Table of contents
TOC
Réduire la table des matières
Développer la table des matières

Ajouter des serveurs Windows en tant qu’hôtes ou clusters Hyper-V dans l’infrastructure de calcul VMM

Rayne Wiselman|Dernière mise à jour: 05/11/2016
|
1 Contributeur

S’applique à : System Center 2016 - Virtual Machine Manager

Lisez cet article pour en savoir plus sur l’ajout d’un serveur Windows existant comme cluster ou serveur hôte Hyper-V à l’infrastructure System Center 2016 - Virtual Machine Manager (VMM) et sur la configuration des propriétés de l’hôte et du cluster.

Cet article concerne l’ajout d’ordinateurs serveurs Windows avec ou sans le rôle Hyper-V. Si vous ajoutez un serveur Windows où Hyper-V n’est pas installé, VMM installera le rôle Hyper-V tant que le serveur remplit les conditions requises.

Avant de commencer

La configuration requise pour l’ajout d’un serveur hôte ou d’un cluster Hyper-V existant varient selon que Hyper-V est installé ou non, et dépendent de l’emplacement du serveur.

Emplacement de l’hôteConfiguration requise
Serveur sans Hyper-VSi vous souhaitez ajouter un serveur où Hyper-V n’est pas installé, celui-ci doit remplir les conditions préalables pour l’installation de Hyper-V.

Le serveur doit exécuter Windows Server 2008 R2 avec Service Pack 1 ou version ultérieure.

Si vous souhaitez ajouter le serveur d’administration VMM en tant qu’hôte Hyper-V géré, le rôle Hyper-V doit être installé sur le serveur avant que vous ne l’ajoutiez. Vous ne pouvez pas ajouter un serveur VMM à haut niveau de disponibilité en tant que cluster hôte Hyper-V géré.
Si vous souhaitez ajouter un cluster Hyper-V, les instructions de cet article partent du principe que le cluster existe déjà. Lisez cet article si vous souhaitez créer un cluster à partir d’hôtes Hyper-V existants dans l’infrastructure VMM.

Cet article part du principe qu’un système d’exploitation s’exécute déjà sur le serveur que vous souhaitez ajouter. Si vous souhaitez ajouter un système nu comme hôte ou cluster Hyper-V, lisez cet article.
Même domaine que le serveur VMM ou domaine de confiance bidirectionnelVous devez spécifier les informations d’identification d’un compte qui dispose de droits d’administration sur les ordinateurs que vous souhaitez ajouter. Vous pouvez entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe ou spécifier un compte d’identification.

Si vous utilisez la stratégie de groupe pour configurer les paramètres de Windows Remote Management (WinRM), notez ces paramètres :

Les paramètres du service WinRM doivent être configurés par le biais de la stratégie de groupe et peuvent s’appliquer uniquement à des hôtes qui se trouvent dans un domaine Active Directory approuvé. De façon plus spécifique, VMM prend en charge la configuration des paramètres de stratégie de groupe Autoriser la configuration automatique des écouteurs, Activer l’écouteur HTTP de compatibilité et Activer l’écouteur HTTPS de compatibilité. VMM ne prend pas en charge les autres paramètres de stratégie du service WinRM.

Si le paramètre de stratégie Autoriser la configuration automatique des écouteurs est activé, il doit être configuré pour autoriser les messages à partir d'une adresse IP. En d’autres termes, dans le paramètre de stratégie, les filtres IPv4 et IPv6 (si vous utilisez IPv6) doivent être définis sur *****.

Les paramètres du client WinRM ne peuvent pas être configurés par le biais de la stratégie de groupe. Ces paramètres de stratégie peuvent remplacer des propriétés du client dont VMM a besoin pour que l’agent VMM fonctionne correctement.

Si vous activez des paramètres de stratégie de groupe WinRM non pris en charge, l’installation de l’agent VMM risque d’échouer.
Domaine non approuvéVMM ne prend pas en charge la configuration des paramètres de stratégie de groupe Windows Remote Management (WinRM) (service ou client) sur les hôtes qui se trouvent dans un domaine Active Directory non approuvé. Si les paramètres de stratégie de groupe WinRM sont activés, l’installation de l’agent VMM (obligatoire sur les hôtes) risque d’échouer.

