Table of contents
TOC
Réduire la table des matières
Développer la table des matières

Créer un cluster invité à partir d’un modèle de service VMM

Rayne Wiselman|Dernière mise à jour: 14/11/2016
|
1 Contributeur

S’applique à : System Center 2016 - Virtual Machine Manager

Lisez cet article si vous souhaitez créer un cluster invité (un cluster de basculement avec plusieurs nœuds contenant des machines virtuelles) à partir d’un modèle de service System Center 2016 - Virtual Machine Manager (VMM).

Les services dans VMM regroupent les machines virtuelles devant exécuter une application. Les modèles de service contiennent diverses informations relatives à un service, notamment les machines virtuelles déployées dans le cadre du service, les applications à installer sur les machines virtuelles et la configuration réseau nécessaire. Vous pouvez ajouter des modèles de machine virtuelle, des paramètres réseau, des applications et un stockage au modèle de service. En savoir plus

Vous pouvez utiliser des modèles de service pour créer un cluster invité. Ce cluster peut ensuite être configuré pour exécuter une application telle que SQL Server.

Avant de commencer

  • Les machines virtuelles dans un cluster invité peuvent uniquement être déployées sur des clusters hôtes exécutant Windows Server 2012 R2 ou version ultérieure. Sinon, leur déploiement échoue.
  • Vous avez besoin de plusieurs scripts pour créer le cluster invité, y compris un script à exécuter sur la première machine virtuelle du cluster et un script à exécuter sur les autres machines virtuelles à joindre au cluster. Les paramètres de script sont spécifiés dans les paramètres d’application du modèle de service.
  • Pour configurer les disques partagés du cluster, vous devez utiliser de nouveaux fichiers VHDX. Ne réutilisez pas ceux d’un cluster existant. Assurez-vous que les fichiers de disque dur se trouvent dans la bibliothèque VMM.
  • Identifiez un seul chemin dans le stockage SCSI où tous les fichiers VHDX du cluster invité seront copiés au moment du déploiement. Vous pouvez utiliser les classifications de stockage pour contrôler l’emplacement des fichiers VHDX, mais vous devez prévoir au moins un emplacement dans la classification qui a la capacité de stocker l’ensemble des fichiers VHDX. VMM ne déploie pas les fichiers VHDX dans plusieurs emplacements.
  • Vous pouvez modifier l’emplacement des fichiers VHDX au moment du déploiement, même si vous utilisez le même modèle de service pour déployer plusieurs clusters invités. Pour ce faire, vous devez déployer les clusters invités dans un groupe hôte et non un cloud. Au moment du déploiement, vous spécifiez un seul chemin pour tous les fichiers VHDX partagés du cluster. Ce chemin remplace l’emplacement spécifié dans le modèle de machine virtuelle.
  • Vous avez besoin d’un fichier de disque dur virtuel qui contient le système d’exploitation (préparé avec Sysprep) qui sera utilisé par les machines virtuelles du cluster invité. Une fois que chaque nœud a été créé, VMM utilise une copie du fichier de disque dur virtuel pour le disque système du nœud.

Spécifier les scripts à exécuter lors de la création d’un cluster invité

  1. Créez un profil d’application.
  2. Dans Nouveau profil d’application > Général > Compatibilité, laissez le paramètre par défaut Général activé.
  3. Dans Configuration de l’application > Compatibilité de système d’exploitation, sélectionnez une ou plusieurs éditions d’un système d’exploitation serveur (Windows Server 2012 ou version ultérieure).
  4. Ajoutez les scripts nécessaires pour créer le premier nœud du cluster et ajouter ensuite les autres nœuds. Procédez comme suit :

