Table of contents
TOC
Réduire la table des matières
Développer la table des matières

Installer VMM

Rayne Wiselman|Dernière mise à jour: 11/04/2017
|
2 Collaborateurs

S’applique à : System Center 2016 - Virtual Machine Manager

Utilisez cet article pour installer le serveur d’administration System Center 2016 - Virtual Machine Manager (VMM).

Avant de commencer

Exécuter le programme d’installation

  1. Fermez tous les programmes ouverts et vérifiez qu’aucun redémarrage n’est en attente sur l’ordinateur.
  2. Pour démarrer l'Assistant Installation de Virtual Machine Manager, sur le support d'installation, cliquez avec le bouton droit sur setup.exe, puis cliquez sur Exécuter en tant qu'administrateur.
  3. Dans la page d’installation principale, cliquez sur Installer. Si vous n’avez pas installé Microsoft.NET Framework, VMM vous invite à le faire à cet instant.
  4. Dans la page Sélectionner les fonctionnalités à installer , activez la case à cocher Serveur d'administration VMM , puis cliquez sur Suivant. La console VMM sera automatiquement installée. Si vous effectuez l’installation sur un nœud de cluster, vous devrez indiquer si vous souhaitez attribuer au serveur d’administration un haut niveau de disponibilité.
  5. Dans la page Informations d'inscription du produit , indiquez les informations appropriées, puis cliquez sur Suivant. Si vous n’entrez pas de clé de produit, VMM est installé sous forme de version d’évaluation qui expire 180 jours après son installation.
  6. Dans la page Veuillez lire ce contrat de licence , passez en revue le contrat de licence, activez la case à cocher J'ai lu, compris et accepté les termes du contrat de licence , puis cliquez sur Suivant.
  7. Dans la page Données d’utilisation et de connectivité, sélectionnez une option, puis cliquez sur Suivant.
  8. Si la page Microsoft Update apparaît, indiquez si vous voulez ou non utiliser Microsoft Update, puis cliquez sur Suivant. Si vous avez déjà choisi d’utiliser Microsoft Update sur cet ordinateur, la page ne s’affiche pas.
  9. Dans la page Emplacement d’installation, utilisez le chemin d’accès par défaut ou tapez un autre chemin d’installation pour les fichiers de programme de VMM, puis cliquez sur Suivant. Le programme d’installation vérifie l’ordinateur sur lequel vous installez le serveur d’administration VMM pour s’assurer qu’il a la configuration matérielle et logicielle requise. Si l'ordinateur ne remplit pas une condition préalable, une page contenant des informations sur la condition préalable et la façon de résoudre le problème s'affiche à l'écran.
  10. Dans la page Configuration de la base de données, si vous utilisez une instance SQL distante, spécifiez le nom de l’ordinateur qui exécute SQL Server. Si vous installez le serveur d’administration VMM sur le même ordinateur que celui qui exécute SQL Server, dans la zone Nom du serveur, tapez le nom de l’ordinateur (par exemple, serveurvmm01) ou tapez localhost. Si SQL Server se trouve dans un cluster, tapez le nom du cluster.
  11. Ne spécifiez pas de valeur pour Port si vous n’avez pas d’instance de SQL Server distante ou que vous avez un serveur SQL Server distant qui utilise la valeur par défaut de port (1443).
  12. Spécifiez le nom de l’instance de SQL Server et s’il faut utiliser une base de données nouvelle ou existante. Vous devez détenir un compte autorisé à se connecter à l’instance.
  13. Dans la page Configurer le compte de service et de gestion distribuée de clés, spécifiez le compte que le service VMM doit utiliser. Vous ne pouvez pas modifier l’identité du compte de service VMM après l’installation.
  14. Sous Gestion distribuée de clés, spécifiez si vous voulez stocker les clés de chiffrement dans Active Directory.
  15. Dans la page Configuration du port, utilisez le numéro de port par défaut pour chaque fonctionnalité ou indiquez un numéro de port unique approprié à votre environnement. Vous ne pouvez pas modifier les ports que vous affectez pendant l’installation d’un serveur d’administration VMM, sauf si vous désinstallez, puis réinstallez le serveur d’administration VMM. Par ailleurs, ne configurez aucune fonctionnalité afin qu'elle utilise le port 5986, car ce numéro de port est préaffecté.
  16. Dans la page Configuration de la bibliothèque , indiquez si vous voulez créer un partage de bibliothèque ou utiliser un partage de bibliothèque existant sur l'ordinateur. Le partage de bibliothèque par défaut créé par VMM s’appelle MSSCVMMLibrary, et son dossier se situe dans %SYSTEMDRIVE%\ProgramData\Fichiers de la bibliothèque Virtual Machine Manager. ProgramData est un dossier masqué que vous ne pouvez pas supprimer. Après avoir installé le serveur d’administration VMM, vous pouvez ajouter des partages de bibliothèque et des serveurs de bibliothèque à l’aide de la console VMM ou à l’aide de l’interface de commande de VMM.
  17. Dans la page Résumé de l’installation, passez en revue vos sélections, puis cliquez sur Installer. La page Installation des fonctionnalités s'ouvre et affiche la progression de l'installation.
  18. Dans la page L'installation a été effectuée , cliquez sur Fermer pour terminer l'installation. Pour ouvrir la console VMM, vous pouvez vérifier que Ouvrir la console VMM à la fermeture de cet Assistant est coché ou cliquer sur l’icône Console Virtual Machine Manager sur le bureau.

