Critique

3203621 dans le Bulletin MS16-144

Windows Vista Édition x64 Service Pack 2

API de Microsoft Internet Messaging
(3218362)

Divulgation d'informations

Important

3193515 dans le Bulletin MS16-126

Windows Server 2008 pour systèmes 32 bits Service Pack 2

Internet Explorer 9
(4012204)

Exécution de code à distance

Modéré

3203621 dans le Bulletin MS16-144

Windows Server 2008 pour systèmes 32 bits Service Pack 2

API de Microsoft Internet Messaging
(3218362)

Divulgation d'informations

Important

3193515 dans le Bulletin MS16-126

Windows Server 2008 pour systèmes x64 Service Pack 2

Internet Explorer 9
(4012204)

Exécution de code à distance

Modéré

3203621 dans le Bulletin MS16-144

Windows Server 2008 pour systèmes x64 Service Pack 2

API de Microsoft Internet Messaging
(3218362)

Divulgation d'informations

Important

3193515 dans le Bulletin MS16-126

Internet Explorer 10

Windows Server 2012
Sécurité uniquement

Internet Explorer 10
(4012204)

Exécution de code à distance

Modéré

Aucune

Windows Server 2012
Correctif cumulatif mensuel[1]

Internet Explorer 10
(4012217)

Exécution de code à distance

Modéré

3205409

Internet Explorer 11

Windows 7 pour systèmes 32 bits Service Pack 1
Sécurité uniquement

Internet Explorer 11
(4012204)

Exécution de code à distance

Critique

Aucune

Windows 7 pour systèmes 32 bits Service Pack 1
Correctif cumulatif mensuel[2]

Internet Explorer 11
(4012215)

Exécution de code à distance

Critique

3212646

Windows 7 pour systèmes x64 Service Pack 1
Sécurité uniquement

Internet Explorer 11
(4012204)

Exécution de code à distance

Critique

Aucune

Windows 7 pour systèmes x64 Service Pack 1
Correctif cumulatif mensuel[3]

Internet Explorer 11
(4012215)

Exécution de code à distance

Critique

3212646

Windows Server 2008 R2 pour systèmes x64 Service Pack 1
Sécurité uniquement

Internet Explorer 11
(4012204)

Exécution de code à distance

Modéré

Aucune

Windows Server 2008 R2 pour systèmes x64 Service Pack 1
Correctif cumulatif mensuel[3]

Internet Explorer 11
(4012215)

Exécution de code à distance

Modéré

3212646

Windows 8.1 pour systèmes 32 bits
Sécurité uniquement

Internet Explorer 11
(4012204)

Exécution de code à distance

Critique

Aucune

Windows 8.1 pour systèmes 32 bits
Correctif cumulatif mensuel[3]

Internet Explorer 11
(4012216)

Exécution de code à distance

Critique

3205401

Windows 8.1 pour systèmes x64
Sécurité uniquement

Internet Explorer 11
(4012204)

Exécution de code à distance

Critique

Aucune

Windows 8.1 pour systèmes x64
Correctif cumulatif mensuel[3]

Internet Explorer 11
(4012216)

Exécution de code à distance

Critique

3205401

Windows Server 2012 R2
Sécurité uniquement

Internet Explorer 11
(4012204)

Exécution de code à distance

Modéré

Aucune

Windows Server 2012 R2
Correctif cumulatif mensuel[3]

Internet Explorer 11
(4012216)

Exécution de code à distance

Modéré

3205401

Windows RT 8.1
Correctif cumulatif mensuel[2][3]

Internet Explorer 11
(4012216)

Exécution de code à distance

Critique

3205401

Windows 10 pour systèmes 32 bits [4]
(4012606)

Internet Explorer 11

Exécution de code à distance

Critique

3210720

Windows 10 pour systèmes x64 [4]
(4012606)

Internet Explorer 11

Exécution de code à distance

Critique

3210720

Windows 10 version 1511 pour systèmes 32 bits [4]
(4013198)

Internet Explorer 11

Exécution de code à distance

Critique

3210721

Windows 10 version 1511 pour systèmes x64 [4]
(4013198)

Internet Explorer 11

Exécution de code à distance

Critique

3210721

Windows 10 version 1607 pour systèmes 32 bits [4]
(4013429)

Internet Explorer 11

Exécution de code à distance

Critique

3213986

Windows 10 version 1607 pour systèmes x64 [4]
(4013429)

Internet Explorer 11

Exécution de code à distance

Critique

3213986

Windows Server 2016 pour systèmes x64 [4]
(4013429)

Internet Explorer 11

Exécution de code à distance

Modéré

3213986

[1] Les utilisateurs d'Internet Explorer 9 doivent également installer la mise à jour de sécurité 3218362 pour bénéficier d'une protection complète contre la vulnérabilité CVE-2017-0008.