Dans un domaine non approuvé, quand VMM installe l’agent sur les serveurs ou clusters, il génère également un certificat. Le certificat est utilisé pour sécuriser les communications avec l’hôte. Quand VMM ajoute l’hôte ou le cluster, le certificat est importé automatiquement dans le magasin de certificats de confiance du serveur d’administration VMM.
Espace de noms disjoint (le suffixe DNS ne correspond pas au domaine dont il est membre)Le service System Center Virtual Machine Manager doit s’exécuter comme compte système local ou compte de domaine autorisé à enregistrer un nom principal de service (SPN) dans Active Directory.

Quand vous essayez d’ajouter un ordinateur qui se trouve dans un espace de noms disjoint, VMM vérifie dans Active Directory s’il existe un SPN. Si ce n’est pas le cas, VMM essaie d’en créer un. Si les autorisations sont correctes, VMM ajoute automatiquement le SPN manquant. Sinon, l’ajout de l’hôte échoue et vous devez ajouter le SPN manuellement. Pour cela, tapez : setspn -A HOST/. Par exemple, setspn –A HOST/hypervhost03.contosocorp.com hypervhost03.

Si le cluster hôte se trouve dans un espace de noms disjoint, mais pas le serveur d’administration VMM, ajoutez le suffixe DNS du cluster hôte aux paramètres de connexion TCP/IP sur le serveur d’administration VMM.

Si vous utilisez la stratégie de groupe pour configurer les paramètres de Windows Remote Management (WinRM), passez en revue les conditions suivantes :

Les paramètres du service WinRM doivent être configurés par le biais de la stratégie de groupe et peuvent s’appliquer uniquement à des hôtes qui se trouvent dans un domaine Active Directory approuvé. De façon plus spécifique, VMM prend en charge la configuration des paramètres de stratégie de groupe Autoriser la configuration automatique des écouteurs, Activer l’écouteur HTTP de compatibilité et Activer l’écouteur HTTPS de compatibilité. VMM ne prend pas en charge les autres paramètres de stratégie du service WinRM.

Si vous activez le paramètre de stratégie Autoriser la configuration automatique des écouteurs, vous devez le configurer pour autoriser les messages provenant de toute adresse IP. En d’autres termes, dans le paramètre de stratégie, les filtres IPv4 et IPv6 (si vous utilisez IPv6) doivent être définis sur *****.

Les paramètres du client WinRM ne peuvent pas être configurés par le biais de la stratégie de groupe. Ces paramètres de stratégie peuvent remplacer des propriétés du client dont VMM a besoin pour que l’agent VMM fonctionne correctement.

Si vous activez des paramètres de stratégie de groupe WinRM non pris en charge, l’installation de l’agent VMM risque d’échouer.
Réseau de périmètre ou groupe de travailVous devez installer l’agent VMM localement sur l’hôte cible. Pour cela, exécutez le programme d’installation de VMM en tant qu’administrateur et cliquez sur Installations facultatives > Agent local. Dans Dossier du fichier de sécurité, sélectionnez Cet ordinateur hôte se trouve sur un réseau de périmètre et entrez une clé de chiffrement. Dans Nom du réseau hôte, spécifiez comment le serveur VMM contacte le serveur hôte et notez le nom ou l’adresse IP de l’ordinateur. Fermez l'Assistant.

Vérifiez qu’un fichier SecurityFile.txt est présent sur le serveur VMM. Par défaut, il se trouve dans C:\Program Files\Microsoft System Center version\Virtual Machine Manager.

Ajouter des serveurs

  1. Dans la console VMM, ouvrez Infrastructure > Serveurs.
  2. Cliquez sur Ajouter un groupe > Ajouter des ressources > Clusters et hôtes Hyper-V.
  3. Dans l’Assistant Ajout d’une ressource > Emplacement de la ressource, sélectionnez l’emplacement du serveur que vous souhaitez ajouter.
    • Si vous ajoutez un hôte sur un réseau de périmètre sélectionnez Ordinateurs Windows Server dans un réseau de périmètre.
  4. Dans Informations d’identification, spécifiez les informations d’identification d’un compte de domaine disposant des autorisations d’administration sur tous les hôtes que vous souhaitez ajouter. (Pour les ordinateurs dans un domaine non approuvé, vous devez utiliser un compte d’identification.)
  5. Dans Étendue de la découverte spécifiez :