    • Pour un script qui s’exécute sur le premier nœud du cluster quand il est créé (et non sur les autres nœuds), pour l’option Type de commande de script, sélectionnez Création : premier ordinateur virtuel.
    • Pour un script qui s’exécute sur les nœuds ultérieurs du cluster quand ils sont créés (et non sur le premier nœud), pour l’option Type de commande de script, sélectionnez Création : autres ordinateurs virtuels après le premier.
    • Pour chaque script, spécifiez le nom de l’exécutable et les paramètres d’exécution du script, ainsi que le compte d’identification.
    • Configurez les autres paramètres selon les besoins, notamment la durée d’exécution du script avant son expiration, les stratégies en cas d’échec et les stratégies de redémarrage.
    • Un script peut contenir des paramètres à entrer au moment de la configuration du service pour le déploiement. Pour ce type de paramètre, tapez le paramètre dans le champ Paramètres au format suivant : @@ (par exemple, tapez @ClusterName@).
    • Exemple pour un script FormCluster.exe qui s’exécute avec Cmd.exe et les paramètres /q et /c, et qui nécessite le nom du cluster : Programme exécutable : Cmd.exe, Paramètres : /q/cFormCluster.cmd@ClusterName@
    • Vous pouvez également ajouter des scripts pour supprimer le cluster de façon ordonnée. Pour l’option Type de commande de script, sélectionnez Suppression : autres ordinateurs virtuels avant le dernier ou Suppression : dernier ordinateur virtuel.
    • Vous pouvez aussi ajouter un script de type Pré-installation qui s’exécute sur la première machine virtuelle et sur les machines virtuelles créées ultérieurement dans le cadre du niveau de service.
  5. Cliquez sur OK pour enregistrer les paramètres et vérifiez que le profil a été créé dans Profils > Profils d’application. Le profil est affiché dans le volet Profils.

Créer un modèle de machine virtuelle

Créez un modèle de machine virtuelle qui contient les paramètres d’un fichier VHDX partagé. Le fichier VHDX doit être déployé dans un stockage partagé qui dispose de canaux SCSI pour chaque nœud de cluster. Cela permet à chaque nœud d’avoir le même niveau d’accès au fichier.

  1. Dans la bibliothèque VMM, vérifiez qu’il y a un disque dur virtuel contenant le système d’exploitation (créé avec SysPrep) qui sera utilisé par la machine virtuelle dans le cluster invité. Elle ne doit pas être vide.
  2. Créez un modèle de machine virtuelle.
  3. Dans Assistant Créer un modèle d’ordinateur virtuel > Sélectionner une source, sélectionnez Utiliser un modèle d’ordinateur virtuel existant ou un disque dur virtuel stocké dans la bibliothèque > Parcourir.
  4. Dans Sélectionner la source du modèle d’ordinateur virtuel, cliquez sur le disque dur virtuel que vous souhaitez utiliser.
  5. Dans Configurer le matériel, spécifiez un profil matériel ou des paramètres matériels.
  6. Pour configurer le cluster invité pour utiliser un VHDX partagé, dans Configuration de bus, cliquez sur Carte SCSI 0 et, à côté de Nouveau, cliquez sur Disque. Le nouveau disque s'affiche sous forme de liste sous la carte SCSI. Sélectionnez le disque et sélectionnez Partager le disque sur tout le niveau de service.
  7. Désactivez l’option Contient le système d’exploitation de l’ordinateur virtuel. Cliquez sur Parcourir, sélectionnez le fichier VHDX que VMM doit déployer dans le stockage partagé, puis cliquez sur OK. Répétez cette étape pour chaque nœud supplémentaire du cluster. Ajoutez toujours le même disque, mais veillez à ce que le canal SCSI soit unique pour chaque nœud.
  8. Dans Cartes réseau, sélectionnez la carte, puis sélectionnez Activer les adresses IP spécifiées par un invité. Ainsi, les nœuds (machines virtuelles) du cluster spécifient des adresses IP pour le cluster et pour les applications que vous configurez pour s’exécuter dans le cluster.
  9. Dans Avancé **> **Disponibilité, sélectionnez Rendre cet ordinateur virtuel hautement disponible. Quand ce paramètre est activé, la machine virtuelle est créée comme instance en cluster sur le cluster hôte. De cette façon, si un hôte échoue, la machine virtuelle bascule vers un autre hôte du cluster.
  10. Cliquez sur Gérer des ensembles de disponibilité > Créer. L’ensemble de disponibilité créé est utilisé par tous les nœuds du cluster invité. Cela signifie que VMM tente de conserver les machines virtuelles sur des hôtes distincts. De cette manière, si un hôte échoue, les machines virtuelles sur un autre hôte peuvent fournir les services.
  11. Dans Configurer le système d’exploitation, ouvrez la liste Profil de système d’exploitation invité et sélectionnez un profil de système d’exploitation invité ou l’option Créer des paramètres de personnalisation du système d’exploitation Windows. Votre sélection détermine si d’autres pages de l’Assistant s’affichent.