[2] Cette mise à jour est disponible via Windows Update.

[3] Depuis octobre 2016, Microsoft a modifié le modèle de maintenance des mises à jour pour Windows 7, Windows Server 2008 R2, Windows 8.1, Windows Server 2012 et Windows Server 2012 R2. Pour plus d'informations, consultez cet article de Microsoft TechNet

[4] Les mises à jour de Windows 10 et Windows Server 2016 sont cumulatives. La mise à jour de sécurité mensuelle comprend tous les correctifs de sécurité pour des vulnérabilités qui concernent Windows 10 et Windows Server 2016, en plus de mises à jour non liées à la sécurité. Les mises à jour sont disponibles via le Catalogue Microsoft Update. À partir du 13 décembre 2016, les informations concernant Windows 10 et Windows Server 2016 pour les mises à jour cumulatives seront documentées dans les notes de publication. Consultez les notes de publication en ce qui concerne les numéros de build du système d'exploitation, les problèmes connus et la liste de fichiers concernés.

*La colonne Mises à jour remplacées n'affiche que la dernière mise à jour d'une série de mises à jour remplacées. Pour obtenir la liste complète des mises à jour remplacées, accédez au Catalogue Microsoft Update, recherchez le numéro d'article de la Base de connaissances, puis consultez les détails de la mise à jour (les informations sur les mises à jour remplacées figurent sous l'onglet Détails du package).

Outre l'installation de cette mise à jour, y a-t-il d'autres étapes à effectuer pour être protégé contre les vulnérabilités décrites dans ce Bulletin ? 
Oui. Pour les systèmes d'exploitation Vista et Windows Server 2008, l'installation de la mise à jour cumulative 4012204 n'assure pas une protection complète contre la vulnérabilité CVE-2017-0008. En effet, vous devez également installer la mise à jour de sécurité 3218362 décrite dans le Bulletin MS17-006 pour bénéficier d'une protection complète contre cette vulnérabilité.

Les indices de gravité suivants considèrent l'impact potentiel maximal de la vulnérabilité. Pour plus d'informations sur les risques dans les 30 jours suivant la publication d'un Bulletin concernant l'exploitabilité de la vulnérabilité par rapport à son indice de gravité et à son impact, consultez l'Indice d'exploitabilité dans la synthèse des Bulletins de sécurité de mars.

Le cas échéant, dans le tableau Indices de gravité et impact, les valeurs « Critique », « Important » et « Modéré » correspondent aux indices de gravité. Pour plus d'informations, consultez l'article consacré au système d'indices de gravité pour les Bulletins de sécurité. Reportez-vous à la légende suivante afin de connaître les abréviations utilisées dans le tableau pour indiquer l'impact maximal :

Abréviation

Impact maximal

RCE

Exécution de code à distance

EoP

Élévation de privilèges

ID

Divulgation d'informations

SFB

Contournement de la fonctionnalité de sécurité

 