    • Même domaine ou domaines avec une approbation bidirectionnelle :
      • Si vous cliquez sur Spécifier les ordinateurs Windows Server par noms, dans Noms d’ordinateur, entrez les noms ou les adresses IP, un par ligne. Si vous ajoutez un cluster hôte Hyper-V, spécifiez le nom ou l’adresse IP du cluster ou de n’importe quel nœud du cluster.
      • Si vous cliquez sur Spécifier une requête Active Directory pour rechercher les ordinateurs Windows Server, vous pouvez taper ou générer une requête.
    • Domaine non approuvé : la page de détection ne s’affiche pas.
    • Espace de noms disjoint : entrez le nom de domaine complet de l’hôte et sélectionnez Ignorer la vérification d’Active Directory.
  6. Dans Ressources cibles, spécifiez les ordinateurs à ajouter. Répétez l’opération pour tous les hôtes. Si la détection réussit, l’hôte est répertorié sous Nom de l’ordinateur. Ajoutez comme suit :

    • Domaine approuvé ou espace de noms disjoint : cochez la case en regard de chaque ordinateur que vous souhaitez ajouter, puis cliquez sur Suivant. Si vous avez spécifié un nom de cluster ou un nœud de cluster à l’étape précédente, cochez la case en regard du nom de cluster. (Le nom de cluster est répertorié avec les nœuds de cluster associés).
    • Domaine non approuvé : entrez le nom de domaine complet ou l’adresse IP du serveur ou du cluster que vous souhaitez ajouter, puis cliquez sur Ajouter. Pour un cluster, vous pouvez entrer un nom de domaine complet ou l’adresse IP du cluster ou de l’un des nœuds du cluster.
    • Réseau de périmètre/groupe de travail : entrez le nom NetBIOS ou l’adresse IP de l’hôte sur le réseau de périmètre. Entrez la clé de chiffrement que vous avez créée quand vous avez installé l’agent sur l’hôte et, dans Chemin d’accès du fichier de sécurité, entrez le chemin du fichier SecurityFile.txt.
  7. Dans la liste Paramètres de l’ordinateur hôte > Groupe hôte, cliquez sur le groupe hôte auquel vous souhaitez affecter l’hôte ou le cluster hôte. Si l’hôte est déjà associé à un autre serveur d’administration VMM, sélectionnez Réassocier cet ordinateur hôte à cet environnement VMM. Si l’hôte a été associé à un autre serveur d’administration VMM, il cessera de fonctionner sur ce serveur.

    • Pour un hôte autonome, dans Ajoutez le chemin d’accès suivant, entrez un chemin sur l’hôte où stocker les fichiers des machines virtuelles qui sont déployées sur l’hôte, puis cliquez sur Ajouter. Répétez l’opération pour ajouter plusieurs chemins. Si le chemin n’existe pas, il est créé automatiquement. Si vous laissez la zone vide, le chemin par défaut est %SystemDrive%\ProgramData\Microsoft\Windows\Hyper-V. Nous vous conseillons de ne pas ajouter de chemins par défaut figurant sur le même lecteur que les fichiers de système d’exploitation.
    • Pour un cluster, ne spécifiez pas de chemins de machines virtuelles par défaut. VMM gère automatiquement les chemins disponibles pour les machines virtuelles en fonction du stockage partagé accessible au cluster hôte.
  8. Dans la page Résumé , confirmez les paramètres, puis cliquez sur Terminer. La boîte de dialogue Travaux s'affiche et indique l'état du travail. Attendez que l’état soit Terminé. Vérifiez que l’hôte ou le cluster a été ajouté dans le groupe hôte > nom d’hôte ou de cluster. L’état doit être OK.

Configurer les propriétés des hôtes Hyper-V

Une fois que vous avez ajouté les hôtes et les serveurs Hyper-V à l’infrastructure VMM, vous pouvez configurer plusieurs propriétés des clusters et hôtes autonomes.

OngletParamètres
GénéralPermet d'afficher des informations d'identité et des informations système pour l'ordinateur hôte. Cela inclut des informations telles que des informations de processeur, la mémoire et le stockage total(e) et disponible, le système d'exploitation, le type d'hyperviseur et la version de l'agent VMM.

Entrez une description de l'ordinateur hôte.

Configurez si l'ordinateur hôte est disponible pour la sélection élective.