Pendant l’installation, VMM active les règles de pare-feu suivantes. Ces règles restent en vigueur même si vous désinstallez VMM par la suite.

  • Gestion à distance de Windows

  • Gestion du stockage Windows basé sur des normes

Remarque

Si l’installation ne se termine pas correctement, consultez les fichiers journaux dans le dossier %SYSTEMDRIVE%\ProgramData\VMMLogs. ProgramData est un dossier masqué.

Installer VMM à partir d’une invite de commandes

Vous pouvez installer VMM à partir d’une invite de commandes. Le support d’installation contient des fichiers .ini pour toutes les fonctions VMM :

  • VMServer.ini : paramètres du serveur d’administration VMM
  • VMClient.ini : paramètres de la console VMM
  • VMServerUninstall.ini : paramètres de désinstallation du serveur d’administration VMM

Chacun de ces fichiers contient des paires clé/valeur avec des valeurs par défaut. Ces entrées sont commentées. Supprimez le caractère de commentaire (#) et modifiez la valeur.

  1. Modifiez le fichier VMServer.ini avec les options indiquées dans le tableau sous cette procédure.
  2. Une fois les modifications effectuées, ouvrez une invite de commandes avec élévation de privilèges et exécutez setup.exe avec les paramètres ci-dessous. Par exemple, pour utiliser un fichier VMServer.ini stocké dans C:\Temp avec un compte d’administrateur SQL Server contoso\sqladmin01 et un compte de service VMM contoso\VMMadmin14, utilisez la commande suivante : setup.exe /server /i /f C:\Temp\VMServer.ini /SqlDBAdminDomain contoso /SqlDBAdminName SQLAdmin01 /SqlDBAdminPassword password123 /VmmServiceDomain contoso /VmmServiceUserName VMMadmin14 /VmmServiceUserPassword password456 /IACCEPTSCEULA

Valeurs VMServer.ini

OptionValeursPar défaut
PoductKeyClé de produit au format : xxxxx-xxxxx-xxxxx-xxxxx-xxxxxxxxxx-xxxxx-xxxxx-xxxxx-xxxxx
Nom d’utilisateurNom complet facultatif de l'utilisateur qui installe les fonctionnalités. Ce nom n'est pas le compte utilisateur de l'installation.Administrateur
CompanyNameNom complet facultatif de l'organisation qui installe les fonctionnalités.Microsoft Corporation
ProgramFilesEmplacement des fichiers VMM.C:\Program Files\Microsoft System Center 2012\Virtual Machine Manager
CreateNewSqlDatabase0 : Utilisez une base de données Microsoft SQL Server existante.

1 : pour créer une base de données SQL Server.
1
SqlInstanceNameNom de la nouvelle instance ou de l'instance existante de SQL Server.MICROSOFT$VMM$
SqlDatabaseNameNom de la nouvelle base de données SQL Server ou de la base de données SQL Server existante.VirtualManagerDB
RemoteDatabaseImpersonation0 : N'empruntez pas l'identité du compte Administrateur pour SQL Server. L’utilisateur qui exécute setup.exe doit être administrateur du serveur qui héberge SQL Server.