Indices de gravité par vulnérabilité et impact

Numéro CVE    

Titre de la vulnérabilité

Internet
Explorer 9

Internet
Explorer 10

Internet
Explorer 11

Internet
Explorer 11

sur Windows 10

CVE-2017-0008

Vulnérabilité de divulgation d'informations dans Internet Explorer

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

CVE-2017-0009

Vulnérabilité liée à la divulgation d'informations dans le navigateur Microsoft

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

CVE-2017-0012

Vulnérabilité d'usurpation d'identité dans le navigateur Microsoft

Non applicable

Non applicable

Clients Windows :
Important/Usurpation

Serveurs Windows :
Faible/Usurpation

Clients Windows :
Important/Usurpation

Serveurs Windows :
Faible/Usurpation

CVE-2017-0018

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans Internet Explorer

Non applicable

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

CVE-2017-0033

Vulnérabilité d'usurpation d'identité dans le navigateur Microsoft

Non applicable

Non applicable

Clients Windows :
Important/Usurpation

Serveurs Windows :
Faible/Usurpation

Clients Windows :
Important/Usurpation

Serveurs Windows :
Faible/Usurpation

CVE-2017-0037

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans le navigateur Microsoft

Non applicable

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

CVE-2017-0040

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans le moteur de script

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

CVE-2017-0049

Vulnérabilité de divulgation d'informations dans le moteur de script

Non applicable

Non applicable

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

CVE-2017-0059

Vulnérabilité de divulgation d'informations dans Internet Explorer

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

Clients Windows :
Important/ID

Serveurs Windows :
Faible/ID

CVE-2017-0130

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans le moteur de script

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

CVE-2017-0149

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans Microsoft Internet Explorer

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

Clients Windows :
Critique/RCE

Serveurs Windows :
Modéré/RCE

CVE-2017-0154

Vulnérabilité d'élévation de privilèges dans Internet Explorer

Non applicable

Non applicable

Non applicable

Clients Windows :
Important/EoP

Serveurs Windows :
Faible/EoP

Vulnérabilités de divulgation d'informations

Il existe des vulnérabilités de divulgation d'informations quant à la manière dont les composants concernés traitent les objets en mémoire. Un attaquant qui parviendrait à exploiter ces vulnérabilités pourrait obtenir des informations permettant de compromettre davantage un système cible.

Dans le cas d'une attaque web, l'attaquant pourrait héberger un site web pour tenter d'exploiter ces vulnérabilités. En outre, les sites web compromis et les sites web qui acceptent ou hébergent du contenu provenant d'utilisateurs pourraient contenir du contenu spécialement conçu pour exploiter ces vulnérabilités. Dans tous les cas, l'attaquant n'aurait aucun moyen de forcer l'utilisateur à afficher le contenu contrôlé par l'attaquant. L'attaquant devrait convaincre les utilisateurs d'exécuter une action. Par exemple, l'attaquant pourrait inciter l'utilisateur à cliquer sur un lien qui mène à son site.

La mise à jour de sécurité corrige les vulnérabilités en modifiant la façon dont les composants concernés traitent les objets en mémoire.

Le tableau suivant contient des liens vers l'entrée standard correspondant à chaque vulnérabilité dans la liste de CVE (Common Vulnerabilities and Exposures) :

Titre de la vulnérabilité

Numéro CVE

Révélée publiquement

Exploitée

Vulnérabilité de divulgation d'informations dans Internet Explorer

CVE-2017-0008

Oui

Non

Vulnérabilité liée à la divulgation d'informations dans le navigateur Microsoft

CVE-2017-0009

Non

Non

Vulnérabilité de divulgation d'informations dans le moteur de script

CVE-2017-0049

Non

Non

Vulnérabilité de divulgation d'informations dans Internet Explorer

CVE-2017-0059

Non

Non

Facteurs atténuants

Microsoft n'a identifié aucun facteur atténuant pour ces vulnérabilités.

Solutions de contournement

Microsoft n'a identifié aucune solution de contournement pour ces vulnérabilités.

Vulnérabilités d'altération de mémoire dans les navigateurs Microsoft

Il existe plusieurs vulnérabilités d'exécution de code à distance lorsque les navigateurs Microsoft concernés accèdent de façon incorrecte à des objets en mémoire. Ces vulnérabilités pourraient altérer la mémoire et permettre à un attaquant d'exécuter du script arbitraire dans le contexte de l'utilisateur actuel. Un attaquant qui parviendrait à exploiter ces vulnérabilités pourrait obtenir les mêmes droits que l'utilisateur actuel. Si l'utilisateur actuel est connecté avec des privilèges d'administrateur, l'attaquant pourrait prendre le contrôle d'un système concerné. L'attaquant pourrait alors installer des programmes, afficher, modifier ou supprimer des données, ou créer des comptes dotés de tous les privilèges.

Un attaquant pourrait héberger un site web spécialement conçu pour exploiter ces vulnérabilités via les navigateurs Microsoft concernés, puis inciter un utilisateur à consulter ce site. L'attaquant pourrait également exploiter des sites web compromis ou des sites web qui acceptent ou hébergent du contenu ou des annonces fournies par des utilisateurs, en ajoutant du contenu spécialement conçu susceptible d'exploiter la vulnérabilité.  Toutefois, l'attaquant n'aurait aucun moyen de forcer l'utilisateur à afficher le contenu contrôlé par l'attaquant. Il devrait convaincre l'utilisateur de le faire, généralement par le biais d'une sollicitation envoyée par message électronique ou message instantané, ou en l'incitant à ouvrir une pièce jointe à un message électronique.