Configurez le port de connexion à distance. Par défaut, le port est défini sur 2179.
MatérielPermet d’afficher ou de modifier les paramètres du processeur, de la mémoire, des unités de traitement graphique (GPU), du stockage (notamment si le stockage est disponible pour la sélection élective), des cartes réseau, des lecteurs de DVD\/CD-ROM et les paramètres du contrôleur Baseboard Management Controller (BMC).
StatusRépertorie les informations sur l'état d'intégrité pour l'ordinateur hôte. Inclut des domaines tels que l’intégrité globale, l’intégrité du rôle Hyper-V et l’intégrité de l’agent VMM. Dans le volet État, vous pouvez également effectuer les opérations suivantes :

Affichez les détails de l'erreur.

Actualisez l'état d'intégrité.

Cliquez sur Réparer tout. VMM essaiera de corriger automatiquement toutes les erreurs.
Chemins des ordinateurs virtuels/Ordinateurs virtuelsAffiche les ordinateurs virtuels qui résident sur l'ordinateur hôte, ainsi que les informations d'état. Permet également d'enregistrer des ordinateurs virtuels sur l'ordinateur hôte.
RéservesPermet de remplacer les paramètres de réserve d'hôte du groupe hôte parent et de configurer les ressources réservées pour l'ordinateur hôte. Les ressources configurables incluent le processeur, la mémoire, l’espace disque, les E\/S disque et la capacité réseau.
StockageAffiche le stockage alloué à un hôte et vous permet d’ajouter et de supprimer des unités logiques de stockage ou des partages de fichiers.
Commutateurs virtuelsPermet de configurer des commutateurs virtuels.
Chemins de sélection élective/Sélection électivePermet de configurer les chemins par défaut des machines virtuelles et des disques parents qui seront utilisés pendant la sélection élective de machine virtuelle sur l’hôte.
Fenêtres de maintenancePermet de sélectionner des fenêtres de maintenance.
Propriétés personnaliséesPermet d'affecter et de gérer des propriétés personnalisées.

Propriétés des clusters Hyper-V

OngletParamètres
GénéralAffiche le nom, le groupe hôte et la description. Vous pouvez également configurer le paramètre Réserve de clusters (nœuds) et afficher l’état de la réserve de clusters.

Le paramètre Réserve de clusters (nœuds) spécifie le nombre d’échecs de nœud qu’un cluster peut supporter sans que cela affecte la prise en charge des machines virtuelles déployées sur le cluster hôte. Si le cluster ne peut pas assurer la prise en charge de toutes les machines virtuelles avec le nombre d’échecs de nœud spécifié, il est placé dans l’état Trop sollicité. Quand elles sont trop sollicitées, les machines hôtes en cluster reçoivent une évaluation égale à zéro pendant la sélection élective de la machine virtuelle. Un administrateur peut remplacer l’évaluation et placer une machine virtuelle hautement disponible sur un cluster trop sollicité pendant une sélection élective manuelle.
StatusAffiche des informations d’état détaillées pour le cluster hôte :

Tests de validation du cluster effectués et réussis. Inclut un lien vers le dernier rapport de validation (s’il est disponible). Notez que l’accès au rapport nécessite des autorisations d’administration sur le nœud de cluster où se trouve le rapport. Pour les clusters hôtes, vous pouvez effectuer une validation de cluster à la demande par le biais de VMM. Pour ce faire, dans l'espace de travail Ensemble fibre optique , recherchez le cluster hôte et cliquez dessus. Puis, sous l'onglet Cluster hôte , cliquez sur Valider le cluster. La validation du cluster commence immédiatement.

Éléments en ligne dans le cluster : principales ressources du cluster, disque témoin dans le quorum et service de cluster sur chaque nœud.
Stockage disponibleAffiche l’espace de stockage disponible, c’est-à-dire les unités logiques de stockage attribuées au cluster hôte qui ne sont pas des volumes partagés du cluster (CSV).

Vous pouvez également effectuer les opérations suivantes :

Ajouter et supprimer des unités logiques de stockage qui sont gérées par VMM.

Convertir le stockage disponible en stockage partagé (CSV).
Volumes partagésAffiche les volumes partagés (CSV) qui sont alloués au cluster hôte. Vous pouvez également effectuer les opérations suivantes :

Ajouter et supprimer des CSV qui sont gérés par VMM.

Convertir des CSV en stockage disponible (non CSV).
Propriétés personnaliséesPropriétés personnalisées que vous gérez.
© 2017 Microsoft