1 : Empruntez l'identité du compte Administrateur SQL Server avec les informations d'identification fournies. L’utilisateur qui exécute setup.exe doit fournir des valeurs pour les paramètres SqlDBAdminName, SqlDBAdminPassword et SqlDBAdminDomain.
0
SqlMachineNameNom du serveur qui héberge SQL Server. Ne spécifiez pas localhost. Spécifiez à la place le nom de l'ordinateur.
(différents ports)Ports utilisés par VMMIndigoTcpPort : 8100

IndigoHTTPSPort : 8101






<br/ BitsTcpPort : 443
CreateNewLIbraryShare0 : pour utiliser un partage de bibliothèque existant.

1 : pour créer un partage de bibliothèque.
1
LibraryShareNameNom du partage de fichiers à utiliser ou créer.MSSCVMMLibrary
LibrarySharePathEmplacement du partage de fichiers existant ou du partage de fichiers à créer.C:\ProgramData\Fichiers de la bibliothèque Virtual Machine Manager
LibraryShareDescriptionDescription du partage.Fichiers de la bibliothèque Virtual Machine Manager
SQMOptIn0 : pour ne pas activer « Données de diagnostic et d’utilisation ».

1 : pour activer « Données de diagnostic et d’utilisation ».
1
MUOptIn0 : pour ne pas s'abonner à Microsoft Update.

1 : pour s'abonner à Microsoft Update.
0
VmmServiceLocalAccount0 : pour utiliser un compte de domaine pour le service VMM (scvmmservice).

1 : pour utiliser le compte Système Local pour le service VMM.

Pour utiliser un compte de domaine, quand vous exécutez la commande setup.exe, vous devez fournir des valeurs pour les paramètres VMMServiceDomain, VMMServiceUserName et VMMServiceUserPassword.
0
TopContainerNameConteneur de gestion distribuée de clés (DKM), par exemple, "CN=DKM,DC=contoso,DC=com".VMMServer
HighlyAvailable0 : pour ne pas installer à haut niveau de disponibilité.

1 : pour installer à haut niveau de disponibilité.
0
VmmServerNameNom de service en cluster pour un serveur d'administration VMM à haut niveau de disponibilité. N'entrez pas le nom du cluster de basculement ou le nom de l'ordinateur sur lequel est installé le serveur d'administration VMM à haut niveau de disponibilité.
VMMStaticIPAddressAdresse IP du nom de service en cluster pour un serveur d’administration VMM à haut niveau de disponibilité, si vous n’utilisez pas le protocole DHCP. IPv4 et IPv6 sont pris en charge.
Mettre à niveau0 : pour ne pas mettre à niveau depuis une version précédente de VMM.

1 : Mettez à niveau depuis une version précédente.
1

Paramètres de la commande setup.exe

ParamètreDétails
/serverIndique l'installation du serveur d'administration VMM.
/i ou /xSpécifie s’il faut installer (/i) ou désinstaller (/x) le serveur.
/f Spécifie le fichier .ini à utiliser. Vérifiez que ce paramètre pointe vers le fichier .ini approprié. Si la commande setup.exe ne trouve pas de fichier .ini, elle effectue l’installation en appliquant ses propres valeurs par défaut.
/VmmServiceDomain Spécifie le nom de domaine du compte exécutant le service VMM (scvmmservice). Utilisez ce paramètre uniquement si vous définissez VmmServiceLocalAccount sur 0 dans le fichier VMServer.ini.
/VmmServiceUserName Spécifie le nom d’utilisateur du compte exécutant le service VMM (scvmmservice). Utilisez ce paramètre uniquement si vous définissez VmmServiceLocalAccount sur 0 dans le fichier VMServer.ini.
/VmmServiceUserPassword Spécifie le mot de passe du compte exécutant le service VMM (scvmmservice). Utilisez ce paramètre uniquement si vous définissez VmmServiceLocalAccount sur 0 dans le fichier VMServer.ini.
/SqlDBAdminDomain Spécifie le nom de domaine du compte Administrateur pour la base de données SQL Server. Utilisez ce paramètre si l'utilisateur actuel ne dispose pas de privilèges d'administration sur SQL Server.
/SqlDBAdminName Spécifie le nom d'utilisateur du compte Administrateur pour la base de données SQL Server. Utilisez ce paramètre si l'utilisateur actuel ne dispose pas de privilèges d'administration sur SQL Server.
/SqlDBAdminPassword Spécifie le mot de passe du compte Administrateur pour la base de données SQL Server. Utilisez ce paramètre si l'utilisateur actuel ne dispose pas de privilèges d'administration sur SQL Server.
/IACCEPTSCEULAIndique l'acceptation des termes du contrat de licence logiciel Microsoft. Ce paramètre est obligatoire.