La mise à jour corrige ces vulnérabilités en modifiant la façon dont les navigateurs Microsoft traitent les objets en mémoire.

Le tableau suivant contient des liens vers l'entrée standard correspondant à chaque vulnérabilité dans la liste de CVE (Common Vulnerabilities and Exposures) :

Titre de la vulnérabilité

Numéro CVE

Révélée publiquement

Exploitée

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans Internet Explorer

CVE-2017-0018

Non

Non

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans le navigateur Microsoft

CVE-2017-0037

Oui

Non

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans Internet Explorer

CVE-2017-0149

Non

Oui

Facteurs atténuants

Microsoft n'a identifié aucun facteur atténuant pour ces vulnérabilités.

Solutions de contournement

Microsoft n'a identifié aucune solution de contournement pour ces vulnérabilités.

Forum aux questions

J'exécute Internet Explorer sur Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2, Windows Server 2012 ou Windows Server 2012 R2. Ceci atténue-t-il ces vulnérabilités ? 
Oui. Par défaut, Internet Explorer sur Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2, Windows Server 2012 et Windows Server 2012 R2 s'exécute selon un mode restreint appelé Configuration de sécurité renforcée. La Configuration de sécurité renforcée est un groupe de paramètres Internet Explorer préconfigurés qui réduit le risque qu'un utilisateur ou qu'un administrateur ne télécharge et n'exécute un contenu web spécialement conçu sur un serveur. Il s'agit d'un facteur atténuant pour les sites web qui n'ont pas été ajoutés à la zone Sites de confiance d'Internet Explorer.

L'EMET peut-il contribuer à atténuer les attaques qui tenteraient d'exploiter ces vulnérabilités ? 
Oui. La trousse à outils EMET (Enhanced Mitigation Experience Toolkit) permet aux utilisateurs de gérer les technologies d'atténuation de sécurité ayant pour but de compliquer pour les attaquants l'exploitation des vulnérabilités d'altération de mémoire dans une partie de logiciel donnée. L'EMET peut contribuer à l'atténuation de ces attaques visant à exploiter ces vulnérabilités dans Internet Explorer sur les systèmes où il est installé et configuré de manière à fonctionner avec Internet Explorer.

Pour plus d'informations sur l'EMET, consultez la page consacrée à EMET (Enhanced Mitigation Experience Toolkit).

Vulnérabilités d'usurpation d'identité dans les navigateurs Microsoft

Il existe des vulnérabilités d'usurpation d'identité lorsqu'un navigateur Microsoft n'analyse pas correctement les réponses HTTP. Un attaquant qui parviendrait à exploiter ces vulnérabilités pourrait tromper un utilisateur en le redirigeant vers un site web spécialement conçu. Le site web spécialement conçu pourrait usurper du contenu ou être utilisé comme pivot pour lier une attaque à d'autres vulnérabilités des services web.

Pour exploiter ces vulnérabilités, l'utilisateur doit cliquer sur une URL spécialement conçue. Dans le cas d'une attaque par courrier électronique, un attaquant pourrait envoyer un message électronique contenant l'URL spécialement conçue à l'utilisateur pour tenter de convaincre celui-ci de cliquer dessus.

Dans le cas d'une attaque web, l'attaquant pourrait héberger un site web spécialement conçu pour sembler légitime aux yeux de l'utilisateur. Cependant, l'attaquant n'aurait aucun moyen de forcer l'utilisateur à visiter le site web spécialement conçu. L'attaquant devrait convaincre l'utilisateur de le faire, généralement par le biais d'une sollicitation envoyée par message électronique ou message instantané, puis l'inciter à interagir avec le contenu du site web.

La mise à jour corrige les vulnérabilités en modifiant la manière dont les navigateurs Microsoft analysent les réponses HTTP.

Le tableau suivant contient des liens vers l'entrée standard correspondant à chaque vulnérabilité dans la liste de CVE (Common Vulnerabilities and Exposures) :

Titre de la vulnérabilité

Numéro CVE

Révélée publiquement

Exploitée

Vulnérabilité d'usurpation d'identité dans le navigateur Microsoft

CVE-2017-0012

Oui

Non

Vulnérabilité d'usurpation d'identité dans le navigateur Microsoft

CVE-2017-0033

Oui

Non

Facteurs atténuants

Microsoft n'a identifié aucun facteur atténuant pour ces vulnérabilités.

