Table of contents
TOC
Réduire la table des matières
Développer la table des matières

Planifier l’infrastructure VMM

Rayne Wiselman|Dernière mise à jour: 05/11/2016
|
1 Contributeur

S’applique à : System Center 2016 - Virtual Machine Manager

L’infrastructure System Center 2016 - Virtual Machine Manager (VMM) est une collection abstraite de ressources qui peuvent être détectées, identifiées et gérées.

  • Calcul : les ressources dans l’infrastructure de calcul incluent des serveurs de virtualisation (Hyper-V et VMware), des machines virtuelles et des services d’infrastructure tels que les serveurs d’environnement PXE (Preboot Execution Environment) pour gérer le déploiement complet de serveurs hôtes Hyper-V, ainsi que des serveurs de mise à jour.
  • Réseau : l’infrastructure réseau comprend des réseaux VMM, des équilibreurs de charge et des passerelles.
  • Stockage : l’infrastructure de stockage comprend des baies de stockage, des serveurs de fichiers et des pools de stockage.

Cet article résume les étapes de planification que vous devez effectuer avant de configurer des composants dans l’infrastructure VMM.

Planifier l’infrastructure de calcul

Dans l’infrastructure de calcul, vous configurez tous les serveurs et les ordinateurs qui seront gérés dans l’infrastructure VMM. Cela comprend la bibliothèque VMM, les hôtes de virtualisation et les machines virtuelles, ainsi que les serveurs d’infrastructure, notamment les serveurs de mise à jour, les serveurs IPAM et les serveurs PXE utilisés pour le déploiement complet.

En savoir plus sur la planification de l’infrastructure de calcul.

Planifier l’infrastructure réseau

Dans l’infrastructure réseau, vous effectuez les opérations suivantes :

  1. Configuration des réseaux logiques et de l’adressage IP : créez des réseaux logiques qui correspondent à vos réseaux physiques. Vous pouvez créer des sites réseau mappés aux sites réseau de votre réseau physique. Par exemple, des sous-réseaux IP, des VLAN ou des paires sous-réseau/VLAN. Si vous n’utilisez pas DHCP, créez des pools d’adresses IP pour les sites réseau qui existent au sein de vos réseaux physiques.
  2. Création de réseaux de machines virtuelles : créez des réseaux de machines virtuelles mappés aux sites réseau qui existent au sein de vos réseaux physiques.
  3. Création de profils de port : créez des profils de port qui indiquent à VMM à quels réseaux un hôte peut se connecter sur une carte réseau spécifique. Si nécessaire, créez des profils de port virtuel pour spécifier les paramètres qui doivent être appliqués aux cartes réseau virtuelles.
  4. Création de classifications de port personnalisées : si vous avez créé un profil de port virtuel personnalisé, vous souhaiterez sans doute créer une classification de port personnalisée pour lui.
  5. Configuration de commutateurs logiques : créez un commutateur logique, appliquez-le à un hôte et sélectionnez les cartes réseau sur l’hôte que vous souhaitez lier au commutateur. Quand vous appliquerez le commutateur, les paramètres réseau seront appliqués à l’hôte.

En savoir plus sur la planification de l’infrastructure réseau.

Planifier l’infrastructure de stockage

VMM prend en charge le stockage de bloc et le stockage basé sur fichiers. Dans l’infrastructure de stockage VMM, vous détectez, configurez et affectez le stockage. Vous pouvez utiliser le stockage comme facteur dans la sélection élective de machines virtuelles. Ainsi, quand un utilisateur déploie une machine virtuelle, VMM vérifie les paramètres du modèle de machine virtuelle ou du cloud pour rechercher une classification de stockage affectée. Quand VMM évalue les hôtes de machines virtuelles potentiels, il hiérarchise les hôtes qui ont du stockage disponible avec la classification appropriée. VMM identifie également le processus le plus efficace pour transférer un fichier VHD de machine virtuelle de la bibliothèque vers une ressource de stockage appropriée, en fonction des technologies utilisées par le type de stockage. Par exemple, si un réseau SAN prend en charge ODX (Windows Offloaded Data Transfers), VMM utilise ODX pour le transfert.

Lors de la planification de l’infrastructure de stockage, considérez les éléments suivants :

  • Déterminez comment vous souhaitez provisionner le stockage dans l’infrastructure. Vous pouvez ajouter des dispositifs de stockage et des serveurs existants, créer un serveur de fichiers avec montée en puissance parallèle à partir de serveurs Windows existants, ou déployer le stockage de fichiers à partir de système nus.
  • Planifiez les classifications de stockage. Vous pouvez créer des classifications de stockage avant d’ajouter le stockage ou pendant la procédure d’ajout. Quand vous planifierez votre classification, vous saurez quelle classification ajouter à chaque pool de stockage.
  • Vous pouvez planifier les classifications en fonction du type de stockage ou de l’emplacement. Par exemple, vous pouvez créer les classifications suivantes :

    • Bldg1Gold : un ensemble de disques SSD que vous rendrez accessibles aux utilisateurs du bâtiment 1.
    • Bldg1Silver : un ensemble de disques SSD et de lecteurs de disque dur (HDD) que vous rendrez accessibles aux utilisateurs du bâtiment 1.
    • Bldg2Gold : un ensemble de disques SSD que vous rendrez accessibles aux utilisateurs du bâtiment 2.
    • Bldg2Silver : un ensemble de disques SSD et de lecteurs de disque dur (HDD) que vous rendrez accessibles aux utilisateurs du bâtiment 2.
  • Vous pouvez mapper des classifications de stockage à des partages de fichiers et du stockage de bloc.

Étapes suivantes

© 2017 Microsoft