Par exemple, pour utiliser un fichier VMServer.ini stocké dans C:\Temp avec un compte d’administrateur SQL Server contoso\sqladmin01 et un compte de service VMM contoso\VMMadmin14, utilisez la commande suivante : setup.exe /server /i /f C:\Temp\VMServer.ini /SqlDBAdminDomain contoso /SqlDBAdminName SQLAdmin01 /SqlDBAdminPassword password123 /VmmServiceDomain contoso /VmmServiceUserName VMMadmin14 /VmmServiceUserPassword password456 /IACCEPTSCEULA

Désinstaller VMM ou la console VMM

  1. Vérifiez que la console VMM et l’interface de commande VMM sont fermées.
  2. Sur l'ordinateur d'installation du serveur d'administration VMM, cliquez sur Démarrer, puis cliquez sur Panneau de configuration.
  3. Sous Programmes, cliquez sur Désinstaller un programme. Sous Nom, double-cliquez sur Microsoft System Center 2016 Virtual Machine Manager.
  4. Dans la page Que voulez-vous faire ? , cliquez sur Supprimer des fonctionnalités.
  5. Dans la page Sélectionner les fonctions à supprimer , activez la case à cocher Serveur d'administration VMM , puis cliquez sur Suivant. Si vous voulez désinstaller la console VMM, cochez la case Console VMM. Notez que si vous avez un déploiement VMM hautement disponible, vous devez supprimer le serveur VMM et la console VMM.
  6. Dans la page Options de base de données , choisissez de conserver ou de supprimer la base de données VMM, et, si nécessaire, les informations d'identification pour la base de données, puis cliquez sur Suivant.
  7. Dans la page Résumé, vérifiez vos sélections, puis cliquez sur Désinstaller. La page Désinstallation des fonctionnalités s’affiche et la progression de la désinstallation apparaît.
  8. Après la désinstallation du serveur d'administration VMM, dans la page Les fonctionnalités sélectionnées ont été supprimées , cliquez sur Fermer.

Les règles de pare-feu suivantes, qui ont été activées pendant l’installation de VMM, restent effectives après la désinstallation de VMM :

  • Administration à distance du serveur de fichiers

  • Règles de pare-feu Gestion du stockage Windows basé sur des normes

S'il existe un problème d'exécution correcte du programme d'installation, consultez les fichiers journaux dans le dossier %SYSTEMDRIVE%\ProgramData\VMMLogs . ProgramData est un dossier masqué.

Désinstaller VMM à partir de la ligne de commande

Pour désinstaller VMM, modifiez le fichier VMSererUninstall comme décrit ci-dessous. Ensuite, exécutez setup.exe pour la désinstallation. Par exemple, pour effectuer la désinstallation à l’aide d’un fichier ini stocké dans C:\Temp avec un compte de type contoso.SQLAdmin01, tapez : setup.exe /server /x /f C:\Temp\VMServerUninstall.ini /SqlDBAdminDomain contoso /SqlDBAdminName SQLAdmin01 /SqlDBAdminPassword password123

VMServeRUnisntall.ini

OptionDétailsValeur par défaut
RemoteDatabaseImpersonation0 : Installation locale de SQL Server.

1 : Installation à distance de SQL Server.

Quand vous exécutez la commande setup.exe, indiquez une valeur pour les paramètres SqlDBAdminName, SqlDBAdminPassword et SqlDBAdminDomain, sauf si l’utilisateur exécutant la commande setup.exe est un administrateur SQL Server.
0
RetainSqlDatabase0 : pour supprimer la base de données SQL Server.

1 : pour ne pas supprimer la base de données SQL Server.

Pour supprimer la base de données SQL Server, quand vous exécutez la commande setup.exe, vous devez fournir une valeur pour les paramètres SqlDBAdminName, SqlDBAdminPassword et SqlDBAdminDomain, sauf si l’utilisateur exécutant la commande setup.exe est un administrateur SQL Server.
0
ForceHAVMMUninstall0 : pour ne pas forcer la désinstallation. Utilisez cette option si la commande setup.exe ne peut pas vérifier si ce nœud est le nœud final de l’installation à haut niveau de disponibilité.

1 : pour forcer la désinstallation.
© 2017 Microsoft