Solutions de contournement

Microsoft n'a identifié aucune solution de contournement pour ces vulnérabilités.

Plusieurs vulnérabilités de corruption de mémoire dans le moteur de script

Il existe plusieurs vulnérabilités d'exécution de code à distance dans le rendu des moteurs JScript et VBScript lorsqu'ils traitent les objets en mémoire dans Internet Explorer. Ces vulnérabilités pourraient altérer la mémoire et permettre à un attaquant d'exécuter du script arbitraire dans le contexte de l'utilisateur actuel. Un attaquant qui parviendrait à exploiter ces vulnérabilités pourrait obtenir les mêmes droits que l'utilisateur actuel. Si l'utilisateur actuel a ouvert une session avec des privilèges d'administrateur, un attaquant qui parviendrait à exploiter ces vulnérabilités pourrait prendre le contrôle d'un système affecté. L'attaquant pourrait alors installer des programmes, afficher, modifier ou supprimer des données, ou créer des comptes dotés de tous les privilèges.

Dans le cas d'une attaque web, un attaquant pourrait héberger un site web spécialement conçu pour exploiter ces vulnérabilités via Internet Explorer, puis inciter un utilisateur à consulter ce site web. Un attaquant pourrait également intégrer un contrôle ActiveX marqué « sûr pour l'initialisation » à une application ou à un document Microsoft Office qui héberge le moteur de rendu d'IE. L'attaquant pourrait également exploiter des sites web compromis et des sites web qui acceptent ou hébergent du contenu ou des annonces fournis par les utilisateurs. Ces sites web pourraient contenir du code spécialement conçu permettant d'exploiter ces vulnérabilités.

La mise à jour corrige ces vulnérabilités en modifiant la façon dont les moteurs de script JScript et VBScript traitent les objets en mémoire.

Le tableau suivant contient des liens vers l'entrée standard correspondant à la vulnérabilité dans la liste de CVE (Common Vulnerabilities and Exposures) :

Titre de la vulnérabilité

Numéro CVE

Révélée publiquement

Exploitée

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans le moteur de script

CVE-2017-0040

Non

Non

Vulnérabilité d'altération de mémoire dans le moteur de script

CVE-2017-0130

Non

Non

Facteurs atténuants

Microsoft n'a identifié aucun facteur atténuant pour ces vulnérabilités.

Solutions de contournement

Microsoft n'a identifié aucune solution de contournement pour ces vulnérabilités.

Vulnérabilité de divulgation d'informations liée au moteur de script - CVE-2017-0049

Il existe une vulnérabilité de divulgation d'informations lorsque le moteur de script JScript ne traite pas correctement les objets en mémoire. La vulnérabilité pourrait permettre à un attaquant de détecter des fichiers spécifiques sur l'ordinateur de l'utilisateur. Dans le cas d'une attaque web, l'attaquant devrait héberger un site web conçu pour tenter d'exploiter la vulnérabilité.

En outre, les sites web compromis et les sites web qui acceptent ou hébergent du contenu généré par des utilisateurs pourraient inclure du contenu spécialement conçu pour exploiter cette vulnérabilité. Toutefois, l'attaquant n'aurait aucun moyen de forcer des utilisateurs à afficher le contenu contrôlé par l'attaquant. L'attaquant devrait convaincre les utilisateurs d'exécuter une action. Par exemple, l'attaquant pourrait inciter l'utilisateur à cliquer sur un lien qui mène à son site.

Un attaquant qui réussirait à exploiter cette vulnérabilité pourrait lire des données ne devant pas être divulguées. À noter que cette vulnérabilité ne permet pas à un attaquant d'exécuter du code ou d'élever directement les privilèges d'un utilisateur, mais elle pourrait servir à obtenir des informations visant à compromettre davantage le système affecté.

La mise à jour de sécurité corrige la vulnérabilité en limitant les informations retournées dans les navigateurs Microsoft concernés.

Le tableau suivant contient des liens vers l'entrée standard correspondant à la vulnérabilité dans la liste de CVE (Common Vulnerabilities and Exposures) :

Titre de la vulnérabilité

Numéro CVE

Révélée publiquement

Exploitée

Vulnérabilité de divulgation d'informations dans le moteur de script

CVE-2017-0049

Non

Non

Facteurs atténuants

Microsoft n'a identifié aucun facteur atténuant pour cette vulnérabilité.