    • Dans Informations d’identité > Nom de l’ordinateur, vous pouvez fournir un modèle de génération des noms d’ordinateurs. Par exemple, si vous entrez « serveur#### », les noms d’ordinateurs créés sont serveur0001, serveur0002, etc. L'utilisation d'un modèle garantit que lorsque vous ajoutez des machines virtuelles supplémentaires à un service, les noms d'ordinateurs qui sont générés sont liés et identifiables. Si vous utilisez cette méthode pour spécifier le nom de l’ordinateur, vous ne pouvez pas l’utiliser en combinaison avec un paramètre de demande de nom (@@). Vous pouvez utiliser l’une ou l’autre des méthodes, mais pas les deux.
    • Dans Mise en réseau, vous pouvez spécifier des paramètres Active Directory en utilisant le domaine complet ou des arobases (@) avant et après le nom de domaine, par exemple @Domain@. Une telle utilisation des arobases (@) permet d’entrer les informations nécessaires quand la machine virtuelle est déployée dans le cadre d’un service. Vous n’avez pas besoin de relation d’approbation entre le domaine dans lequel le service est déployé et le domaine du serveur d’administration VMM.
  12. Terminez l’Assistant pour créer le modèle de machine virtuelle.

Inclure le modèle de machine virtuelle dans un modèle de service

  1. Créez un modèle de service, puis ajoutez le modèle de machine virtuelle au niveau de modèle approprié.
  2. Enregistrez et validez le modèle, puis cliquez avec le bouton droit sur le niveau dans le concepteur de modèles de services et cliquez sur Propriétés.
  3. Dans Configuration de l’application, ajoutez le profil d’application que vous avez créé. Les scripts du profil d’application s’exécutent au moment du déploiement du service. Enregistrez et validez le modèle de service.
  4. Recliquez avec le bouton droit sur le modèle de service > Propriétés.
  5. Dans Général, sélectionnez Ce niveau d’ordinateur peut être monté en charge et spécifiez une valeur supérieure à 1 pour Nombre d’instances par défaut et Nombre d’instances maximal. Le nombre maximal doit être défini à une valeur inférieure ou égale au nombre de canaux SCSI que vous avez configurés dans le modèle de machine virtuelle. Le nombre par défaut doit être inférieur au nombre maximal.
  6. Dans Nombre de domaines de mise à niveau, spécifiez la même valeur que celle indiquée dans Nombre d’instances maximal. Par exemple, si vous spécifiez un nombre par défaut égal à 3 et un nombre maximal égal à 3, le cluster invité contiendra trois nœuds. Le nombre de domaines de mise à niveau doit également être défini à 3 pour que les mises à jour soient effectuées en trois phases, à raison d’un nœud (machine virtuelle) à la fois. Il y a ainsi au moins deux machines virtuelles du cluster invité qui continuent de s’exécuter pendant la maintenance planifiée.
  7. Enregistrez et validez le modèle de service.

Quand vous avez fini de configurer le cluster invité, vous êtes prêt à déployer le service.

© 2017 Microsoft