Solutions

Microsoft n'a identifié aucune solution de contournement pour cette vulnérabilité.

Vulnérabilité d'élévation de privilèges dans Internet Explorer - CVE-2017-0154

Il existe une vulnérabilité d'élévation des privilèges lorsqu'Internet Explorer n'applique pas correctement les stratégies inter-domaines, ce qui pourrait permettre à un attaquant d'accéder à des informations d'un domaine et de les injecter dans un autre domaine. Cette mise à jour corrige la vulnérabilité en veillant à ce que les stratégies inter-domaines soient correctement appliquées dans Internet Explorer.

Dans le cas d'une attaque web, l'attaquant devrait héberger un site web conçu pour tenter d'exploiter la vulnérabilité. En outre, les sites web compromis et les sites web qui acceptent ou hébergent du contenu provenant d'utilisateurs pourraient inclure du contenu spécialement conçu pour exploiter cette vulnérabilité. Toutefois, l'attaquant n'aurait aucun moyen de forcer l'utilisateur à afficher le contenu contrôlé par l'attaquant. L'attaquant devrait convaincre les utilisateurs d'exécuter une action. Par exemple, l'attaquant pourrait inciter l'utilisateur à cliquer sur un lien qui mène à son site. Un attaquant qui parviendrait à exploiter cette vulnérabilité pourrait élever des privilèges dans les versions affectées d'Internet Explorer.

La vulnérabilité en elle-même n'autorise pas l'exécution de code arbitraire. Toutefois, cette vulnérabilité pourrait être utilisée en combinaison avec une autre vulnérabilité (par exemple, une vulnérabilité d'exécution de code à distance) qui pourrait profiter de l'élévation des privilèges lors de l'exécution de code arbitraire. Par exemple, un attaquant pourrait exploiter une autre vulnérabilité pour exécuter du code arbitraire via Internet Explorer, mais en raison du contexte dans lequel les processus sont lancés par Internet Explorer, le code pourrait être limité à une exécution à un niveau d'intégrité faible (autorisations très limitées). Toutefois, un attaquant pourrait, à son tour, exploiter cette vulnérabilité pour que le code arbitraire s'exécute à un niveau d'intégrité moyen (autorisations de l'utilisateur actuel).

Le tableau suivant contient des liens vers l'entrée standard correspondant à chaque vulnérabilité dans la liste Common Vulnerabilities and Exposures (CVE) : Le tableau suivant contient des liens vers l'entrée standard correspondant à chaque vulnérabilité dans la liste de CVE (Common Vulnerabilities and Exposures) :

Titre de la vulnérabilité

Numéro CVE

Révélée publiquement

Exploitée

Vulnérabilité d'élévation de privilèges dans Internet Explorer

CVE-2017-0154

Oui

Non

Facteurs atténuants

Microsoft n'a identifié aucun facteur atténuant pour cette vulnérabilité.

Solutions

Microsoft n'a identifié aucune solution de contournement pour cette vulnérabilité.

Pour plus d'informations sur le déploiement des mises à jour de sécurité, consultez l'article de la Base de connaissances Microsoft référencé ici dans la synthèse.

Microsoft reconnaît les efforts des professionnels de la sécurité qui contribuent à protéger les clients par une divulgation coordonnée des vulnérabilités. Reportez-vous à la page Remerciements pour plus d'informations.

Les informations contenues dans la Base de connaissances Microsoft sont fournies « en l'état », sans garantie d'aucune sorte. Microsoft exclut toute garantie expresse ou implicite, notamment toute garantie de qualité et d'adéquation à un usage particulier. En aucun cas, la société Microsoft ou ses fournisseurs ne pourront être tenus pour responsables de quelque dommage que ce soit, y compris toute perte de bénéfices directe, indirecte ou accessoire, ou de dommages spéciaux, même si la société Microsoft a été prévenue de l'éventualité de tels dommages. Certains pays n'autorisent pas l'exclusion ou la limitation des responsabilités pour les dommages indirects ou accessoires, de sorte que la limitation ci-dessus peut ne pas être applicable.

  • V1.0 (14 mars 2017) : Bulletin publié.
Page générée le 08/03/2017 14:03-08:00.
Afficher: